14/06/2008

Pietro Sarto dans l'oeil d'un poisson

1916877228.jpg

 

Il est né un 13 juin, et en 1930, cela tombait aussi sur un vendredi. Cette superstition amuse d’autant plus Pietro Sarto qu’il est un esprit fort, au sens où l’entendaient jadis les contempteurs de l’insoumission. A 78 ans, la chevelure de notre flamboyant artiste saint-preyard est toujours celle d’un anar. Elle s’est joyeusement blanchie, mais son regard noir s’est adouci au feu de l’amitié: «Créer ne consiste pas seulement à faire des tableaux, mais à créer des liens.» Ainsi l’importante rétrospective qui lui est consacrée cet été à l’Abbatiale de Payerne (lire l’article de Françoise Jaunin dans 24 heures du29 mai) ne récapitule pas seulement soixante ans de peinture et de gravure. Elle est le fruit d’un demi-siècle d’amitié entre trois créateurs de ce pays, aux tempéraments pareillement vifs, aux idées politiques éparses mais qu’une même conception exigeante du beau soude indéfectiblement: Jacques Chessex, Freddy Buache, et ce vieux frère d’arme Pietro dont ils se sont jurés de replacer l’œuvre dans la reconnaissance lumineuse qui lui est due. Les deux premiers président l’association qui a été fondée en  février 2007 pour la promouvoir en organisant des expositions, dont la payernoise. Les textes qu’ils signent conjointement dans le catalogue réjouit infiniment leur destinataire: «Celui de Freddy est des plus ardus comme je les aime… Lui je le connais depuis ma fascination pour le 7e Art, quand à Paris, je fréquentais Henri Langlois et la Cinémathèque française. Jacques a été le premier éditeur de mes gravures pour la revue Pays du lac, et voici que, tant d’années après, son fils Jean Chessex réalise un film sur moi (un portrait qui passera en boucle dans le cadre de l’expo et sera diffusé par le 15 juin par la TSR, n.d.l.r.). Oui, à trois nous formons un trio assez cohérent. Ceux qui ne comprennent pas cette connivence ancienne nous tiennent peut-être pour des galapiats!»

Galapiat - ou polisson, impertinent: Pietro Sarto l’avait été déjà en son enfance à Neuchâtel, au début de la Guerre. Son accent tessinois suscitant des moqueries xénophobes, il défia tout le monde en se faisant sauvageon. Il a toujours été toujours inapte aux études, mais l’école buissonnière l’a rendu autodidacte: «J’ai appris tout seul le français en lisant les livres universitaires de mes deux frères qui étaient beaucoup âgés que moi. Je n’allais plus en classe mais je passais quand même  les examens; je n’ai jamais redoublé.» A vrai dire, l’élève avait un caractère tellement insupportable que les instituteurs neuchâtelois acceptèrent sotto voce ce curieux compromis. Moins accommodants, ceux de l’Ecole de commerce de Lausanne l’expulseront en 1948 pour indiscipline.  Avec les profs obséquieux de l’Ecole des Beaux-arts de la même ville, ce fut pire: «Ils n’ont pas supporté que je proclame ma préférence pour les peintures de Raphaël par rapport à l’art contemporain…»

Cela ne l’empêchera aucunement de devenir le disciple de Marcel Poncet, de Rodolphe Bosshard, et d’Albert Yersin, maître du cuivre, qui l’enverra à Paris à la rencontre d’un Gaston Bachelard, et d’un autre savant, Albert Flocon, artiste, poète et génie en mathématiques: «Il m’a initié à la théorie des perspectives curvilignes. On reconsidère le monde en courbes plutôt qu’en rectangles. Si on photographie le ciel à partir du fond d’une cuvette, on obtient une image grand angle appelée œil de poisson. En architecture, cela donne la Géode, au parc de la Villette. Sur la toile, un cercle universel qui nous permet d’être non pas devant un tableau mais dedans.» D’où la sensation de vertige qu’on éprouve en admirant les peintures et les gravures de Sarto, avant de faire le pas…

Mais en artiste artisan, il préfère l’art au langage de l’art. Il se méfie de la posture intellectualisante de l’artiste. Et de paraphraser un Jean Cocteau parlant de l’amour: «Les mots de la culture ne signifient plus rien, ils sont usés; il ne reste que des preuves de la culture.»

Pietro Sarto, 60 ans de peinture, abbatiale et Musée de Payerne, jusqu’au 14 septembre,

 

www. payerne.ch

BIO

1930. Pietro Schneider naît à Chiasso, d’une mère Tessinoise, d’un père d’origine bernoise, ennemi du mussolinisme. Quand il a neuf ans, ils émigrent à Neuchâtel.

1948. Etabli depuis trois ans à Lausanne, il est renvoyé de l’Ecole de commerce, puis des Beaux-Arts.

1950. S’installe pour une dizaine d’années à Paris. Il y rencontre des maîtres à penser: Langlois, Bachelard, Flocon…

1960. Monte à Pully un atelier de taille-douce et de lithographie pour le compte de l’éditeur Pierre Cailler.

1968. Avec Luce Voruz, il crée ses propres ateliers à Villette. Elles déménageront à Saint-Prex en 1971.

1977. Création de la Fondation William Cuendet & Ateliers de Saint-Prex, qui hérite d’estampes de Dürer et Rembrandt.

08:50 Publié dans Portraits | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je suis à la recherche d'un livre de Pietro Sarto Perspectives empiriques. Ed. Verseau
commentaires de Freddy Buache. Claude Ritschard, Rainer Mason.

Il n'existe plus en librairie. Merci de pouvoir me renseigner. Meilleures salutations. Elisabeth Schlaepfer.

Écrit par : elisabeth schlaepfer | 06/07/2009

Bonjour Mme Schlaepfer, le livre semble en effet épuisé, vous pouvez cependant le trouver dans les librairies en ligne suivantes (mais il en existe probablement d'autres qui le proposent):

http://www.alibris.com/booksearch?qwork=5133034&matches=1&author=Mason%2C+Rainer+Michael&browse=1&cm_sp=works*listing*title


http://www.amazon.com/gp/offer-listing/B001EYKVQY/ref=dp_olp_0?ie=UTF8&qid=1246873115&sr=1-6&condition=all

Aussi, si vous habitez à Lausanne, vous pouvez le trouver dans une bibliothèque:


Auteur(s): RITSCHARD, Claude; BUACHE, Freddy; MASON, Rainer M
Titre : Pietro Sarto: perspectives empiriques
Editeur : Au verseau, 1986
Matière : SARTO, Pietro
Exemplaire(s) acquis: CH107453 - MT417425
CH 750.98.92 SART - 107453 : au rayon à Chauderon
MT 750.98.92 SART - 417425 : au rayon à Montriond

Salutations

Inma Abbet

Écrit par : inma abbet | 06/07/2009

En iyi en sarkilar mp3 dinle! videolari youtube.

Écrit par : mp3dinletrco  | 25/07/2010

Les commentaires sont fermés.