08/06/2007

Un week-end archéologique

Archéologie Suisse a porté son choix sur le Vieux-Fribourg pour fêter son centenaire demain, samedi 9 juin, et dimanche 10. Cette association supracantonale (jusqu’en 2005 Société suisse de préhistoire et d’archéologie) compte plus de 2000 membres, pour la plupart des amateurs, qui viennent de toutes les régions du pays.

Le choix de Fribourg était une idée lumineuse: cette splendide cité nuithonienne, et lotharingienne, donc éminemment européenne, est le décor théâtral approprié pour rassembler tous les «piocheurs minutieux» de notre mémoire nationale: remparts qui n’ont pas été reconstruits, église des Cordeliers, fontaines qui glougloutent comme au Moyen âge, maisons anciennes, et bien sûr la cathédrale Saint-Nicolas, dont une visite commentée a été prévue ce week-end. Moins majestueuse, impériale, que celle de Lausanne, elle est plus émouvante avec son style gothique rayonnant et son escalier en vis de 365 marches.

La manifestation prendra le nom d’ArCHeofestival. Son but est d’expliquer à un public divers que la fascination d’un archéologue pour son métier ne se résume pas à respirer de la poussière, mais qu’elle lui permet de lancer des défis sur la compréhension de la modernité, et de tirer des plans plus intelligents, et utiles, sur les comètes du futur.

La profession d’archéologue fait appel à des moyens divers, qui vont du bulldozer au scalpel et à la petite brosse. Il ne s'agit pas seulement de recueillir des objets, mais surtout d'observer le sol archéologique, en tenant compte d'accidents qui ont, ici ou là, bouleversé le terrain, de comprendre les rapports éventuels des objets entre eux, et de repérer toute forme de traces, que ce soient celles qu'a laissées un pied humain, un outil disparu ou un repas à l'emplacement d'un foyer.

Sont prévus des présentations de sculptures interactives, une démonstration de la vie au camp légionnaire et de l’art guerrier romain, une initiation à l’artisanat métallurgique préhistorique, une projection de courts métrages sur la prospection subaquatique, des animations pour enfants, etc.

Consulter le site: http://www.archeofestival.ch

Commentaires

Bravo GIlbert

Écrit par : Fernand | 08/06/2007

C'est vrai que Fribourg est un trésor de choses anciennes avec une âame toujours neuve si on regarde bien... Cette Samaritaineine par exemple! Cette cathédrale Saint-Nicolas: j'y vais parfois m'y réfugier comme dans une fôrêt étrange: ça suinte le divin surtout lorsque quelqu'un joue de l'orgue. On reste là, hors espace temps, et on repart! J'ai trouvé le site, c'est je crois:
www.archeofestival.ch/index-fr.php - 7k

Écrit par : cmj | 08/06/2007

La cathédrale Saint-Nicolas a été élevée à la conjonction de deux courants telluriques très puissants. L'un remonte la Sarine, passe par les abbayes de Maigrauge et de Hauterive, et coninue sur Lausanne. Le second provient d'Avenches et c'est dans le choeur de la cathédrale de fribourg qu'il rejoint le courant principal. Avisez à l'angle sud-est un bas-relief en forme de serpent ailé: c'est la Vouivre, symbole druidique des courants d'énergie.
A présent dirigez-vous à pas mesurés vers le choeur: au fur et à mesure, vous sentirez l'énergie du courant tellurique vous remonter le long des jambes, et bientôt tout votre corps sera parcouru de fourmillements...

Écrit par : Sylvain | 09/06/2007

J'espère que le commentaire ci-dessus ne vous échappera pas, M.Rabbit, et que vous ne manquerez pas d'essayer de sentir cette énergie vous remonter le long des jambes la prochaine fois que vous irez à Fribourg. Ce genre d'expérience ne marche jamais avec moi, je dois être un très mauvais medium...
Et ne croyez pas que je ne fais que plaisanter. C'est un vieux débat entre géologues et spécialistes du pendule. Et je connais un cas au moins assez étonnant. Le père de Michel Rocard, physicien, avait essayé de trouver quelques explications basées sur l'électro-magnétisme et était arrivé à des résultats assez intéressants. Mais comme déjà dit, cette "énergie" n'a jamais pu être mesurée par un instrument scientifique à ce jour. A ma connaissance...

Écrit par : Géo | 09/06/2007

revoilà les vieilles théories imbéciles du tellurisme! Celles qui me firent quitter mon mari parce qu'il voulait absolument que nous dormions en oblique dans une chambre qui ne s'apprêtait pas à ça, etc...

Écrit par : José | 09/06/2007

Madame (ou Mlle) José. Loin de moi l'idée de m'immiscer dans vos déboires conjugaux ou vos bagarres intimes de polochons. Je sais que, hélas, trop de charlatans se réclament abusivement d'un tellurisme considéré comme une nouvelle théorie cosmogonique, ou je ne sais quoi.
Cela dit, ce que j'ai expliqué à propos des ondes électriques ressenties dans la cathédrale de Fribourg, et que j'ai éprouvées moi-même à deux reprises, est étayé par un grand géobiologiste de l'EPFL: le professeur Stéphane Cardinaux, qui est énergéticien et aussi architecte. Je vous engage vivement à faire sa connaissance. Il ne porte pas un haut chapeau pointu, et il n'a pas une baguette magique dans sa main.
Je vous encourage tout cas à assister à une de ses conférences, qui sont souvent consacrées au génie de ses confrères du Moyen-Age, les bâtisseurs de cathédrales. Des gens immenses, qui n'ont guère songé à laisser leur nom à la postérité, mais dont l'oeuvre demeure, et demeurera plus longtemps que les petites bagarres de couple ordinaire que vous tenez à relater.

Écrit par : Sylvain | 09/06/2007

Je crois vraiment que des ondes de la natures nous renouvellent, corps et âme, ou nous effrayent, c'est selon. J'ai vécu ça en Afrique.
Cette cathédrale Saint-Nicolas, élevée à la conjonction de deux courants telluriques, l'un remontant la Sarine, passant par la Maigrauge et Hauterive, et coninuant sur Lausanne ... ces ondes, oui, on peut les ressentir dans notre corps (si UN avec la terre!) mais c'est surtout une bouffée d'énergie qui vient du Créateur de tout ça. J'y crois vraiment.

Écrit par : cmj | 09/06/2007

"un grand géobiologiste de l'EPFL" ? Il y a une chaire de géobiologie à l'EPFL ? Du coup, je comprends mieux les critiques zurichoises sur la répartition financière entre écoles polytechniques...

Écrit par : Géo | 09/06/2007

Le baptistère de Fribourg est placé à l'aplomb d'un des trois courants d'eau souterrain, et cela était voulu par les bâtisseurs. Non pas pour y faire jaillir de l' énergie éthérique, ou je ne sais quelle sorcellerie, mais il s'agissait d'un simple dispositif technique, pour le draînage des eaux de surface. ce dispositif technique s'observe depuis la plus haute antiquité dans les édifices sacrés, mais aussi profanes.

Écrit par : Sylvain | 10/06/2007

"un simple dispositif technique pour le drainage des eaux de surface". Vous ne voudriez pas nous expliquer cela un peu en détail ?

Écrit par : Géo | 10/06/2007

Et toc, on en revient sur une ancienne discussion à propos de l'architectonique tellurique des cathédrales ou encore de leur symbolisme alchimique. Et ça horripile Géo, dont la mystique de limite au périmètre de sa cuisine. Pour mettre tous nos amis d'accord, on pourrait dire qu'il y a une mystique divine dans les créations naturelles et une mystique profane dans les réalisations humaines, les secondes pouvant être mises au services des premières, bien sûr.

Écrit par : Rabbit | 11/06/2007

Cher Rabbit, elle m'intéresse cette Cathédrale Saint Nicolas, ses ppierres m'interpellent bien davantage que les cérémonies spectacles dans ses murs!
Je ne crois pas qu'on puisse séparer le mystique du profane. En avril 2006, j'écrivais quelque part: "Ce qui me regarde, ce qui m’intéresse, me fascine, c’est la prise de conscience accélérée que "le sacré est organiquement lié au profane". "Don’t cage the sacred". Ne mets pas le sacré en cage. Ne le mets pas en cage dans un dogme, dans une église, dans un livre. Les "petites gens de tous les jours" perçoivent le divin spontanément, dans un souffle".
Dans une pierre, une écorce de bois, une goutte d'eau, la peau d'un être humain!

Écrit par : cmj | 11/06/2007

Belle entrée en matière ; je pense que vous êtes maintenant prête à entrer de plain-pied dans le Taoïsme, parce que :

« Si le Taoïsme est une philosophie, ce n'est évidemment pas dans le sens où Socrate et les philosophes grecs peuvent l'entendre, car le mot même de philosophie, zhe xue, n'apparaît dans la langue chinoise qu'au détour des influences japonaises, au début du XX° siècle. Si la philosophie est une recherche de la vérité au moyen du verbe, du Logos, alors le Taoïsme n'est pas une philosophie car la vérité n'est pas son point de mire et le langage est loin d'être son instrument privilégié. Par contre, si le terme philosophie désigne un type de discours enveloppant une vision du monde (sens large), alors biensur, le Taoïsme peut être considéré comme une philosophie. (…) Il en va de même pour le terme religion qui est loin d'être univoque. Mais si l'on s'entend pour dire que le Taoïsme propose des exercices et un style de vie qui permettent de relier ou d'harmoniser le yin et le yang, la terre et le ciel, c'est-à-dire le visible et l'invisible, alors en ce sens, il peut être considéré comme une religion. Mais c'est évidemment là une réponse rapide qui fait abstraction des aspects complexes du terme religion qui enveloppe un réseau complexe de questions : problème de la transcendance, d'un rapport à un Dieu ou à des Dieux, problème de la révélation ou d'un accès à une verité révélée, problème de sa dogmatique, problème de son organisation ou de sa structure hiérarchique, etc. »

(source : Wikipédia – Taoïsme)

Écrit par : Rabbit | 11/06/2007

Jamais étudié le taoisme (bien que le yin et le yang sont, en moi, organiquement un, tout en se tiraillant de la droite vers la gauche), donc je n'ai simplement pas la capacité de vous suivre, dans cette explication.

Écrit par : cmj | 11/06/2007

Il n'est pas nécessaire de me suivre dans mon explications, puisque vous étiez au coeur du sujet dans votre commentaire et que j'ai simplement amené un peu de matière autour pour l'étayer.

Écrit par : Rabbit | 11/06/2007

Je me sens néanmoins frustré de cette explication sur "un simple dispositif technique pour le drainage des eaux de surface". ..

Écrit par : Géo | 12/06/2007

Peut-être veut-il parler du bénitier ?

Écrit par : Rabbit | 12/06/2007

Je suis tombé un jour sur un article dans "Sciences&Vie" des années 50 qui prétendait que l'eau douce de la Guadeloupe provenait des Alpes par un fleuve souterrain. Je vous vois incrédule et vous pensez que cette fois, j'ai pété les plombs. Chiche que je le retrouve, cet article, à mon retour. Mais ces histoires de courants qui se croisent sont toujours très plaisantes aussi, bien qu'à plus petite échelle...

Écrit par : Géo | 12/06/2007

Oui, je crois que la nature, la planète donc, est une Personne animée, nous en sommes des émanations pensantes, pour le meilleur ou pour le pire, mais lorsqu'il s'agit de sources et d'eau: quels défis! Pour le meilleur!

Écrit par : cmj | 13/06/2007

Hélas, Géo, le seul fleuve souterrain que je connaisse est le Styx et nous sommes tous amenés à le traverser un jour ou l'autre, quoi qu'en puisse dire notre aimable correspondante au parler fleuri de symboles puisés aux Psaumes de David, aussi bien que dans la Troisième Internationale.

Écrit par : Rabbit | 13/06/2007

Pauvre moi! Je suis déphasée. J'ai consulté Saint Internet au sujet de la traversée du Styx, de la troisième Internationale et tout ça. Nous sommes tous ensemble "dans la traversée au quotidien", cher Rabbit. Pas " un jour OU l'autre" ...

Écrit par : cmj | 13/06/2007

S'il ne s'agissait que de cela, vous pourriez vous contenter du Château Intérieur, de Thérèse, et d'accéder au pur Amour par l'ascèse, la prière et la méditation. Alors que dans votre blog, vous usez d'une phraséologie ayant servi le pire régime totalitaire connu, responsable de l'éradication d'environ 15% de la population humaine au siècle dernier. Là, je trouve le chemin de la Grâce assez curieux et vous me permettrez de renoncer à votre quotidien par fidélité à l'honnêteté intellectuelle..

Écrit par : Rabbit | 13/06/2007

je regrette de vous avoir fâché

Écrit par : cmj | 13/06/2007

Ne vous en faites pas, cmj. Et ne changez rien, chacun ses idées, après tout. Les gens de droite ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont d'avoir des gens de gauche en face d'eux. Et vice-versa...

Écrit par : Géo | 13/06/2007

Oui, mais alors là, excusez-moi, ça ne va plus.
Quand quelqu'un, disons par exemple, au hasard, Rabbit, commence à apostropher son voisin en pinaillant sur deux ou trois déportations vers la Sibérie, on ne dit pas "je regrette de vous avoir fâché". On sort sa rapière ou on loue éventuellement un schrapnell (ça se trouve de moins en moins à la maison) et crac boum! On ferraille!
Les participants sont priés de respecter les règles du jeu. Un peu de discipline, please.

Écrit par : Nagolet | 13/06/2007

Ah, encore une chose, cmj, sans être le moins du monde mystique, je suis aussi persuadé que notre planète est une "personne animée" (encore faut-il s'entendre sur le sens de animé; au sens strict, non). La Terre a une vie, une évolution; elle s'est déjà différentiée entre noyau, manteau et croûte, a gardé son eau et son atmosphère. Cette différentiation a créé ensuite une croûte continentale distincte de la marine (disons que les granites sont plus légers que les basaltes) et les mouvements tectoniques des plaques ont créé les continents, leurs affrontements les chaînes de montagne et ce processus continue actuellement. Mais l'eau qui jaillit des sources de la Guadeloupe vient en dernière analyse des pluies qui sont tombées un jour sur cette île...

Écrit par : Géo | 13/06/2007

commentaire sans commentaire:
Géo:
Le mai 29th, 2007 à 10:49
Allez consulter ce blog, BBG, avant de continuer sur cette voie scabreuse.
Le blog de Soeur Clair-Marie:
www.katutura.blogspot.com

Écrit par : Géo | 13/06/2007

C'est vrai, c'est beaucoup trop court et la passivité ne peut justifier la propagation servile de l'idéologie communiste, dont on commence enfin à reconnaître que ça a été une utopie bâtie sur le mensonge et imposée par le crime. On peut toujours s'effacer derrière l'inconscience ou plaider l'irresponsabilité (voire même le délire mystico-hormonal de notre bonne Thérèse puisqu'il y a la religion comme paravent), mais comme il n'y a pas de censure de la raison sur internet, ces appels au crime peuvent pris au premier degré par des gens faibles ou impressionnables.

Écrit par : Rabbit | 14/06/2007

Et dans un autre registre, oui Géo, nous sommes viscéralement attachés à notre mère Gaïa et comme nous vivons perpétuellement en gestation (Laozi a passé 80 ans dans le ventre de sa mère avant de naître), il faut arriver à s'en détacher pour la "connaître" enfin et comprendre qu'elle est la seule à nous protéger au milieu du "froid silence des espaces infinis" de Pascal.

Écrit par : Rabbit | 14/06/2007

M. Geo, il me semble que vous avez déjà envoyé il y a quelques jours votre message du 29. 07 à 10.49.
Erreur de manipulation?

Écrit par : Nagolet | 14/06/2007

Il vous répondra certainement que c'est vous qui esayez de le manipuler.

Écrit par : Rabbit | 14/06/2007

Bon, c'est vrai que cmj est une dangereuse subversive. Dans son blog, elle indique clairement qu'elle écoute 'la soupe", émission dont la seule finalité est de lutter contre l'UDC avec l'argent de la redevance. Mais bon, ils sont moins extrémistes que BBG et M.Salem a déjà fait un post sur Viglino, Donnet-Monay et Romanens. Et nous sommes les hôtes de M.Salem...Je parie que le prochain sera l'abominable Thierry Meury dont la seule qualité est sa misogynie notoire.
("je ne vois pas pourquoi on se moque tellement des blondes, les brunes sont largement aussi stupides", cela doit probablement être de lui...).
Cmj est donc probablement une dangereuse subversive, il est vrai, mais bon elle a passé 80 ans, a quitté l'Afrique du sud où grâce à elle - et quelques autres...-, les tenants de l'apartheid, fervents et joyeux anti-communistes s'il en est, ont été renversés (quoique...). Je pense qu'on peut s'abstenir de lui envoyer ces bordées de missiles à ogives nucléaires sous prétexte qu'elle défendrait plutôt Dom Helder Camara que Benedikt Ratzinger le 16ème...
Voilà, voilà.

Écrit par : Géo | 14/06/2007

Voilà qui rassure le maladroit que je suis: ce n'était donc pas une erreur de manipulation.

Écrit par : Nagolet | 14/06/2007

L'Opus Dei reprend les rênes en Amérique du Sud. C'est dans l'ordre du mouvement alternatif des forces qui gouvernent le monde, puisqu'aucune d'elles n'approchera la vérité à laquelle elles prétendent toutes. Alors, comme 老子, allons nous asseoir au bord de la rivière voir passer les cadavres. Entre nous, Géo, c'est le Cardinal Ratzinger qui avait proposé à Jean-Paul II une ouverture en direction de la Théologie de la Liberté et lâchez un peu BBG qui n'a pas fait un seul commentaire sur ce sujet et que je vois mal lancer une bombe (même sur son percepteur).

Écrit par : Rabbit | 14/06/2007

Les commentaires sont fermés.