29/09/2011

Le chocolat fait du bien parce qu'il est bon

Le matou tigré roux de ma concierge, dans le quartier lausannois de Florimont, s’appelait «Caramel». Sur les conseils d’un ami, elle le rebaptisa «Botsard», car sa frimousse semblait barbouillée de mousse liégeoise, comme celle d’un mouflet gourmand. Il ne s’agissait que d’une répartition asymétrique de poils fauves autour de son museau. Heureusement, parce rien n’est plus dangereux que le chocolat pour les animaux de compagnie. N’en servez jamais à votre chat, votre écureuil de Corée, ou votre cacatoès des Moluques. Surtout pas à votre chien: le chocolat contient de la théobromine, un vasodilatateur des artères coronaires qui stimule le système nerveux des humains, à l’instar de la caféine, mais qui lui devient mortel s’il s’en régale inconsidérément. Son métabolisme ne pouvant pas l’éliminer, il aura des convulsions épileptiques, des hémorragies internes, voire un infarctus.

Dans l’Antiquité, l’ambroisie – source d’immortalité - était l’apanage des dieux, donc interdite aux humains. Depuis sa découverte aux XVIe siècle, en Amérique, la fève du cacaoyer ne fait du bien qu’à ces derniers, et pas aux autres créatures du bon Dieu. D’où une espèce de confirmation que l’homme serait le roi de la création… Il se damne pour le chocolat et en retour, le chocolat ne lui fait pas du mal. Au contraire.

A lire les pages élégamment illustrées d’un admirable album encyclopédique* qui lui est consacré, on apprend que les médecins du XVIIIe siècle le prescrivaient contre le rhume, la diarrhée, le choléra. En 1820, on broyait ses fèves pour les mêler à des poudres médicinales. Une des spécialités de Kohler, à Lausanne, était le chocolat analeptique à farine d’orchidée. On inventa aussi le cacao «pectoral» au bouillon de bœuf! Un aliment de santé, un médicament, une drogue? Des neurobiologistes de l’UNIL affirment que rien dans sa composition n’est susceptible de provoquer une dépendance.

On est «accro» au chocolat tout simplement parce qu’il est délicieux et qu’on l’aime. Mme de Sévigné recommandait d’en prendre «afin que les plus méchantes compagnies vous paraissent bonnes.»

Alain J. Bougard, Lettres de chocolat, Isle Crusoé Edition.

 

Commentaires

quelle saveur, ce chocolat, il y en a pas mal ici, non loin de la fabrique de Broc. J'en mange un peu, mais pas trop, pour de multiples raisons: ça fait grossir même si c'est euphorisant me dit-on, mais aussi parce que la récolte des fèves par des enfants africains est un grand problème. Cela m'ôte un peu l'appétit, mais je succombe aussi à la tentation!

Écrit par : cmj | 30/09/2011

"la récolte des fèves par des enfants africains est un grand problème."
Sans aucun doute. Mais la non-récolte des fèves par des enfants africains est un problème encore beaucoup plus grand...
J'ai vu sur une chaîne française un reportage fait par un jeune crétin sorti frais et moulu de son école de crétin journaliste sur ce thème. A l'en croire, vos parents que vous avez aidé à faire les foins quand vous étiez toute jeunette à Ste-Ursanne auraient dû être pendus haut et court pour les sévices qu'ils vous ont infligé. Des témoins vous ont vu aider votre maman à faire une tarte aux pommes quand vous aviez à peine huit ans...

Écrit par : Géo | 30/09/2011

Cher Geo, nos chers parents ne nous ont jamais obligés à faire des travaux au-dessus de nos forces, au contraire! Mais j'adorais donner à boire aux petits veaux! Bon dimanche. claire marie

Écrit par : cmj | 01/10/2011

Chère soeur Claire-Marie,
Je ne doute pas une seconde que ces jeunes enfants travaillent très durement à la récolte des cabosses de cacao. Mais c'est un travail saisonnier, comme les foins, les vendanges sur Vaud ou les patates à Genève (à chacun selon ses possibilités et nos frères genevois ne peuvent pas grand'chose...). Les enfants qui triment dans les carrières ou les mines, les enfants esclaves, ces gamines de 5-6 ans qui travaillent toute la journée et sont violées la nuit par tous les mâles de la famille, les talibés réduits à l'état de larve par ces vieux salopards de pseudo-marabouts, eux ils travaillent toute l'année, tous les jours, sans même l'idée de repos. Et quand je vous avais parlé de l'histoire de Mamadou, l'espèce d'animal de 8 ans abandonné par ses parents qui vivaient à 800 km de là et que j'ai retrouvé dans le vent froid de l'hiver en petit T-shirt recroquevillé au pied de ma fenêtre à Kaedi, cela n'a pas eu l'air de vous émouvoir beaucoup.
Bon dimanche aussi.

Écrit par : Géo | 01/10/2011

Le chocolat adoucit les moeurs tout comme la musique,alors mangez Caillez et la vie vous sourira!quand aux quelques grammes en plus ,vaut mieux faire envie que pitié dit un dicton.

Écrit par : lovsmeralda | 01/10/2011

ce que vous dites est vrai, Géo, c'est triste. Merci

Écrit par : cmj | 02/10/2011

il y en a pour tous les goûts ici, on peut rire et malheureusement aussi pleurer. Mais comme pour tout, à l'heure actuelle, on vous apprend aujourd'hui que le chocolat est bon pour la santé (ou néfaste) et demain son contraire. Qu'est ce que c'est bon!...

Écrit par : elfine | 02/10/2011

Il y a les causes utiles et les causes inutiles: sont utiles celles qui servent une propagande dirigée vers un but politique. Dommage pour les malheureux qui ne sont pas dans la "bonne".

Écrit par : Rabbit | 03/10/2011

Ma réaction à votre commentaire a été très dure et j'étais un peu effrayé de votre réaction après l'avoir envoyé, cmj. Je suis heureux de voir que chez vous au moins le christianisme et ses enseignements ne sont pas de vains mots. Je vous en remercie et vous souhaite la meilleure continuation. Si je croyais en Dieu, je lui demanderais de vous bénir...

Écrit par : Géo | 04/10/2011

Ce qui rapproche la religion chrétienne et le marxisme-léninisme, c'est que leur royaume n'est pas de ce monde, ce qui leur permet d'échapper à la critique sur la réalité des faits.

Écrit par : Rabbit | 05/10/2011

Les commentaires sont fermés.