10/06/2014

Adoptez un tuyau plutôt qu’un curé!

Il y a trois semaines,  l’église de Normandie a joué d’audace en mettant en ligne un site «décontracté», détestablement tutoyant - car destiné aux plus jeunes paroissiens. On les encourage à rogner leur argent de poche pour participer eux aussi au denier du culte. Baptisée Adopte un curé, cette récolte de fonds singe d’autres campagnes lucratives qui font florès sur la Toile suggérant l’adoption d’un motard, d’un bodybuilder, d’un jardin japonais, d’une éolienne neuchâteloise. Que sais-je? d’un nouveau lave-linge, d’un singe, d’un songe…

A ces pauvres ados de Seine-Maritime on quémande 10 euros pour un panier repas destiné à leur confesseur, celui qui régulièrement les met en garde contre le péché de la finance. S’ils triplent la somme, il pourra s’offrir un  téléphone portable - afin d’être plus promptement à l’écoute d’ouailles «dans le besoin». Jésus avait chassé les marchands du Temple, ils y reviennent. Par les voies, pas vraiment impénétrables, du Web.

Si vous êtes Vaudois et que votre enfant souhaite déjà  contribuer au renflouement du culte, et au regain de la ferveur chrétienne, proposez-lui quelque chose de mieux, en lui offrant (en cadeau d’anniversaire, ou à sa la confirmation) : un tuyau. Oui, un tuyau en plomb mêlé d’étain. Un immense tuyau soyeusement courbé et recourbé, qui ne vous coûterait que 250 francs, et dont votre rejeton deviendrait l’heureux parrain, plutôt qu’un ridicule père adoptif.

On ne vous parle pas d’une ferblanterie de cheminée ordinaire ou de quelque gazoduc, mais des étincelantes stalactites de la cathédrale de Lausanne, ses grandes orgues, que l’on a raccordé en novembre 2013 à un clavier d’écho Fernwerk. Un système ingénieux, conçu en Allemagne à la fin du XIXe siècle, qu’on traduirait littéralement  par «orgue éloigné» et qui donnera aux auditeurs la sensation que les notes frappées par l’organiste pleuvent directement ogives du premier chef-d’œuvre gothique de Suisse. Ce renfort acoustique implique l’adjonction de 659 tuyaux nouveaux aux 7000 qui composent les puissantes entrailles de l’instrument, inauguré il y a dix ans. Un récital de gratitude sera offert sous les voûtes à leurs donateurs le vendredi 20 juin, à 20 h., par Douglas Lawrence, de l’Université de Melbourne.

 

 

Commentaires

De tout un peu : de «Normandie» à «parrainé» en passant par «orgues»

D'«Église de Normandie» on passe à débarquement qui vient de fêter ses 70 ans, de là à «tuyaux» télescopiques Bengalore utilisés à cette occasion(revoir la scène dans le film le Jour le plus Long).

Puis, on change de front, on se dirige vers l’Est. On y découvre des armes qui portent le nom d’«orgues» de Staline, «orgues éloignées» du front d'environ 8 km. Ce «système ingénieux» a été inventé au «XIXème siècle» par Fieshi, terroriste à ses heures. Ces orgues -moins romantiques que celles avec «Fernwerk»- envoyaient des «ogives» (pas nucléaires) sur l'ennemi «allemand». On arrive ainsi naturellement aux vendeurs d’armes, donc à «marchands du Temple», les plus modernes, ceux que, malheureusement, personne ne chasse !

Bizarrerie de l'Histoire : elle ne nous dit pas si les tuyaux des orgues de Staline étaient «parrainés» par les fils de dignitaire du régime communistes avant qu’ils ne soient limogés, envoyés en Sibérie ou plus simplement liquidés.

Écrit par : Père Siffleur | 11/06/2014

Excellent article, bien documenté par le Petit Père du Siffle, qui permettra aux ados vaudois d'acheter des tuyaux à 250 Fr. et de se djihader parmi avec des boules de pétanque propulsées par des explosifs bio, dont la fabrication est décrite sur le Net.

A part ça, suggérez-vous dans votre dernier paragraphe qu'un bon communiste est un communiste envoyé en Sibérie et/ou ad patres ?

Écrit par : Rabbit | 11/06/2014

Messire Lapin,

Très honnoré que vous ayez lu mon commentaire décalé.
Au sujet de votre question, je vous réponds ne rien suggérer de particulier.
Plus haut, ce n'est que le souvenir des photos qui perdant régulièrement des personnages à chaque nouveau tirage qui m'ont fait écrire le dernier paragraphe.
À titre d'exemple Nikolaï Iejov, patron du NKVD. Il disparait physiquement par la manipulation de quelques fusils braqués sur lui et des photos par la manipulation de quelques négatifs. Ce "pauvre" Iejov était pourtant un inconditionnel de Staline et lui-même maître d'oeuvre de toute une partie des grandes purges staliniennes... Il a (presque) été victime de lui-même!

Écrit par : Père Siffleur | 12/06/2014

Oui, ô JPB, et vous avez raison de laisser l'immonde Beria pourrir dans les oubliettes.
A propos des épidémies de peste passées et présentes, qui des hommes politiques ou de leur doctrine est le plus dangereux à votre avis? Si vous me retournez la question sans y répondre, je serais forcé d'avouer que pour moi, l'invisible et plus pervertible que le visible.

Écrit par : Rabbit | 12/06/2014

Messire Lapin,

Je ne retourne point la question et je réponds donc. D'accord avec vous!

Les hommes politiques les plus dangereux sont évidement ceux qui sont intelligents!... Heureusement, il y en a fort peu!
Ce sont donc les éminences grises, gens invisibles par nature (ainsi que vous dites)et forts intelligentes (ainsi que je dis), qui mènent le monde... à sa perte.

Lire ou relire "L'éminence Grise" d'Haldous Huxley.

Écrit par : Père Siffleur | 12/06/2014

"qui des hommes politiques ou de leur doctrine est le plus dangereux à votre avis?" Ceux qui prétendent que la Crimée a toujours été et restera ukrainienne sont bien placés dans la conjoncture actuelle...
Les Français de l'UMP ou du PS sont aussi à l'évidence capable de faire beaucoup de conneries. Sarkozy la Libye, Hollande a raté la Syrie, mais est encore capable du pire, sa stupidité étant à l'évidence sans limite...

Écrit par : Géo | 12/06/2014

Je connais, dans un certain salon, un tableau de ladite éminence dont la présence virtuelle intimide les causeurs.

Mais, éminent correspondant, avec tous ces réseaux socio-totalitaires et ces clouds qui sifflent sur nos têtes, ne pensez-vous pas que le meilleur des mondes s'est déjà refermé sur nous?

Écrit par : Rabbit | 12/06/2014

Ah mais! il n'est pas trop moche ce curé de la pub Adopte un curé. S'il n'a pas une mauvaise haleine (souvenirs de confessionnal:-(), je vais plutôt lui demander de m'adopter (+_+)!... (et nous ferons un remake de la pub de Ben&ton).

Écrit par : Ambre | 15/06/2014

Ambre@ Avec votre obsession de vivre avec un mâle, comment n'avez-vous pas pensé au Sénégal ? Des millions de Françaises d'un âge certain y vont échanger leur nationalité contre bons soins : elles se font rosser et ils leur piquent leurs sous, elles adorent ça...

Écrit par : Géo | 15/06/2014

Ah ah! J'attendais impatiemment la réplique de ce genre venant de vous, j'en étais sûre. même pas besoin de mettre des images en lien.
Sachez que ma seule obsession à l'heure actuelle est bien loin de celle que vous fantasmez. Pfff!

Écrit par : Ambre | 15/06/2014

AVIS à tous!

Sire Géo pense tout savoir sur tout et sur tous... Il imagine connaître les fantasmes de chacun mieux que chacun ne les connaît lui-même.
Heureusement, ce n'est que le fantasme de Géo!

Écrit par : Père Siffleur | 15/06/2014

Vous êtes mignons, tous les deux.

Écrit par : Géo | 15/06/2014

@ Géo : je trouve aussi (*_*)! heureusement que le Prsflr est là pour me remonter le moral hein, parce que, Géo, ce n'est pas sur une ambulance que vous tiriez là mais sur un corbillard!
Bon, alors, Suisse/Equateur, ils en sont où (0_0)? 0-1? le point pour qui? A vrai dire je m'en f... (tiens il vient d'y avoir un bruit bizarre dans mon ordi; comme un papillon qui bat de l'aile! Vous jure que c'est vrai (0_0). Ça recommence!!! Ah ça y est j'ai compris : j'avais la fenêtre Suisse/Equateur ouverte et le bruit venait de là. Ayé : un point partout! Allez la Suisse, allez! Allez la Suisse, allez la Suisse, allez!
"19h12
55e : La deuxième période est très équilibrée et les deux formations se rendent coup pour coup. Bien malin qui pourra prédire le vainqueur (s'il y en a un) de ce match."

Tsss! Bon je m'ennuie grave aujourd'hui. Xcusez-moi.

Écrit par : Ambre | 15/06/2014

"Tsss! Bon je m'ennuie grave aujourd'hui. Xcusez-moi."
Regarder les matchs de foot de l'équipe suisse est probablement la pire chose à faire en cas de déprime. En fait, les gens qui se disent dépressifs etc, etc... se mettent toujours en situation d'aggraver leur cas ou tendent le bâton pour les battre; cf mon commentaire sur le tourisme sexuel de certaines...

Vous connaissez Philippe Kerr ? C'est une amie qui m'a fait le découvrir il y a quelques temps. Cela se passe à Téhéran en 1943, la rencontre des Trois Grands.
Le héros du livre rencontre Churchill.
"-Monsieur Churchill, il semblerait que je sois en travers du chemin de tout le monde. Surtout du mien."
Churchill retira son cigare de la bouche et hocha la tête.
" Je connais ce sentiment. C'est l'antithèse du sentiment d'exister, n'est-ce pas ?
- Je me sens défait, monsieur. Il y a un chien qui a attrapé le bout de ma pelote, il tire sur le fil et très bientôt il ne va plus rien rester de ma personne.
- Mais je le connais ce chien-là. Je lui ai donné un nom, à ce chien. je l'appelle mon chien noir et il faut le chasser, comme un vrai."

S'ensuit une longue explication de Churchill relative au sujet du roman. Plus loin :

"Et si ce chien noir revient vous aboyer aux basques, je vous soumets trois petits conseils. Premièrement, retirez votre chemise et installez-vous en plein soleil, car j'ai pu moi-même constater que cela avait pour effet de vous requinquer et de vous remonter le moral.
Deuxièmement, mettez-vous à la peinture. C'est un passe-temps qui vous distraira de vous-même, quand votre propre personne vous paraît peu fréquentable.
Et mon troisième conseil sera le suivant : rendez-vous à une soirée et buvez juste un peu trop de champagne, ce qui n'est pas moins efficace pour effacer la grisaille. Après tout, le vin est le plus beau cadeau que nous ait fait le soleil."

In "la Paix des dupes", 2005.

Écrit par : Géo | 16/06/2014

@Géo : Non, je ne connais pas Philip Kerr. Après renseignements, ça pourrait me détendre (0_0) mais j'ai un paquet de livres à lire sous le coude. Vous avez des amies qui connaissent vos goûts littéraires, c'est très bien. C'est toujours difficile d'offrir ou de conseiller un livre; c'est très rare les amis qui ne se trompent pas. Je ne saurai vous conseiller AUCUN des livres qui m'enthousiasment mais vous vous en doutez.

Amusant votre extrait, merci.

Pour le bronzing en plein soleil, interdit par mon dermato j'ai épuisé mon capital soleil depuis pas mal de temps et les dégâts sont faits!

Pour la peinture c'est fait aussi;-) : il y a dix jours, les murs de ma terrasse! Et toute seule, comme une grande (*_*)... et comme activité distrayante, bouh! je préfère le golf!

Pour le troisième conseil : bof, "juste un peu trop"; quand il faut reprendre sa voiture, faut faire gaffe... aux contrôles.

Pour le foot : c'était pour parler de quelque chose kouâ! Mais ce n'est pas ma tasse de thé ni mon verre de Meursault (je le préfère au Champagne)!

Écrit par : Ambre | 16/06/2014

Etre mondialisé, c'est par exemple regarder le match Espagne-Pays Bas en version chinoise:
http://video.2014.sina.com.cn/p/2014/1/2014/d/2014-06-14/034964032975.html?sina-fr=bd.xw.fv.sports.sjb
Une fois traduit, le commentaire de CCTV5 est digne de comparaison aux poésies de la dynastie Tang. Autre chose que le très gaulois et néanmoins disparu Thierry Roland.

Écrit par : Rabbit | 16/06/2014

"regarder le match Espagne-Pays Bas"
Normalement, je ne voulais pas, mais comme mes amis, qui vivent assez loin de moi pour que je ne les voie pas souvent, le regardaient, je l'ai fait aussi, et je suis prêt à parier que ce fût le match le plus intéressant de tout le Mundial...
Je n'en reviens toujours pas du premier but, celui de la tête de van Persie. Cela paraît tout simplement impossible de faire un truc pareil, et en plus en Coupe du monde...

"Vous avez des amies qui connaissent vos goûts littéraires, c'est très bien"
Mais pas du tout. Un ami à elle le lui a recommandé cette lecture et elle fait suivre, c'est aussi simple que ça. Elle ne connaît pas mes goûts littéraires, je ne les connais pas moi-même...

Cela dit, si les trois conseils de Churchill sont périmés pour vous, il vous reste à en trouver d'autres...et nous les communiquer.

Écrit par : Géo | 16/06/2014

"Pour la peinture c'est fait aussi;-) : il y a dix jours, les murs de ma terrasse! Et toute seule, comme une grande (*_*)... et comme activité distrayante, bouh! je préfère le golf!"
C'est marrant, ça. Une autre amie à moi a un cursus très similaire au vôtre, tel que vous l'avez écrit il y a quelque temps. Mais si elle ne joue pas au golf, elle a une maison en France (achetée à 22 ans...) où elle se met à des travaux du genre peinture ou maçonnerie. Il y a assez longtemps, une planche de Bilal (une locomotive soviétique fonçant dans la nuit, dans "Partie de chasse": http://bd.nenuphare.free.fr/lightbox/2.serigraphie.htm
lui a tapé dans l'oeil, mais vu son prix, elle l'a reproduit en mieux, en beaucoup mieux. Avec un talent incroyable. Et je n'arrive pas à la persuader de se mettre à la peinture artistique.

Écrit par : Géo | 16/06/2014

@ Rabbit: Faudrait traduire le commentateur chinois (=_=)! Que dit-il quand le joueur s'affale au sol après un vol plané et fait une espèce de brasse papillon;-)(génial au ralenti) et qui sont ces supporters en costumes orange (0_0)! Des adeptes du Dalaï Lama? M'étonnerait que le commentateur fasse de la poésie... sauf si on le compare à Thierry Roland ou à Philippe Candeloro.

Écrit par : Ambre | 16/06/2014

@ Géo : je n'ai aucun talent artistique, peinture ou autre. Je ne suis pas sûre que les Bâtiments de France auraient accepté que je peigne une BD sur mes murs (visibles de la rue). Mmm! Ça ne m'aurait pas déplu;-)

Écrit par : Ambre | 16/06/2014

1.
Quand Van Persie fait son vol plané, il le compare à un poisson volant. Ensuite il dit que son exploit mériterait de figurer au tableau d'un maître ancien dont le pinceau est inspiré par les dieux. Où qu'il est le Thierry, hein ?
2.
Ces spectateurs en orange sont des habitants des Pays-Bas (de passage au Brésil pour une raison inconnue), dont le roi nouveau est Wilhelm-Alexander van Oranje-Nassau. La principauté d'Orange (voir Guillaume au Court Nez et sa copine Maure) est passée aux Nassau par les Chalon-Arlay (lignée issue de Pierre de Courtenay, fils de Louis VI le Gros). C'est le Dalaï Lama, qui vous a raconté ça ?

Écrit par : Rabbit | 16/06/2014

"son exploit mériterait de figurer au tableau d'un maître ancien dont le pinceau est inspiré par les dieux"
Ouais et après on regarde Honduras - France et cela nous rappelle que le racisme n'est pas né de rien. Par Toutatis, je me félicite encore de n'avoir jamais mis les pieds chez ces brutes d'Amérique du sud.
Tiens, à propos de Philippe Kerr: il exhume de forts soupçons pesant sur l'Argentine de Peron, où la collusion avec les régime de Hitler était telle que 200'000 Juifs auraient été exécutés dans des camps de concentration là-bas dans les années 30...

Écrit par : Géo | 16/06/2014

1930 ? Peron ? 200'000 Juifs ? Est-ce de l'uchronie, du révisionnisme, de la politique fiction ou un coup de bambou après la grillade d'hier soir (tchi-tchi) et la fiesta qui a suivi la victoire sur les Esquimaux.

Écrit par : Rabbit | 16/06/2014

"la grillade d'hier soir (tchi-tchi)". Y a la pub Coop sur les chaînes chinoises ?
Vous avez vu ce film suisse, "retour d'Afrique" ?
Philippe Kerr, "Une douce flamme",
http://fr.wikipedia.org/wiki/Une_douce_flamme

Écrit par : Géo | 16/06/2014

@ Rabbit : merci pour les renseignements. Spectateurs orange etc. (^_^)
@ Géo, : Philip (s'écrit comme ça) Kerr, comme Philip Roth!
je-dis-ça-je-dis-rien

Écrit par : Ambre | 16/06/2014

Ambre@ Mes goûts littéraires, dites-vous. J'ai fait l'école de grenadiers juste après le bac, et ayant obtenu un congé pour m'inscrire à l'uni, je me retrouve à Lausanne, chez Payot. Et je choisis "Alcools" d'Apollinaire pour me donner un peu de poésie après quelques mois de Losone. Probablement à cause de ça :

http://memoirechante.wordpress.com/2010/10/13/serge-reggiani-le-pont-mirabeau/

A peine sorti, j'ouvre le livre et le premier vers que je lis est :
"Danse grenadier avec tes pommes de pin".
Cela a un peu refroidi mes envies poétiques...

PS. Vous avez raison pour Philip, bien sûr.

Écrit par : Géo | 17/06/2014

@ Géo : pour détendre le grenadier je conseillerais Les lettres à Lou ou celles-ci :

http://www.pileface.com/sollers/article.php3?id_article=886

Écrit par : Ambre | 17/06/2014

Ouais mais, Géo n'a pas tort. Depuis Kant, l'esthétique est une notion dépourvue de sens et de but, coupée de la réalité. Alors que pour notre grenadier unique et préféré, elle doit être "expérience" au sens d'un Emerson, d'un Thoreau ou d'un Dewey. Et ça, Apollinaire ne le savait pas.

Écrit par : Rabbit | 17/06/2014

Les commentaires sont fermés.