22/09/2013

Mangerons-nous des insectes?

 

 

Juré-craché: après avoir consommé durant des siècles du rosbif, du boutefas de Payerne, du lapin de garenne, l’être humain pourra rester carnivore même après l’an 2050. Ce serment vient de «prévisionnistes» économiques à cravate bleu pétrole et en mocassins à pompons. Des visionnaires plus précis et sérieux que ces météorologues de télé incapables de vous dire si oui ou non il fera beau après-demain. Il dépitera les végétariens et végétaliens qui deviennent légion.  Y a un bémol: ce serait pour mastiquer de petites bestioles répugnantes qui contiennent plus de protéines qu’un bifteck.

.

Nous ressemblerons au Jean le Baptiste des Evangiles, un prédicateur de plus haute volée qui, au désert, ne se sustentait que de sauterelles. Ou à ce maître de philo biscornu de ma jeunesse estudiantine: un jour qu’il socratisait au parc des Bastions devant un auditoire d’élèves accroupis sous un chêne-liège, il avala tout cru (entre deux syllogismes) un coléoptère qui s’était posé sur sa bouche docte et velue! J’en entends encore le broyage des antennes et des élytres.

.

Plus proprement, et depuis la nuit des temps, deux milliards de Terriens se nourrissent d’arthropodes: au Mexique, on se régale encore d’une recette aztèque à base de larves de fourmi, et la Corona s’accompagne de criquets grillés. Les Chinois se pourlèchent devant une friture de fourmis noires adultes, tandis que le grillon se savoure diversement en Thaïlande, au Laos, en Namibie…

.

Selon nos prévisionnistes, les Européens, Suisses compris, deviendront infailliblement des insectivores à leur tour – ou, si vous préférez, des entomophages: le paysan du Gros-de-Vaud agitera le filet à papillon dans ses jachères florales. Auparavant, il aura précautionneusement récolté sur la croupe de son modzon un magnifique butin de taons et moucherons; à conserver dans des bocaux pour quand il n’y aura plus de vaches du tout, plus de selle d’agneau, ni de big macs. Il apprendra à poêler la fortifiante vermine avec du ver de farine - si riche en fer et en vitamine D. (Il y ajoutera du cerfeuil, de l’ail des ours, de l’anis étoilé.) Après l’araignée de mer au court-bouillon, l’épeire des jardins au dézaley.

.

Oui, des protéines pour l’éternité, juré-craché. Pas recraché.

Commentaires

merci cher Gilbert, à Bondolfi Training college, durant la guerre les gens se régalaient de chenilles, on pouvait les rôtir ou pas, c'était selon le type de poils! J'ai essayé, ça n'a pas passé.

Écrit par : cmj | 23/09/2013

Dans les cours de recré, il y avait toujours celui qui pariait qu'il arrivait à avaler tel coléoptère ou hanneton de passage. Votre prof d'uni avait raison: tant qu'à faire, mieux vaut assumer franchement et mastiquer soigneusement. Il me souvient de la tronche de ce demi-sel qui ne l'avait pas fait et sentait la bête remonter le gosier...

Écrit par : Géo | 29/09/2013

@Géo. T'es en pleine forme, Géo! Normal, vu que Géo trouve tout. A propos: comment vont Mickey, Donald et Dingo?

Écrit par : Yves L. | 03/10/2013

Tiens, d'habitude, les gros malins font allusion à Oltramare. Et tu (puisque c'est le tutoiement entre nous...) penses utile de faire des commentaires comme celui ci-dessus ? Je vais m'effondrer, vexé à mort ?
Cela dit, je propose que l'on en revienne au "vous". Je ne tutoie que mes amis. Et le fait d'avoir bu ne vous autorise pas ce genre de familiarités...

Écrit par : Géo | 03/10/2013

Pour Yves L.

Votre propos? Un vrai "Yves L.-ement" par le bas!
Une histoire de dingo dans laquelle certains p'tits Mickey en cours de récré -celle qui suit la leçon de géo- lisent un canard dans lequel on trouve tout, même "Donald", tandis que d'autres croquent des hannetons ou tirent les tresses des filles!... Une banale histoire de vilains garnements!


Pour Géo,
Je me suis reconnu!... Merci pour le "gros malin"!... Je n'en attendais pas tant!
Le gros malin n'a fait allusion à Sieur Oltramare que lorsque vos idées frôlaient celles de celui qui, en France, était connu sous le pseudo de Charles Dieudonné!... ça ne s'invente pas!

Signé BK ou Père Siffleur

Écrit par : Baptiste Kapp | 03/10/2013

"vos idées frôlaient celles de celui qui, en France, était connu sous le pseudo de Charles Dieudonné!"
Comme je l'ai déjà écrit, Oltramare était un anti-sémite, d'après l'aberrante terminologie officielle. Rappelons que les Arabes sont sémites, et que les juifs ashkénazes ne le sont pas. Donc disons que Oltramare participait à l'odieuse idéologie des nazis, qui était très répandue en Europe, et surtout en France où les Allemands ont été accueillis avec enthousiasme, contrairement au discours officiellement admis en France actuellement. Ce n'est pas par hasard que les soldats français disposaient de munitions inadaptées au calibre de leurs armes. Les Français sont nullissimes en logistique, comme chacun sait, mais pas à ce point. Il était bien sûr plutôt question de mettre fin au cauchemar du Front populaire que de liquider les Juifs, mais cette idée était loin de déplaire à la grande majorité, quand on sait à quel point la Gestapo a été débordée de lettres de dénonciation de bons Français sur leurs voisins juifs...
Ceci précisé, je déteste autant les nazis que les Français, ces innommables donneurs de leçon d'"humanisme" au monde...

Écrit par : Géo | 04/10/2013

Ceux qui ont vécu avec le ténia sont les premiers à rester sans manger plutôt que d'avaler des insectes.Autant déguster du chocolat de chez Cailler!
Surtout que certains insectes ne seront jamais digérés complètement par l'organisme humain

Écrit par : lovsmeralda | 04/10/2013

Les commentaires sont fermés.