26/01/2015

Elégance masculine et parkas en folie

 

 

Vous êtes un salarié modeste vivant dans le quartier lausannois de la Pontaise. Pour vous parer contre la bise, vous suivez au mieux la mode vestimentaire des SDF de l’église Saint-Laurent. En matelassant l’intérieur de votre loden élimé de pages d’un magazine illustré trouvé sur un banc, mais que vous n’avez pas lues avant de les chiffonner. Qu’importe: les fibres végétales du papier, même glacé, protégeraient mieux du froid votre poitrail de piéton que celles, prétendument «triboélectriques», qui emmaillotent les «junkies à i-phones» dévalant en trottinette le pavé déclive de votre rue tandis que vous le remontez à pied.

Ce sont généralement des mandataires commerciaux, au col bleu lavande, uniformément noués d’une cravate bleu pétrole, mais qui s’emmitouflent dans une vaste redingote - parfois surmontée d’une capuche à crinière léonine – et qu’on appelle la parka. D’origine esquimaude, elle aurait été imposée par l’armée américaine à ses soldats expédiés dans les frimas de la guerre de Corée. Et la voilà qui «fait tendance» un peu partout.

 

Y compris dans les défilés du prêt-à-porter masculin de Milan, Florence ou Paris pour l’automne-hiver 2015. Les pages en couleurs du périodique, que vous avez froissées pour provisoirement molletonner votre vieux paletot, en étaient émaillées de reportages photographiques. On y voit s’avancer des mannequins, minces et gracieux comme des sloughis de princesse russe, plus ou moins moustachus ou barbus, attifés tantôt en as de pique, tantôt en arlequins qu’un prisme, ou un kaléidoscope aurait disloqués. Ils exhibent aux feux de la rampe des pantalons à motifs losangés cousus de «fragments de tissu malmené par le temps.» La désignation de leurs vêtements de parade relève d’un vocabulaire délicieusement désuet ou alors trop moderne: ce ne sont que «popeline plus camel que caramel», «blousons en boule chrysalidée», ou «plis soyeusement thermoformés»…

Ces Messieurs seraient beaux comme des dieux. Mais qui, en déambulant dans les rues lausannoises, oserait s’accoutrer à leur façon sans subir des lazzis, ou, pour le moins, surprendre le badaud qui méconnaît les codes de la mode, alors qu’il ne peut lui-même renouveler sa garde-robe qu’aux soldes des supermarchés?

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

"les codes de la mode" ont ceci de pratique qu'ils changent tellement vite qu'en fait ils abolissent la mode aussi sûrement qu'un coup de dé le hasard. Ma parka a fait la 1ère guerre du Golfe et d'ailleurs, j'étais le seul chaudement habillé dans les frimas de la frontière irako-jordanienne cette année-là. Il y avait un délégué zurichois très élégant avec sa gabardine et son écharpe violemment serrée autour du cou qui se les gelait ferme mais pas autant que les centaines de milliers de réfugiés fuyant le Kuweit envahi par Saddam. Des cargaisons de journalistes, un millier à Amman, qui venaient chaque jour par groupe de trente les filmer. Dont une libanaise devenue suisse par mariage (avec un délégué CICR...)qui travaillait pour la radio suisse, dont je ne me souviens plus de l'appellation en ces temps reculés, vu qu'ils changent de nom tous les deux ou trois ans (pour faire oublier leur médiocrité ?)...
En fait, la parka est un vêtement fantastique, grâce au coussin d'air créé devant votre visage par le capuchon et sa fourrure, qui rend le vent froid supportable même de face. On ne le dira jamais assez...

Écrit par : Géo | 26/01/2015

Un billet à déguster, sans modération, emmitouflé dans sa parka en duvet (si, ça existe et je ne parle pas de doudoune!) en sirotant un chocolat chaud. Mais est-ce que ça existe encore un BON chocolat chaud à Lausanne. Dans ma ville, ils sont TOUS sans saveur.

Après le papier journal froissé pour réchauffer le vieux loden râpé, l'accessoire homme pour l'automne-hiver 2015-2016,le "it bag" "tendance" sera : le sac poubelle. Hi!
http://madame.lefigaro.fr/defiles/kenzo/automne-hiver-2015-2016/homme/93965

Avec un glacial "vent de face", ce sont les yeux qui en prennent un coup!

Steve Mc Queen avec sa parka : la classe!
http://www.bonnegueule.fr/lhistoire-de-barbour-et-de-ses-vestes-en-coton-cire/comment-page-3/

Écrit par : Ambre | 26/01/2015

"Steve Mc Queen avec sa parka : la classe!" C'est pas une parka, y a pas de capuchon...
Barbour, c'est des vestes de motard, et les motards, ça met des casques, si possible un Cromwell...

Écrit par : Géo | 26/01/2015

@ Géo :Barbour des vestes de motards (0_0)? J'ai du mal à imaginer la reine Elisabeth sur une moto;-)C'est une adepte du Barbour et Diana porte une parka Barbour avec une capuche (photo n°2)!
http://femmes.portail.free.fr/mode/15-12-2014/la-veste-barbour-adoree-des-stars-depuis-120-ans/diaporama.html

Je suppose que votre parka ressemble à celle de Houellebecq.

Et, pour rire :
" En 1969, l'armée française adopte la parka en remplacement de la capote ". (Hum! 69, année érotique)
et, "le terme de parka ça vient des Nénets" (*_*)

Écrit par : Ambre | 26/01/2015

"C'est une adepte du Barbour et Diana porte une parka Barbour avec une capuche (photo n°2)!"
Oui mais ça c'est le phénomène mode. Comme les vestes militaires américaines aménagées pour les bobos après le stade freak...
Vous n'avez pas l'air d'apprécier l'authentique...

Écrit par : Géo | 26/01/2015

"l'authentique". De qui ou de quoi parlez-vous?
de la parka ou de Houellebecq?
La parka portée par Houellebecq me fait rigoler. Si ce genre de parka est portée par quelqu'un (dans la vie) que j'aime bien, je lui dirais : tu as raison de porter ce qui te fait plaisir!
Et, par ailleurs, j'apprécie l'écrivain et j'ose le dire. Je précise, l’écrivain.

Écrit par : Ambre | 26/01/2015

! xued sel suot stnatrecnocéd tnemiarv setê suoV.

Écrit par : Rabbit | 27/01/2015

C'est l'air du temps, semble-t-il...

Écrit par : Géo | 27/01/2015

(0_0)

Écrit par : Ambre | 27/01/2015

@ Rabbit : pourriez-vous préciser le sens de votre "déconcertants"? De quel synonyme le rapprochez-vous dans votre phrase et, bien entendu, dans le contexte de nos commentaires :
déconcertant : 19 synonymes.
ahurissant, bizarre, bouleversant, confondant, curieux, décontenançant, démontant, dépaysant, déroutant, désarçonnant, désorientant, ébahissant, embarrassant, étonnant, interloquant, renversant, spécial, stupéfiant, troublant.

Écrit par : Ambre | 27/01/2015

Rabbit n'aime pas les Barbour, c'est tout...

Écrit par : Géo | 27/01/2015

Chustement bas, z'est ma chpezialität !
J'ai acheté le premier au début des eighties dans une boutique du Leicestershire dédiée à la chasse et j'en suis maintenant à mon troisième. Par contre, c'est un vêtement inapproprié pour chasser le panda en Chine, ou le meerkat en Namibie.

Écrit par : Rabbit | 27/01/2015

Ah les vestes de chasse ! Le must des seventies...
Le problème, c'est qu'on en retrouve plus de bien. Toufoulecanmonbon.
Je voulais remettre mes souliers de montagne pour me balader dans la neige, la semelle s'est détachée après quelques pas...Vous imaginez le coup sur un glacier à des heures de marche de la civilisation et surtout, la tête du pilote de l'hélicoptère que vous aurez fait venir pour rentrer at home...
J'ai remis mes souliers de l'armée qui vont avoir 44 ans cette année et qui se portent comme un charme...

Écrit par : Géo | 27/01/2015

Les souliers à clous ? Shit ! Ceux que l'on a massés pendant des heures avec de la graisse qui sentait le poisson pour les assouplir, et que l'on a mis qu'une fois pour patiner dans les couloirs de la caserne. Et le SIG 9 mm, vous l'utilisez fréquemment ? C'est pour les loisirs ou professionnel ?

Écrit par : Rabbit | 27/01/2015

"Et le SIG 9 mm, vous l'utilisez fréquemment ?" Mais non, voyez-vous. C'est une grande frustration, les malfrats évitent soigneusement ma maison...
Et non, pas les clous. L'autre paire, dite "les gomme". Quel pied, c'est le cas de le dire. Leur forme est une insulte à l'élégance, mais quel confort ! Et bon, la raison profonde, c'est que c'est les seuls où je peux faire entrer mon pied ET les orthèses.
Vous dites que la graisse sentait le poisson ? Plutôt la baleine, non ?

Écrit par : Géo | 27/01/2015

La baleine ? blast it ! c'était avant le moratoire sur la pêche à la baleine... et nous avons été complices. J'ai échangé mon 9 mm contre une épée française du XVIIIe siècle. C'est plus classe et ça fait moins de bruit, pour une efficacité comparable et un coût d'utilisation moindre. Vous avez certainement un sabre qui traîne à la maison - vos ancêtres ne sont pas du genre pantouflard -, alors entraînez-vous sur tout ce qui bouge autour de vous.

Écrit par : Rabbit | 27/01/2015

Ah le sabre ! Tiens, à propos, un sabre doit-il forcément avoir une lame recourbée ? J'ai posé la question à divers exposants de la bourse aux armes de Beaulieu à laquelle cette chère Barbie m'a posé un lapin, les réponses étaient très variées. Les sabres dont j'ai hérités sont d'ordonnance, l'un d'apparat et l'autre...d'usage courant ? Il me manque cependant un accessoire indispensable mais très encombrant, outre qu'il sent mauvais et attire les mouches : le cheval.
Cet accessoire m'a beaucoup intéressé dans mes jeunes années, m'étant vite rendu compte que j'étais le seul élément masculin du manège et que les autres participantes étaient plutôt girondes...
Comme ces choses-là ne m'intéressent plus guère, les sabres restent enfermés dans un thierrens. Eh oui, encore ce bled...
http://www.moinat.net/buffet-coffre-thierrens-bois-noyer-sculpte-rose-des-vents-sans-serrure-18eme-siecle-ref-17966-fr

Écrit par : Géo | 27/01/2015

Le manège, oui, certes, mais après une année d'apprentissage, vous pouvez sortir, galoper dans les bois du Jorat comme je l'ai fait. Ensuite, vous débutez le saut d'obstacles, sous le regard admiratif de débutantes plutôt girondes.
Que de souvenirs ! Savez-vous, divin Géo, que parfois je demande si, une fois arrivé à la retraite de ma retraite, je ne vais pas m'installer en Sologne pour la chasse à courre. C'est baroque, non ?

Écrit par : Rabbit | 27/01/2015

Barock'nd roll même ! Ach, chasser les jolies gazelles qui chevauchent à côté de vous en faisant semblant de vous intéresser au renard qui fuit les stupides clébards qui font tout le boulot, taïaut, taïaut et toutes ces sortes de choses...
Comme je vous comprends ! Je me demande parfois si j'ai eu raison de choisir les pantoufles plutôt que les gazelles, qu'il m'arrivait de plus en plus souvent de les trouver gonflantes, et pas là où il aurait fallu...
Je vous imagine très bien galoper dans la forêt des Carnutes. Mais la première difficulté semble être d'y accéder ? Vous avez un ami chinois qui compte racheter une chasse ?

Écrit par : Géo | 28/01/2015

Désolé pour les constructions de phrase défectueuses, c'est la faute à l'ordi...

Écrit par : Géo | 28/01/2015

Vous avez un logiciel qui compose des textes politiques et des romans, comme dans "1984" de George Orwell (à relire toute affaire cessante, tant cela devient plus que de la littérature dans votre rvie quotidienne) ?
Pas le renard, Géo, ça c'est dans le Leicestershire. Vous voudriez manger du renard ? Attendez le prochain conflit mondial pour ce genre d'excentricité. Profitez de la longe de chevreuil ou du civet de cerf en attendant l'alerte orange.
Vous investissez trop dans les gazelles: mettez les en concurrence avec les antilopes et vous pourrez mieux gérer la harde. Pas besoin d'un MBA pour s'en rendre compte.
Il y avait un douteux baron franco-allemand, qui maîtrisait le mandarin et faisait dans l'import-export à Pékin. Il a tellement subjugué les politiciens locaux, qu'il a même fait partie de la CCPPC (中国人民政治协商会议) ou d'un organe de ce genre. On voyait sa photo dans les magazines, en habit de chasse à courre devant un château bourguignon. Puis silence médias, la chasse anti-corruption était lancée et elle dure toujours. Moralité: un chasseur sachant chasser chasse sans les chiens des autres.

Écrit par : Rabbit | 28/01/2015

Le renard ou le cerf, quelle importance ? De toute façon la viande est immangeable et on la donne aux chiens. En fait, on chasse le cerf à courre en se basant sur son hyperuricémie. Il n'a pas le temps de pisser et donc s'empoisonne petit à petit. A mettre en relation avec les super-connards français du Paris-Dakar du temps où cela se passait en Afrique. Les nombreux hélicos bourrés de journalistes aussi crétins que les coureurs s'amusaient souvent à poursuivre les antilopes pour faire plaisir aux abrutis devant leur télé. Or il n'y a pas d'eau dans le désert et ces antilopes survivent avec l'eau des plantes qu'elles mangent. Elles ont donc une résistance extrêmement limitée aux courses qu'on les obligeait à faire. Et il y a gros à parier qu'après le spectacle offert aux gens qui bavent leur bière devant TF1, les bestioles allaient mourir dans leur coin. Heureusement, les djihadistes ont réglé le problème. En Afrique. Maintenant, les Français s'efforcent de polluer l'Amérique du sud. Et les djihadistes chassent les antilopes, mais pour les manger. C'est peut-être l'excès d'acide urique qui les rend méchants ? Le podagre rend cacochyme, j'en sais quelque chose...
Il y a longtemps que je n'investis plus dans les gazelles, je pensais avoir été clair, malgré les constructions de phrase défectueuses...

Écrit par : Géo | 28/01/2015

"Vous avez un logiciel qui compose des textes politiques et des romans, comme dans "1984" de George Orwell ?"
Qu'en ferais-je ?

Écrit par : Géo | 28/01/2015

@ Rabbit : mais laissez donc Géo écrire sa vie. Je me régale (*_*)

Écrit par : Ambre | 28/01/2015

Vous appelez ça écrire sa vie ?

Écrit par : Géo | 28/01/2015

Oui, on arrive enfin en phase cathartique. Je vous le confie pour la nuit, Ambre. On fait le point demain matin.

Écrit par : Rabbit | 28/01/2015

Bon, bon, si on peut plus déconner en paix, on va vous laisser dans votre univers :! xued sel suot stnatrecnocéd tnemiarv setê suoV.

Écrit par : Géo | 28/01/2015

Rabbit n'a pas répondu hier quand je lui demandais quel sens il donnait à son "déconcertants" et, hier soir j'ai eu la réponse dans le livre que je lisais :

"J’avais eu l’occasion de voir de près nombre de ses collègues. Il était d’un tout autre format.
Déconcertant, comme le sont tous les gens naturels, c’est-à-dire presque personne, sans comédie, ni dans la voix, très belle, ni dans les gestes, rares, ni dans le silence, toujours ouvert."

Écrit par : Ambre | 28/01/2015

Oui, une symphonie déconcertante.
Mais, pour revenir au questionnement narcissique de Géo, voilà une réponse trouvée chez Pessoa qui va lui plaire : "Se connaître, c'est se tromper, et l'oracle qui demandait "Connais-toi toi même" proposait une tâche plus difficile que les travaux d'Hercule, une énigme plus ténébreuse que celle du Sphinx. Ne pas se connaître soi-même consciemment, voilà le chemin. Et ne pas se connaître soi-même consciemment, c'est user activement de l'ironie. Je ne connais rien de plus grand, ni de plus digne de l'homme véritablement grand, que l'analyse patiente, expressive, des différentes manières de nous ignorer, le compte exact de l'inconscience de nos consciences, la métaphysique des ombres autonomes, la poésie née du crépuscule de la désillusion".

Écrit par : Rabbit | 28/01/2015

Alors pourquoi parler de "phase cathartique" ou de "questionnement narcissique" quand précisément je pratique ça :" user activement de l'ironie" ? Je ne suis pas sûr que c'est dans le but de "Ne pas se connaître soi-même consciemment, voilà le chemin", parce que je ne suis pas sûr que ce soit le chemin, loin de là...
C'est un grand paradoxe, à part la mise en avant de votre chère fourberie que vous cultivez avec soin, que de jouer et d'ironiser puis de jouer au Père Sigmund peu après. Le rôle vous sied mal, sauf à justement flatter votre narcissisme à vous...
Bref, ces blogs continuent d'être le lieu de rencontre d'un très grand panel de cinglés plus ou moins profonds...

Écrit par : Géo | 29/01/2015

Ah le narcissisme! Quelle calamité! Ben je me demande si nous ne le sommes pas tous à un plus ou moindre degré, narcissique. Encore faut-il avoir le courage de le reconnaître. J'ai remarqué fréquemment que celui (ou celle) qui qualifie l'autre de narcissique est généralement le plus narcissique des deux (0_0).
Un de mes défauts : le narcissisme*.
Une de mes qualités : reconnaître mes défauts.
* Je ne m'aime pourtant pas, je pense que mon narcissisme serait plutôt de l'égotisme, avec en sourdine un besoin d'être aimée et, c'est sûr, ce n'est pas la bonne méthode pour l'être.

Écrit par : Ambre | 29/01/2015

Précisément, il y a beaucoup d'abus de langage dans la notion de narcissisme. Narcisse était amoureux de lui-même et des gens amoureux d'eux-mêmes, cela existe. Les gens amoureux d'eux-mêmes ne pratiquent pas l'auto-dérision, évidemment.
Rabbit est simplement un spécialiste du coup de pied de l'âne. Tirez-en les conclusions que vous voulez. En tout cas, tous nos échanges se terminent ainsi depuis 2006, alors...

Écrit par : Géo | 29/01/2015

Rabbit : le roi de la pirouette... Je l'ai déjà dit!
2006!!! Bientôt dix ans que vous vous aimez l'un l'autre, donc détestez;-)
Quelle différence a votre "amour vache" à tous les deux, avec celui que vous, Géo, portez (assénez) au Prsflr? Ah! Ouille!

Écrit par : Ambre | 29/01/2015

Haha ! le coup de l'âne, sacré G.
Schopenhauer même n'y aurait pas pensé. Je le met de côté pour 2025.
On devrait arriver au moins jusque-là, non ? Moi, je planifie encore à 10 ans.

Écrit par : Rabbit | 29/01/2015

"Le coup de l'âne". Sacré G ou point G (0_0)?
(Oups! Je vais me cacher).

Écrit par : Ambre | 29/01/2015

Zut! Voilà encore que je me retrouve d'accord avec Géo!

Effectivement, les blogs continuent d'être le lieu de rencontre d'un très grand panel de cinglés plus ou moins profonds...

... Et je suis assez content de faire partie du panel et d'être en mesure de lire les textes de certains cinglés qui m'indiquent qu'il en est encore de plus profonds que je ne le suis!... Bizarrement, il me vient un premier nom en tête!...
Non, non!... Il ne s'agit point de vous, Géo!
Car, aussi fort bizarrement, celui dont le nom me trotte dans le ciboulot, n'a encore écrit aucun commentaire suite au billet ci-dessus... Probablement parce que Gilbert Salem n'a pas mentionné le port de la parka par certains curés... Tous défroqués, bien entendu!

Écrit par : Père Siffleur | 29/01/2015

Ah mais, il existe de vrais curés pas défroqués qui portent une parka.
Je l'ai croisé devant la cathédrale;-)
http://2.bp.blogspot.com/-aPhgRTWfs4M/VInp5GNlNXI/AAAAAAAAJfU/afPErlSxcUo/s1600/erwan-de-kermenguy.jpg

Écrit par : Ambre | 29/01/2015

Le mystère du blog "G" s'épaissit et l'Hexagone tombe en douves. Tim Cook a rencontré son Canossa en Chine et il fait du blé en pagaille. Ne pensez-vous pas qu'il est temps de changer de monture ?

Écrit par : Rabbit | 29/01/2015

J'avoue avoir du mal à vous suivre... tous!

Écrit par : Ambre | 29/01/2015

Mais, Ambre, au contraire, c'est nous qui essayons de vous suivre. Géo s'enfonce dans l'obscurité et comme vous êtes la seule à pouvoir faire la lumière sur ses propos, nous vous suivons en toute confiance. JCB devrait pouvoir partager mon avis.

Écrit par : Rabbit | 29/01/2015

Pour Ambre,

Puisque vous faites celle qui ne comprend pas!
Bien sûr!... Moi je sais qu'il existe des curés qui portent parka et ne sont pas défroqués.
Malheureusement ce n'est pas le cas de tous...
Vous ne voulez pas, qu'en plus, je mentionne son nom, il serait par trop fier de lui, l'avorton dont je parle.

Écrit par : Père Siffleur | 30/01/2015

C'est déjà trop de mentionner son existence, à mon (humble, évidemment) avis...

Écrit par : Géo | 30/01/2015

Je n'apprendrais à personne ici quoi que ce soit sur la Suisse, les Suisses, les commentateurs suisses. Je n'apprendrais pas non plus à personne ici, que je ne suis pas une lumière (*_*)!
Et donc, Prsflr, quand je dis que j'ai du mal à suivre, je ne "fais pas celle qui ne comprend pas"; ce n'est pas vraiment mon genre.
Quand Rabbit écrit ceci :
"Le mystère du blog "G" s'épaissit et l'Hexagone tombe en douves. Tim Cook a rencontré son Canossa en Chine et il fait du blé en pagaille. Ne pensez-vous pas qu'il est temps de changer de monture ?"
Je n'y entrave que dalle!
Donc au sujet d'un curé (Suisse?) défroqué, je n'ai sans doute pas su lire correctement les commentaires (je ne lis que ceux des blogs de G.Salem, de Persiflage, O. Schopfer, de J-P G.P, beaucoup plus rarement d'autres) et le seul qui commente souvent chez vous, un certain Corto, je ne fais que survoler ses commentaires. Peut-être est-ce ce curé dont vous parlez? Cela dit, laissons de côté ce Corto, je ne trouve pas du tout choquant un curé défroqué; je suis contre le célibat des prêtres catholiques. Les protestants assument très bien leur "ministère" en étant mariés.
http://www.rts.ch/play/tv/le-19h30/video/un-cure-defroque-veut-faire-avancer-la-question-du-celibat-des-pretres?id=109927
Aujourd'hui les homosexuels ont le droit de se marier, pour ou contre à vrai dire je m'en fiche éperdument, je suis pour la liberté d'expression;-) et la liberté tout court. Alléluia!
Alors pourquoi un prêtre ne pourrait-il pas se marier... avec une femme? Après on en arriverait plus tard au mariage des prêtres homos. Mouahahah! MDR!
Bon, je ne me relis pas, j'ai dû dire plein de conn...es.

Écrit par : Ambre | 30/01/2015

"Bon, je ne me relis pas, j'ai dû dire plein de conn...es." Mais non, mais non...
Vous vous êtes juste plongée dans les délices de l'archétype féminin : appuyer sur le bouton qu'on vous avait demandé d'éviter. Il ne reste plus qu'à se mettre aux abris...

Écrit par : Géo | 30/01/2015

«Après on en arriverait plus tard au mariage des prêtres homos»

Ouais... et dans le petit ménage ça donnerait: le curé et le vicaire... Et c'est lequel des deux qui serait le vicaire? Assurément le moins payé des deux, donc, celui qui tient le rôle de «Notre Dame».

Écrit par : petard | 30/01/2015

1. Vous parlez du "Panic Button", évoqué par Masters et Johnson dans leur célébrissime opus pré-soixantehuitard ?
2. Le prêtre en question est-il de près ou de loin lié au réseau de terroristes intellectuels créé par un demi-suédois ?
On se croirait vraiment dans un remake de X-Files. J'ai bien fait de m'arrêter quelques semaines en Suisse: il se passe des choses étranges sous le masque de fonctionnaires propres en ordre.

Écrit par : Rabbit | 30/01/2015

Suis pliée en deux (de rire) à lire les trois derniers commentaires;-)

Écrit par : Ambre | 30/01/2015

Ambre@ Je sais que vous n'aimez pas C à vous et je partage plutôt votre appréciation. Mais avez-vous vu Houellebecq à cette émission, et particulièrement sa réponse à Naulleau ?

Écrit par : Géo | 30/01/2015

@ Géo : il m'arrive de zapper d'une émission à l'autre à cette heure-là, et justement (c'était hier je crois)j'ai zappé canal+ pour aller sur C à vous mais, trop tard sans doute, au moment où votre mignonne;-)A-S L. remerciait Houellebecq de sa visite, donc je n'ai pas su ce qu'il avait raconté durant l'émission ni sa réponse à Naulleau. J'imagine que Naulleau l'a bien cassé (0_0)?

Écrit par : Ambre | 30/01/2015

«et particulièrement sa réponse à Naulleau»

Moi, c'est la réponse à Valls... les cacas nerveux du catalan dans sa connaissance de la France...

Grandiose Houellebecq !

Écrit par : petard | 30/01/2015

D'accord avec Petard! Je viens de trouver une vidéo en replay pour la séquence Valls "il fait du bruit avec sa bouche". Nul sur ce coup-là Valls.
Houellebecq a raison de ne pas commenter quand c'est trop nul.
Rien trouvé sur la séquence Naulleau.

Écrit par : Ambre | 30/01/2015

"J'imagine que Naulleau l'a bien cassé (0_0)?" Il aurait bien aimé et je regrette que vous ayez déjà utilisé le terme "cassé", parce que c'était nettement le terme approprié pour ce qui lui est arrivé. Botté en touche d'une chiquenaude...
Il n'a pas l'air, H, mais c'est une grosse carrure et c'était un bon moment, même si très court. Grandiose, comme dit petard. Et cela fait du bien quand on pense à tous ces petits médiocres qui nous pourrissent l'audiovisuel, les miquelets de Vertigogo par exemple...

Écrit par : Géo | 30/01/2015

Nous voilà d'accord!
.../...
H c'est une bombe... un écrivain... un artiste! Je n'apprécie pas particulièrement Finkielkraut mais c'est un des rares à savoir apprécier H.
http://www.lejdd.fr/Culture/Livres/Alain-Finkielkraut-Le-parti-de-Houellebecq-c-est-le-neutre-708942

Écrit par : Ambre | 30/01/2015

Moi qui n'ai pas regardé la télé pendant 5 mois pour cause de désert, je suis maintenant scotché aux séries de RTL9. C'est compréhensible, même si cela ne peut servir d'excuse. Par contre, en ce qui vous concerne, aucun esprit raffiné de ce blog ne saurait admettre que vous perdez autant de temps avec ces conneries franchouillardes, alors qu'avec CNBC, il y a quantité de choses à apprendre sur la finance internationale. Je pense JCB assez proche de ce point de vue.

Écrit par : Rabbit | 30/01/2015

"Par contre, en ce qui vous concerne," Qui est vous ?

Écrit par : Géo | 30/01/2015

Je viens de lire l'interview de Finkielkraut et me suis amusé de ce qui l'a fait marrer. Je pense pareil: Houellebecq est irrésistible dans son Impassibilité.
La comparaison entre nos bobo-girls et les saoudiennes de son bouquin est assez salace:
"Vêtues pendant la journée d'impénétrables burqas noires, les riches Saoudiennes se transformaient le soir en oiseaux de paradis, se paraient de guêpières, de soutiens-gorge ajourés, de strings ornés de dentelles multicolores et de pierreries ; exactement l'inverse des Occidentales, classe et sexy pendant la journée parce que leur statut social était en jeu, qui s'affaissaient le soir en rentrant chez elles, abdiquant avec épuisement toute perspective de séduction, revêtant des tenues décontractées et informes."

En somme, nos féminardes qui se la pète de jour côté cour, se retrouvent réduites à la misère affective côté jardin.
Très juste observation de notre civilisation et de son déclin.

Écrit par : petard | 30/01/2015

Lao Tseu l'a dit: le visible appelle l'invisible, un pétard son allumette et le niqab, la chasse aux trésors cachés.

Écrit par : Rabbit | 31/01/2015

@ Rabbit : Pas mal trouvé!
@ Géo : le "vous" de Rabbit c'est moi, vous, petard... les "contraire" d'un "esprit raffiné".

Écrit par : Ambre | 31/01/2015

Et donc, précisément, l'esprit raffiné, c'est Rabbit et ses séries sur RTL9 et CNBC ? Il faut de tout pour faire un monde, comme disait ma grand-mère...

Écrit par : Géo | 31/01/2015

Les commentaires sont fermés.