15/07/2008

Le rat ne pue pas, il est câlin et sympa

rat-nature-autres-liberte-11538.jpgCe ne sont pas forcément des ados ou des post-adolescents qui n’apprécient que les hits de Tokyo-Hotel, mais leur affection grandissante pour les rats d’égout (nettoyés et plus ou moins domestiqués) traduit un désir de rupture affective avec leur môman ou leur papa qui, eux, ont conservé une préférence ringarde pour le chat et le chien. Plus costaud que la souris blanche de laboratoire ou le hamster sur sa roue, et moins soyeux que Raminagrobis, le rat de salon est en passe de devenir un animal familier ordinaire.

Le triomphe du film Ratatouille a encore accéléré sa popularité dans les foyers et sur l’hypertoile: ce ne sont que forums de discussions, foire aux questions et même encyclopédies wikipédiennes.

 

Il y a trois ans, la ratophile Laetitia Previdoli, de Carouge, a mis sur orbite Ratoupédia.org, un site qui a été depuis consulté plus de 730 000 fois, et qui donne des informations sur la santé et le comportement du rat domestique, sur son alimentation, etc. De son côté, la Valaisanne Mélanie Zuber, de Martigny, a créé une Association des rats romands sur le web, Arrweb.ch, qui entre autres met en ligne un service de petites annonces. C’est en quelque sorte un observatoire: «Nous acceptons toutes les annonces, explique-t-elle dans Terre & Nature de jeudi passé, car nous souhaitons garder un œil sur tout ce qui se propose. En ce moment, il y a une pénurie de ratons. Les bons éleveurs n’en ont pas, et nous déconseillons les achats en animalerie.»

Car avant d’adopter des rats, mieux vaut se souvenir qu’il en existe des agressifs, de trop fragiles. Ou qu’une rate peut donner naissance à quelque vingt rejetons par portée, et que cinq jours lui suffisent pour redevenir dispose et fertile…

www.ratoupedia.org

www.arrweb.ch

Dans Le coin des rats, un site français plus ancien, de témoignages, conseils personnels et babillages entre ratomanes, des relations plus qu’épistolaires se sont nouées. A l’adresse d’Abracad’Rats, on s’émerveille devant la gentillesse de ce rongeur qui, naguère encore, gardait sa réputation terrible de vecteur de la peste, de parangon de ruse et de saleté nauséabonde. «Mais non, fait un commentateur, il ne pue pas, il est câlin, drôle, attachant et sympa…»

www.lecoindesrats.net

http://rattounette.free.fr

 

En bonus, je vous offre un vieux conte allemand, célèbre dans le monde entier - il a été traduit dans une trentaine de langues - et qui présente pour une fois le rat non pas comme une sale bête madrée, mais comme une victime de la rouerie de l’homme, ou du Diable (c’est kif-kif?)

 

La légende du joueur de flûte

 

 

 

ratflute.jpgEn 1284 un homme étrange se présenta à Hameln. Il portait un habit
multicolore et se présenta en tant que preneur de rats. Il promit pour une
certaine somme d'argent de débarrasser la ville de tous ses rats et de toutes
ses souris. Les citoyens lui assurèrent une récompense. Le preneur de rats
sortit une petite flûte et commença à jouer. Aussitôt tous les rats et toutes
les souris sortirent des maisons et se réunirent autour de lui. Lorsqu’il fut
certain qu'il n'y en avait plus de cachés, il quitta la ville en direction de la
Weser. Les rats le suivirent jusque dans l'eau où ils se noyèrent. Quand les
citoyens furent libérés du fléau, ils se repentirent d'avoir promis une
récompense es refusèrent de payer l'homme qui s'en alla plein d'amertume.
Cependant, il revint le 26 juin, sous les traits d'un chasseur à l'allure
effrayante, portant un chapeau rouge et étrange; pendant que tout le
monde était à l'église, il sortit sa flûte de nouveau et commença à jouer
dans les ruelles de la ville. Cette fois ce ne furent pas les rats et les souris,
mais des enfants, des petits garçons et des petites filles à partir de 4 ans
qui accoururent en grand nombre. Il les conduisit par la porte de l'est en
continuant de jouer, et ils allèrent jusqu’à la montagne où il disparut avec
eux à jamais.
Seuls deux enfants revinrent, car ils s'étaient attardés en chemin. L'un
d'eux étant aveugle ne put montrer l'endroit où les enfants ètaient, l'autre
étant muet ne put dire un seul mot. Un petit garçon étant revenu chercher
sa redingote échappa lui aussi au malheur. Certains dirent que les enfants
avaient été conduits à une grotte d'où ils ressortirent dans la région de
Siebenbuergen. 130 enfants disparurent ainsi à jamais.

Commentaires

Vous ne trouvez pas qu'il y a assez de rats en ville comme ça? A Genève, il y a quasi officiellement autant de rats que de Genevois... Chaque Genevois a son rat!

Écrit par : Bernard | 15/07/2008

Le rat fait partie des mammifères les plus anciens de la planète. Et il en a inspiré des mythes (Zodiaque chinois) et des légendes, des fables (La Fontaine).

Il y a aussi la légende urbaine du roi de rats: un roi de rat estun de regroupement de rats dont les queues sont nouées entre elles, souvent prises par un amas de nourriture, d'excréments ou de paille. Ce serait une sorte de plateforme...

Écrit par : Keïko | 15/07/2008

Mon amie Brunella avait été se ressourcer en Indes. Elle m'a raconté ses expériences de vie dans les différentes régions où elle a vécu, elle m'a parlé des vaches sacrées, des Temples qu'elle a explorés, où elle s'est peut-être recueillie mais aussi des "Rats sacrés". J'ai alors découverts le "Temple des Rats" sur Internet, surtout à l'adresse ci-dessous:

http://megaportail.com/Voyages/2171-le-temple-des-rats-de-karni-mata-inde.html

Il paraît en plus, qu'il faut ôter ses chaussures pour entrer au Temple, mais les rats sont accueillants, aimables... parfois ils ont l'air pieux.
A Ouchy, j'ai eu vu des rats dodus se faufilant entre les grosses pierres, ils cherchaient le soleil je crois, et je me demandais ce qu'en dirait François d'Assise.

Écrit par : cmj | 16/07/2008

Mon amie Brunella, à son retour d'un séjour en Inde, m'a raconté ses expériences de vie parmi les gens, les vaches sacrés et...oui, les Rats sacrés qu'elle a rencontrés dans des Temples où l'on doit se déchausser pour y entrer, notamment dans celui dont l'adresse est ci-dessous. Ces Rats Saints sont amicaux, accueillants, pieux dit-on. Comme les vaches sacrés qu'on ne tuerait jamais même si on avait très faim.

http://megaportail.com/Voyages/2171-le-temple-des-rats-de-karni-mata-inde.html

A Ouchy je me souviens d'avoir vu des rats dodus se faufiler entre les grosses pierres sur la rive, ils cherchaient des rayons de soleil peut-être et je me demandais ce qu'en dirait François d'Assise, des rats?

Écrit par : cmj | 16/07/2008

Sur terre il y à 2 fois plus de rats que d'hommes. Ils ont vécus en même temps que les dinosaures... Je ne comprends pas ce dégout d'un animal qu'on ne connaît que très peu finalement. Il à des avantages du chien et du chat, et en plus prends moins de places, n'aboie pas toute la journée et ne prends pas de place.

Écrit par : Akina | 10/10/2008

Les commentaires sont fermés.