10/02/2013

Poubelles sous la loupe: science et vandalisme

Connaissez-vous la garbologie? Rien à voir avec le culte de Greta Garbo «la Divine», une des plus belles femmes du 7e art. Il s’agit d’une science étasunienne peu ragoûtante, dont le préfixe est issu de l’anglais garbage, «poubelle», et qui inventorie le contenu des ordures ménagères. Conçue en 1973 par des sociologues de l’Université de l’Arizona, sa devise retourne comme une chaussette trouée l’élégante maxime du gastronome Brillat-Savarin: «Dis-moi ce que tu jettes (au lieu de «ce que tu manges») et je te dirai qui tu es». La gageure était adressée à des citoyens-cobayes qui déballaient leurs détritus domestiques, pour autant qu’on restpectât leur incognito. Elle fut reprise par des facultés du Québec et de France dès 1985, sous le nom de rudologie, soit l’étude des déchets, de leur gestion, de leur élimination. Dessein noblement écologique. Aujourd’hui, à Lausanne, celui des services de voirie l’est autant, depuis un mois qu’on y éventre des sacs noirs prohibés qui encombrent les trottoirs. Mais là plus question d’anonymat. Nos braves éboueurs sont astreints à une tâche (peu odoriférante) de détective: identifier le gougnafier qui persiste à souiller l’environnement sans débourser son écot. Ils auraient de quoi dresser de singuliers «profils psychologiques».

Cette actualité vaudoise nous ramène à la garbologie américaine, dans le New York des années 80. Y sévissait un «philosophe» crasseusement ébouriffé proclamant que son admiration pour Bob Dylan l’autorisait à fouiner dans les poubelles de son idole. Cet A-J. Weberman partait du principe que les misères qu’elles contenaient (rogatons de nourriture, tubes épuisés de dentifrice; courrier fiscal ou amoureux…) étaient révélatrices de l’âme de leur propriétaire, donc méritaient d’être publiées en images… L’auteur de Blowin’in the Wind se fâcha beaucoup, mais notre poubellomane persévéra en divulguant celles du banquier David Rockefeller, de l’écrivain Norman Mailer, de Jackie Onassis, la veuve de John Kennedy. Ce vandalisme fit alors fureur dans les médias américains, au dam de ses victimes qui tentèrent de blinder leurs bennes. En vain.  Avis aux Vaudois, qu’on dit si pudiques: renoncez définitivement au sac noir!

 

Commentaires

a encadrer,merci pour ce texte si humoristique

Écrit par : lovsmeralda | 10/02/2013

Ouais, humoristique. En attendant, à chaque fois que je passe par la déchetterie, j'ai l'impression d'assister à un gaspillage hallucinant, qui donne une vision extraordinairement barbare du monde actuel. Quand quelqu'un meurt, il semble que tout part à la poubelle. En discutant avec le type de la décharge, je voulais suggérer que les gens aient un endroit pour laisser les objets en parfait état de marche, qu'une ONG basée à Roche (un nom genre La Vie ou qqch comme ça...) ayant organisé une brocante, à moins de 5 km et disposant d'un camion pourrait venir ramasser gratuitement. Réponse du responsable : cela demanderait trop de travail...
J'ai bien du récupérer quatre ou cinq vélos et quelques paires de skis, en très bon état, que je suis allé chercher dans la benne et que j'ai redonné plus loin.
Et on nous bassine avec la crise...
L'Europe jette le 50 % de la bouffe mise sur le marché.
Tout va bien. Mais droit dans le mur...

Écrit par : Géo | 11/02/2013

Complètement d'accord avec vous Géo (=_°) (vais faire une croix sur ma cheminée!).
En France nous avons Emmaüs pour déposer ce qui peut servir encore. En revanche s'il s'agit de les faire venir, gratuitement, ce qu'ils acceptent normalement quand ce qu'on leur propose est en bon état pour être revendu dans leurs ventes bisannuelles, il ne faut pas leur demander de faire trop d'efforts!
Lors de mon dernier déménagement j'avais une armoire dont je devais me débarrasser, en excellent état (elle ne rentrait pas dans ma nouvelle habitation), eh bien! ils n'ont pas voulu la démonter pour la faire passer en pièces détachées, de la chambre du premier étage au rez-de-chaussée, par l'escalier. Bon, ils sont repartis avec un vieux canapé et deux vieux fauteuils là, pas d'escalier à descendre.
J'ai fini par passer une annonce dans "le bon coin" sans mettre de prix! Au premier coup de téléphone, l'intéressé me propose un prix sans que je le lui demande. C'était un très bon prix. Je dis OK tout de suite. Il m'a débarrassé de mon armoire en la démontant soigneusement; j'ai retiré quelques euros au prix qu'il m'avait proposé et je lui ai offert en plus une table et des chaises de jardin... en plastique, il était venu avec une camionnette!

Oui, "il ne faut pas que cela leur demande trop de travail" aux associations.

Pour les poubelles, sans être "pudique", trifouiller leur contenu, non merci, c'est vachement intime une poubelle [Rires].

Écrit par : Ambre | 11/02/2013

Mais oui mais non. Le problème que j'ai décrit, c'est la Commune et un élu bien borné comme on sait les faire par ici. Je n'ai même pas demandé son avis à l'ONG, j'ai signalé que cette ONG existait. L'élu prétend que prévoir un endroit pour que les gens déposent ce qui est en bon état, c'est trop de travail. Je ne vois pas comment, mais, hein...
L'ONG n'est pas au courant de ma démarche. Je l'ai découverte en devant vider la maison de mes Ancêtres, en n'ayant aucune envie de tout jeter comme une brute actuelle.
Et sur les compagnons d'Emmaüs, c'est justement l'autre face du problème. Ils se financent sur les bonnes pièces. Et il y a eu ces jours tout un scandale dénoncé par la presse 24 heures, sur le chantage effectué par les compagnons d'Emmaüs envers qqn comme vous, qui devait débarrasser rapidement un appartement et qui était coincée par les délais. De gratuit, c'est devenu 2000 francs parce qu'il manquait deux ou trois meubles que le fils était venu récupérer...
Ces gens jouissent de leur situation de monopole, Emmaüs, le Père machin révisionniste préféré des Français, blablabla pour les Pauvres à l'usage du crétin petit-bourgeois de base et l'affaire roule. Tant qu'il s'agit d'abuser de la stupidité humaine, les gens de la religion ne connaissent aucune limite.

Écrit par : Géo | 11/02/2013

@ambre c'est vrai les gros meubles peuvent poser problèmes ,mais vous n'aviez qu'à anticiper fut le réponse donnée par les employés de la commune à la personne qui ne savait pas comment déménager un meuble impossible à porter seule.C'est vrai qu'avec les y'a qu'à et les autres on en remplirait des poubelles avec réglements communaux complètement bargeots et je suis polie
Suite au ramdam encore actuel après plus d'une année de mise en route de cette nouveauté qui fait encore monter les tours à plus d'un dans notre localité on a été soulagé de lire qu'une filière bien orchestrée du plastic était née,maffia oui!
C'est hélas le résultat des communes qui ne veulent ou ne savent plus gérer,on passe les citoyens a des sociétés qui elles ensuite vous tiennent par la barbichette ,allez zou au boulot les citoyens et sans voiture y'a à qu'à prendre un taxi.Quels progrès dans la décadence administrative mais c'est normal,les logiciels eux ne précisent pas les réponses à donner lors de questions existentielles

Écrit par : lovsmeralda | 11/02/2013

Pour les anciennes victimes de sectes,cela ressemble trop a du sectarisme ce système d'élimination,mot d'origine Scientologue tandis que pour d'autres c'est délations ,opprobes sur ce que vous faites,mangez et jetez surtout,c'est pur fanatisme sectaire ni plus ni moins .
Sans doute ceux là mêmes qui préférent sauver des hectares de jungles pour y remettre des animaux sauvages tout en jetant sur les routes des tribus démunies qui trouveront refuge en Suisse.Pays connu pour être le plus riche et accueillant ! c'est là que le bat blesse les sectes n'évoluent jamais sauf quand il s'agit d'argent ,elles savent alors prendre l'apparence de l'ange aussi soudainement qu'un avion de chasse occulté par des cumulus et qui surprend tout le monde par le bruit de ses réacteurs .Mais lui au moins on l'entend de loin!

Écrit par : lovsmeralda | 12/02/2013

oui je sais j'y reviens mais plus de 40 ans de mariage cela laisse des traces,rire!
On pose des questions aux Verts et ils ne répondent jamais ,ce sont des questions intelligentes pourtant ce qui prouve qu'ils ne sont pas des gens corrects ,la première chose apprise dès la primaire était de répondre au Monsieur ou à la Dame qui solicitait votre regard pour entendre ce que vous aviez d'important à raconter!
Bref les temps ne sont plus cependant un appareil recyclé ne durera jamais aussi longtemps qu'un mixer Moulinette qui est âgé de plus de 25 ans et tous ces trucs recyclés finiront de toutes manières en montagnes de détritus comme ceux exposés aux yeux des plus curieux grâce aux Vidéos sur You Tube .
Le papier lui ne peut être utilisé dans l'alimentaire !On crèe de moins en moins de postes de travail ,le seul qui trouvera son compte c'est le travail au noir ,la dictature des déchets Verts et Allemands a trouvé expiatoire en Suisse grâce à des naifs qui n'ont rien vu venir

Écrit par : lovsmerlda | 17/02/2013

Les commentaires sont fermés.