24/10/2007

Barbatrucs

Olivier Schopfer nous raconte aujourd’hui l’histoire de la barbe:
.

     

 

.
Après les "métrosexuels, ces hommes urbains branchés qui prennent grand soin de leur apparence, les magazines spécialisés nous annoncent le retour des
grizzlis: des hommes bruts de décoffrage, barbus et chevelus.
Et de citer en exemple le rugbyman français Sébastien Chabal comme icône de cette nouvelle tendance.
Il y a toutefois barbe et barbe...
.
                         ***
.
Le mot « barbe » vient du latin «barba». Il est apparu dans la langue française au 11ème siècle.
«Barbe» a deux diminutifs. Le mot s’allonge, mais la barbe rétrécit :
1. La barbiche (17ème siècle): désigne les poils qu’un homme se laisse pousser au menton.
2. La barbichette (20ème siècle): petite barbiche.
.
                         ***
.
Il existe une foule d’expressions courantes liées au mot «barbe»:
- «Rire dans sa barbe»: lorsqu’on éprouve une satisfaction pas très recommandable et qu’on cherche à la dissimuler derrière un rictus, on « rit dans sa barbe».
- «Parler dans sa barbe»: parler de manière inaudible, soit en chuchotant, soit en prononçant mal.
- «Faire quelque chose à la barbe de quelqu’un»:
on peut aussi dire «à la barbe et au nez de quelqu’un». On utilise cette expression quand on réussit à tromper quelqu’un alors que la personne est présente mais qu’elle n’a rien remarqué.
- «La barbe!»: «Ca suffit!», «C’est assez!» -«Quelle barbe!»: «Quel ennui!» On peut aussi «barber» quelqu’un ou «se barber» lorsqu’on est accablé d’ennui (dérivé du «raser/se raser» argotique.
-La «barbe à papa»: friandise composée de filaments de sucre caramélisé enroulés autour d’un bâtonnet (très appréciée des enfants, au cirque ou dans les foires).
.
                         ***
.
Trois expressions anciennes:
.
- «Une vieille barbe»: un homme âgé et aux idées rétrogrades.
- «Ne pas avoir de barbe au menton»: décrit un jeune homme qui n’a pas d’expérience (notamment sexuelle).
- Un «bassin à barbe»: objet que l’on peut peut-être encore voir chez certains coiffeurs, aujourd’hui, mais qui était surtout en usage à l’époque où les barbiers avaient pignon sur rue. Il s’agit d’un plat à larges bords, dans lequel on mettait la mousse de savon qui servait au rasage.
.
                         ***
.
La barbe peut également pousser sur le museau des animaux.
On parle de la barbe (ou de la barbiche) d’un bouc ou d’une chèvre.
On peut aussi parler de la barbe d’un poisson: chez certains poissons comme le turbot, la barbe est la petite nageoire cartilagineuse qui se trouve près de leur mâchoire. Cette particularité a donné son nom à un poisson de mer plat et à peau lisse: la barbue.
Chez les coqs, la barbe désigne les deux protubérances qui descendent sous leur bec.
.
                         ***
.
Le monde végétal n’est pas exempt de barbe.
Du côté des épis de blé, la barbe consiste en des sortes de longs fils qui hérissent les épis.
Ces fils peuvent se trouver sur d’autres graminées:
l’orge, par exemple.
Et on les retrouve dans des expressions très imagées:
-La «barbe de moine»: l’autre nom de la cuscute.
Plante parasite, très répandue dans les champs de légumineuses (haricots, etc.) - La «barbe de chèvre»: l’autre nom de la clématite, une plante grimpante aux fleurs multicolores qui pendent en grappes.
.
OLIVIER SCHOPFER

 

Commentaires

Messieurs, si vous voulez être à la mode cet hiver il vous faudra également assimiler les vocables de la "barbitude" suivants:

La barbe houleuse : Barbe mal peignée qu’il ne faut surtout pas confondre avec la Barboleuse qui est une barbe de skieur.

Les barbes à Cannes: Barbes de tourisme. Elle n'ont rien à voir avec les barbacanes, plus meurtrières, ni avec les divers barbiturismes qui, eux, sont vraiment le contraire de houleux.

Sainte Barbe: Seule femme à barbe au monde qui soit restée imberbe et Sainte-Patronne des artilleurs.

La barbette : Peut aussi être très meurtrière lorsqu’elle est utilisée par les protégés de Sainte Barbe. Elle portait probablement, elle aussi une barbette, mais moins belliqueuse.

Barbeler : Barbe des Poilus de la Première Guerre Mondiale.

Barbelure : Barbe de l’auroch, devrait s'écrire « barbe de l'ure»

Barboter : Se faire voler la barbe. Écrit « barbe ôtée », c’est un synonyme de glabre.

Barbotable : Possibilité de se faire voler la barbe. Écrit « barbe ôtable » c’est une fausse barbe.

Barbichue : Surtout utilisé dans l’expression auvergnate : « Ch’est chûr qu’une barbe ichue de barbier, ch’est une chacrée barbe »

Barbouille : C’est ma barbe (incompréhensible pour les non-initiés)

Barbouilleuse : barbe très noire, charbonneuse. À ne pas confondre avec la barbe mazoutée du Capitaine du Torrey Canyon qui l'a rendu mondialement célèbre.

Barbouze : Barbe très sale ou lorsque qu’on est tombé dedans (non, non!... pas dans la barbe)

Barbotte : Nom du Père Noël chez les pêcheurs de loche. On l’écrit aussi « barbe-hotte»

Barbote : Barbe que l’on retrouve sur soi, sans qu’elle nous appartienne, s’écrit aussi « Barbe-hôte » Au Canada, se dit aussi d’une barbe qui tient chaud l’hiver, s’écrit aussi « barbe-hot ».


Écrit par : Bla-Blo-gueur | 24/10/2007

Belle démonstration Bla-Blo-gueur!
Au Quebec, Max Gros-Louis, chef de la tribu des Hurons, qui revenait de Laponie rapporta au "Météque",qu'en esquimau Moustaki veut dire "L'homme qui a du poil sur la figure".
Et puis...voilà bientôt trente ans que je suis barbu, d'où une certaine légitimité à intervenir sur le sujet!

Écrit par : Gilles poulou | 24/10/2007

Bonsoir,
Petit rectificatif : Sainte Barbe est la patronne des mineurs, fêtée dans tous les bassins houillers de France début décembre. C'est un barbu de Saint Etienne (connue dans les sciècles derniers pour ses mines de charbon) qui vous parle.
Salut fraternel
http://www.chansonrebelle.com
Gérard Gorsse

Écrit par : Gerard Gorsse | 24/10/2007

Sainte Barbe est aussi la Patronne des mineurs !

Voilà ce que dit Wikipedia:
Les catholiques prient donc sainte Barbe pour se protéger de la foudre, mais elle est aussi la patronne des architectes, des géologues, des pompiers, des mineurs (et par extension actuellement, des ingénieurs), des artilleurs, des sapeurs, des canonniers, métallurgistes et autres corporations liées au feu, dont les pétroliers militaires.

C'est un barbu de Barbizon qui fricotait avec Barbarella qui m''a dit d'aller voir sur wikipedia!

Écrit par : L'anar de droite | 24/10/2007

et la rhubarbe, c'est sans doute pour soigner le rhube...

Écrit par : Vanille-Mocca | 25/10/2007

Les commentaires sont fermés.