28/11/2007

Virelangues et autres jeux de mots

Carte blanche à Olivier Schopfer, intarissable sur la gymnastique des mots.

 

Un «virelangue» est une phrase qui se caractérise par sa difficulté de prononciation ou de compréhension orale.
Le mot est une traduction littérale de l’anglais «tongue twister» : «qui tord la langue» (cf le graphique).
On peut également utiliser le mot «fourchelangue», formé d’après l’expression «la langue m’a fourché» (Claude Hagège, «L’Homme de paroles», Éditions Fayard, 1985).
Ou encore le terme imagé «trompe-oreilles» pour parler d’une phrase difficile à comprendre.
Attention : ne pas confondre «virelangue» avec «virelai», qui désigne un poème du Moyen Âge.
.
Deux virelangues bien connus:
.
1. «Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches? Archisèches.»
2. «Combien coûtent ces six saucissons-ci ? Ces six saucissons-ci sont à six sous.»
.
Les virelangues peuvent servir d’exercices de phonétique dans l’apprentissage du français comme langue étrangère ou dans des cours de diction pour les gens qui désirent améliorer leur prononciation.
Les professeurs de théâtre font aussi souvent répéter des virelangues à leurs élèves au début de leurs cours pour les détendre.
.
Le virelangue est une forme de jeu de mots qui s’appuie sur les sonorités : répétition d’une consonne
(allitération) ou d’une voyelle (assonance).
Ce jeu de mots a inspiré de véritables histoires que l’on peut raconter à ses amis pour épater la galerie.
Connaissez-vous celle de Kiki la cocotte?
Et répétez après moi, s’il vous plaît:
.
« Kiki était cocotte, et Koko concasseur de cacao.
Kiki la cocotte aimait beaucoup Koko le concasseur de cacao.
Mais Kiki la cocotte convoitait un coquet caraco kaki à col de caracul.
Koko le concasseur de cacao ne pouvait offrir à Kiki la cocotte qu’un coquet caraco kaki, mais sans col de caracul.
Un marquis caracolant, caduque et cacochyme, conquis par les coquins quinquets de Kiki la cocotte, offrit à Kiki la cocotte un coquet caraco kaki à col de caracul.
Quand Koko le concasseur de cacao l’apprit, il conclut
:je clos mon caquet, car je suis cocu!»
(Le caracul est une variété de mouton originaire d'Asie centrale, dont les agneaux nouveau-nés ont une toison bouclée. Le mot vient de la ville de Karakoul. Il peut aussi s'écrire «karakul».)
                       
                        ***
Il existe une grande variété de jeux de mots.
En voici quelques-uns (la liste n’est de loin pas
exhaustive):
.
1. L’anacyclique: un mot qui peut être lu de droite à gauche avec un sens différent.
---« Casser » : « Ressac ».
---« Recaler » : « Relacer ».
---« Tracé » : « Écart ».
.
2. Le palindrome : un mot qui peut être lu de droite à gauche, mais qui garde son sens initial.
---« Kayak ».
---« Radar ».
---« Rotor ».
.
3. L’anagramme : on déplace les lettres d’un mot pour forger un nouveau mot.
---« Baignade » : « Badinage ».
---« Imaginer » : « Migraine ».
---« Opéra » : « Apéro ».
.
4. La contrepèterie : on décale les sons d’une phrase pour créer un double sens (cela donne la plupart du temps une phrase à tendance subversive et humoristique).
---« Glisser dans la piscine » : « Pisser dans la glycine ».
---« Femme folle à la messe » : « Femme molle à la fesse » (phrase tirée de Rabelais)
.
5. Le « shiritori »: jeu de mots japonais.
Quelqu’un dit un mot, et la personne suivante doit trouver un mot qui commence avec le même son que la fin du mot précédent.
Exemple:
« Délit » = « Lithographie » = « Firmament », etc.
.
6. Le jeu du « cadavre exquis » : différentes personnes ajoutent des mots au fur et à mesure sur une feuille de papier, mais sans voir ceux qui ont déjà été écrits. On aboutit généralement à une phrase complètement surréaliste et pleine de poésie.
.
OLIVIER SCHOPFER

 

Commentaires

M. Schopfer, je suis toujours en attente de vos textes que j'apprécie particulièrement. J'en demande toujours plus! Venir sur le blog de Salem est-elle la seule façon d'avoir accès à vos écrits ? Ella

Écrit par : Ella | 28/11/2007

Et comment s'appelle une phrase qui peut s'écrire de deux manières différentes:
"Les cals sont durs au mains." ou "Les caleçons du Romain."

Et les fameux "on ne dit plus... " tels que:
On ne dit plus "pilleurs de tombes" mais "détergents".
On ne dit plus "la maîtresse d'école" mais "l'institutrice prend l'avion"
On ne dit plus "un Bonaparte manchot" mais "un loft correctement chauffé"

Écrit par : Bla-Blo-gueur | 28/11/2007

Il s'agit d'un "Trope" (quelle relation avec le célèbre port du Var, je n'en sais rien) et, parmi les Tropes, d'un "Allographe" (qui s'obtient par une métanalyse de la chaîne sonore, comme vient de me le souffler Géo). Par contre, je ne sais pas où vous avez attrapé ça, mais il faudrait le montrer à un médecin sans trop tarder.

Écrit par : Rabbit | 28/11/2007

Merci beaucoup, Ella !
Pour l'instant, oui, je n'écris que pour le blog de Salem. Mais si vous habitez Genève et que vous aimez la radio, vous pouvez m'entendre tous les lundis à 11h15 sur Radio Cité 92.2. Ma chronique s'appelle "Le français qu'on cause": je décortique des mots et/ou des expressions. Des mots rares ou des mots courants mais qui réservent plein de surprises.
Alors à bientôt via les ondes ?

Écrit par : Olivier Schopfer | 28/11/2007

Merci Olivier. J'habite Toulouse, un peu loin pour capter... J'essayerai de vous écouter lors d'un de mes séjours en Suisse. Heureusement qu'il y a Salem, dont j'aime aussi beaucoup le blog, pour avoir le plaisir de vous lire.

Écrit par : Ella | 28/11/2007

En 1994, nous avons eu la chance de côtoyer M. Claude Hagège dans un hôtel de vacances. Un convive d'une culture éblouissante, nous récitant des poèmes et des textes en arabe, latin, grec et bien d'autres langues, conversant sans peine en démotique avec le personnel grec. Un vrai maître du verbe.

Écrit par : Vanille-Mocca | 29/11/2007

Un anacyclique bilingue célèbre: When I'm STRESSED, je mange des DESSERTS.

Écrit par : Vanille-Mocca | 29/11/2007

Mon préféré, de Victor Hugo:
Gal, amant de la reine, alla, tour magnanime,
Galamment de l'arène à la Tour Magne, à Nîmes.

Écrit par : david laufer | 01/12/2007

de mon côté, mes préférés :

Cent sangsues sans sang sucent son sang.

Le mastoc moustique excité mastique Max, le mystique mexicain masqué.

Écrit par : fourchelangue | 20/04/2011

UN trés bon sujet pour une thése de recherche; vraiment pour français langue étrangére c'st bien de choisir un tel sujet vu que la majorité des eétrangers ont des dificultés au niveau de l'orale ( pronciation surtout ) on peut aussi améliorer son pronciation en basant sur des phrases pareil dans les exercives de la phonétique et méme de les répéter souvent comme un exercice quotidien ....merci Monsieur pour cette publication .

Écrit par : BOUDEME | 06/09/2011

merci vraiment,il ya un manque d'informations sur ce sujet , vous m'aidez vraiment! avant de partir je veut dir que votre flux rss n'est pas visible pour tous le monde !

Écrit par : african mango extract | 06/04/2012

Bonjour , vous puvez me dire SVP si un sénat se considére comme un nom collectif humain ou nom sinon est ce que vous avez une idée sur un nom collectif un peu rare dans l'usage quotidien.

Écrit par : boudeme | 06/04/2012

Les commentaires sont fermés.