10/04/2008

Onze pensées de Georges Brassens

1616926054.jpg

Elles sont tirées du livre de parution récente que j’ai annoncé dimanche, dans mon éphéméride du 6 avril, et qui a depuis suscité plusieurs commentaires:

 

Les chemins qui ne mènent pas à Rome/Réflexions et maximes d’un libertaire. (Editions Le Cherche Midi, Paris).

 

 

- Je vis à bâtons rompus, je n’ai pas de plans, je n’en fais pas. Je vis comme un animal qui serait à la fois sauvage et savant.

 

- L’homme s’est rendu malheureux avec des objets qu’il a inventés… qui ne lui servent strictement à rien!

 

- J’ai six maisons, deux voitures, quatre plumards, cinq chiottes… et un seul cul.

 

- La réalité, ça n’existe pas! Ce qui existe, c’est le rêve. On vit chacun dans son rêve. Mais tout le monde ne le sait pas.

 

- Les non-poètes se trompent, car ils se basent sur leur misérable mécanique raisonnante. Ils sont les théoriciens de l’imbécillité.

 

- On n’écrit pas une chanson pour être entendu, on l’écrit pour être réentendu.

 

- Je suis pudique, je préfère l’ironie aux grandes déclarations. Je n’ai jamais dit «Je t’aime» à une femme. Quand on aime vraiment les gens, ils le sentent. Alors pourquoi le leur dire?

 

- Ceux qui me reprochent d’être misogyne n’ont pas écouté mes chansons.

 

- Je ne comprends déjà pas comment on est sur terre… Alors une vie éternelle! Ce n’est pas la peine de discuter, c’est instinctif, je ne peux pas y croire.

 

- Mon individualisme d’anarchiste est un combat pour garder ma pensée libre: je ne veux pas recevoir ma loi d’un groupe.

 

- Qu’est-ce que ça veut dire «un regard qu’on aime»? Rien! Et tout! Ça bouleverse! C’est quelque chose qui renverse tout ce que vous aviez cru stable. C’est une lame qui s’enfonce dans le cœur et qui vous rapproche de la mort. C’est la douloureuse conscience de l’amour.

 

 

Commentaires

"Qu'est-ce que nous sommes? Un peu d'argile et d'eau.Et nous voulons être éternels...C'est l'éternelle sottise."

Merci Gilbert. L'ami Liégeois, directeur de collection au Cherche Midi a eu la bonne idée d'éditer ce petit florilège. (Il a ,par ailleurs, fait l'an dernier un travail colossal en publiant une "bible" de presque 600 pages regroupant tous les écrits de Brassens -Chansons,poèmes,romans, préfaces,écrits libertaires et correspondance- Gilbert en avait parlé alors).

Écrit par : Gilles Poulou | 10/04/2008

Une autre :

Je n'admire pas forcément des gens admirables, mais pour moi, Louis-Ferdinand Céline est le plus grand écrivain du siècle.

Écrit par : Scipion | 10/04/2008

Vous dites cela pourquoi ? Pour vous fâcher une fois de plus avec PAR ?

Écrit par : Géo | 10/04/2008

Monsieur "Six Pion",

Pour utiliser un de vos "procédé" et vous montrer qu'il est vraiment ignoble (à voir sur le blog de Monsieur Nantermod) et uniquement pour cette raison, je vous pose la question suivante:

Louis-Ferdinand Céline, est-ce pour "Bagatelles pour un massacre" et "L'École des cadavres" que vous pensez que c'est le plus grand écrivain du siècle passé?

Écrit par : Père Siffleur | 11/04/2008

Je m'imaginais, bêtement semble-t-il, qu'en écrivant "Une autre :", tout le monde comprendrait qu'il s'agissait d'une citation de Brassens...

"On se trompe presque toujours en spéculant sur l'intelligence des gens" (Scipion l'Helvète)

Si le Père Siffleur est, lui, à la hauteur de sa médiocrité, vous me décevez un peu Geo... Un coup de fatigue, je pense, ça peut arriver à tout le monde.

Écrit par : Scipion | 11/04/2008

Sursum corda, que diable !
Ce faisant (?), j'adore les titres des ouvrages de LFC.
Ainsi que le "J'irai cracher sur vos tombes" de Vernon Sullivan, alias Boris Vian.
Vous en connaissez des plus graveleux ?

Écrit par : Pierre-André Rosset | 11/04/2008

Scipion@ autant pour moi, mais il manquait les "...

Écrit par : Géo | 11/04/2008

Scipion@ autant pour moi, mais il manquait les "...

Je reconnais, mais ça ne garantit pas que le Père Siffleur aurait compris...:o)

Écrit par : Scipion | 11/04/2008

Pour en revenir à l'essentiel : c'est tout de même étonnant de la part de Brassens de considérer LFC comme un des plus grands écrivains du siècle. Un des plus inégaux, sûrement ! Je trouve quelques pages du "voyage.." parfaitement sublimes, au début, et la fin de ce roman est disons-le tout net, à ch...

Écrit par : Géo | 11/04/2008

"c'est tout de même étonnant de la part de Brassens de considérer LFC comme un des plus grands écrivains du siècle."

Il était sensible à sa "musique", pas vous...

Écrit par : Scipion | 11/04/2008

Certes. mais Brassens était loin d'être con, lui. Je ne voudrais pas ironiser sur ce qu'il aurait pensé d'un thuriféraire de Blocher tel que vous : un vieux reste d'humanisme qui traîne en moi, dont je ne suis pas fier du tout, croyez-moi. Mais ne passez cependant pas trop près de mon talon...

Écrit par : Géo | 11/04/2008

Je l'admets humblement, ce n'est pas sûr que j'eusse compris!...Même avec des "....."
Surtout depuis que "Six Pion" m'a appris, par l'intermédiaire d'un autre blog de cette communauté, que je buvais des "kils" de rouge! Dans un premier temps, je voulais démentir, mais j'ai malencontreusement jeté le démenti avec les caisses de bouteilles vides "sifflées" dans la journée ! (Autrement, d'où pensiez-vous que pouvait venir mon pseudo ?)

Mais, avec "Six Pions", c'est tellement rare qu'il y ait quoi que ce soit à comprendre en dehors de sa haine viscérale pour tout ce qui n'est pas sa "vision du monde", que j'ai une "toute petite excuse" !

Écrit par : Père Siffleur | 11/04/2008

Dommage qu'on ne vous trouve plus sur les blogs de la tribune, Salem, car je vous trouve marrant. Il faut aller vous chercher chez ces rupestres du cantonn de Vaud, que j'aime bien d'ailleurs. J'ai acheté votre bouquin sur les pensées de Brassens, et c'est vrai qu'elles font du bien.

Suren

Écrit par : Suren | 12/04/2008

Brassens aimait les chats: "J'aime que le chat vienne vers moi, qu'il s'éloigne de moi, quand il vient si je l'appelle. Je l'aime aussi qu'il ne vienne pas si je l'appelle...

Écrit par : Claire | 12/04/2008

a propos des chats il a dit aussi
J aime les chats car il n'y a pas de chat policier!

Écrit par : barré patrick | 07/03/2015

Les commentaires sont fermés.