24/07/2008

Abdallah & Hannibal

abdallah.jpg hannibal.jpg

 

 

Si vous avez entre 7 et 77 ans, vous ne pouvez pas ne pas connaître le personnage d’Abdallah. Un sale petit garnement, espiègle et adorable, qu’Hergé fait apparaître pour la première fois dans Tintin au pays de l’Or noir et, trois albums plus tard, dans Coke en Stock. C’est le fils et l’héritier de Ben-Kalish Ezab, qui règne sur le Khémed. Il a six ans, et on lui passe tous ses caprices: il abuse de poudre à éternuer et de poil à gratter; il fourre de pétards les havanes de son père et de ses ministres. Ils suspend des seaux d’eau au sommet des portes du château de Moulinsart, il ligote le majordome Nestor sur une chaise et le coiffe d’un plumeau de ménage. Il ne supporte aucune contradiction, il trépigne, mord les poignets, et son émir de papa laisse faire, sans jamais réprimander.  

Les foucades les plus absurdes de son enfant gâté doivent être respectées à la lettre non seulement par l’entourage direct et la domesticité, mais par des partenaires commerciaux importants de son royaume. C’est ainsi qu’une révolution puis une guerre seront déclenchées après qu’une compagnie aérienne eut refusé d’improviser un looping en avion de ligne, pour répondre à un désir de la très jeune Altesse…

Or Abdallah est un héros de papier, et qui n’a pas encore l’âge de raison dans les aventures de Tintin. Aujourd’hui, il a passé la trentaine, il se fait appeler Hannibal; il est fait de chair, d’os, peut-être aussi d’intelligence. Sa petite voiture rouge du palais de Wadesdah est devenue un bolide qui fonce à 140 km à l’heure sur les Champs-Elysées.

 Il ne taquine plus Nestor, les Dupondt, Haddock ou Tournesol. Abdallah/Hannibal s’est échappé de l’univers impuni de la bande dessinée pour maltraiter au réel des domestiques tunisiens ou marocains - dans un hôtel de Genève. Une République où l’on applique la loi, un mot qui lui reste étranger, barbare.

L’âge n’a guère tempéré son goût infantile des extravagances, ni son goût puérilissime de la rancune. Et son père continue de lui donner raison envers et contre tous. Quitte à déclencher derechef une guerre pour laver son honneur buté. Mais une guerre moderne cette fois, tricotée de chantages diplomatiques, de rétorsions économiques, de menaces énigmatiques.

C’est kif-kif. Sauf que ce papa-gâteau n’est pas émir d’un royaume fictif, mais le chef de la République de Libye. Un certain Muammar al-Kadhafi. Un monsieur qui accorde beaucoup d’importance à la dignité de sa famille, mais tout autant aux vicissitudes actuelles du prix du pétrole.

09:31 Publié dans Portraits | Lien permanent | Commentaires (25)

Commentaires

En fait, le personnage d'Abdallah a été inspiré à Hergé par un portrait du jeune prince Fayçal, fils de Fayçal et futur roi d'Irak sous le nom de Fayçal II, qui sera assassiné.

Écrit par : Suren | 24/07/2008

Cet Hannibal qui fait honte aux Arabes, dont moi, s'appelle Motassim. C'est le 4e fils du tyran. Il a dore les voitures de sport et les femmes, et il se moque des lois occidentales. Il y a un an, il a fait partie d'un réseau de call-girls sur la Côte d'Azur. En 2005, il avait fait scandale avec une arme dans des palaces de Paris et en battant un mannequin libanais en public. Les tribunaux français l'avaient condamné à 4 mois de prison avec sursis, mais n'avaient jamais osé le garder au poste...

Écrit par : Fatih | 24/07/2008

J'ai trouvé sur le web la liste des surnoms affectueux que l'émir Mohammed Ben Kalish Ezab donne à son fiston terrible Abdallah:

Petit agneau (Tintin au pays de l'or noir p36 b-2 et p39 d-3)
Petit diablotin (p36 b-3)
Petit trésor (p36 c-3)
Petit oiseau en sucre (p36 d-1)
Petite gazelle (p36 d-2)
Petit gateau de miel (p38 a-4)
Petit Chérubin (p38 b-1)
Petit ange (p38 d-1)
Petit oiseau des iles (p38 d-2)
Petit ver de terre (p38 d-4)
Petit démon (p40 a-1)
Petit trésor en sucre (p54 d-2)
Petit agneau en sucre (p61 a-2)
Trésor en chocolat (p61 a-2)
Petit oiseau en confiture de rose (p61 a-3)

Écrit par : KIM | 24/07/2008

Mais quelle chance, cette histoire ! Que l'on ferme ces saloperies de Raffineries du Rhône qui nous polluent éhonteusement depuis des années ! Une seconde d'émissions de cochonneries de Tamoil-Khadafi = 10 ans de circulation automobile en Suisse...
Combien coûte un catalyseur ? le Platine pour le faire ? Quelle durabilité ?
Tous ces discours des pseudo-écolos à la Ueli Leuenberger réduits à rien par le goût des élites suisses à s'abaisser devant les salauds dirigeants arabes...

Khadafi n'a pas que des enfants pourris : il favorise le trafic d'esclaves noirs vers l'Europe. Pour faire du chantage sur l'Europe. Donnez-moi des milliards d'Euros, sinon je vous envoie toute la racaille d'Afrique Noire...

Cette crise est une bénédiction ! Aussi pour les andouilles qui nous parlent de la "finesse arabe", de l'apport de l'islam à la civilisation européenne (oui, peut-être le nazisme et la solution finale...)...

Mais fermez ces saloperies de Raffineries du Rhône, les raffineries de Khadafi, plus grand pollueur de Suisse !!!

Écrit par : Géo | 24/07/2008

je crois que la réflexion au sujet de Hannibal, est la plus appropriée que j'ai lue. Il n'est pas impossible que ce même fils "gâté" se révolte un jour contre son père.

Écrit par : cmj | 24/07/2008

Il est temps que non seulement la Suisse, mais le reste de l'Europe se réveille et réagisse au barbarisme du monde arabe. Monsieur le tyran Khadafi (un parmi de très nombreux autres dans le monde arabe)est mécontent parce que son chérubin ne peut pas agir comme bon lui semble dans notre pays. En même temps notre département fédéral avertit les voyageurs helvétiques voyageant de manière civilisée et respectueux des lois autochtones que la colère typiquement arabe peut s'abattre sur eux, ceci simplement parce que son fils ne peut pas s'amuser comme bon lui semble et enfreindre les lois sa guise dans notre pays. Le problème va bien plus loin que Monsieur Khadafi. Le monde arabe dans son ensemble veut imposer ses lois au monde occidental. Vivez comme nous, habillez-vous comme nous, ou vous êtes morts!
A bon entendeur.. Salut

Écrit par : RealityCheck | 24/07/2008

Boycottons les stations Tamoil, séquestrons la raffineries de Monthey, plastiquons les cuves Tamoil de la route de Vernier, bloquons les comptes en Suisse de la famille Khadafi in extenso, envoyons le commandant de corps Nef en mission en Libye pour récupérer l'adresse mail de la femme d'Hannibal ou Cruella sous la tente de Muammar nue sous un voile transparent... Peu importe, mais faisons quelque chose.
On va voir si ce Conseil Fédéral en a plus que celui qui s'était fait ridiculiser par Jiang Zemin lors de son passage à Berne en 1999. L'espoir fait vivre.

Écrit par : Abe | 24/07/2008

Bonjour Gilbert,

Quelle finesse, c'est tellement, si exactement cela, une justesse de la comparaison et de la mise en perpective que j'admire.
Ton analyse est un pur régal et ouvre le champ à de multiples réflexions.

Bien au-delà de tout relativisme culturel, nous nous sommes englués dans un comportement très infantile du "bac à sable" qui anime trop souvent ceux qui nous gouvernent, et ils sont hélas nombreux, de tous les côtés de la planète. Alors que les enjeux sont si graves.
Il faudra bien un jour sortir de cette logique-là, et grandir un peu.

L'élégance intellectuelle de ton analyse n'appelle pas à la haine stérile, mais à la réflexion, à un cheminement si nécessaire, individuel aussi, et je t'en remercie, avec mes amitiés,

Tatiana

Écrit par : Tatiana H. | 24/07/2008

"Hannibal est un drôle d'annibal" me disait, hier encore, un abi enruhbé! Un Hannibal plus près d'Hannibal Lecter que d'Hannibal Barca !

Écrit par : Père Siffleur | 24/07/2008

Bravo au courage de la Suisse dans cette affaire.
Tôt ou tard cette crise aura une issue , peut être même que la Suisse sera obligée d'adopter un profil bas, politique et enjeux international oblige.
Mais nous savons maintenant que Tamoil appartient à cette execrable famille qui cherche à s'acheter une respectabilité, alors faisons tout simplement une campagne à long terme de boycotte aux stations Tamoils.
Pour ma part , je commence dès aujourd'hui.

Écrit par : Philippe Launay | 24/07/2008

Je suis d'accord avec toi Philippe, je trouve inadmissible qu'un fils a papa pense avoir le monde a c'est pied! Il a fais une erreur et il a qu'a payer

Plus de TAMOIL pour moi non plus!

Carlo

Écrit par : Ciccio | 25/07/2008

"Je suis d'accord avec toi Philippe, je trouve inadmissible qu'un fils a papa pense avoir le monde a c'est pied!"

C'est la mentalité "potentat oriental", on n'y peut rien. Il faut en tenir compte si on pense traiter avec ces gens-là... Autrement, mieux vaut s'abstenir.

A mon avis, les flics genevois n'y ont rien compris. S'il s'était agi d'un fils du roi d'Arabie, ils auraient joué trois ou quatre tons au-dessous.

Écrit par : Scipion | 25/07/2008

Suren m'apprend que le personnage d'Abdallah a été inspiré par un portrait du futur Fayçal II, roi d'Irak. Or ce dernier a été assassiné il y a exactement 50 ans, en juillet 1958. J'ai trouvé un un petit film vidéo qui lui rend hommage (on y aperçoit entre autres le portrait qui a servi de modèle).


http://www.lepost.fr/article/2008/07/04/1219150_grand-semaine-grand-jour.html

Écrit par : Gilbert | 25/07/2008

Vous le savez sans doute, ma bio de B. Cantat, aux éditions Scali, est bien sûr disponible partout en France: "Un noir désir, Bertrand Cantat", Andy Vérol, Editions Scali, avec une excellente présentation de Patrick Eudeline.

Mais il y a aussi ce roman que je défends bec et ongles, interdit d'articles dans la grosse presse pour cause de "roman trop trash", ben voyons. C'est plus parce que j'y secoue leurs grosses gueules bien installées et leurs certitudes qu'ils nomment intelligence, qu'ils se refusent à se faire caresser par ma bête littéraire. Fort heureusement, très soutenu par les marges, les mondes alternatifs, "Les Derniers Cows-boys français" vit sa vie entre les mains de nombreux lecteurs. Mon éditeur, Pimientos, a créé une collection offensive ambitieuse: Pylône. Voilà, vous savez presque tout, et si vous en voulez encore, des infos, vous tapez "Andy Vérol" avec vos doigts boudinés/osseux, sur les gros méchants moteurs de recherche (j'suis sûr qu'il y a des esclaves qui pédalent pour faire mouliner la recherche, j'suis sûr han).

Je ne vous aime jamais.

Andy Vérol

Écrit par : Andy Vérol | 25/07/2008

En fait, Faysal II n'était pas le fils de Faysal Ier, mais du 2e roi d'Irak Ghazi Ier, mort dans un accident d'auto. Roi à 3 ans, ce fut son oncle qui fut régent du pays jusqu'en 1953, le prince Abd al-llah.

Écrit par : Mehdi | 25/07/2008

Merci pour le film Gilbert. Et maintenant voici le portrait du futur Fayçal II, modèle d'Abdallah.

http://richard.ferriere.free.fr/tintin/coke/faycal2_0.jpg

Écrit par : Suren | 25/07/2008

Quelle drôle d'idée d'évoquer dans ce contexte libyo-helvétique la personnalité de Bernard Cantat. Ets-ce parce que lui (comme Hannibal) aussi avait coutume de battre ses compagnes comme plâtre?

Écrit par : Sonia | 25/07/2008

Bernard Cantat a au moins cet avantage d'être efficace. Si une victime de Hannibal avait eu le bon goût de crever, la situation juridique des gauchistes genevois qui l'ont arrêté serait plus simple.

Écrit par : Géo | 25/07/2008

Géo-trupe aussi a encore "frappé"!... À l'aide d'une idée nauséabonde comme à tous les "coups"!

Écrit par : Père Siffleur | 26/07/2008

Quand le cynisme n'est pas de votre côté, il est de mauvais goût ?

Écrit par : Géo | 26/07/2008

Et "Géotrupe", ce n'est pas du domaine du nauséabond, comme argument ?? Allez, JCB, courage. Votre vie ne vaut rien, vous êtes un vieux nul et vous faites des jeux de mots que l'almanach Vermot refuserait. Vous êtes un vieux dragon s'efforçant de crachoter quelques résidus sulfurés, et cela fait rire les enfants. Faites-nous un petit signe quand vous serez mort, on boira un verre en rigolant sur vous. Bonne soirée. Passerez-vous cette nuit, vieux débris ?

Écrit par : Géo | 26/07/2008

Monsieur Géo-trupe,

Le vieux débris a passé la nuit! Merci!

Oui géotrupe est du domaine du nauséabond et c'est voulu!... L'argument fait partie des jeux de mots refusés par l'almanach Vermot. Jeux que vous n'avez pas l'air de tous comprendre.

La vie du vieux dragon et du vieux nul ne vaut rien ?... Mais vous dites le contraire quelque lignes plus loin!... Faire rire les enfants me semble important! Dommage que vous, vous ne fassiez rire personne.

Pour le petit signe, permettez-moi de prendre mon temps. Mais le moment venu et si vous êtes encore là, j'y penserai, puisque cela vous permettra de rire enfin grâce à moi!

Merci de m'avoir appris ceci: Demander la mort d'une victime et trouver le "tueur" d'une femme efficace pouvait être assimilé à du cynisme de bon goût.

Signé: JCB, le vieux dragon, crachoteur de résidus sulfurés, vieux nul, etc...

PS: Les épithètes dont vous m'affublez: c'est de bonne guerre, Monsieur Géotrupe

Écrit par : Père Siffleur | 27/07/2008

Je me rappelle encore cette histoire (de nouveau passée à Genève) d'un (autre) fils d'émir, condamné, par la justice genevoise, pour insultes et agression physique sur un citoyen américain, au nom à consonance italienne...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/07/2008

PS-H2S @ Géotrupe, c'est en fait quand je m'intéresse à vous, non ?

Écrit par : Géo | 27/07/2008

selam ben senay, gercekten super bir site, eger facebook veya twitter varsa eklemek isterim...

Écrit par : Rürup Rente | 25/09/2010

Les commentaires sont fermés.