16/12/2013

Le mastic miracle d'Elie Margonis

En cette période de crise mondiale, les Suisses ont la chance de vivre dans l’œil du cyclone - zone de sérénité. Loin d’être apathiques, jamais ils n’ont  paru autant dévorés par la fièvre acheteuse que ces jours-ci: étrennes de Noël onéreuses, volailles grasses, confiseries chantillées pour les agapes du réveillon. Le Vaudois «fera passer» tous ces lipides en éclusant du Dézaley, de grands rouges du Chablais, des schnaps de coing, du champagne. Pas de pitié pour son porte-monnaie, ni son estomac.

 

Hélas, il y a ce qu’on appelle les lendemains. La rançon d’une pintoillée peut être à son tour impitoyable: langue en feu au réveil, aigreurs, nausées, etc. Toute une kyrielle de symptômes vieux comme le roi Hérode (qui aimait picoler) et qu’on s’évertue à guérir avec des compresses froides ou chaudes, du bicarbonate de soude, de la soupe japonaise aux œufs. Ou plus fou, en buvant du rince-cochon: un tiers de gin, un tiers de jus de citron, un tiers d’eau gazeuse. Il va sans dire que cette thérapie est contestée par le corps médical.

 

Or voilà qu’Elias Margonis, un Lausannois adepte avisé de la modération et natif d’Athènes, prouve qu’on peut résorber les méfaits de l’alcool par de l’alcool. En ses magasins du Mont-sur-Lausanne* - où il stocke aussi des vins rares, des huiles variées, des olives, des pistaches – il choie surtout une gamme de produits de son pays solaire qui contiennent de la mastikha. Comprenez du mastic: une résine qui se déverse en larmes dorées d’incisions pratiquées au tronc du lentisque à feuilles luisantes de l’île de Chios, en mer Egée. Les Anciens, dont Hippocrate et Hérodote, la mâchouillaient pour prévenir l’ulcère, cicatriser des inflammations gastriques. Ils la «mastiquaient» par hygiène, sans de douter qu’elle deviendrait l’ancêtre du chewing-gum, aux vertus médicinales moins concluantes et n’est fait que de gélatine copolymère isobutylène-isoprène. Le mot mastikha, lui, écorche moins l’oreille. Il correspond à une panacée naturelle qui embaume chez Margonis des barres de sésame, des pâtes de figues, du sel marin. Voire une subtile liqueur (alcoolisée), l’Enosis. Une seule larme d’elle sur votre langue vous guérirait de la gueule de bois.

.

 

www.swissagora.ch

 

Commentaires

Plus brutal : croquer une limace. Évidemment, tout le monde n'est pas cap et donc, il n'y a que très peu de gens capables de témoigner des bienfaits de cette pharmacopée...
Personnellement, je n'hésite pas à combattre le mal par le mal et je pense qu'une bonne bière vous aidera à guérir de votre xylonomatopite, si elle ne vous achève pas complétement. Il reste la voie de la sagesse...
PS. Le meilleur blanc vaudois est produit à Yvorne, l'a été et le sera à jamais. Et Yvorne se trouve dans le Chablais. Les rouges ? Vu la concurrence française, italienne, espagnole, etc...

Écrit par : Géo | 16/12/2013

Délicieuse, la liqueur de mastic ! Je l'ai découverte lors de mes vacances en Grèce en septembre dernier. Je l'appréciais beaucoup comme digestif. En effet, un goût subtil et délicat.

Écrit par : Olivier | 17/12/2013

rallumer le sapin, c'est de saison;)

Écrit par : séverine | 17/12/2013

rallumer le sapin, c'est de saison ;)

Écrit par : séverine | 17/12/2013

LE MIRACLE DU MASTIC

Il est très aromatique
Ce qui sst sympathique.
Et celui que tu mastiques
Est vraiment fantastique.

Oui, c’est mathématique
Et franchement drastique:
Il élimine toute problématique
À ton système lymphatique.

Il évite les excès traumatiques
De tous ces alcools sabbatiques
Qui, d’abord, sont drolatiques
À faire péter les zygomatiques

Mais, c’est systématique,
Finissent en chutes acrobatiques,
Qui parfois sont assez dramatiques
Pour en devenir buzz médiatique.

Écrit par : Père Siffleur | 18/12/2013

Nous savons tous que vous savez à quoi tout le monde pense. Et oui, cela finit par "tique" aussi...

Écrit par : Géo | 18/12/2013

Sire Géo,
Non, je ne sais pas!... "Tique" peut terminer tellement de vocables! Mais, je voudrais tellement savoir, alors, svpl, finissez vos phrases!

Et oui, je vous ai connu plus "courageux"!
Le pompon serait que vous, Capitaine au long cours, soyez redevenu le petit moussaillon des débuts et que le mousse "tique"?

Écrit par : Père Siffleur | 19/12/2013

@ Géo. Mais à quoi donc pense le Prsflr. Je voudrais savoir aussi. On est entre hommes voyons (0_0)

Écrit par : Ambroise | 21/12/2013

"Mais à quoi donc pense le Prsflr. Je voudrais savoir aussi." Ben oui, c'est vrai. A quoi pensez-vous donc, Prsflr ?
Vous pouvez enlever votre masque, Ambre. On vous a reconnu. A ça : Prsflr, et à ça : (0_0). Et cette tempête, toujours pas arrivée sur Quimper ?

Écrit par : Géo | 22/12/2013

@ Géo, je me suis mal exprimée (une fois de plus). C'est vous qui devez répondre à la question que le Prsflr et moi nous posons quand vous écrivez :
"Nous savons tous que vous savez à quoi tout le monde pense." Non, nous (Prsflr et moi) ne le savons pas:))! Et ne "tiquez" pas.
Bon alors, à quoi pensez-vous Géo que nous devrions penser aussi et qui finisse en "tique". Dites-le moi à l'oreille, je ne le répèterai pas!

Mon pseudo était facile à démasquer.

Quelle tempête (0_°)? Ca devient une habitude de nous prédire des tempêtes quand la pluie et le vent font partie de notre climat naturel. Pour rire :

http://bretagnelocations.net/location/blog/wp-content/uploads/2009/12/6a00e398b801870004011017bb95e1860e-500pi.jpg

Bientôt Noël! Et pour supporter ces fêtes il me faudrait un bonne dose d'anxioly...tiques:))

Écrit par : Ambroisine | 22/12/2013

"Dites-le moi à l'oreille, je ne le répèterai pas!" Et naturellement, on va vous faire confiance...

Écrit par : Géo | 22/12/2013

Pfff! Vous pouvez me faire confiance; je ne fais pas de poli... tique!

Écrit par : Ambre | 22/12/2013

xylonomatopite ! la honte...
Xylostomite, bien sûr.

Écrit par : Géo | 23/12/2013

Les commentaires sont fermés.