29/12/2009

Teintes sépia dans l’hiver montreusien

MONTREUXSEPIA.jpg

Montreux ne se résume pas à une guirlande de zones résidentielles ourlant le golfe du Haut-Léman de Clarens à Territet. Les touristes, et beaucoup de Suisses, ignorent qu’en amont de cette anse littorale mondialement connue s’élève un vaste arrière-pays mosaïqué de forêts, de hameaux ruraux et de pâturages préalpins. Une paire de cornes naturelles suffit pour y avoir le droit de brouter jusqu’aux contreforts des Rochers de Naye, soit à 2000 mètres d’altitude. (La superficie de la commune est de 3472 hectares. Celle de Lausanne n’en compte que trente de plus, et ses rares chèvres sont consignées à Sauvabelin, dans une espèce de conservatoire éthologique grillagé.)

En hiver, on se rend sur les hauteurs pour skier à Sonchaux, luger aux Avants et écluser des kirschs-fondue à Sonloup. On en redescend la goutte au nez, les mitaines incrustées de cristaux de neige diamantins, les orteils gourds et des souvenirs d’Alaska. Car chez les Montreusiens d’en-bas, un modeste décalage de 600 m d’altitude provoque en leur corps une désynchronisation thermique comparable au jet lag d’un vol transatlantique. Le microclimat méditerranoïde de leur bien nommée Riviera les autorise à être frileux comme des Niçois. Ils s’en remettront avec des capsules de mélatonine, ou en inhalant des fumigations à l’eucalyptus – un arbre australien qui a d’ailleurs élu domicile sur le quai Ansermet.

 

Mais pour se promener sur ce quai en décembre, une simple écharpe de laine suffit: la douceur climatérique de la villégiature préférée de Sissi et de Nabokov est opérante. Y a que le fond de l’air qui est frisquet. Et c’est lui qui fige les lumières du paysage urbain avec ses faux chalets déguisés en châteaux de Louis II, ses architectures factices gréco-romaines, gothiques ou florentines. Il les colorise comme les plans d’un film des années trente. Contemplé depuis la rive, l’urbanisme montreusien, prend des reliefs pastel. C’est à la fois glamour et majestueux. On dirait un diorama de Daguerre, un album anglais pour enfants qui s’ouvre en accordéon.

 

Commentaires

Je pourrais immédiatement paraphraser Rabbit sur Bellinzone :"J'ai pourtant trouvé la ville défigurée par toutes ces constructions en béton dignes d'une station de montagne", mais c'est encore plus grave pour Montreux. Que cet endroit sinistre ait pu attirer un jour des touristes est debvenu aujourd'hui incompréhensible, tellement le moche le dispute au triste, le mauvais goût au simplement affreux...
Ni une ville, ni un bourg, un ramassis hétéroclite d'immeubles le long d'une route encombrée. Un palace prétentieux et riquiqui y côtoie un kiosque à souvenirs des années 30, coucous ridicules et montres bon marché. Vivement la prochaine glaciation...

Écrit par : Géo | 29/12/2009

Si vous n'aimez pas les ambiances fin de siècle, si la décadence des moeurs vous barbouille l'estomac et si la pression sociale tend à vous inspirer des réflexes de grenadier, venez en Chine où il ne viendrait à l'idée de personne de vous faire ravaler votre acte de naissance (ou à moins de les mettre vraiment à bout), alors qu'en Europe on pense déjà à ressortir La Veuve.

Et emmenez Monsieur Gilbert avec vous, il se nostalgite à tours de bras. Je connais quelque montagne sacrée du Sichuan où le thé est divin et où les singes remplacent efficacement le grouillement de l'espèce humaine.

En vous attendant, je souhaite une 新年快乐 两千〇十 (xīn nián kuài lè liǎngqiānlíngshí) à tous.

Écrit par : Rabbit | 30/12/2009

Pour l’instant on parle de réchauffement de la planète… Patience, il semble que « la prochaine glaciation va se faire attendre. Très en vogue, très top, les voyages en Chine… à croire à l’heure actuelle, que le reste du monde c’est fait rayé du planisphère, allez-y et laissez-nous Mr Gilbert ; dans la nostalgie vous pourrez profiter de beaux souvenirs (non négligeable à notre époque). Bonne année à tous.

Écrit par : elfine | 30/12/2009

"Pour l’instant on parle de réchauffement de la planète…"
Et vous pensez que cela nous évitera les 800 m de glace sur la Plaine du Rhône d'ici quelques milliers d'année ? C'est vrai que les mots ont beaucoup de pouvoir, mais à ce point...

Écrit par : Géo | 30/12/2009

Cher Monsieur Salem,
Les teintes sépia de votre photographie montreusienne atténuent sans doute un peu vos souvenirs... j'ai beaucoup apprécié votre billet mais me suis permise un petit commentaire sur mon blog ( http://feminiblog.blog.24heures.ch/ )pour clarifier une nuance de votre tableau.

Écrit par : Jacqueline Pellet | 01/01/2010

Je l'ai lu, chère Madame, et vous en remercie beaucoup.
Veuillez accepter mes meilleurs voeux,

Écrit par : Gilbert Salem | 02/01/2010

Lorsqu'on connaît Sonloup depuis plus de 50 ans, il est légitime de trouver du charme à Mendingshan, sinon la vie ne serait qu'un insupportable radotage pour plus décrépit que soi.

Écrit par : Rabbit | 04/01/2010

Nous sommes la Déesse Originelle; Des Êtres Hautement Évoluées sur le plan Spirituel; Les Déesses suivantes; Lima Divinité Incarnée; Frigg Divinité Incarnée; Admée Divinité Incarnée; Épona Divinité Incarnée; Ishtar Divinité Incarnée; Sekhmet Divinité Incarnée; Lao-Tseu Divinité Incarnée; Tara Blanche Divinité Incarnée; Amaterasu Divinité Incarnée; Kali Divinité Incarnée; Marie Divinité Incarnée; Manat Divinité Incarnée; Odin Divinité Incarnée; Poséidon Divinité Incarnée;Nous sommes en Âmemour avec Toi

Écrit par : Poséidon | 12/01/2012

Les commentaires sont fermés.