19/06/2007

Le simglish et les faux-amis

Nouveau mot-valise pour désigner un tic de langage de plus en plus répandu: le simglish (contraction de simulated english). Ce n’est pas de l’anglais, ni du franglais, ça y ressemble par assonance, et c’est du n’importe quoi:


 

checker (pour vérifier), forwarder (transmettre, faire suivre), un news (un magazine d'information), etc.

 

Il s’agit en gros d’expressions forgées par des francophones - saisis d’un snobisme étrange - que les anglophones n’utilisent jamais. Des faux-amis volontaires en quelque sorte.

 

Pour rappel, les faux-amis sont des mots de langues différentes qui ont une grande similarité de forme mais dont le sens n’est pas le même. Ce qui peut entraîner des quiproquos.

 

Exemples anglo-français:

 

Journey n’est pas une journée, mais un voyage.

Inhabited signifie habité (inhabité: uninhabited).

Corpse = cadavre (corps: body).

Physician = médecin (physicien: physicist).

Offensive = offensant, outrageant.

Apology = excuses.

Consistent = cohérent.

To abuse = insulter, exagérer.

Bloody = sanglant et, par dérivation, fichu, foutu, merdique… (Saignant, en parlant d’une plaie, se dit bleeding. En parlant d’une tranche de viande: underdone.)

 

Anecdote connue:

 

- Can I have a bloody steak? demande un client français dans un restaurant londonien.

- Certainly Sir, répond le garçon. With fucking potatoes I presume…

 

Commentaires

Probablement un résultat de la coexistence houleuse entre les conquérants Normands (parlant français) et la population Saxonne avec son idiome germanique, sur un reste de substrat celtique. Si, par exemple, "corpse" vient manifestement du français et/ou du latin, "body" s'apparente à l'anglais médiéval "bodig", provenant du germanique "boteh" (signifiant corps).
C'est donc une malédiction saxonne imposée en guise de rétorsion aux francophones..

Écrit par : Rabbit | 19/06/2007

L'histoire dit-elle si ces "fucking potatoes" étaient bien ou mal b(r)aisées?

Écrit par : Nagolet | 19/06/2007

Monsieur Nagolet vient de réussir une subtile fusion entre les deux ouvrages qui ont marqué son expérience de lecteur et d'Epicurien: "La Physiologie du Goût" et "Histoire d'O".

Écrit par : Rabbit | 20/06/2007

En apprenant le portugais, on s'aperçoit d'une parenté entre mots anglais issus du français et portugais que le français a oublié ou jamais connu : trailor, atrelado, par exemple. Il y en a d'autres...

Écrit par : Géo | 20/06/2007

Etes-vous contre la Babelisation ?

Écrit par : Rabbit | 21/06/2007

A mon avis, les faux amis ne sont pas la conséquence du snobisme mais de l'ignorance. D'ailleurs, lorsqu'on ne connaît plus le sens d'un mot, on lui donne un autre sens, même si, au départ, ce n'était pas un mot étranger. Par exemple, j'ai toujours trouvé amusant qu'on "toque" aux portes au lieu d'y frapper. Et pourtant ce faux ami est très ancien.

Écrit par : inma | 21/06/2007

Si on toque aux portes, c'est parce qu'elles sont cotées.

Écrit par : Rabbit | 21/06/2007

Surtout celles des réduits...

Écrit par : Géo | 21/06/2007

Les commentaires sont fermés.