17/09/2007

Matthieu l'Apôtre, Tchouang Tseu et les pigments de la passion

Voici le temps des colchiques et des asters-vendangeuses. Au jardin, on traite le chrysanthème contre la rouille et l’oïdium, on allège la silhouette du rosier-tige.

Au verger, on désherbe, on ameublit la terre au pied des arbres.

Au Palais de Beaulieu - comme c’est jour de Jeûne fédéral - on fera maigre: une assiette de viande séchée des Grisons, une longeole genevoise, deux raclettes valaisannes, trois saucisses de Saint-Gall, une meringue à la crème de Gruyère et c’est tout.

Le soir tombé, des pelleteuses débarrasseront les planchers des caves d’une espèce de mousse grise résultant de bris de gobelets en plastique (moins dangereuse que le verre cassé…)

.

Le premier des Evangélistes

.

Vendredi 21, on célèbre l’apôtre, l'auteur du premier Évangile, dans l'ordre canonique (vers 80-90). Appelé Lévi dans les Évangiles de Marc et Luc, il était péagiste à Capharnaüm lorsque Jésus l'appela à le suivre. Un collecteur d’impôts: c’est lui le saint patron des gens du fisc! Méprisé des scribes, il a prêché en Ethiopie, puis en Perse, où il serait mort martyr. Son iconographie le flanque parfois d’une balance, allusion à sa première profession. Mais lui-même est plus souvent représenté sous la forme d'un homme ailé, symbole de la généalogie du Christ, qui sert d'introduction à son évangile.

Celui-ci fut reconstitué avec minutie et puissance en 1964 par Pier Paolo Pasolini, un cinéaste marxiste, un impie impénitent, sulfureux et flamboyant… Dans son film, Il Vangelo Secondo Matteo, l'enseignement de Jésus (qui faillit être incarné par Jack Kerouac!) est regroupé autour du Sermon sur la montagne. Pasolini tient compte de deux mille ans d'interprétation chrétienne qui intercalent entre l'histoire et nous l'épaisseur du mythe, de l'épique et du sacré.

C’est la romancière Elsa Morante, l’auteur de La Storia, qui fit la sélection des musiques où prédomine la Passion selon saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach. Pour rappel, cette dernière a été composée par le Meister en 1727 sur des textes allemands.

 

.

Les humoristes de la saison
.

 

Laurent Flütsch, Thierry Meury, Frédéric Recrosio et Marc Donet-Monet sont les auteurs des sketches du nouveau spectacle de Yann Lambiel, le plus talentueux des imitateurs de Suisse romande. Musiques de Sandrine Viglino. Patinage satirique, Théâtre Boulimie à Lausanne, pl. Arlaud 10, jusqu’au 6 octobre.

.


 

L’expo de la semaine

.

Elle s’intitule Rouge, une couleur qui bouge*. Le Musée des cultures de Bâle a réuni sur 1800 mètres carrés quelque trois cents objets venus de tous les continents et qui sont revêtus de cette couleur dont la symbolique ambivalente est universelle: divinités, masques de combat, objets cultuels, habits d’apparat, peintures abstraites, films (dont Rouge de Krzysztof Kieslowski), installations avec vidéo, etc.

Ce parcours initiatique se présente aussi comme une méditation sur les significations secrètes de ce pigment pas comme les autres: le rouge est tout à tour la couleur de la passion, le sang, l’érotisme, la force vitale, l’appétit, l’amour profane et l’amour divin, le diable, la luxure, le feu, la tentation, la puissance et la souveraineté (empereurs romains, cardinaux, robes de magistrats), symbole de la révolution et du prolétariat, etc.

Vous saurez encore que c’est la couleur qui excite le plus le cône L de l’œil humain. Et que la longueur d’onde moyenne de la lumière rouge est de 650 m.

.
(*) Jusqu’au 2 mars 2008. www.mkb.ch
.

Trois sentences de Tchouang Tseu
.

Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire.

.

Ce sont les professeurs qui ont mis le désordre dans le monde
.
Quand la taupe boit dans le fleuve, elle ne prend que ce qu'il lui faut.

 

.

Commentaires

Je croyais que "faire maigre" voulait dire "ne pas manger de viande"?

Je ne sais pas si Matthieu (comme les autres amis de Jésus) s'y retrouveraient en lisant les interprétations (institutionnelles) de la Bonne Nouvelle qui avait pour but de construire une société de justice et de paix pour tous.

Écrit par : cmj | 17/09/2007

Oui cmj, cette parole est d'une simplicité si grande, si subversive, aujourd'hui encore, que les hommes se sont empressés de l'habiller d'une telle multitude d'interprétations qu'on en oublie l'essentiel: aimer, servir.

Écrit par : Vanille-Mocca | 17/09/2007

Bon d'accord, ça n'a rien à voir mais c'est tout récent. Allez voir www.jaccuzzi.ch (2 c et 2 z), où des fous vraiment sympa ont installé un éphémère jaccuzzi au sommet du Mont Blanc.

Écrit par : Vanille-Mocca | 17/09/2007

La longueur d'onde de la lumière rouge n'est pas de 650 m, mais 650 nm (nanomètres, milliardièmes de mètre).

Écrit par : Vanille-Mocca | 17/09/2007

Quand la taupe boit dans le fleuve, elle ne prend que ce qu'il lui faut.

Celui qui dira d'un politicien qu'il est une taupe est un menteur! Même si il a fait son trou!



Écrit par : L'anar de droite | 18/09/2007

Rouge: Qu'en est-il de la muleta des toréadors? Et, question à 10 francs: observe-t-on un phénomène de daltonisme chez les taureaux?

Écrit par : Saskia | 18/09/2007

Oui, les taureaux sont bien daltoniens ! En fait, ce sont les mouvements que le toréador fait avec sa cape qui font réagir le taureau, et non pas la couleur rouge. Mais le rouge, c'est la couleur du spectacle, du sang et du sexe, d'où sa présence dans les arènes...

Écrit par : Olivier Schopfer | 18/09/2007

Les commentaires sont fermés.