19/01/2012

Canons de beauté de Mme la Vache

Dans leur édition du 12 janvier, nos confrères deTerre et Nature ont publié des informations édifiantes sur la déesse égyptienne Isis, alias Io en mythologie européenne, alias «la Paulette» sur les alpages du Pays-d’Enhaut. Ou «la Rebecca» dans les étables de Montcherand. Le prénom biblique de cette dernière – il fut celui de l’épouse d’Isaac, de la bru d’Abraham, de la mère de Jacob - est plus idoine, puisqu’en hébreu il désigne sans ambages la vache.

Très en honneur, le week-end passé au Palais de Beaulieu, dans le cadre européen de Swiss’Expo, la divine laitière s’y est pavanée comme aux défilés de haute couture du Club Confair, rue Laffitte, à Paris, ou à l’Eden-Roc du Cap d’Antibes… Elle y a «joué sa trignolette» dirait Daniel Rausis, quand, sur les ondes de la Première, notre cher dicodeur valaisan rend hommage à la vachette du val d’Entremont. En son adolescence, elle y est jouvencelle mais on la conjugue parfois au masculin: chez nous, le modzon est une jolie génisse. De même qu’en France, il arrive de dire d’une demoiselle qu’elle est un sacré «canon», un marmoréen «médaillon», un aguichant «jupon».

 

A Beaulieu, son cœur de bovin (si délicieux quand on le braise aux carottes avec de l’anis étoilé!) a battu la chamade, à l’instar de n’importe quelle concouriste de mode ou de téléréalité: des experts chevronnés l’ont examinée de pied en cap. La mieux notée devait présenter un cou délié, une «ossature plate et fine», le jarret «ni trop droit ni coudé», la ligne de dos descendante et la mobilité générale «rectiligne», jamais claudicante.

Bref, sa beauté se mesure selon des critères très précis, mais qu’on ne saurait évidemment appliquer aux femmes! En traiter une de vache est une insulte punie par loi. On raconte que pour ce vil forfait, un goujat de la contrée d’Oron écopa un jour d’une forte amende. Avant de quitter le tribunal, il osa cette question au juge. En présence de la plaignante:

-     Il est donc interdit de dire à une dame qu’elle est une vache?

-     Oui Monsieur.

-     Mais peut-on dire «Madame» à une vache?

-     Oui Monsieur.

-     Alors au revoir Madame…

 

 

Commentaires

"mais qu’on ne saurait évidemment appliquer aux femmes!"
Une fois de plus, comme diraient les Vaudois, ça dépend. "Athéna-aux-yeux-pers" devient parfois "Athéna-aux-yeux-de-vache" chez Homère.
Et c'est un compliment, bien sûr. Rien à voir avec les yeux de certaines autres...

Écrit par : Géo | 19/01/2012

Bernard Crettaz il y a quelques minutes dans "Forum" sur la vache : "les vaches sont de droite (il fait allusion aux combats de reines en Valais, note à benêts), les chèvres sont de gauche".
Peut-être. En tous cas, les vieux dans ma région : "Ta soeur, elle est comme les chèvres. Quand elle ne fait pas du mal, elle y pense..."
Je n'insisterai pas.

Écrit par : Géo | 19/01/2012

Les commentaires sont fermés.