06/02/2008

Saint-Valentin: de la tradition à la consommation

 Carte blanche à Olivier Schopfer qui nous raconte les origines modestes d'une fête devenue très commerciale.

Aujourd’hui, la Saint-Valentin représente surtout une fête commerciale récupérée par tous les vendeurs de petits cœurs en chocolat et autres confiseries ou babioles censées incarner l’amour. Beaucoup résistent à ce déferlement de sentimentalisme et à l’obligation de consommer pour prouver leur amour. Reste que si l’on vit en couple, il est difficile de passer à côté de cette date symbolique sans se voir taxé
d’indifférent(e) !
Pour vous donner bonne conscience, sachez que cette fête a des origines très anciennes et qu’il y a donc quand même une tradition derrière tout ça.
.
                         ***
.
La première mention du jour de la Saint-Valentin avec une connotation amoureuse remonte au 14ème siècle, en Angleterre et en France. On croyait à l’époque que le
14 février était le jour où les oiseaux migraient. À cette occasion, il était courant que les amoureux échangent des billets doux. Cette coutume a duré jusqu’au 18ème siècle. Puis à partir du 19ème siècle, les amoureux ont commencé à s’envoyer des cartes de vœux spécialement conçues pour la Saint-Valentin.
.
                         ***
.
Plusieurs légendes circulent autour de Valentin. La plus vraisemblable nous dit qu’il s’agissait d’un prêtre romain décapité vers 270 avant Jésus-Christ.
En ce temps-là, Rome participait à des campagnes militaires sanglantes que le peuple n’approuvait pas du tout. L’empereur de l’époque s’appelait Claude II, surnommé Claude le Cruel.
Claude II rencontrait beaucoup de difficultés à recruter des soldats pour les enrôler dans les légions romaines parce que les hommes préféraient rester auprès de leurs femmes ou de leurs fiancées au lieu de risquer leur vie au combat.
Pour corriger le tir, Claude II avait décidé d’interdire les mariages et les fiançailles sur tout le territoire de Rome. Les couples qui n’avaient pas renoncé au désir de se marier devaient réussir à trouver quelqu’un qui consentirait à les unir en secret. Et c’est un prêtre, le père Valentin, qui avait accepté de sacrer les unions malgré les ordres de l’empereur.
Claude II n’avait pas tardé à apprendre l’existence de ces cérémonies illégales. En guise de représailles, il avait fait emprisonner le père Valentin en le condamnant à mort.
Le geôlier de Valentin s’appelait Asterius. Il avait une fille non-voyante qui s’était liée d’amitié avec Valentin et qui prenait soin de lui pendant sa détention. L’histoire dit que Valentin est parvenu à lui rendre la vue par la force de ses prières, d’où sa canonisation.
Juste avant d’être décapité, le père Valentin aurait envoyé un message d’adieu à la jeune fille. Un message signé « Ton Valentin ».
C’est de là que serait née des siècles plus tard la tradition d’envoyer des billets doux, puis des cartes de vœux, pour le 14 février.
Aujourd’hui, consommation oblige, on estime qu’environ un milliard de ces cartes sont expédiées à travers le monde chaque année.
.
Olivier Schopfer

Commentaires

C'est bien sûr un 14 février que le père Valentin a eu la tête tranchée.

Écrit par : Olivier Schopfer | 06/02/2008

Donc, 24 jours après Louis XVI.

Écrit par : Rabbit | 06/02/2008

Merci cher Olivier de nous rappeler ce saint Gentleman. En 2003 j'avais écrit un petit texte destiné aux enfants au sujet de Valentin. Je me permets d'insérer quelques extraits:

Valentin était médecin, plus tard il voulut être au service de tous
et de vivre comme Jésus. Il aimait la nature, les oiseaux, les fleurs,
les abeilles et aussi le miel. On dit qu'il est le protecteur des apiculteurs.

En ce temps-là à Rome et dans le monde, il y avait des rumeurs de guerre comme aujourd'hui, et l'empereur Claude II avait besoin de militaires. C'était en 268!

L'empereur interdisait aux jeunes soldats de vivre avec une femme
et d'avoir des enfants. L'armée devait être leur seul amour! Pauvres soldats.

Heureusement, ils ont désobéi et Valentin bénissait beaucoup de mariages en cachette...
il semait l'amour à pleine main comme le paysan ,autrefois, semait les graines dans la terre chaude et accueillante... et les oiseaux chantaient, et les fleurs riaient de plaisir au soleil...L'empereur, en apprenant cette nouvelle, devint fou de rage, il jeta le jeune et bon et beau Valentin en prison... où il trouva de nouvelles amitiés...
L'empereur décapita Valentin à Rome en 270...

Comme d'habitude. "le premier qui dit, ou fait, la vérité, il doit être exécuté."

Écrit par : cmj | 06/02/2008

... Et probablement que c'est aussi de là que viendrait l'expression:
"Être amoureux à en perdre la tête !"

... et de là que viendrait aussi les paroles de la chanson "La fille du géolier"... En tout cas le début, pour le reste ...

Écrit par : Père-Siffleur | 06/02/2008

Au fait, le cousin de ma grand-mère s'appelait aussi Valentin et il a été occis (décapité ?) dans l'Empire du Milieu au début du siècle passé. Bonne raison de vous souhaiter 新年好 à tous, avec mes voeux de bonheur et de prospérité ! Nous entrons ce jour dans l'année du Rat: c'est mon année et je finis le cycle complet des douze signes multipliés par les cinq éléments, donc je repars pour un tour...

Écrit par : Rabbit | 07/02/2008

je vous aime

Écrit par : sisi | 01/12/2009

Je m'aime aussi, merci.

Écrit par : Rabbit | 01/12/2009

Il me semble qu'il y ait une erreur dans la date de 270 avant J-C... En effet, comment peut-on être un prêtre chrétien, décapité 270 ans avant que Jésus n'ait existé... ?

Écrit par : Marion | 03/01/2011

Il y a effectivement une erreur, merci Marion. Il s'agit bien sûr de 270 après Jésus-Christ.
La date exacte est le 14 février 269, date de la décapitation de Valentin.

Écrit par : Olivier Schopfer | 08/02/2013

Les commentaires sont fermés.