11/07/2007

Bellerive-Plage, fleur de béton

 

Au début des années soixante, les enfants du quartier Chandieu-Vermont-Paleyres (le mien) allaient nager à la piscine proche de Montchoisi - dont l’attraction suprême était déjà la pompe aux vagues artificielles.

 

Mais de loin en loin, leurs parents les entraînaient, avec serviettes éponge, bouées canard et tartines au miel jusqu’à «Bellos». C’est-à-dire au diable vauvert au bord du lac. Vers les chantiers pharaoniques de cette Expo 64 qui allait tant chambouler les paysages de l’Ouest lausannois.

 

«Bellos», c’est le petit nom de Bellerive-Plage: un complexe balnéaire construit dès 1935 par l’architecte Marc Piccard, et qui fut ouvert au public il y a juste septante ans. Son l’élément de tête, une rotonde en béton, est toujours là. (Préfiguration d’un futur Musée des Beaux-arts, lui aussi peut-être massif, dans un voisinage immédiat?)

 

C’est par cette rotonde qu’on accédait déjà à une esplanade et une plage couvrant neuf hectares, ainsi qu’au restaurant – désormais reconverti en buvette… En ce temps-là, le bâtiment longitudinal à deux étages des vestiaires qui borde au nord l’avenue de Rhodanie se terminait avec l’escalier en hélice. Et la piscine olympique était située dans le Léman.  

 

La poursuite des comblements des rives, pour l’aménagement de l’exposition nationale, permit à Bellerive de quadrupler de surface. Puis le complexe n’a cessé de s’enrichir de nouveaux bassins, d’aires pour enfants, de courts de beach-volley, etc. Le «Bellos» d’aujourd’hui continue de se targuer de ses 400 m de plage lémanique et du plongeoir de 10 mètres qui surplombe le grand bassin.

 

Mais son atout le plus précieux est ce décor désuet, où la vapeur du chlore, de l’eau de javel, le dispute au caca des mouettes, et le vert de la pelouse au blanc grisé du béton.

 

A ce bon vieux béton de l’entre-deux-guerres: ce Marc Piccard (qui devait aussi réaliser notre Ecole de Médecine, et le Belvédère) en était amoureux, comme tant d’architectes de sa génération. C’était une véritable pâte à modeler, d’une souplesse exquise. Fiable, pas onéreuse et si belle!

 

L’horreur de ce matériau ne devait devenir à la mode qu’un demi-siècle plus tard.

 

(Cette photo des bains publics de Bellerive (ASL) a été prise en été 1970).

 

 

Commentaires

Magnifique!
Un grand "plongeon" dans le passé. On y "nage" comme un poisson dans l'eau. On "brasse" toute une "plage" de souvenirs. Gilbert Salem nous y "noie" sans qu'on y "boive la tasse".
Pour "chlore": La seule "douche froide" c'est lorsqu'il parle du caca des mouettes. Ces oiseaux ne savent-ils pas qu'il y a des endroits pour ça? Le "grand bassin" pour la grande commission et le petit pour la petite.
Avec toutes mes excuses! Mais là, vraiment, je "patauge" dans des propos de "garçon de bain".

Écrit par : Bla-Blo-Gueur | 12/07/2007

Mon grand-père me disait qu'avant la contruction de Bellerive-Plage, il y avait déjà des plages réservées et aménagées pour la baignade, mais qu'il y en avait une pour les femmes et une autres pour les hommes. La mixité était interdite. Je crois aussi qu'il m avait parlé de Bains Rochat, plus anciens, recommandés par les premiers hygiénistes du XXe siècle.

Écrit par : Rannie | 12/07/2007

C'est aussi le royaume de l'élégant staphilicoque doré... Et si, pour les éviter, vous allez nager dans le lac, vous y renontrer la très sympathique puce du canard...

Écrit par : Margot | 12/07/2007

Les élégants staphilicoques ne se dorent qu'au Soleil. Ils ne sont donc pas très dorés cette année... Et moi je suis désargenté, mais grâce à ma santé de fer, je garde un teint cuivré.

Écrit par : Bla-Blo-Gueur | 13/07/2007

A voir la photo de Bellerive dans les années cinquante: http://www.flickr.com/photos/ href="mailto:31674969@N00">31674969@N00/499689299/

Écrit par : m·x b·ch·r | 08/10/2007

Depuis 2 ans, la buvette self-service s'est transformée en restaurant, avec un bar à vin à l'intérieur.
Voici le nouveau site internet: www.bellerive-plage.com
Facebook: https://www.facebook.com/restaurantbelleriveplage/info
Google+: https://plus.google.com/b/112219889278532042216/+Belleriveplagerestaurant/posts

Écrit par : Cédric Cudré-Mauroux | 04/06/2014

Les commentaires sont fermés.