25/06/2010

Dans les bottes des chercheurs d’or

 

 

 

 

 

ORPP.jpg

L

 

L ’été commence à peine que déjà le tourisme local nous fait des suggestions farfelues pour nos vacances: apprendre à tondre un lama loclois, «fêter» les 70 ans de la Mob en campant sous un fortin du sentier aux ruisseaux des Toblerones, entre Serine et Promenthouse. Ou sauter en élastique d’un viaduc en soufflant dans un cornet à piston. La moins barjo veut nous mettre dans la peau d’un orpailleur, comme on en voit dans La ruée vers l’or de Chaplin, ou dans l’Or tout court de Cendrars. Ça consiste à enfiler un falzar en accordéon, une redingote poussiéreuse et des gants mangés aux mites. Moustache ébouriffée de rigueur. Le chapeau feutre doit onduler de manière à prendre l’eau, et le regard aspirer à l’éternité. En tout cas à la richesse, ce qui était kif-kif pour vos aïeux du Nord vaudois: ils escaladaient les flancs les plus abrupts de la Dent de Vaulion pour gratter la caillasse et en extraire des pépites. Ils redescendaient bredouille, avec des trous aux genoux du pantalon. Donc plus pauvres.

Si la Suisse n’a jamais été un Eldorado (sauf pour de l’or bancaire qui luit sous un boisseau), sa géologie est assez bigarrée pour être aurifère sur les berges de l’Areuse, à Neuchâtel, ou dans le lit genevois de l’Allondon. Repliant leur orgueil, nos prospecteurs vaudois s’y acheminaient avec casseroles, bâtées, tamis et pendules: un barda hétéroclite qui les faisait ressembler à des romanichels, mais ne dépiauter que 15 g d’or par tonne de minerai. Les plus chanceux en récoltaient jusqu’à 126 g en un an, ce qui assurait alors un train de vie honorable. Aujourd’hui, le salaire annuel d’un enseignant vaudois par exemple vaut, en gros, mille grammes d’or, soit un plein lingot. Ce n’est donc point pour s’enrichir que celui-ci s’initierait, cet été, à la passion de l’orpaillage, telle que l’enseigne Patrick Jan* au bord de l’Aubonne. On y apprend beaucoup sur l’or, mais aussi sur ses cousines la magnétite et la pyrite. Et là, à l’Arboretum, nul besoin de s’accoutrer en épouvantail: une bonne paire de bottes étanches suffit.

 

http://www.jan-orpaillage.com

 

 

 

Commentaires

Pour autant que j'eusse bien compris: le magnétisme de l'homme pour l'or passe par la magnétite et l'orpaillage serait une méthode en pyrite pour en obtenir!

Écrit par : Baptiste Kapp | 25/06/2010

Pour autant que j'eusse bien compris: le magnétisme pour l'or qu'éprouve l'homme doit passer par la magnétite. Et l'orpaillage ne serait qu'une méthode en pyrite pour en obtenir!

"Or, paillage de chaise, jamais ne fera rouler sur or"!

(Dicton attribué au Père Lachaise, orfèvre en la matière)

Écrit par : Baptiste Kapp | 25/06/2010

Merci de nous rappeler L'or de Cendrars, pour moi un magnifique souvenir d'adolescence, l'âge où on se sent encore un peu aventurier.

Écrit par : PJR | 25/06/2010

Et les Nibelungen, pour l'époque où nos ancêtres l'étaient tout à fait.

Écrit par : Rabbit | 28/06/2010

"Pour autant que j'eusse bien compris: le magnétisme pour l'or qu'éprouve l'homme doit passer par la magnétite."
Une paragenèse bien plus courante pour l'or est l'arsénopyrite ou mispickel. La présence d'orpaillage dans une région doit impérativement rendre l'hydrogéologue attentif à la présence d'arsenic dans les eaux...

Écrit par : Géo | 29/06/2010

Pourquoi 24 heures continue de laisser n'importe qui utiliser n'importe quel pseudo ? Ne serait-ce pas parce que les journalistes de 24 heures sont fous de rage de permettre à des non-professionnels de partager ce privilège de s'exprimer sur les sujets d'actualité en temps réel et non dans une lettre de lecteur balancée trois semaines plus tard, comme cela m'est arrivé maintes et maintes fois dans ce misérable torchon ?
c'est Inma Abbet qui la première l'a fait remarquer : dans toutes les autres plateformes, il faut s'inscrire et garder un et un seul pseudo. Pourquoi pas ici si ce n'est pas voulu par les responsables de 24 heures ?

Écrit par : Géo | 29/06/2010

Pour savoir lequel des deux est le bon, il suffit de demander quel est le prénom de la dame qui tenait un restaurant à mi-chemin entre la Barboleuse et Solalex.

Écrit par : Rabbit | 29/06/2010

Rabbit@ un peu facile, Sylvie. Mais je me demande toujours si ce n'est pas vous l'imposteur...

Écrit par : Géo | 29/06/2010

Archifaux ! vous êtes viré !

Écrit par : Rabbit | 29/06/2010

Arrêtez de soigner vos névroses sur mon dos, Rabbit. Vous faites les questions et les réponses et vous nuisez hautement à ce blog.

Écrit par : Géo | 29/06/2010

Ouvrez un blog, Géo, quitte à n'y rien écrire. Vous pourrez ajouter votre URL à vos commentaires, et chacun pourra cliquer sur "Géo" pour vérifier que vous êtes le vrai.

Écrit par : PJR | 29/06/2010

@PJR, l'ennui, c'est que n'importe qui pourrait signer avec l'URL de Géo. (Serait-ce une usurpation d'identité?) La solution la moins mauvaise consisterait à changer de pseudo de manière temporaire, ou à utiliser plusieurs.

Écrit par : Inma Abbet | 29/06/2010

Depuis longtemps, il n'y a plus de Géo dans Géo: ce n'est plus qu'une enveloppe vide aux mains de l'oligarchie qui contrôle la pensée sur ces blogs en manipulant la foire aux vanités. Quant à la personne physique autrefois connue sous le pseudo de Gorgol, puis celui de Géo, nul ne saura jamais ce qu'il est advenu d'elle, et il faut accepter cette ombre comme un fantôme du passé.

Écrit par : Rabbit | 30/06/2010

Merci de me donner autant d'importance, Rabbit. Le problème, c'est que je ne suis pas sûr de la mériter. Par contre, je suis sûr que vous, vous n'en avez pas beaucoup, pas plus dans l'Ordre de Malte que chez les citoyens du Si-Chuan.

Inma Abbet@ "l'ennui, c'est que n'importe qui pourrait signer avec l'URL de Géo. (Serait-ce une usurpation d'identité?)" C'est déjà le cas, ayant laissé des commentaires sur le blog de PAR...

Écrit par : Géo | 30/06/2010

Géo, il me semble que vous parlez de l'adresse e-mail, non pas de l'URL.

Écrit par : Inma Abbet | 30/06/2010

Ce n'est pas Géo, Inma.
Tout lecteur de Lovecraft aura compris que nous avons affaire à une puissance démoniaque.

Écrit par : Rabbit | 30/06/2010

La solution afin d'éviter ces usurpations constantes serait, dans un premier temps, d'accentuer fortement le phénomène en utilisant des "signatures" de politiciens ou des personnalités, des gens que 24Heures ou TdG caressent dans le sens du poil!
Il est certain qu'à ce moment là, une parade à cette "peste" serait trouvée dans un temps reccord. Par contre, aussi longtemps que cela ne concerne que des
lambda...

Signé: Cthulhu, Puissance Démoniaque

Écrit par : Cthulhu | 30/06/2010

Ph'nglui mgln'nafh Cthulhu
R'lyeh Wgah'nagl fhtagn.

Celui qui doit comprendre comprendra. C'est assez clair. Inutile de le traduire en néerlandais ou en chinois.

Écrit par : Rabbit | 30/06/2010

Inma Abbet@ Ah bon, quelle est la différence?

Écrit par : Géo | 30/06/2010

Les commentaires sont fermés.