09/09/2009

Le dernier shah d’Iran étudia en Romandie

CHAHINCHA.jpg

Chassé de son empire il y a 30 ans, Mohammed-Réza Pahlavi avait été collégien au Rosey, de Rolle.

 A la fin de l’été 1931, un timide garçon à sourcils noirs vient de troquer l’uniforme militaire contre un trois-pièces cravate à l’européenne. Mohammad-Réza Pahlavi a 12 ans. Son père est Réza Shah, le fondateur d’une nouvelle dynastie perse, qui entend occidentaliser son pays par des mesures drastiques. Aussi envoie-t-il son propre héritier suivre une éducation à la française. Par souci de neutralité, ce n’est point en France que le futur dernier monarque iranien fera ses écoles, mais au Collège du Rosey, au bord du Léman. Le 7 septembre, il quitte en bateau le port caspien d’Anzali jusqu’à Bakou, alors en URSS, pour prendre le train qui va le conduire jusqu’en Suisse. Il est accompagné d’un précepteur - qui lui donnera des cours intensifs de persan -, ainsi que d’un ami intime, Hossein Fardoust qui, selon le vœu du dauphin, jouira des mêmes traitements que lui et son cadet, le prince Ali-Réza.

 

Après un séjour préparatoire de dix mois à l’Ecole Nouvelle de Chailly-sur-Lausanne, le trio étudie durant cinq ans au Rosey (qui accueillera d’autres célébrités du gotha, dont Rainier de Monaco, Albert II de Belgique). Quatre autres fils du shah d’Iran s’y inscrivent à leur tour. «Notre vie ressemblait à celle de tous les pensionnaires, se souvient l’un d’eux, Gholam-Réza, dans une biographie parue en 2006*. Lever matinal, coucher précoces, sport et discipline.» Son aîné, lui, s’applique dans toutes les branches, avec de bons résultats sauf en géométrie. Parallèlement, il pratique sa religion chiite scrupuleusement.

Devenu roi en 1941, il évoquera ces années scolaires avec une réelle nostalgie, et une admiration pour ces professeurs qui appliquaient «une règle démocratique sans tenir compte de la position sociale des élèves». De la part d’un autocrate, cet émerveillement vaudra son pesant d’or…

 

A Rolle comme à Gstaad - où de janvier à mars, le Rosey vit sur son campus d’hiver – Mohammad-Réza excelle dans les disciplines sportives: football, tennis, équitation, disque, javelot, ski de piste. En moins d’un lustre, ce «roséen oriental» acquiert une prestance athlétique qui ne le quittera plus. Il la met en valeur, en se faisant coudre par un tailleur lausannois des chemises cintrées, à couleurs vives. A son retour en Iran, le 11 mai 1936, il entre à l’Ecole militaire, suit une formation de pilote et de parachutiste.

 

Plus tard, il reviendra skier en Suisse, avec sa deuxième chabanou Soraya Esfandiari, puis la troisième Farah Diba. A Gstaad, la famille impériale préfère Saint-Moritz, où elle s’installe dans un luxueux chalet, tandis que les courtisans iraniens occupent avec ostentation les suites du Badrutt Palace. En 1975, le shah reçoit dans sa résidence grisonne Giscard d’Estaing. Les journalistes qui accompagnent le président sont frappés par l’excellence du français de leur hôte. Celui-ci s’en expliquera dans son dernier livre*, paru en 1979, l’année de sa mort en Egypte, l’ultime havre de son exil:

«J’avais six ans lorsqu’on me donna pour gouvernante une Française mariée à l’un de nos compatriotes. Grâce à elle, j’avais déjà une assez bonne connaissance de la langue française quand je commençai en Suisse mes études. J’étais un passionné de l’histoire de France. J’admirai saint Louis rendant la justice sous un chêne.»

 

Gholam-Réza Pahlavi: Mon père, mon frère, les shahs d’Iran, Ed. Normant.

Mohammad-Réza Pahlavi: Réponse à l’Histoire, Ed. Albin Michel.

 

 

 

Un «tyran éclairé» que ses jeunes concitoyens ont oublié

 

Le 16 janvier 1979, l’empereur déchu pleure pour la première fois en public. Un officier agenouillé lui baise la main. Derrière lui, sur le tarmac, vrombit l’avion de l’exil définitif. Le shah est déjà rongé par le cancer, mais il n’abdiquera jamais. Beaucoup d’Occidentaux se souviennent de ces images, mais peu d’Iraniens.

Certes, le destin complexe et tragique de leur nation intrigue tout le monde depuis la réélection contestée du président Ahmadinedjad, en juin passé. On est frappé surtout par la détermination de ses opposants, que les répressions les plus brutales ne découragent guère: beaucoup de femmes, beaucoup de jeunes. De fait, quelque 70% des Iraniens ont moins de trente ans, et n’ont donc point vécu les heures de la Révolution islamique, enflammées par la figure charismatique de l’ayatollah Khomeiny (1902-1989). A fortiori, ils méconnaissent davantage le destin de son prédécesseur couronné. Et un retour à la monarchie leur semblerait impensable, alors que les héritiers de ce dernier, éparpillés en Amérique et en Europe, s’évertuent à la promulguer.

06:48 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (32)

Commentaires

Notre pere, Chahinchah, Mohamad Reza Pahlavi est toujous en vie, comme notre Tante, sa soeur jumelle la princesse Ashraf.
Mon frère H.R.H. & I. Cyrus Nowia Pahlavi a ecri un livre supplétif a celui de notre oncle Gholam Pahlavi qui vit a Paris
http://thehiddenone.com
Le College du Rosey en Suisse et en fait le pendant du Schülen d'Eim de Riedenburg a cote de Regensburg en Bavière, ou mon grand-pere le Roi Théodore d'Amblard de Bourbon de France m'a envoye a l'age de 12 ans en pension,en 1972 nous avons eu durant les Olympish Spiele notre Septembre Noir et cet attentat a precipite mon retour en France, a Clermont-Ferrand, ou pour plus de securite, on m'a abrite chez mon parrain le gouverneur de la Banque de France de Chamalières, Mr Jean Rippe,
Mon père Réza n'a jamais abdiqué, il continue a diriger et nous admirons tous les jours son intelligence et son travail a mettre en pratique au niveau internationale les Droits Humains dans le cadre du program World Human Facility.
Mon père Shahinsha et mon beau-frère le président Jacques Chirac m'ont placé a la tête de l'IET EU WHF NU qu'ils en soient remercies ainsi que Kahn il Khan Bahram Faraghi Daryan.
Bon Norouz 1389 ce 21 Mars 2010, a tous et oeuvrez a votre Bonheur.

Écrit par : H.I.M. Edwige Vincent de Bourbon Pahlavi | 18/03/2010

Super le post tout le monde se demandait ce que ces têtes couronnées font à l'instant, et encore plus ce qu'elles ont fait auparavant. Continuez, on est suspendu à vos paroles.

Écrit par : broutard | 18/03/2010

Broutard@ je parie que vous vous prétendez multiculturel et vous ignorez que les autres pays de cette planète ne sont pas tous des démocraties à la Suisse. Mais vous n'êtes visiblement pas le seul, les services de Calmy-Rey ont l'air aussi ignorants que vous et on en paie le prix...
Cela dit, continuez de mépriser les sous-développés à votre guise, cela ne me dérange pas du tout.

Écrit par : Géo | 18/03/2010

Mon pauvre géo vous nagez dans le yogourt. Répondez simplement sur le fait de l'utilité de ce post, le reste...

Écrit par : broutard | 18/03/2010

Ca, c'était l'imposteur de Géo. Ou je prends rendez-vous chez l'opticien.

Écrit par : Ernst | 18/03/2010

L'entropie fait de tels ravages en Calmireyistan que vous ne trouverez bientôt plus aucune possibilité de fuir. Depuis mon point de vue, je trouve tout ça du meilleur décadent, mélange de fin de siècle version vaudoise (à cause du quart d'heure) et de Sarajevo 1914, le "Titanic" réécrit par D'annunzio.
Mais mieux vaut broutard que jamais: Monsieur Géo du Chablais, je réitère mon offre d'envoyer un navire de l'Armée Populaire de Libération, actuellement en patrouille dans le golfe d'Aden, vous recueillir avant que vous ne sombriez avec le radeau.
Après cette B.A., lisant ce qu'on lit tout là-haut, ça laisse à penser en raccourci que Madame Edwige s'est réfugiée au Rosey après avoir été chassée, dans le simple appareil d'une beauté qu'on vient arracher au sommeil, de sa caravane de Montalivet. Fatum stoicum.
Et si c'est vraiment Norouz qui se pointe, on va se faire inviter chez des Iraniens parce qu'on mange de très bonnes choses à cette occasion. Mais il n'y en a pas beaucoup au fin fond du Sichuan: on ne peut pas tout avoir.

Écrit par : Rabbit | 18/03/2010

Ernst@ Ce coup-là, vous pouvez prendre rendez-vous chez votre opticien. Ce post est bien de moi, et je l'assume.

Écrit par : Géo | 18/03/2010

Assumer le vide c'est "néant moins" tout ce qu'il lui reste...

Écrit par : broutard | 18/03/2010

Réza Shah:
Le cosaque persan qui réalisa un coup de force les 20 au 21 février 1921 et qui, plus tard, deviendra un zélateur de l'Allemagne nazie.

C'est ainsi que se font et se fondent les nouvelles dynasties... Ici, une dynastie vraiment très courte et peu démocratique, bien qu'au Rosey où a étudié le second et dernier de la dynastie, la règle fut démocratique et ne tenait pas compte de la position sociale des élèves!... Il devait, malgré tout, y en avoir qui étaient plus égaux que d'autres! (merci Coluche!)

Écrit par : Père Siffleur | 18/03/2010

Géo@: Rendez-vous chez l'opticien pris à contrecoeur. Bien que caustiques et provoquantes, vous nous aviez habitués à plus de subtilité dans vos interventions. "Continuez de mépriser les sous-développés" ne vous fait pas honneur. Etes-vous sûr que c'est bien de vous?

Écrit par : Ernst | 20/03/2010

Pourquoi le prendre au 1er degré ? Je m'adressais à broutard, altermondialiste patenté dans ces blogs. Je voulais le mettre face à ses contradictions. Je me tue à dire aux gens qui se croient multiculturalistes qu'ils ne le sont que parce qu'ils ignorent les autres cultures. Les Suisses sont en train de redécouvrir les fondamentaux de la culture arabe, ces temps. Cela leur fait beaucoup de bien. Cela dit, celui qui vous a envoyé chez l'opticien, c'est précisèment l'Autre...

Écrit par : Géo | 20/03/2010

Ernst, vous ne savez pas faire la différence entre Géo et son usurpateur? Toute l'intelligence, la finesse, l'humour et la subtilité de Géo ne saurait être égalés. Vous êtes décevant de ne pas pouvoir faire la différence. Géo, nous sommes nombreux derrière vous.

Écrit par : Roland Favre | 21/03/2010

Si même Roland Favre est à son tour usurpé, où va-t-on, je vous le demande? Lentement mais sûrement vers une plainte pénale...

Écrit par : Ernst | 21/03/2010

Y'a qu'un seul gars pour défendre les bêtises de géo, ce Roland Favre. Et vous voudriez déposer plainte contre lui? Aucun doute, vous êtes un original Ernst.

Écrit par : Auguste | 21/03/2010

Mon commentaire suggérait à Roland Favre lui même de prendre position contre son imposteur. Ni lui ni Géo n'auraient fait de faute de grammaire dans leur post.

Non, non, d'habitude j'apprécie les commentaires de ce Géo, car dépourvus du fond haineux et péremptoire omniprésent chez Scipion.

Écrit par : Ernst | 21/03/2010

Vous faites dans le lascar Wilde, jeune gens:
"The Importance of Being Earnest, A Trivial Comedy for Serious People".

Maintenant que Géo a fini de dégommer Le Père Siffleur, cela pourrait signifier que Le Père Siffleur a endossé un nouveau personnage ou que Géo n'est plus Géo. On pourrait tracer un diagramme socio-dynamique pour comprendre le dernier épisode de ce happening permanent, à moins que l'obscurité ne vous excite.

Écrit par : Rabbit | 22/03/2010

Monsieur le Lapin Blanc, (à ne pas confondre avec le Lièvre de Mars)

Sans vouloir vous contredire systématiquement, comme le font les deux lascars Tweedeldee et Tweedeldum, je vous fais humblement remarquer que vous êtes encore en retard, comme à votre habitude et que si j'ai été dégommé par Géo, il m'a toujours été facile de me rechaper et garder ainsi le même profil. Je n'ai donc pas eu à endosser un nouveau personnage.

Écrit par : Père Siffleur | 22/03/2010

Par contre, il est assez facile de déduire des épisodes précédents que l'usurpateur du pseudo Géo et du patronyme d'icelui a bien des chances d'être un obsédé du changement d'identité qui sévit depuis plus de 13 ans sur ces blogs selon ses dires...

Écrit par : Géo | 22/03/2010

Xdee et Xdum: vous faites sans nul doute allusion aux Castor et Pollux de Superlocal ? C'est là que l'épidémie s'est déclenchée

Écrit par : Rabbit | 22/03/2010

Rendons à Randolf Evar ce qui lui appartient et à Rabbit ses mérites, la situation est complexe et la multiplication des clones ne facilite pas l'enquête. A qui profite le crime ?
Si Gilbert est bien Gilbert, nous souhaiterions l'entendre à ce sujet, car son mutisme engendre, non pas un clown, mais le soupçon.
Rappelons-nous aussi que l'usurpation d'identité ne renforce pas les espèces évoluant dans la blogosphère et que cela va se faire sentir sur la qualité des commentaires: à ce moment, il sera trop tard pour penser à l'eugénique et les Ténèbres envahiront nos écrans.

Écrit par : P.A.R. | 22/03/2010

"Si Gilbert est bien Gilbert, nous souhaiterions l'entendre à ce sujet, car son mutisme engendre, non pas un clown, mais le soupçon."
Mon usurpateur connait mon email et mon patronyme. Contrairement aux accusations puériles de Laufer, j'ai toujours écrit à visage découvert. Que qqn puisse voler le pseudo d'un autre est déjà choquant. Mais que maintenant il se permette de signer de mon patronyme, au vu et au su du maître de céans, cela commence effectivement à s'approcher sérieusement du pénal. La seule raison qui fait que je ne suis pas les conseils de Ernst, c'est que mon patronyme est plus anonyme que mon pseudo, ce que je m'efforce de faire comprendre à tous les acharnés de la soi-disant transparence depuis longtemps.

Écrit par : Géo | 22/03/2010

Können Sie Ernst ernst nehmen ?

Écrit par : Rabbit | 22/03/2010

Sehr geehrter Herr Kaninchen, ich bin nur ein anonymer und unschuldiger Leser.

Et pourquoi ne me prendriez-vous pas au sérieux? Parce que j'ai eu le malheur de me laisser aller à quelques menus épanchements en faveur de Chéo? Ksss...
De toute façon, je ne comprends plus rien à toutes ces histoires d'usurpation, de manigances, de quiproquos et de coups de théâtre, qui retombent dans une sombre paranoïa toute Hooverienne issue des années les plus noires du Maccarthysme.

Écrit par : Ernst, mehr als nie | 22/03/2010

Dans mon village on dit: "改来改去还不都一样" (plus ça change, plus c'est pareil).
Nous sommes transportés dans un anti-monde où les victimes du maccarthysme renvoient la balle en arrosant tout azimut. Réaction pendulaire qui remonte très loin dans le temps. A mon avis, elle prend sa source à l'époque des premiers litiges entre Néanderthal et Cro-Magnon. Mais la paranoïa existait déjà, on ne peut pas changer la nature humaine depuis qu'elle est humaine.
Alors que, dans la presse popu, les années sont noires quand elles ne sont pas de plomb. C'est pourquoi j'attends qu'on nous ressorte la Nuit des Longs Couteaux au prochain sursaut de libéralisme du cheptel électoral.
Pour savoir si Géo est vraiment Géo, il suffit de lui demander à quelle ethnie appartenait sa cuisinière de Kaedi. Et ne répondez pas: "à gaz", ce serait d'un puéril....

Écrit par : Rabbit | 23/03/2010

Le vrai Géo répondra par un p.? Sa cuisinière venait-elle de G.? Mais je dis ça, je dis rien.

Écrit par : Ernst | 23/03/2010

A Géo et Rabbit,

Depuis fin novembre 2009, ce n'est plus moi qui gère les blogs de 24 Heures, mais ma consoeur Fanny Giroud. Voilà donc longtemps que je n'ai plus accès aux identités réelles des blogueurs.

Gilbert Salem

Écrit par : Gilbert | 23/03/2010

"Voilà donc longtemps que je n'ai plus accès aux identités réelles des blogueurs."
OK, j'avoue que j'aime mieux cela.
Pour le reste, laissons PAR s'entretenir avec ses avatars Ernst et rabbit...

Écrit par : Géo | 23/03/2010

Parfait: le vrai Géo est vivant, il n'a pas été phagocyté par ses clones, le test est concluant.
Il ne reste plus qu'à identifier les usurpateurs: je ne sais pas si Fanny Giroud existe réellement, si c'est un pseudo de Nagolet & Co., ou quelles sont ses compétences en matière de répression des fraudes. Néanmoins, je vais déjà faire rouvrir un camp de rééducation par le travail inutilisé depuis des lustres, pour accueillir tous ces tigres de papier et autres vipères lubriques qui troublent le village blogual de 24 Heures.
Qui va payer le charter, puisque Gilbert n'est plus actionnaire ?

Écrit par : Rabbit | 24/03/2010

Bande de nazes.
Vous êtes complétement à l'ouest.

Écrit par : georges | 02/04/2010

Une monarchie constitutionnelle ça tourne comme en angleterre et toutes les démocraties ne sont pas de type parlementaire c'est à dire avec un équilibre des pouvoirs :)

Écrit par : Team Skate | 22/11/2010

Quand on voit l'état actuel de l'Iran, avec un taré en guise de chef d'état, on en vient à regretter le Shah. D'autant plus que ce dernier, possédait une réelle culture...

Écrit par : cinema lausanne | 11/02/2011

salam man mikhastam rajebe jashn norouz 89 dar le havre etelaat begiram

Écrit par : sahraei | 07/03/2011

Les commentaires sont fermés.