02/12/2014

Délicieux François Morel au pays des grands fauves!

http://www.dailymotion.com/video/x26nt84_le-billet-de-fra...

08:36 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (65)

Commentaires

Il y a un certain unanimisme de la caste des humoristes pour se faire Sarko. Le slogan " Nicolas Sarkozy a changé. Il est pire qu'avant" est répété tous les soirs dans les Guignols de l'Info.
Juppé ou Fillon ne seront pas désignés comme candidats. Sarkozy est largement déconsidérè par un véritable pilonnage des médias dans leur ensemble, Figaro excepté.
La gauche est explosée en deux fractions irréconciliables et aussi faibles l'une que l'autre. Arrivera-t-elle au second tour ? On peut en douter.
Dans le contexte actuel, il n'y a aucun dirigeant du centre droit qui pourrait barrer la route à la candidate du FN. Les médias sont en train de paver la voie d'accès à la présidence française pour Marine le Pen. Peut-être que les humoristes font ça pour avoir encore plus de travail plus tard ? Pas sûr que le calcul soit payant. En France, on a déjà vu des gens se faire virer du service public pour moins que ça. Allez demander à Stéphane Guillon...

PS. Vu le Vieux hier dans "C dans l'air". Encore capable de se défendre, au point que le même Patrick Cohen qui ricane en arrière-plan de François Morel n'a pas réussi à lui planter la moindre banderille. On peut ne pas l'aimer, et il y a pas mal de raisons à cela, mais il faut reconnaître qu'il est méchamment coriace...

Écrit par : Géo | 02/12/2014

Si vous allez écouter le premier, ne manquez pas celui-ci :
http://www.dailymotion.com/video/x283tig_le-billet-de-francois-morel-liberez-les-ponts_fun
"la mondialisation de la connerie est en marche !"

Écrit par : Géo | 02/12/2014

Maréchale, nous voilà !

Écrit par : rabbit | 03/12/2014

Bof, la nièce a encore du chemin à parcourir. Un chemin pas vraiment pavé de bonnes intentions.

Écrit par : Géo | 03/12/2014

Patrick Cohen dans "C dans l'air" perd - pour moi - sa crédibilité de journaliste sérieux. Il suffit de le voir dans le "jingle" au ralenti en train de danser. Les animateurs de cette émission semblent bien s'amuser mais amusent-ils aussi les téléspectateurs? C'est d'un ennui... Serais-je une exception?
Et pour revenir au "délicieux François Morel" de cette vidéo, j'avoue préférer les vrais animaux de la forêt à ceux... sauvages, de la politique.

http://www.dailymotion.com/video/x25zhtd_animaux-sauvages-des-alpes-piege-video-photographique-stealth-cam_animals

Écrit par : Ambre | 03/12/2014

"Les animateurs de cette émission semblent bien s'amuser mais amusent-ils aussi les téléspectateurs?" Encore une fois d'accord avec vous, cela devient plus qu'inquiétant...Pour ma part, je cherche à suivre l'émission de Calvi avant, et par paresse je me suis retrouvé à regarder C dans l'air. Mais c'est assez nul, faut bien l'avouer...
Comme la grande majorité des programmes...

Écrit par : Géo | 03/12/2014

Fuck la télé !

Écrit par : rabbit | 03/12/2014

Vous voyez bien que Rabbit n'aurait jamais écrit ça !

Écrit par : Géo | 03/12/2014

Ah ah! Vous le connaissez mal Géo. Mais attention, ne reprenez pas son injonction hors de son contexte;-)

Au fait, pour reprendre ce que je disais ailleurs (où "on" ne répond plus à mes commentaires depuis quelque temps (0_0)) :" JLK est un excellent critique littéraire" voici ce qu'il écrivait dans son abécédaire des écrivains, sur notre Maître bien aimé :

"Le miel du lac. – En chroniqueur pratiquant un type d’observation et une langue imagée à la Vialatte, son maître avéré, l’auteur évoque, dans cette manière de d’autoportrait étoilé, son passé de gosse levantin aux souvenirs d’enfance à la fois pittoresques et parfois douloureux. Rompant avec le tout-venant du journalisme, il enlumine, avec un mélange de candeur blessée et d’humour souvent cocasse, les heures riches de ses flâneries et de ses rencontres, dans ce pays de Vaud qui est devenu sa terre d’adoption. Gilbert Salem. Le miel du lac. Campiche, 1998."

Je vais voir si je trouve encore ce miel de 1998.

Écrit par : Ambre | 03/12/2014

"sur notre Maître bien aimé" Vous parlez de Gilbert Salem ? Il a écrit ceci aujourd'hui sur un théologien : " Mais à 67 ans, deux ans après sa retraite, Pierre Gisel ne baisse pas les bras et demeure un bougillon qui fait feu des quatre fers dans divers cénacles décisionnels"...
C'est vrai qu'après tout il pourrait bien être votre Maître...
Mais le théologien et ses quatre fers vont me faire marrer pendant longtemps. J'espère qu'il a aussi de longues oreilles...

"Ah ah! Vous le connaissez mal Géo" Ah ouais vraiment ? Depuis 2006 qu'on entrecroise des commentaires qui ne communiquent pas ?

Écrit par : Géo | 03/12/2014

On parle de moi ? C'est bon signe.

Même à 12'000 km, j'ai les oreilles qui sifflent. Je l'ai écrit, oui, sous l'influence néfaste des cow-boys sud-africains et de leur "phoque, phoque, phoque" psalmodié du matin jusqu'au soir. La nuit, ils rêvent d'otaries.

Mais, Géo ! Nous écrivons déjà des commentaires, vous voudriez en plus que nous communiquions?

Écrit par : rabbit | 03/12/2014

"Même à 12'000 km, j'ai les oreilles qui sifflent."
Phoque les acouphènes (0_0)!

Écrit par : Ambre | 03/12/2014

Ce rabbit là est le vrai...

Écrit par : Géo | 03/12/2014

Et à propos d'acouphènes et d'oreilles qui sifflent, c'est la sainte Barbe demain, patronne des mineurs, donc de ceux qui manient des explosifs. Oui, les grenadiers aussi...

Écrit par : Géo | 03/12/2014

Chic ! c'est la fête à moi. Ça va péter !

Écrit par : petard | 03/12/2014

Mais c'est ce matin qu'ils ont blasté à la mine. Bande d'excités. Boum, boum…
(c'est effectivement du Rabbit, mais à la manière L.F. Céline)

Écrit par : rabbit | 04/12/2014

Ce matin, c'est justement le 4...

Écrit par : Géo | 04/12/2014

C'est qui est encore plus barbant.
Si c'est bien le cas (dessous la planète, tout est différent parce qu'on a la tête en bas), je comprends pourquoi ils ont mis la double dose de pétards chinois pour faire sortir le U3O8 de son trou. En plus, ils font un boucan infernal avant, pour prévenir la population du site. Un mix d'Alarme Gaz de l'armée de nos vingt ans et le concert de Heavy Metal. Je suis resté au lit en attendant que ça passe: c'est la forme de résistance passive la plus économe en énergie, vu mon âge avancé.
A vous.

Écrit par : rabbit | 04/12/2014

Vous n'êtes pas allé voir le spectacle ? Ah, une falaise de carrière qui s'écroule, les volutes de poussière, les cailloux qui volent partout, surtout dans votre direction...

Cela me rappelle le temps de l'armée. Il y avait une visite de militaires étrangers de haut rang et on comptait sur nous grenadiers pour leur en mettre plein la vue. Il y avait deux postes de démonstration : techniques alpines (c'était mon domaine), prise d'assaut d'un fortin ennemi avec sa destruction par une charge explosive. Un certain nombre de kilos de trotyl avec une mèche. Petite parenthèse : on nous apprenait évidemment à calculer la longueur raisonnable de la mèche par rapport aux circonstances en jeu, en fonction de sa vitesse de combustion. Mais comme on est en Suisse, il faut de la sé-cu-ri-té. Et 30% supplémentaires pour ci, et 30% pour ça...Il faut avouer que cela nuit quelque peu au rythme du spectacle, surtout devant des généraux étrangers...
Après avoir fait le zouave sur une corde avec mes petits camarades, on est allé se planquer derrière les généraux, qui se tenaient debout sur une colline, en face du fortin (un bloc tombé d'une falaise...) qu'il s'agissait de prendre d'assaut.

Mais vous connaissez l'humain et sa tendance à l'hubris, même chez les bons Suisses...A chaque fois qu'on construisait des charges, la tendance était d'en mettre plutôt trop que pas assez. Faut ce qui faut. Un peu comme pour ces fusils fabriqués dans la poussière d'une forge, au Burkina. Ils ont un calibre énorme, se chargent par la gueule et à dire vrai, ils servent à tirer des coups lors de fêtes populaires. Le type charge, tire et se voit offrir une grande calebasse de dolo, qu'il boit avant de recharger et tirer et se voir offrir une autre calebasse de dolo...
Sauf qu'après chaque calebasse, l'alcool étant désinhibant, il met toujours un peu plus de poudre, encouragé qu'il est par la ferveur des enfants autour de lui...
Il y avait un fusil éclaté dans ce genre de circonstances, à la forge de Léo. Un peu comme dans Tintin, le canon parfaitement déchiré en parts égales. Je voulais l'acheter comme oeuvre d'art mais le forgeron n'a pas accepté. Il tenait à le réparer et m'en a vendu un neuf...

Revenons aux grenadiers. Après un temps qui paraissait sans fin, la charge a fini par exploser. Et nous juste derrière, bien planqués, on a vu des mottes de terre énormes passer à côté des généraux, mais vraiment très près. Et comme dans les films, les types n'ont pas bronché, pour ne pas perdre la face...

Écrit par : Géo | 04/12/2014

Mais c'est dingue ce qui se passe le 4 décembre ici!
Je n'y comprends rien (0_0). Quelle barbe!

Écrit par : Ambre | 04/12/2014

Début décembre, c'est toujours comme ça. Raison pour laquelle Louis-Napoléon a choisi le 2 pour son coup d'Etat. Dans la foulée, il y a saint Nicolas qui débarque dans un port hollandais avec le Zwarte Piet. Avec mon fils, on arrivait à en faire deux la même journée.

Voyez un peu comme les choses changent avec le temps: avec son goût pour les armes et l'aventure, Géo aurait pu posséder sa propre armée de mercenaires et réaliser des coups d'Etat à la demande. A Paris, comme Louis-Napoléon, ou aux Comores comme Bob Denard.

Avec des fonds du Qatar ou de la CIA, la chose aurait pris de l'importance, jusqu'à peser sur l'équilibre des forces dans le monde. On aurait appelé ça de la "Géo-Stratégie".

Et avec Max, mon fils à moi, à la caisse pour les prises d'otages, la corruption et les OPA hostiles, ont avait de quoi aborder la retraite dans le luxe, le calme et la volupté.

Pourquoi, je raconte ça, Ambre ? J'en sais rien, c'est décembre...

Écrit par : rabbit | 04/12/2014

Pas trop la vocation de Condottiere, à vrai dire. Ni même le coffre pour non plus.
Jamais été doué pour le commandement. Ni dieu ni maître -fût-il celui de céans...- pour moi, et pas plus pour les autres.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Condottiere
Vous avez vu, il y en a un qui s'appelait Di Pergola. J'aime beaucoup les pergolas. Pour l'apéro...
Les Chinois respectent -ils la coutume du Sundowner ?

Écrit par : Géo | 04/12/2014

"on avait de quoi aborder la retraite dans le luxe, le calme et la volupté."
Et ça ne s'est pas fait?
Le Condottière me fait penser à l'acratopège. Je me souviens de son billet sur le roman de Perec. (J'espère qu'il va bien... PJR. Ô ce virtuel qui nous fait disparaître en un clic, je te hais).

La pergola est un mot doux à mon oreille, c'était le lieu de refuge de mon père puis de mon frère. Leur pergola avait quelque chose de sacré. Nous attendions impatiemment les beaux jours pour prendre l'apéritif sous les clématites (pour mon père) et sous les feuilles de vigne (pour celle de mon frère). C'étaient des constructions fragiles qu'il fallait régulièrement consolider... Des choses simples, pour être heureux.
(Bouhhh! chassons vite la nostalgie).

Écrit par : Ambre | 04/12/2014

"Ils ont un calibre énorme, se chargent par la gueule et à dire vrai, ils servent à tirer des coups lors de fêtes populaires."Rhm.Hm

Écrit par : Emma Nuelle | 05/12/2014

Géo (le vrai) est le champion de la litote licencieuse et des métaphores salaces.

Écrit par : rabbit | 05/12/2014

Emma Nuelle @ Vous connaissez l'histoire du type à problème auquel le psy fait passer un test de Rohrschach et qui y voit du sexe tout partout. (après Bouillon, me voilà dans le britschon tel qu'on le cause...). Le psy lui parle de son obsession sexuelle et le type lui rétorque que c'est lui qui lui montre des images porno. On ne s'en sort pas. Cela dit, "tirer un coup" vient évidemment de l'invention du canon et de l'escopette...
A ne pas confondre avec escarpolette et les visions sous-jupesques que la pratique de ce sport sous-entend...

Écrit par : Géo | 05/12/2014

Visions sous-jupesques ou visions sous-juppesques?

Lorsque la Défense se trouvait sous Juppé (Ministre de la Défense lors du 3ème gouvernement Fillon, 2010), le Ministre des Tas (... de casseroles) s'est occupé de canons!... Non? (Ah! On vient d'en tirer un coup et il y a de l'écho)...
Donc, attention d'orthographier correctement "jup(p)esque"

Écrit par : Père Siffleur | 05/12/2014

Pour le coup, vous aurez droit au commentaire libidineux d'Escare Paulette…

Écrit par : rabbit | 05/12/2014

Je ne suis vraiment pas fait comme vous : je ne vois aucune correspondance entre "Juppé" et "érotisme"...

Écrit par : Géo | 05/12/2014

Le dernier clip d'Alain Juppé :
https://www.youtube.com/watch?v=i3bgATxmemc

Écrit par : Géo | 05/12/2014

Pauvre Géo!

Mais moi non plus!... Relisez, que diable!
Par contre je voulais dire que sous-juppesque pouvait avoir un lien avec les canons et les escopettes, ce que vous réfutiez justement avec "sous-jupesque" écrit avec un seul "p".

Il y a peu, vous avez écrit ceci:
"À part ça, je ne suis pas une épée en maths, je le sais depuis assez longtemps..."
... N'en serait-il point de même avec la lecture du français?
Pour l'instant ce n'est qu'une question, pas encore une affirmation!

Écrit par : Père Siffleur | 05/12/2014

"ce que vous réfutiez justement avec "sous-jupesque" écrit avec un seul "p"."
"À part ça, je ne suis pas une épée en maths, je le sais depuis assez longtemps..."
... N'en serait-il point de même avec la lecture du français?"

Parlez pour vous. Je ne peux pas réfuter qqch qui n'est pas encore écrit.

Écrit par : Géo | 05/12/2014

Je rattrape le retard. Pour rebondir sur soeur, non pardon, sur Emmanuelle :

"Il y avait un fusil éclaté dans ce genre de circonstances, à la forge de Léo. Un peu comme dans Tintin, le canon parfaitement déchiré en parts égales. Je voulais l'acheter comme oeuvre d'art mais le forgeron n'a pas accepté. Il tenait à le réparer et m'en a vendu un neuf..."

@ Géo : Il faut reconnaître que vous avez un goût particulier en matière d'art (0_0). Et le fusil neuf, vous l'avez accroché au-dessus de votre cheminée;-)?

Écrit par : Ambre | 05/12/2014

"Il faut reconnaître que vous avez un goût particulier en matière d'art (0_0). Et le fusil neuf, vous l'avez accroché au-dessus de votre cheminée;-)?"
C'est parce que vous n'avez pas vu le fusil éclaté. Très décoratif, en tout cas. Cela dit, je suis allé à Bex&Arts et bon, je ne suis visiblement pas le seul à "avoir des goûts particuliers en matière d'art"...
Le fusil neuf a toute sa place dans mon cabinet des curiosités, bien sûr...
A côté d'un fusil 1777 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusil_Charleville
qui a le même système de mise à feu, mais beaucoup plus perfectionné que le fusil Léo 1997...
Mais bon, réussir à faire un fusil qui fonctionne en fondant les pièces dans des conditions dignes de la Préhistoire, c'est aussi un exploit. Je ne sais pas comment ils ont fait pour le canon, par contre...

Écrit par : Géo | 05/12/2014

Vu le Fusil Charleville, ça met de la poudre plein les yeux.
Bon, n'ayez pas peur, j'enfile ma tenue de combat :
http://bar.wikipedia.org/wiki/Calamity_Jane#mediaviewer/File:Calamity_Jane_with_gun.jpg

Écrit par : Ambre | 05/12/2014

Je connais cette photo, d'ailleurs elle figurait dans le Lucky Luke éponyme, que j'ai acheté dès sa sortie...
Sacré look, Jane. Et encore, on n'a pas l'odeur. Devait être pire que Zaz...

Écrit par : Géo | 05/12/2014

Messire Géo,

Cette fois vous jouez vraiment à plus bête que vous ne l’êtes réellement!... Et je pèse mes mots!
N'avez-vous pas écrit ceci:
«Cela dit, «tirer un coup» vient évidemment de l'invention du canon et de l'escopette... À ne pas confondre avec escarpolette et les visions sous-jupesques que la pratique de ce sport sous-entend... »

Disséquons votre prose pas à pas, allons pas trop vite, lentement même, sinon ce pourrait vous poser problème!

1. Chacun comprend que votre propos est d'expliquer que, pour des raisons phonétiques, il ne faut point confondre «escarpolette» et «escopette». Chacun comprend aussi que la première engendre des visions sous-jupesques qui sont et escopette des visions d'arme… Idée d'arme ainsi que l'est le canon... Jusque-là, ça va ? Je pense que si vous avez pris tous vos médicaments ce devrait aller !... Non?... Pouvons-nous continuer ?... Bien !

2. De mon côté, en commentaire, j'ajoute que pour que la «confondation»** ne puisse vraiment pas se faire, il faut absolument que l'écriture de «sous-jupesque» ne soit réalisée qu'avec un seul «p». Sinon, avec «pp» il y a «analogie» puisque «sous-juppesque» et «escopette» on retrouve l'idée d'arme par l’entremise de Juppé, Ministre de la Défense!... Même dit implicitement, chacun avait compris l’allusion, sauf vous, faisant semblant ou non ne pas comprendre.

Si vous ne comprenez toujours pas ou que plutôt faites comme si, je ne puis rien pour vous ! Ou alors, la logique étant une branche des maths, il est possible que celle-ci passe à plusieurs encablures au-dessus de votre pauvre comprenette.
Si ce devait être le cas, je suis alors dans l'obligation de répéter l'hypothèse émise au début de ce présent commentaire. Elle serait vérifiée. Ou pire !... Mon Dieu !... Quoi ? Vous ne feriez pas uniquement que de jouer à être bête !

** Du verbe confondre. Ce néologisme n'est utilisé qu'afin que vous puissiez suivre la démarche logique du discours.

Écrit par : Père Siffleur | 06/12/2014

Le Charleville, shit ! Je ne vois qu'un seul de mes aïeux susceptible de l'avoir eu en mains sans jamais tuer personne. Engagé dans le régiment de Reinach le 6 mai 1792, il a été démobilisé peu de mois après en raison des "événements" qui ensanglantaient le royaume. Par contre les autres, aux Tuileries, en ont fait un meilleur usage, c'est certain, mais….

Écrit par : rabbit | 06/12/2014

Pour ma part, je ne sais pas du tout comment ce fusil est entré dans la famille. Mais on trouve un armurier dans mes ascendants, peut-être que cet engin vient de lui.
Dites, vous vous inquiétez aussi pour le PS ? Cela n'a pas l'air d'aller très fort...

Écrit par : Géo | 06/12/2014

«Dites, vous vous inquiétez aussi pour le PS ? Cela n'a pas l'air d'aller très fort...»

Cessez donc de vous comporter comme des gougnafiers en le mettant à l'écart... lui qui se donne tant de peine à vous commenter.

Écrit par : petard | 06/12/2014

Et vous l'avez lu, son commentaire ?

Écrit par : Géo | 06/12/2014

"un seul de mes aïeux susceptible de l'avoir eu en mains sans jamais tuer personne. Engagé dans le régiment de Reinach le 6 mai 1792..."

J'ai trouvé la suite. En consultant l'Encyclopédie vaudoise vol.4 "Histoire", p.163, à propos du banquet des Jordils...

Rosset, Ferdinand Antoine

baptême 15.8.1758 à Lausanne, décès 1795 à Philadelphie, prot., de Lausanne. Fils de Richard Louis, membre du Conseil des Soixante de Lausanne, et de Bénigne-Françoise Constant. ∞ 1779 Cécile Cazenove, fille de Théophile. Capitaine aux Gardes suisses en Hollande (1779). Assesseur baillival (1791), capitaine de la milice et membre du Conseil des Deux-Cents à Lausanne. R. prit part au banquet des Jordils à Lausanne (1791), dont il laissa une description dans ses mémoires inédits. Condamné à vingt-cinq ans de prison, il fut enfermé à la forteresse d'Aarbourg le 1 mai 1792, puis s'évada le 3 octobre et s'enfuit en Amérique.

PS. A propos de 1602, article de 24 heures : on ne dit pas communes d'Aigle ou de Bex, mais mandements du gouvernement d'Aigle...

Écrit par : Géo | 07/12/2014

C'est pas lui, la branche de Lausanne s'est éteinte au 19e siècle. Le Régiment de Reinach recrutait dans l'Evêché de Bâle et le Haut-Rhin. Mais c'est un aventurier malgré lui, qui a poursuivit une carrière militaire de 1793 à 1820 sous tous les régimes: ça change tout le temps, comment voulez-vous accorder votre confiance à l'un ou l'autre ?

Écrit par : rabbit | 08/12/2014

"ça change tout le temps, comment voulez-vous accorder votre confiance à l'un ou l'autre ?"
Il y a d'autres exemples, historiquement mieux connus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_de_Jomini

"En 1813, il participe comme chef d’état-major du maréchal Ney, aux batailles de Lützen et de Bautzen. Pour sa contribution au succès de cette journée, le maréchal Ney le place en tête du tableau d’avancement pour une nomination au grade de général de division. La requête est rejetée par le maréchal Berthier pour un motif futile. Ulcéré de cet ultime affront, Jomini profite de l'armistice pour rejoindre l’Armée russe où l'attend depuis des années la promesse d'une carrière brillante."

Aujourd'hui, cela se passe entre grandes banques...

Écrit par : Géo | 08/12/2014

Ou entre l'Etat-Nation et le Capitalisme, le premier cherchant à soustraire les flux de capitaux traversant les frontières (comme des balles qui sifflent au-dessus des tranchées…). On voit d'anciens fonctionnaires devenir conseillers fiscaux, alors que des banquiers frustrés livrent des listes de noms aux gabelous.

Écrit par : rabbit | 09/12/2014

Tiens, on parlait de Thierrens et de fusil 1777. J'ai entendu dire qu'un de mes ancêtres faisait partie de cette patrouille (pro-LLEE) qui a tué deux hussards de Ménard. C'est peut-être son fusil qui est chez moi ?
A part ça, cette aimable plaisanterie a coûté bonbon aux Vaudois. Le prix du hussard était assez élevé à cette époque, selon la tête du client. Et les Vaudois ont une tête à payer plus cher, habitude qui s'est perpétuée jusqu'à aujourd'hui...

Écrit par : Géo | 09/12/2014

Aha ? L'un des vôtres était le 6 pluviôse an VI au soir à Thierrens ? Pour y faire quoi ? Semer la zizanie ? Déjà….
Curieux de savoir ce que faisaient les ancêtres de PS ce jour là. Pas vous ?

Écrit par : rabbit | 09/12/2014

Êtes-vous sûr de savoir ce qu'est l'incident de Thierrens ? Vos dates en langage révolutionnaire ne me parlent pas trop; pour moi, il s'agissait du 25 janvier 1798.
Maintenant, comme indiqué, les campagnes étaient comme par hasard conservatrices et donc pas trop révolutionnaires. Par LLEE, je voulais dire Leurs Excellences, sous-entendu évidemment (enfin, je croyais...) de Berne.
Voilà ce qu'en dit l'Encyclopédie vaudoise :
"Le général Ménard, posté à la frontière vaudoise avec sa division, ne pouvait agir que si Berne s'opposait par la force à la libération des Vaudois. Le 25 janvier 1798, il somma de Weiss, commandant des troupes bernoises dans le Pays de Vaud, d'évacuer son territoire. L'adjudant français chargé de ce message se heurta à une patrouille de Thierrens, village resté fidèle à LL.EE. Deux hussards furent tués. Ce fut le prétexte qu'attendait Ménard qui entra à Lausanne le 28 janvier."
Plus loin :
"Mais ces "libérateurs" exigent immédiatement 700'000 livres, à titre d'emprunt, prélude aux réquisitions qui vont peser sur le pays jusqu'en 1802."

Mélenchon n'est pas le premier à vouloir nous faire les poches. Il y a une longue tradition...

Écrit par : Géo | 09/12/2014

"Curieux de savoir ce que faisaient les ancêtres de PS ce jour là. Pas vous ?"
J'avais remarqué que la solitude (culturelle) prolongée dans le désert de Kaédi avec pour seul compagnon un ordinateur provoquait des réactions bizarres. Non, je ne me soucie pas trop de savoir ça...

Écrit par : Géo | 09/12/2014

Ben voilà : si vous cherchez des documents entre le 22 septembre 1792 et le 31 décembre 1805, toutes les dates sont en Nouveau Franc. Faut s'y faire. Et il n'ont pas pris la peine de faire les corrections après. Donc, pendant 13 ans, Français et Jurassiens ont été au régime fruits et légumes.

Écrit par : rabbit | 11/12/2014

Mmm! Les dates se monnayent (ou se monnaient) (0_0)?

Écrit par : Ambre | 11/12/2014

Mais comme on n'est pas en France, on n'a que des dates doubles, une pour les parpaillods et l'autre pour les cathos. Calendrier julien ou pas. Donc " le 6 pluviôse an VI au soir à Thierrens " n'est pas pertinent.
C'est tout ce que vous avez à raconter depuis votre trou dans le désert au milieu de nulle part du bout du monde ?

Écrit par : Géo | 11/12/2014

excellente vidéo très bon post

Écrit par : avena | 11/12/2014

En effet, j'étais sur le point de le dire, vous m'enlevez les bots de la mouche.

Géo est d'humeur morose à cause du temps en Suisse, alors que je suis bronzé comme si je revenais de vacances à Saint-Tropez. Et regonflé par les vents du désert, comme par ceux du large après une régate en mer. Mais, il n'est de bonne compagnie qui ne se quitte, dit l'Ecclésiaste.

Mi-janvier, je retourne en Europe, où je vais être plus occupé à dévorer ce qui reste des festivités de Noël, qu'à faire le bénévole pour blogueurs déprimés. Début mars, je retourne en Chine où règne le silence sur une partie de la blogosphère (mais cela ne nous regarde pas).

Alors, profitez du Rabbit pendant que vous avez la chance de l'avoir sous la main. Après vous allez vraiment déprimer.

Qu'est-ce qu'il y a Monette ? C'est une image pour dire que les profonds changements sont de courte durée en France. Vous êtes aussi anticyclonico-dépendante ?

Écrit par : rabbit | 12/12/2014

"toutes les dates sont en Nouveau Franc"
C'est une "image" qui interpelle non?
Bon, on ne vas pas "Monétiser"... hein!

Sont où les blogueurs déprimés (0_0)?

"Le remède à la détresse, c'est la détresse" Nietzsche (Généalogie de la moral).

Écrit par : Ambre | 12/12/2014

de la moralE. Ah ah! j'ai le moral.

Écrit par : Ambre | 12/12/2014

"faire le bénévole pour blogueurs déprimés" Si votre altruisme s'arrête là, vous avez encore de la marge avant de passer pour mère Teresa...
Cela dit, c'est vrai que l'état général de ces blogs baisse de jour en jour. Ce n'est pas à proprement parler déprimant; d'ailleurs c'était voulu par Tamedia de transformer cet endroit en désert et après tout, hein, on a l'habitude de changer d'auberge quand l'ambiance devient glauque...

Écrit par : Géo | 12/12/2014

On peut aussi phagocyter "Le Monde" ou le "Wall Street Journal", pourquoi pas ? Rien ne peut nous arrêter, nous sommes le peuple. Par contre, avec le "Quotidien du Peuple" (人民日报) ça ne marchera pas, je le sais déjà.

Écrit par : rabbit | 13/12/2014

Ils sont courageux les Suisses! De l'eau "chaude", à 9°; ils doivent avoir du sang breton dans les veines (0_0).

http://www.rts.ch/info/regions/geneve/6383208-de-l-eau-chaude-pour-la-76e-coupe-de-noel-a-geneve.html

Écrit par : Ambre | 14/12/2014

Pour Ambre,

Des Suisses avec du sang breton?... Là, vous jetez un vrai froid!

Certains vous dirons qu'avec du sang étranger, ils ne peuvent être de vrais Suisses.
Un vrai Suisse n'a que du sang suisse. Un sang facile à reconnaître: rouge et blanc comme les globules. Les Bretons,eux ont du sang noir ainsi que leur drapeau ou alors bleu comme en porte le blason du duc de Bretagne, le dit Mauclerc.

Écrit par : Père Siffleur | 15/12/2014

Vous n'avez pas lu toute l'épopée arthurienne, PS. C'est plein d'enchanteurs, de fées et de dragons, aussi en Petite Bretagne. Méfiez-vous ! Ambre peut vous jeter un sort, même à 1'000 km.

Écrit par : rabbit | 15/12/2014

À Monsieur le Lapin,

À mon âge je n'ai plus peur de l'Ankou, même si l'Ankou n'a toujours pas peur de moi!

Écrit par : Père Siffleur | 15/12/2014

Qu'en savez-vous ? Elle vous est apparue ?
"On dépeint l'Ankou, tantôt comme un homme très grand et très maigre, les cheveux longs et blancs, la figure ombragée d'un large feutre"
"Remplissant ainsi un rôle de « passeur d'âmes », l'Ankou est à considérer comme une entité psychopompe"
(Wikipedia)
Je dis ça, je dis rien...

Écrit par : Géo | 15/12/2014

Pour Père Siffleur,

Je ne sais pas si j'ai du sang noir dans les veines mais pas impossible, les Bretons sont de grands voyageurs ;-)! Pour ce qui est du bain de Noël, les Bretons ont l'avantage d'avoir la douche avec le bain.

http://youtu.be/sUZN5iVUoDw

@ Rabbit : Comme j'aimerais avoir le pouvoir de "jeter des sorts". Je me servirais la première mais je ne vous dirai pas quel sort je me jetterais...

Écrit par : Ambre | 15/12/2014

"Je ne sais pas si j'ai du sang noir dans les veines mais pas impossible, les Bretons sont de grands voyageurs ;-)!" Les femmes de marins ne restaient pas sagement à la maison ?

Écrit par : Géo | 15/12/2014

Les commentaires sont fermés.