04/04/2008

Délicieuses fariboles de la science vraie

1876991592.jpg 

 

 

 

Pourquoi les élastiques s’échauffent-ils quand on les étire? Comment marche un yo-yo? L’eau chaude gèle-t-elle plus vite que l’eau froide? Quand on remue une tisane ou un thé en feuilles, les feuilles se rassemblent au milieu de la tasse, pourquoi? Comment volent les avions en papier?

A ces simples et déconcertantes questions puériles, les physiciens les plus autorisés d’aujourd’hui ne savent répondre qu’en termes de leur jargon abstrus, ou en couvrant les tableaux noirs d’arborescences algébriques. Probablement parce qu’ils ont perdu leur cœur d’enfant.

Chroniqueur au magazine New Scientist, l’écrivain Mick O’Hare, lui, l’a gardé. Depuis plus de deux ans, il s’efforce avec bonheur d’expliquer chacun de ces menus phénomènes en langage compréhensible, avec des images divertissantes et surtout des «expériences épatantes à faire chez soi».

Tel est le propos de Comment fossiliser son hamster, son troisième recueil d’observations qui vient de paraître en français au Seuil. «C’est l’expérience qui fait la science, rappelle-t-il. Celle-ci n’est pas seulement faite par des blouses blanches dans des laboratoires, mais aussi par des gens qui expérimentent un peu n’importe où avec ce qui leur tombe sous la main.»

Ces expériences peuvent être physiques, biologiques, mais aussi chimiques: jetez des bonbons à la menthe du coca et vous aurez un mélange explosif. Pour réaliser certaines, un coin de table, des allumettes et un peu d’eau chaude suffisent.

D’autres concernent des boissons alcoolisées (la surveillance parentale est alors conseillée…), comme celle-ci:

«Un vin pétillant ou une bière, versés dans un verre sec, produisent des bulles, mais pas si le verre est mouillé. Pourquoi?»

Avant de déboucher sur des explications invoquant les lois de la thermodynamique et de la nucléation, O’Hare vous a guidé d’une manière pratique, comme pour une recette de cuisine: quels ingrédients de départ, et quels ustensiles? Je fais quoi? je vois quoi? que se passe-t-il?

C’est donc instructif et divertissant.

Les savants les plus géniaux ont souvent été mus par un instinct ludique: Pascal jonglant avec les chiffres jusqu’à inventer en 1642 une «additionneuse» qui sera l’ancêtre de nos calculettes électroniques; Lewis Carroll, le papa d’Alice au pays des merveilles, rédigeant une Logique sans peine, à l’usage des enfants (Curiosa Mathematica, 1893), qui est truffée de drôleries; Einstein tirant la langue, etc.

Mick O’Hare lui aussi est un humoriste. Il n’est pas un savant de génie mais un individu humain sainement, et intelligemment, curieux de la vie qui l’entoure. Il se contente humblement d’observer. Et de jouer au petit sorcier de cuisine. Il exhorte ses lecteurs à s’amuser comme lui. Et même à lui communiquer leurs propres expériences sur son site: www.newscientist/hamster.

Ses deux livres précédents, parus aussi en français aux Editions du Seuil, avaient pour titres Mais qui mange les guêpes? et Pourquoi les manchots n’ont-ils pas froid aux pieds?

Commentaires

1) Si Mick O'Hara avait écrit:

"Pourquoi les manchots n'ont-ils pas froid aux mains?"

... la réponse eût été plus facile, puisqu'au mieux, il n'en ont qu'une !

2) Et maintenant, une question de français:

Si on dit "cul-de-jatte" pour un individu qui a perdu les deux jambes, comment dit-on, alors, pour un individu qui a perdu les deux bras? "Manchot Empereur" ?

Écrit par : Père Siffleur | 04/04/2008

Jolie question, cher ex-Anar-de-droite. Et puis il y a ces bandits manchots de Las Vegas qui nous arrivent à Montreux de Las Vegas, via Divonne ou Evian. Mais à propos d'expériences faite à partir de boissons alcoolisées, je ne sais plus qui a dit que Dieu avait inventé le monde lorsqu'il était bourré.

Écrit par : Xénius | 04/04/2008

J'ensuis pas sur, mais ce doit être James Joyce, le dada de Me Gilbert.

Écrit par : Pharos | 04/04/2008

A propos de vos dadas, Maître Gilbert, et à propos d'inventions faites à partir de simples observations devenant géniales (la pomme à Newton, etc.), avez-vous songé que la bande velcro (velours et crochet)avait été créée par un Suisse romand? Après avoir remarqué des feuilles d'orties dans le Jura.

Écrit par : Xénius | 04/04/2008

Ca c'est vraiment génial !
Je vais acheter le bouquin, fossiliser d'abord des hamsters, des rats et des souris, puis des animaux de plus grande taille, pour finir par des êtres humains et en faire un business.
Fini d'enterrer, d'incinérer, d'embaumer, ou de cryogéniser: le must en manière de procédure post mortem sera de fossiliser ceux qui le demandent. Dans quelques millénaires, la multitude de leurs descendants pourra venir les contempler affectueusement devant une vitrine du musée de géologie. On pourra même envisager des monuments de style Taj Mahal pour familles ambitieuses.
Et c'est garanti sans particules fines, CO2 et toutes ces saletés à la mode.
S'il y a des volontaires parmi vous...

Écrit par : Pierre-André Rosset | 04/04/2008

A noter : les trois livres de Mick O'Hare ont été adaptés pour la scène par le metteur en scène Henri Dalem et la Compagnie de quat'sous sous le titre "Pourquoi les mnachots n'ont-ils pas froid aux pieds ?". Le spectacle, qui s'adresse aux enfants de 7 à 12 ans, présente les réponses scientifiques aux questions telles qu'elle sont exposées dans le livre, tout en emportant les jeunes spectateurs dans une théatralité débridée et désopilante. Le spectacle sera en tournée jusqu'en 2010 !

Écrit par : Compagnie de quat'sous | 26/03/2009

Les commentaires sont fermés.