15/08/2012

L'homme et le cheval, suite

Pour déromantiser la moindre ma dernière chronique sur "la plus belle conquête de l'homme", voici de mon cher Vialatte une méditation sur le même sujet:

"Tout le monde a la notion du cheval. Si on ne l’a pas, il suffit à l’esprit de se représenter un âne, mais un grand âne avec la queue moins étriquée. Ou alors un boeuf, en moins gros, sans cornes, et avec une crinière. Ou à la rigueur un homard, mais sans pinces et sans carapace, monumental, avec le poil luisant et des sabots qui sonnent sur une route asphaltée.

"Ou alors un très grand lapin, un gros lapin de cinq cents kilos qu’on pourrait atteler à une voiture et qui ressemblerait à un cheval. Ou encore un paquet de lapins, de cinq cents lapins d’un kilo pièce, agglomérés pour faire un lapin synthétique qui aurait une crinière abondante, avec une selle et un jockey. Bref, tous les animaux sont propres à donner une idée du cheval à condition de les faire déformer par l’esprit dans le sens qui les rapproche réellement du modèle."




Commentaires

Ah mais! Pour le coup, vous l'avez (Vialatte) bien "déromantiser" (0_0) là le cheval!
"Un lapin avec une abondante crinière, une selle et un jockey"? Que voilà un sacré cheval chinois:))

Votre "revirement" me laisse pensive. Il m'arrive très souvent d'écrire à chaud de mélancoliques pensées, puis de venir très vite en écrire de nouvelles, plus légères, plus futiles comme pour effacer les premières.
Je ressens un peu cela dans votre "déromantisation" mais sans doute me trompé-je:)).

Écrit par : Ambre | 15/08/2012

Et c'est ainsi que le cheval est grand ;-) (ou pas) !
NB : j'écris ça sur le vif, spontanément, je n'ai pas encore lu votre dernière chronique

Écrit par : l'Absente | 16/08/2012

Très joli! Moins romantique, mais si efficace!
:-)

Et la remarque d'Ambre vaut un petit temps d'arrêt...

Écrit par : hommelibre | 16/08/2012

La femme est plus noble conquête du cheval. Nous n'en rajouterons pas.

Écrit par : Géo | 18/08/2012

Les commentaires sont fermés.