24/08/2007

Deux vieux dictons leysenouds

 

A Leysin, commune pourtant réputée pour son austérité calviniste, de vieilles traditions païennes perdurent, notamment par l’usage de dictons, un peu grivois, qu’on susurre encore en patois:

.

«Kan la radze du tyu prè, la krète dè Dyu ne fé rè»:

.

Quand la rage du cul prend, la crainte de Dieu ne fait rien.

.

Moins leste, mais discourtois à l'égard des dames, cet adage qui veut mettre en garde les hommes contre leurs inconséquences:

.

«Lé tchîvrè chinblon di damejalè, kan on lè vuêtè a la tsandêla»:

.

Les chèvres ressemblent à des demoiselles, quand on les regarde à la chandelle…

Commentaires

a) Votre photo prouve que les animaux sont moins allergiques aux différences de couleurs que les hommes et les femmes UDC!

b) Si j'étais bouc, je ne laisserais pas ma fille "traîner" autour d'une chandelle le soir à Leysin. Je ne voudrais pas être le petit -fils d'un bâtard leysenoud!

Écrit par : Bla-Blo-Gueur | 24/08/2007

«Lé tchîvrè chinblon di damejalè, kan on lè vuêtè a la tsandêla». C'est bien ce que disait le vieil Albeeeeert...

Écrit par : Géo | 24/08/2007

Moi, mes grands-parents maternels viennent de la région de Leysin. Ils m'ont appris des dictons, pas en patois, mais liés au climat, qui rappellent que l'hiver viendra meme s'il fait chaud en début de saison:

- Les loups n'ont encore jamais mangé l'hiver (ou la neige)

- Si l'hiver ne vient tôt, il vient tard."

Écrit par : Cathy | 24/08/2007

Avec le respect que j'ai pour vos grands-parents, chère Cathy, j'imagine que de leur temps, ces dictons sonnaient comme des vestiges du temps passé, car il n'y avait plus de loups dans le Chablais... Maintenant il y en a!

Écrit par : Xenius | 24/08/2007

Très juste. Mais ça m'étonnerait qu'il se contente, pour tout repas, d'un peu de neige... Et Bla-Blo-Gueur a raison: ce mouton blanc parmi les noirs, c'est politiquement incorrect. Pourvu que ce ne soit pas celui-là qui tombera sous les dents du sieur Ysengrin!

Écrit par : Serpent à Plumes | 24/08/2007

Tssk, tssk. Les loups n'ont pas encore passé le Rhône.
Mais pour en revenir à la délicate question soulevée par SAP : la technique des proies par rapport au prédateur, c'est le trouble mental provoqué par le nombre. Or si vous êtes une proie blanche parmi un troupeau de proies noirs, vos chances de survie diminuent dans une notable proportion...
Sur l'aspect politiquement correct, le blanc que je suis se fait appeler "chindelé" chez les Umbundus du planalto angolais, nassara au Burkina (de nazaréen = chrétien), branco, toubab. Il n'y a plus chez nous de ribambelles d'enfants rigolards courant derrière un Africain en criant "un nègre, un nègre !" comme cela se passe chaque fois que je visite un truc dans un village africain. Il semblerait que l'UDC veuille raviver cette charmante coutume que les Africains sont seuls à pratiquer de nos jours.

Écrit par : Géo | 24/08/2007

Cher Chindelé, quand j'étais bambine dans les corridors de notre HLM à Meyrin, des enfants me couraient après parce que j'étais rousse. Et un jour, dans l'aquarium géant du zoo de Barcelone, je me suis reconnue en une variante de rouget exotique perdue parmi des poissons incolores.
C'est joli le mot Chindelé...

Écrit par : Tania | 25/08/2007

Seul Blanc au milieu de Noirs, la situation se vérifie dans certaines formations de football... C'est fou alors ce que les plus racistes des Européens sont fiers de leur équipe nationale quand elle gagne...

Écrit par : Serpent à Plumes | 26/08/2007

Oui mais bon, Tania. Les enfants se montrent les plus durs envers ceux qui leur font le plus d'effets. Vous n'étiez probablement pas que rousse, vous étiez aussi très jolie et ils se vengeaient en premier lieu de l'effet que vous leur faisiez. Avec le recul, on se dit qu'ils n'avaient peut-être pas tout-à-fait tort ?
Pour chindelé, oui c'est joli. Mais vous ou moi savons nous ce que cela signifie ? Pour nassara, la première version qu'on m'a donnée, c'était "exterminateur". Je ne veux pas dire par là que nos amis africains ont raison de cultiver la haine du Blanc, et j'espère que ces @/%: d'altermondialistes vont un jour nous lâcher avec leur culpabilisation de l'occidental : imaginez ce que serait la vie si nous passions notre temps à reprocher aux Allemands actuels le fait que leurs parents ont élu un certain Adolf en 33...
Pour Sap : on ne me fera jamais croire que la supériorité africaine sur le 100 m ne vient que de l'acquis. Le Pen l'a dit : Mao disait que si un fasciste prétendait qu'une vache avait quatre pattes, il n'était pas très sain de prétendre qu'elle en avait cinq. Vous avez remarqué le nombre de gens qui parle de race humaine et non d'espèce humaine ? L'inculture progresse à un vitesse incroyable...

Écrit par : Géo | 26/08/2007

Ah bon!
Le genre humain n'est pas une espèce de race de la famille des grands singes?

Écrit par : Bla-Blo-Gueur | 26/08/2007

Le genre humain, ch'sais pas. Mais vous faites certainement partie de cet ordre...

Écrit par : Géo | 26/08/2007

J'en suis fort aise! C'est dans l'ordre des choses: Je préfère faire partie d'une équipe de grands-singes que de sous-ordres.

Géo! Logique?

Écrit par : Bla-Blo-gueur | 26/08/2007

Les commentaires sont fermés.