06/10/2014

Toutes et tous des bêtes à Bon Dieu

Il n’y a pas que la coccinelle qui peut se vanter de monter jusqu’aux cieux. La chevrette du Pic Chaussy les rejoint par la tangente vertigineuse du raidillon des Pierriers. La vache de nos alpages les atteindra à son rythme, lent, plus serein: à l’instar de toute créature, elle s’enivre de la fraîcheur des cimes. On n’oublie pas l’envol sinusoïdal du toucan au bec d’or, ni les efforts de l’alpiniste qui conquiert l’Himalaya après avoir vaincu le Cervin. On admire itou le grutier qui rafistole la toiture de la tour lausannoise de Bel-Air.

- T’es jamais tombé? lui fait un copain admiratif.

- Chez nous, on ne tombe qu’une fois, rétorque sobrement l’ouvrier, qui a appris à tutoyer le firmament.

 

C’est dire si le paradis chrétien (les Saintes Ecritures en tout cas l’affirment) est aussi promis aux humains. Le dimanche 4 octobre, ils furent donc autorisés à accompagner leurs chiens, chats, lapins et autres hamsters domestiques au Forum de la SVPA de Sainte-Catherine, près de Chalet-à-Gobet, pour une rituelle bénédiction des animaux. Une cérémonie insolite mais prise très au sérieux par ses célébrants. Depuis une dizaine d’années, elle perpétue un peu partout en Suisse une liturgie à fragrances païennes, mais qui remonterait à François d’Assise. L’immense figure sainte du XIIIsiècle, qui renonça glorieusement à tous ses biens, préconisa la vertu de pauvreté, la charité. Mais aussi l’amour porté à l’alouette et aux palombes, au loup sauvage – n’en déplaise à certains de nos cousins valaisans.

En 1979, le Poverello a été officiellement proclamé par Jean-Paul II «patron céleste des écologistes». Au calendrier des Fêtes majeures, la fête du bel oiseleur est agendée au 4 octobre. C’est donc naturellement sous son égide symbolique et poétique, que la bénédiction des animaux s’est déroulée dimanche à la SVPA lausannoise, sous la présidence d’un officiant qui croit profondément à un partenariat équilibré entre l’homme et la bête.

La messe est traditionnelle, mais sans distribution d’hosties… Et sans recueillement silencieux imposé: miaulements, aboiements, cris de perruches et autres dissonances animales peuvent résonner ensemble. Un chahut hétéroclite et joyeux, la plus spontanée des prières.

 

 

 

Commentaires

Les bêtes du Bon Dieu ou les méandres de la pensée.

L'utilisation de "bête" plutôt qu'"animal" donne à la phrase ci-dessus un côté brechtien:

Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester
Les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder.
Voilà ce qui aurait pour un peu dominé le monde !
Les peuples en ont eu raison, mais il ne faut
Pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt :
Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la BÊTE IMMONDE.
«La Résistible Ascension d'Arturo Ui» /1941

Dans cette pièce de Brecht, il est passablement question de choux-fleurs. Une des "bêtes immondes" de ce chou est la Noctuelle, un insecte ravageur (sous sa forme chenille), également une bête du Bon Dieu, sans être une coccinelle.
"Noctuelles" est également la première de 5 pièces pour piano "Miroirs" que Ravel dédie à Léon-Paul Fargue. Ravel fait partie des préférences musicales de Gilbert Salem. Le poète Fargue a-t-il parlé souvent des bêtes du bon Dieu? Je ne sais! Pourtant j'ai vu glisser un orvet,pauvre lézard aux pattes disparues, dans son poème "Nocturne"

Un long bras timbré d'or glisse du haut des arbres
Et commence à descendre et tinte dans les branches.
Les feuilles et les fleurs se pressent et s'entendent.
J'ai vu l'ORVET glisser dans la douceur du soir.

... Si rien n'est simple, tout s'explique!

Écrit par : Père Siffleur | 08/10/2014

Oui, alors connaissez-vous la probabilité d'attraper le virus Ebola dans les bus genevois ? A mon avis plus élevée que dans cette partie d'Afrique où je capte les ondes sur lesquelles vous surfez.
Alors attention PS ! un requin a récemment mordu le pied d'un windsurfer dans le lagon de Walvis Bay. Le Bon Dieu est-il bête à ce point ? Et les virus sont-ils des animaux ?

Écrit par : Rabbit | 08/10/2014

... Et si le ViRus n'était qu'une des parties intimes de Monsieur Poutine?

Écrit par : Père Siffleur | 08/10/2014

Au sujet des virus il en existe un sans produit aucun pour l'éliminer .Il se nomme Naxoo .Vous aurez beau le fustiger l'asperger de produits hautement toxiques il n'y a rien à faire il reviendra harceler vous harceler en continu
je ne sais pas si le virus Ebola rend agressif mais en lisant les plaintes de certains Naxoo aura à lui tout seul transformés de gentils citoyens en bêtes enragées
Alors gentille coccinelle toi qui aime tuer les nuisible fais un effort pour supprimer ces dérangés du cerveau dont voici le pédigrée
022 544 800 merci d'avance

Écrit par : lovsmeralda | 08/10/2014

Ma pauvre! Prisonnière du flipper diabolique Naxoo/Cablecom/Billag. Avec en plus Ebola qui couve dans la ligne n° 3. Comment peut-on être Genevois ? Et dire que le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a encore l'audace de siéger dans cette ville.

Écrit par : Rabbit | 09/10/2014

"Une cérémonie insolite mais prise très au sérieux par ses célébrants." Avec l'accord du Vatican!

http://lci.tf1.fr/monde/europe/benediction-des-animaux-et-des-eleveurs-sur-la-place-saint-pierre-7776091.html

Je note que le Refuge de la SVPA accueille aussi les "lapins". Une maison de retraite où vous serez choyé Rabbit quand vous aurez fini votre tour du monde...

Écrit par : Ambre | 09/10/2014

Rabbit je suis cliente chez Billag je comprends pas pourquoi ils s'amuseraient à ce jeu débile
Parcontre les Néo-Zélandais ont depuis deux jours pris la relève ce qui prouve qu'au royaume de la débilité il faut peu pour s'amuser !
Et il n'y pas que le canton de Ge qui soit affecté par ces virus de la paranoiaphonique d'autres régions sont aussi touchées
Et finalement quand on réfléchi un peu,ces appels anonymes provoquent chez de nombreux citoyens un nein définitif à tout ce qui leur est proposé dans de nombreux domaines y compris des votations
Puisque personne ne peut protéger le peuple les neinsager se liguent contre les politiciens

Écrit par : lovsmeralda | 09/10/2014

Parce que Billag joue un jeu encore plus débile, celui de la Stasi en ex-DDR.
Quelques règles:
1° méfiez-vous des politiciens, ils ne vous veulent que leur bien
2° devenez invisible et inaudible
3° venez vous installer en Chine, c'est plus cool.

Écrit par : Rabbit | 12/10/2014

Rabbit merci de la réponse mais comme beaucoup de Suisses je cultive le célèbre adage ,pour vivre heureux vivons caché et l'interdiction de fumer avec d'autres complices tous amoureux de la vie,aura conduit nombre de citoyens a développer un tout autre art de vivre dont nous ne parlons à personne même pas à d' éventuels proches
Quand à la Stasi c'est aussi devenu un art de vivre pour beaucoup d'autres que Billag .
On l'a compris dès le premier salon de tchattage comme Caramail /2002 ce qui prouve s'il en était besoin que la Stasi genre belle-mère ou belle sœur,voisins jaloux etc a encore de beaux jours à venir
Savoir se mêler de la vie d'autrui juste pour en tirer profit est aussi devenu un art de vivre et collectif et très souvent à rendement Communal
Le plus gros pavé dans la marre qui a heurté la sensibilité de nombreux citoyens ce fut d'apprendre que les archives communales avaient permis aux Mormons d'en garnir les rayons de leur université mondiale ce qui permis à de nombreuses sectes d'en tirer aussi de nombreux avantages ,donc le Net a lui tout seul est aussi Stasi que Billag
Quand aux appels anonymes j'ai désactivé mon natel et le son de mon téléphone devenu muet excepté pour mes oreilles pourra encore amuser ces débiles mentaux si le cœur leur en dit
tès belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 12/10/2014

"Rabbit je suis cliente chez Billag"
Écrit par : lovsmeralda | 09/10/2014"

Désolé de devoir vous le dire, mais personne n'est client.
La redevance est un impôt.

Cherchez donc le mot adapté.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12/10/2014

Monsieur Dumitrescu cela ne changera ni le prix du pain et encore moins celui du lait et vu mon âge je ne me formaliserai pas pour si peu
la vie n'a appris très vite à savoir quels sont les choses les plus essentielles pour lesquelles il fallait se battre

Écrit par : lovsmeralda | 12/10/2014

"Alors que beaucoup de personnes estiment que les impôts sont justifiés, soit parce qu'ils réaliseraient une redistribution plus « juste » des revenus (mais on se demande au nom de quel principe d'égalité, puisque le taux de prélèvement est toujours fixé arbitrairement), soit parce qu'ils seraient la contrepartie de services rendus par l'État (éducation, sécurité, voirie, etc.) selon la théorie des biens publics, les libertariens estiment qu'il s'agit d'une extorsion. L'individu ne paye pas en fait des services à un juste prix, il est transformé en payeur aveugle au nom d'un principe collectiviste : fiscalement, il n'y a pas d'affectation des ressources aux dépenses (le butin volé est partagé arbitrairement), et toutes les cours de justice précisent bien que l’impôt est dû « sans contrepartie ». Il n'y a plus pour le citoyen que le choix entre être un esclave (auquel on vole le fruit de son travail) ou un receleur (s'il est bénéficiaire net de l'argent volé)."

WIKIBERAL

Écrit par : Rabbit | 13/10/2014

Les commentaires sont fermés.