28/10/2010

Nuithonie

SARINNE.jpg

 

Les 4 et 5 novembre prochains, les jongleurs et voltigeurs du Cirque Hirsute se produiront dans la salle Mummenschanz de L’Espace Nuithonie, à Villars-sur-Glâne.

Mais d’où vient ce nom de Nuithonie, qui fait rêver les nouvelles générations de cette région aux enclaves enchevêtrées?

C’est une traduction de l’allemand Uechtland, qui a permis de distinguer Fribourg, à sa fondation en 1157 par le duc Berchtold IV de Zähringen, d’autres cités homonymes, dont Freiburg im Breisgau. Freiburg im Uechtland a longtemps été appelée en français Fribourg en Nuithonie.

Le terme charme par son assonance gothique et mystérieuse, qui évoque à la fois le bas latin nuitum («nuit», ou «de manière nocturne»), et les nutons de Wallonie, dont les paronymes lutons et lutins désignent aussi des nains de la mythologie germanique.

Dans ses Contes et légendes de la Suisse héroïque – Payot, 1914 -, Gonzague de Reynold raconte l’histoire de Nuithon, un roi de Nibelungen locaux, dont le trésor est enfoui dans le lit de la Sarine.

 

Cirque Hirsute: «Toccata».

www.nuithonie.com/saison_7_7005.html

 

 

 

Commentaires

Je me souviens que la Nuithonia était à l'époque de mon adolescence une société d'étudiants des élèves du Collège St-Michel. Comme beaucoup de mes camarades en faisaient partie, je désirais les rejoindre, mais mon papa a exercé son droit de veto en bon libéral-radical qui ne pouvait accepter que son fils participe à une société noyautée par ses adversaires politiques, les conservateurs, qui se sont rebaptisés démocrates-chrétiens aujourd'hui. Merci de m'avoir rappelé ces vieux souvenirs.

Écrit par : l'Acratopège | 28/10/2010

Je veux photocopier ce billet et le donner à mes consœurs de Fribourg. Merci beaucoup.
claire marie

Écrit par : cmj | 30/10/2010

Les commentaires sont fermés.