22/02/2012

Le grand guillotineur d’Oron

Depuis un an, la présence d’un quinquagénaire peu disert intrigue les lavandières de Thin-le Moutier, en un coin perdu des Ardennes. Il a coutume de s’asseoir sur les berges en amont de leur ruisseau communal pour admirer le glissement des truites sur la caillasse. Sinon, il herborise. De loin en loin, il saisit la main d’un paysan pour lui apprendre à mieux biner. La sienne de main avait signé, à Paris, la condamnation à mort de nombreux sans-culottes «modérés», ainsi qu’une immonde accusation d’inceste qui perdit définitivement la reine Marie-Antoinette. Cet homme est Jean-Nicolas Pache, alias «Papa Pache». Un protagoniste-clé de la Révolution, puis de la Terreur. Un Helvète! Vaudois de souche par son père, un natif d’Oron qui s’était fait embaucher à Verdun comme «Suisse de porte», il a été ministre français de la Guerre, puis, en 1793, maire de la capitale. C’est d’ailleurs lui qui, la même année, fit inscrire sur tous les frontons du pays la nouvelle devise nationale: Liberté, égalité, fraternité!

Pourtant, un an plus tôt Jean-Nicolas Pache passait pour un comptable vertueux et modeste, détestant l’ambition. A l’instar de son «compatriote» Rousseau, il se sustentait que de pain et de fruits. Le soir tombé, il jouait de la harpe. Enrôlé par un autre Genevois, le ministre Jacques Necker, au contrôle des finances, il put retourner, après la chute de son protecteur, vers ses «alpages helvétiques». Or le souvenir de son humilité, de son savoir-faire, restait si vivace à Paris, qu’il y revint au printemps 1792, à la demande du premier gouvernement composé de révolutionnaires. De ces Girondins épris plus de liberté, philosophique et naïve, que de vengeance sanguinaire. Ils le choyèrent beaucoup, sans se douter que ce doux et si obéissant facturier deviendrait très vite un potentat. Un bourreau qui les enverrait tous à la guillotine.

16:37 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

La guillotine a aussi été active sur notre territoire, particulièrement dans le ci-devant département du Mont-Terrible. Cela dit, en période d'élections cantonales & fédérales, le temps est propice à la défiance de ceux qui se présentent en qualité d'amis du genre humain: ce sont les plus grands pourvoyeurs de bois de justice.

Écrit par : Rabbit | 23/02/2012

Les commentaires sont fermés.