13/06/2009

Mots français du persan, mots persans du français

PERSSSAN.jpg

 

 

.

Au gré des nombreux reportages radiophoniques qui ont jalonné les récentes présidentielles iraniennes, j’ai été ému d’entendre la noble sonorité cadencée du persan, tel qu’on le pratique dans les rues de ma ville natale. Je ne suis plus retourné à Téhéran depuis trente-deux ans, mais la langue de Hâfez et Khayyam, j’ai l’honneur et le bonheur de la parler encore.

 

Le persan (et non pas le farsi*) est comme on sait un idiome indo-européen, tels l’urdu, l’hindi, l’allemand ou l’anglais. Si sa graphie est celle de l’arabe, il diffère de celui-ci par sa structure grammaticale et son vocabulaire - dont les racines sont plus proches du germain et de l’anglo-saxon.

 

Exemples:

 

En arabe, mère se dit oum. En persan mâdar (en allemand Mutter, en anglais mother).

Frère en arabe: akhou. En persan barâdar (id Bruder et brother).

Fille en arabe: bint. En persan dokhtar (id Tochter et daughter), etc.

 

J’ai deviné, au cours de ces dernières semaines, que mes confrères reporters de la RSR et de Radio-France ont eu de la difficulté à trouver en Iran des autochtones parlant français – la mode de l’anglo-américain y ayant supplanté depuis longtemps notre bonne vieille langue internationale. Mais celle-ci a laissé en persan d’étonnants et indélébiles reliquats…

 

Exemples:

 

Les pays que les Anglais désignent par Austria, Germany, Japan, Sweden, Switzerland, les Iraniens les appellent Otrish, Âlmân, Jâponn, Sou-ed, Sou-iss.

 

En Iran, les mois se déclinent encore selon l’antique calendrier solaire des Zoroastriens: favardin, ordibehesht, khordâd, tir, mordâd, shahrivar, etc.

Cela dit, pour des raisons commerciales, économiques et touristiques, les Iraniens observent parallèlement le calendrier des Occidentaux. Et ils ont leurs propres mots pour traduire january, february, march, april, may, june, july, august, september, october, november, december: jan-vieh, fe-vriyeh, mârs, âvril, meh, jou-an, jou-iyeh, out, septâmbr, oktobr, novâmbr, desamr

 

Si ces vestiges francophones du vocabulaire persane ne remontent qu’à l’an 1941 – le commencement du régime de Reza Shah, qui voulut occidentaliser son empire d’une main de fer, la langue de Voltaire et de Proust est riche, souvent sans le savoir, de mots courants importés de la Perse médiévale séfévide.

 

Ainsi la couleur azur: en persan lazward (bleu clair intense).

 

Epinard et safran, deux plantes originaires d’Iran, viennent d’asfenâdj et zahfarân. Ainsi que jasmin: yasmin. Ou orange: nârandj.

 

Tambour procède de tabir.

 

Le persan kusk (palais) a donné le mot turc kösk (pavillon de jardin), puis le mot italien chiosco. Enfin, en français, kiosque.

.

 

 

(*) Ce n'est pas la première fois, dans ce blog, que je précise que farsi n'est que le mot persan pour désigner le persan. "Parlez-vous farsi?" est une expression aussi ridicule que "Parlez-vous english?", "parlez-vous deutsch", ou "do-you speak français..."

 

 

 

Commentaires

Merci pour cet enseignement fort sympathique et intéressant!
Que ce we vous apporte beaucoup d'heureuses surprises!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 13/06/2009

Et il y a aussi le paradis...

"Dans un livre de Pierre Lecoq, professeur d'épigraphie achéménide à l'Ecole pratique des hautes études, intitulé Les inscriptions de la Perse achéménide, Paris, 1997, on lit, à la page 116 :

« On sait par les auteurs grecs que les souverains mèdes et perses se faisaient aménager de vastes réserves d'animaux sauvages où ils pouvaient chasser à loisir. Ces parcs naturels sont appelés παράδεισος. C'est une adaptation du mot iranien *pari-daiza, dont l'étymologie est claire. Le premier élément, pari-, signifie « autour » (grec περί), et *daiza est un mot mède signifiant « mur, muraille », l'équivalent du vieux-perse *dîdâ. »

source : oyseaulx.org

Écrit par : Inma Abbet | 13/06/2009

Oui, la BBC a interviewé plusieurs fois des journalistes, politologues iraniens, iraniennes et cela éclaire la complexité de la réalité actuelle, mais aussi l'ouverture vers des horizons de paix désirée par beaucoup, et surtout les jeunes, et l'Iran est un pays jeune qui désire avant tout: vivre aussi bien que possible.

Écrit par : cmj | 14/06/2009

Les commentaires sont fermés.