18/01/2015

Les Vaudois s'aiment peu, ou juste pour rire

Il s'agirait d'un humanoïde en voie d’extinction, mais «disparaissant aussi souvent qu'il réapparaît». Cette définition du Vaudois, par un chroniqueur caché qui doit être un des leurs, le rend aussi fluctuant qu'une figure mythologique, un ectoplasme de SF. Aussi improbable que le Loch Ness des Ecossais ou le Yéti du Népal. A quelques jours du 24 janvier, le samedi qui vient et qui correspond au 217anniversaire de l'affranchissement de sa contrée du joug des Bernois en 1798, nous tenterons ici de mieux l'identifier. D’abord en égrenant des lieux communs caricaturaux, qu'il s’inflige lui-même: son goût pour l'autodérision, une propension rare dans le monde et que Jean Villard-Gilles a si bien ravivée. Elle serait atavique, assurait il y a cinq ans notre confrère Justin Favrod (qui vient de lancer le mensuel Passé simple) dans un numéro de la Revue historique vaudoiseconsacrée au Bicentenaire du canton: «Cet humour joue sur le non-dit et la litote. On ne dit pas: j'aimerais boire un verre, mais je ne suis pas contre.» Et le soussigné de renchérir: à un cancanier qui lui révèle une affaire captivante, le Vaudois ne dit pas: «Continue! mais arrête, arrête voir!» Ce qui revient au même…
Lui-même n’est pas cancanier pour un sou, ni disert, ou «grande gueule» comme son voisin de Genève. C’est un taiseux, moins par humilité zénique ou sagesse introspective que par prudence diplomatique. Selon d’autres historiens il l’aurait héritée de ses aïeux, du temps de leur sujétion à Leurs Excellences de Berne: en échange de leur docilité, le suzerain alémanique leur accordait des privilèges fiscaux et le droit de parler français. Sachez enfin que le Vaudois, malgré ses dénégations euphémiques, aime beaucoup le vin qu'il cultive depuis que d’autres occupants, les Romains, lui ont enseigné les arts de la vigne. Or, le 24 janvier, il n’en boira pas à particulièrement pour commémorer l’Indépendance de 1798 (ou alors modérément, et en comités restreints de parti). Et un mes confrères de s’étonner à juste titre: les Genevois ont bien leur Escalade à fin décembre, le 1er mars des Neuchâtelois est jour férié. Pourquoi les Vaudois ne se fêtent-ils pas eux-mêmes?

Commentaires

Le Vaudois est-il d'un seul type ? Y a t-il des points communs entre un Ormonan et un vigneron de Lutry ? Entre un paysan catholique d'Echallens et un Combier membre d'on ne sait quel secte protestante ? L'Est vaudois, bernois depuis 1476, fait-il partie vraiment du canton de Vaud, sous domination de Berne depuis 1536. Et les Lausannois, font-ils partie du canton ?
"Lausanne est hideuse avec ses démolissages, ses retapages et ses restaurations de "style". C'est un déshonneur d'y habiter." Lettre de Ramuz à Cingria, avril 1903.
Cent ans plus tard, ça ne s'est pas vraiment amélioré...

Écrit par : Géo | 18/01/2015

"On ne dit pas: j'aimerais boire un verre, mais je ne suis pas contre."
Aurais-je du sang vaudois dans les veines? Seulement par alliance. Hi!
Le problème pour le "je ne suis pas contre" c'est qu'il faut attendre qu'on vous le propose. (*_*)

Écrit par : Ambre | 20/01/2015

C'est une terre de passages et d'immigration. Les Burgondes rassemblaient une population hétéroclite de rescapés des Grandes Invasions, incluant des asiatiques. Les changements successifs de propriétaires, dans le Pays de Vaud, ont incité les voisins à venir s'y établir en colons. Les familles originaires des deux Bourgognes, de Savoie ou du Genevois sont certainement en majorité. Ce qui amène la question suivante: sans remonter à Neandertal, y a-t-il encore des indigènes estampillés AOC ? Et ne me dites pas que vos ancêtres taillaient le silex sur la colline de Saint-Tryphon ou j'exige de voir vos génotypes.

Écrit par : Rabbit | 20/01/2015

Rabbit@ En fait, je ne dis pas autre chose. Ne tombez pas dans les clichés les plus communs, citoyens du monde et nous sommes tous mélangés et toutes ces choses.
"y a-t-il encore des indigènes estampillés AOC". Ceux d'avant les Celtes (Gaulois, Helvètes...) ? Qui le sait ? Ils venaient du Sud, que je sache...

Alors, on soigne sa nostalgie de son petit désert des tartares à coup de fondue bourguignonne ?

Ambre@ "je ne suis pas contre" implique une proposition...

Écrit par : Géo | 20/01/2015

@ Géo : c'est bien ce que j'ai dit non?

Écrit par : Ambre | 20/01/2015

Qui ne dit mot, consent. Sur le plan dialectique, on n'a pas fait mieux.

Écrit par : Rabbit | 20/01/2015

"Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous" est pas mal aussi...

Écrit par : Géo | 21/01/2015

Dans le Coran des Chrétiens -qui est ce qu'est la Bible pour les Musulmans- on lit ceci...

"Celui qui n'est pas avec moi est contre moi." (Luc XI, 23)

... et ailleurs, également que Dieu aurait dit ceci...

"Je vomis les tièdes" (Apocalypse 3,15-16).

Quitte à jeter un froid, je me dois de dire que je ne suis pas très chaud, ni pour la première, ni pour la seconde des deux sentences!

Écrit par : Père Siffleur | 21/01/2015

Et si on remplaçait vos "contre" par "tout contre"? Ça pourrait être chouette et ça réchauffe ;-)

Écrit par : Ambre | 21/01/2015

"Sur le plan dialectique, on n'a pas fait mieux." Et que pensez-vous de "ni pour, ni contre, bien au contraire..." ?

Écrit par : Géo | 21/01/2015

Ach ! ce n'est pas à un discpline de Gobineau, Haeckel ou Vacher de Lapouge tel que JCB, qu'il faut dévoiler la vérité sur les réalités de l'Histoire. Le christianisme est avant tout un mouvement politique développé pour saboter l'impérialisme de Rome. Religion et politique, c'est kif-kif sur les buts et les moyens. La violence du discours de propagande dans les livres dit "saints" n'étonnera donc personne, de quel côté qu'il provienne. La neutralité axiologique n'est pas dans la nature des prophètes.

Écrit par : Rabbit | 21/01/2015

Complétement hors sujet, mais je ne résiste pas au plaisir de vous raconter cette histoire de W.Churchill, que je ne connaissais pas et que Frédéric Ferney vient de raconter sur la radio suisse :

http://www.albin-michel.fr/multimedia/Documents/espace_journalistes/communiques_de_presse/201501/FERNEY.pdf

Churchill s'habillait de façon très originale. Noeud pap à pois, gilet rayé voyant, chemise colorée. De Gaulle le croise habillé de cette manière à Londres en 42. "Je ne savais que c'était carnaval à Londres ?" "Que voulez-vous, tout le monde ne peut pas se déguiser en soldat inconnu..."

Écrit par : Géo | 21/01/2015

@ Géo : dans quelle émission de la RTS F. Ferney SVP?

Écrit par : Ambre | 21/01/2015

Ca y est, j'ai trouvé. Je l'aurai entendu demain, j'écoute tous les matins (en réécoute) Mélanie Croubalian.

Écrit par : Ambre | 21/01/2015

Et le discours du Premier Ministre chinois à Davos, vous l'avez suivi ?

Écrit par : Rabbit | 21/01/2015

Je préfère Frédéric Ferney (^_^)

Écrit par : Ambre | 21/01/2015

Lorsqu'un "érudit" -Ou devrais-je dire un abruti?- dit, sans preuve, que quelqu'un est raciste, il le fait doctement en disant que ce quelqu'un est le dicsiple de Gobineau, Haeckel ou Vacher de Lapouge.
Si il y a des différences importantes entre les "racismes" de ces trois hommes de fin XIXème et ébut du XXème siècle, il faut savoir que le Comte de Gobineau a écrit "Essai sur l'inégalité des races humaines" où il "invente" le "racisme moderne" et le "phantasme aryen".
Un type formidable en somme!
Attention! Ma dernière phrase est de second degré. Je préfère l'indiquer afin que l'abrupte "érudit" ne puisse y voir une preuve de ce qu'il envoie sur la toile.

Écrit par : Père Siffleur | 22/01/2015

C'est votre vie, ô Ambre, vous en faites ce que vous voulez, pour autant que vous acceptez la responsabilité de vos choix. Il ne faut pas prendre l'Etat pour une pouponnière. Mais si vous aviez suivi le discours, vous auriez appris de quoi vos demains seront faits. Je garderai le silence à ce sujet pour ne pas vous effrayer davantage. Soyez forte...

Écrit par : Rabbit | 22/01/2015

@ Rabbit : Hi hi!... Je vis au jour le jour, alors "demain...". J'espère que je pourrai continuer de jouer au golf! Et puis, tant que Notre-Dame (une vierge resplendissante (sic)) et Saint-Pierre ont leur gîte à une enjambée du mien, je ne crains rien;-)
http://www.cotequimper.fr/2015/01/22/deux-statues-restaurees-a-leglise-de-locmaria/

@ Prsflr : je pensais à vous et, à Géo ce matin, en écoutant cette émission avec Ferney (voir commentaires plus haut) sur W. Churchill. Quand on lui demandait :
Qu'est-ce qui vous manque le plus?
- Ce sont mes ennemis!
(En l’occurrence il s'agissait de Gandhi et Hitler)!

La vie sans ennemis serait-elle sans sel?!?!?

Écrit par : Ambre | 22/01/2015

En effet, ô Ambre, les commentateurs de ce blog sont, tout à la fois, le sel de la terre, la lumière du monde et la lampe du corps.

Écrit par : Rabbit | 22/01/2015

Rabbit! Vous avez fumé la moquette oukouâ? [Eclat de rire]

Écrit par : Ambre | 22/01/2015

Non, Ambronette, c'est biblique et c'est pour vous protéger des coups de planche à billets que vous allez prendre bientôt. Ce machin tient de la planche à roulettes, de la planche à laver, de la planche à découper, de la planche à repasser et de la planche à langer, et le but recherché est l'assouplissement quantitatif.

Écrit par : Rabbit | 22/01/2015

C'est vrai que ça va devenir sportif, l'Europe. Je me demande si les conflits monétaires auraient passionné Churchill...Je crois qu'il préférait jouer avec les soldats et les chars d'assaut...
Vous vous souvenez du black dog, Ambre ?

Écrit par : Géo | 22/01/2015

J'ai toutes vos planches, sauf celle à langer (0_0) et pour 'l'assouplissement' je ne sais pas. Je mets seulement de l'assouplissant (qui sent bon) dans ma "planche" à laver.
... et là, il faudrait que j'allume mes bougies parfumées parce que j'ai une tartiflette au four, au vrai reblochon... qui embaume ma pièce. Mmm!

Écrit par : Ambre | 22/01/2015

@ Géo : le black dog, yes! Normal, quand on n'a plus d'ennemis;-)

Écrit par : Ambre | 22/01/2015

Le black dog, il est aussi hot ?

Écrit par : Rabbit | 22/01/2015

Rabbit (0_0)! "le black dog hot" je vous ai connu plus original! Hi!
(C'est le changement de climat? Courage)
Ayé, je viens d'entendre les infos (je ne fais que les survoler et encore, elles me passent au-dessus de la tête) sur vos histoires de planches à billets et de BCE etc.
Je ne suis qu'une ignorante en la matière, je préfère regarder mes documentaires sur le Temple des singes en Inde, les éléphants domestiques (si si ça existe) et autres oiseaux colorés... je ne sais plus lequel (son nom) : très long bec recourbé, orange, envergure des ailes en vol + d'un mètre trente et, il adore les figues (*_*)
Ah si, retrouvé son nom : calao. Magnifique dans le ciel.

Écrit par : Ambre | 22/01/2015

Rabbit!!! Vous allez bien? les cendres de votre chien au cimetière (0_0)!
.../...
J'ai tout compris pour la BCE je viens de m'envoyer (C)dans l'air!
ce n'est pas la moquette que vous avez fumé(e?)! C'est un cigare que vous avez roulé avec la planche à billets;-). Ça dope!
En revanche, pas bien compris? Il vaut mieux que j'achète une Citroën en Chine ou une Toyota au Japon (=_=)?
La suite demain... Ouin!
http://www.leparisien.fr/tv/deces-du-joueur-de-pipeau-de-bonne-nuit-les-petits-26-10-2014-4242889.php

Écrit par : Ambre | 22/01/2015

Dans la conjoncture actuelle, il vaut mieux que vous achetiez une Ferrari à crédit en France.

Écrit par : Rabbit | 23/01/2015

Une Ferrari? Je me verrais mieux dans celle-ci qui a un moteur extra! (Mais je ne veux pas de scorpion qui me chatouille le dos;-))
http://www.topspeed.com/cars/fiat/2014-fiat-500-abarth-ar160256.html

Écrit par : Ambre | 23/01/2015

Ce n'est pas un scorpion qui vous chatouille, c'est Géo qui se livre à une expérience de magie. Je lui ai offert le Petit Albert pour Noël, dans une édition de 1782, et il doit probablement en être au chapitre: Pour connaître si une fille est chaste, ou si elle a été corrompue et a engendré.

Voilà en quoi cela consiste: "Vous prendrez du jais ou jayer, que vous réduirez en poudre impalpable; vous en ferez prendre le poids d'un écu à la fille; & si la fille a été corrompue, il lui sera du tout impossible de retenir son urine, & il faudra qu'elle pisse incontinent: si au contraire elle est chaste, elle retiendra son urine plus qu'à l'ordinaire. L'ambre jaune ou blanc, dont on fait des colliers & des chapelets, produit la même épreuve, si l'on s'en sert avec la même préparation que le jais ou jayet: la semence de porcelaine, la feuille de glouteron & la racine, réduites en poudre, & données à boire dans un bouillon ou autre liqueur, servent fort bien à la même épreuve."

Les effets secondaires devraient passer sous huitaine.

Écrit par : Rabbit | 23/01/2015

@ Rabbit :" Ce n'est pas un scorpion qui vous chatouille"... et ce n'est pas moi (malheureusement) la belle qui se fait chiper son haut de maillot par un scorpion. Elle a un beau popotin mais ce n'est pas de son "moteur extra" que je parlais (0_0).
Sinon, Géo a d'autre chat à fouetter qu'une "expérience de magie", pour le moment il semble occupé par les Amants de Vérone;-) Je-dis-ça-je-dis-rien.
Bonne soirée : je suis "réduite en poudre" ce soir.

Écrit par : Ambre | 23/01/2015

Ambre s'occupe de Fiat Abarth - ce qui est assez original...-, Rabbit de Ferrari, la voiture de ceux qui portent des Rolex visibles à 50 mètres et moi je serais intéressé par les Alfa Roméo Giuletta ? Nein Danke. Audi un chour, Audi touchours...
Oui, comme Houellebecq.

Écrit par : Géo | 24/01/2015

Géo vous êtes très classique avec l'Audi!
Houellebecq aime aussi la Bentley. Vous ne l'avez pas vu dans la scène finale du film : L'enlèvement de Michel Houellebecq? Il roulait à 280!
Pour l'Abarth, si j'avais découvert cette voiture il y a vingt ans (non, trente ans, il y a vingt ans j'étais dans la mouise), je l'achetais sur le champ, même non décapotable. Aujourd'hui je suis trop vieille pour jouer les "fangio".

Écrit par : Ambre | 24/01/2015

"vous êtes très classique avec l'Audi!" Oui ben ça dépend comment on la conduit.
Mais c'est vrai que j'ai décidé il y a très longtemps que mourir en bagnole était trop nul...
Qu'est-ce qui vous plaît dans cette Abarth ? Vous aimez frimer à l'italienne ?
Maintenant qu'on en parle, les parents de nos voisins en France viennent de se tuer en voiture. Madame avait la réputation d'aimer foncer...

Écrit par : Géo | 24/01/2015

Albert Camus a trouvé la mort dans la Facel Vega de son éditeur. C'est un bon choix, si l'on apprécie le design de l'époque brocardé par Jacques Tati dans "Mon Oncle".
Une Rolex visible à 50 mètres ? Ce ne peut être qu'une copie clinquante achetée à Bangkok. Ma vision du luxe est voisine de celle de Saint-Ex: "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux".
Quand je m'intéressais aux autos, mes goûts se portaient sur les modèles vintage, dits "classic cars" Outre-Manche. Maintenant, je roule dans celles des autres, c'est le meilleur retour sur investissement du moment.

Écrit par : Rabbit | 24/01/2015

@ Géo : Pourquoi l'Abarth? Je ne sais pas, un coup de coeur, un 15 août en me baladant, mélancolique dans les rues de ma ville, sur une petite place cette voiture a attiré mon regard, je regardais l'intérieur en cuir rouge, je lui trouvais du charme. C'est ensuite que je suis allée chercher des renseignements sur Internet sur cette Abarth. Jusqu'à il y a deux ans je faisais pas mal de voyages en voiture et, entre autres Quimper/Evian; je voulais changer de voiture... puis c'est cette année-là que mes vertiges ont commencé à me pourrir la vie. Tous projets de longs voyages (en voiture du moins)me sont désormais inenvisageables, alors je garde ma vielle bagnole, pour aller au golf elle me suffit. A ce sujet, je ne suis pas sûre que mon matériel serait rentré dans le coffre de la jolie Fiat, qui semble minuscule.
Non, ce n'est pas pour la vitesse que j'aime certaines voitures mais pour la puissance de leur moteur qui permet de doubler tranquillement en appuyant à peine sur l'accélérateur mais je l'avoue aussi, le bruit d'un moteur qui tourne bien m'a toujours procuré un certain plaisir, pourquoi en aurais-je honte? Mais ce n'est pas un moteur bruyant qui m'excite c'est de sentir quand on l'écoute que tout est en harmonie, rien ne grince, comme des roulements à billes bien huilés; d'ailleurs les Bentley sont très silencieuses, leur moteur ronronne, on l'entend à peine, tout est parfait!

Non, je n'aime pas frimer, j'ai toujours acheté des petites voitures gris anthracite, une couleur discrète (sauf ma première voiture neuve était noire), dans des marques très françaises, mais en prenant toujours le plus gros moteur de leur catégorie. Hi!

J'ai toujours aimé les voitures et je me retourne encore sur une voiture que je trouve belle. J'aime aussi beaucoup les anglaises, anciennes, comme Rabbit mais je ne suis pas comme Rabbit pour ce qui est "du retour sur investissement" (^_^).
Je comprends cette passion de Sagan. Futilité? Oui, je crois que je suis une femme futile. Sigmund en déduirait peut-être autre chose.

Sur cette vidéo, l'Abarth qui a fait tilt, c'est ce jour-là que j'ai découvert cette Fiat. J'avais fait un montage de mes photos de cette journée. Ne perdez pas de temps, allez directement à la minute : 3:12 pour la voir. Elle n'a rien d'extraordinaire n'est-ce pas. La mélancolie exacerbe l'imaginaire...

http://www.wat.tv/video/15-08-2012-573ah_3j6ij_.html

Bon, suffite comme dirait Red B. Je viens d'aller faire un tour sur mon lac préféré, je suis allée voir "La rançon de la gloire"... rien que pour revoir le lac (0_0), vous jure que c'est vrai. Je vais y retourner c'est sûr : en train ou en avion. La voiture pour moi c'est aussi : liberté, indépendance.

Écrit par : Ambre | 24/01/2015

Pour ceux qui furent jeunes fin des années 60, la Fiat Abarth est la soeur de la Mini Cooper, de la Dauphine ou encore Renault 8 Gordini, ainsi que de l'Alpine A110. Une époque qui aimait les voitures; faut dire qu'il n'y en avait pas pléthore sur les routes et qu'on avait encore des sous.

Écrit par : Rabbit | 24/01/2015

Oui, la Mini Cooper, encore une que j'aime bien. En fait, je n'ai jamais été assez riche pour m'acheter des voitures que j'aime, vraiment.

Écrit par : Ambre | 24/01/2015

A propos du film La rançon de la gloire, dans la salle de cinéma tous les spectateurs (nous étions peu nombreux en début d'après-midi) ont quitté la salle avant la fin du générique (de fin). Ah les c..s! Je suis la seule à être restée et j'ai bien fait : on revoit le lac une dernière fois et... la surprise que je ne vous dévoile pas si un jour vous le voyez à la télévision... restez jusqu'à la fin! C'est très rare il est vrai qu'un film ne se termine pas sur le générique.
Cela dit, vous êtes sûrement plus blasés que moi qui suis addict au lac et à ses montagnes. Quoi que...il est inimaginable de ne pas y voir de la beauté. Une autre beauté que celle de ma Bretagne, dont je ne me lasse pas non plus.

Écrit par : Ambre | 24/01/2015

Puisque vous y vouez une telle passion, Ambre, le lac est à vous. Oui, nous vous l'offrons !
Trouvez l'emplacement idoine à proximité de chez vous. Ensuite, il ne restera plus qu'à transvaser 89 milliards de mètres cubes d'eau. Ce n'est pas impossible et Géo planche déjà sur l'aspect technique du projet.
Le lac est gratuit, puisque c'est un cadeau, mais il y aura quelques frais minimes pour la livraison, c'est inévitable. Je suis d'ailleurs en train d'établir un budget qui vous parviendra prochainement.
A part le Léman, je peux aussi vous proposer des lacs chinois, comme le 太湖 près de Wuxi, ou le 西湖 à Hangzhou. Si le volume d'eau est plus important, vous bénéficiez encore pour peu de temps d'un avantage sur le change EUR/RMB. Mais il faudra vous décider rapidement, d'autant plus que des amateurs, en Namibie, on déjà versé un acompte.

Écrit par : Rabbit | 25/01/2015

Il paraît que ce film fait un flop en France : j'en suis bien content. Vous devez comprendre que ce qui est arrivé a été plutôt mal vu ici. Je me souviens avoir trouvé cet épisode particulièrement méprisable, pour être gentil et mesuré, et je pense que c'était le sentiment général. Chaplin et sa famille était très respecté.
Alors en faire un film avec Benoit Poelvoorde... Qui arrive bourré en conférence de presse pour nous dire que notre vin n'est pas buvable...
Ce sera sans moi. La rançon de la (mauvaise) réputation...

Écrit par : Géo | 25/01/2015

@ Rabbit : un lac chinois me conviendrait aussi, nimbé de brume, dans un environnement montagneux.
Quelle coïncidence, en ce moment j'écoute une émission sur le cinéma Le masque et la plume et on y parle d'eau à déplacer (0_0 (film franco-chinois)) :
Sud Eau Nord Déplacer :
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=229883.html

@ Géo : je ne sais pas si le film a fait un flop, je ne suis allée le voir que parce qu'il était tourné à Vevey et, effectivement, il n'est pas terrible. Je connaissais le sujet avant d'y aller. Cependant il y a quelques jolis moments dans ce film, notamment grâce à la petite fille qui joue dedans. Un film a voir le petit écran; Chaplin mérite mieux c'est une évidence.

Écrit par : Ambre | 25/01/2015

Tous les lacs chinois sont nimbés de brume d'oÙ émerge la silhouette en dents de scie d'une tour perchée sur une colline surgie du néant. C'est même une marque de fabrique déposée. Si vous achetez le lac Léman, je peux vous avoir la licence pour un prix défiant toute concurrence. Géo va créer une palette de brumes artificielles de différentes couleurs et odeurs, soulignant divers thèmes à choix. Et si votre fantaisie réclame l'apparition d'un dragon ou d'un tigre, JCB va vous le fournir plus vrai que nature. Mais il va falloir passer à la caisse, nous ne travaillons pas pour des clopinettes: seule votre âme nous intéresse. Voilà, vous avez la nuit pour réfléchir...

Écrit par : Rabbit | 26/01/2015

La fondue moitié-moitié et la blanquette de veau à l'ancienne ont décidément de drôles d'effets dans l'univers psychique du Lapin Voyageur. Un esprit un tantinet critique pourrait y voir un effet de l'ergot de seigle. C'est le sorcier de Salem...
Vous habitez près d'un marais ? A Malapalud ?

Écrit par : Géo | 26/01/2015

Dans mon entourage, on dit que c'est dû au choc thermique d'un passage trop rapide entre l'été nabimien et l'hiver suisse. Faut du temps. La prochaine fois, je ferai le voyage en pédalo.

Écrit par : Rabbit | 26/01/2015

Les commentaires sont fermés.