07/02/2015

Quelques nuances de la couleur verte

 

Le vert serait-il devenu une exclusivité de la religion musulmane, son apanage? Des actualités tragiques, nées de confusions qui font brandir des oriflammes mensongères, le feraient penser. Certes, ce fut la couleur favorite de Mahomet son fondateur (Mohammed en langues islamiques), qui la trouvait «ravissante pour les yeux comme une verdure». Au point qu'il en fit celle des turbans sacrés et de ses étendards médiévaux. Quatre siècles plus tard, elle ondoie sur le drapeau national de nombreux pays du monde qui se sont ralliés au panache du grand prophète. S’y ajoutent par-ci par-là, du blanc, du rouge, un croissant de lune, une ou plusieurs étoiles.

 

Mais les armoiries du canton de Vaud ont, elles aussi, leur part de vert: du sinople héraldique, coupé d'argent. Et même d'or pour enluminer une timide et peu belliqueuse devise: «Liberté et patrie». Cette petite contrée lémanique s'est autorisée à verdir ses emblèmes pour des raisons qui relèvent de la puissante nature qui lui sert d'écrin: turquoises sont les filaments sinueux qui s'échappent du delta de la Dranse quand les vents du Léman se rassérènent. Vert-de-gris sont les troncs noueux des platanes du quai d'Ouchy. Celui, gigantesque, qui prospère sur l’île de Peilz, au large de Villeneuve, vire à la céruse blanche des excréments de mouettes et de cormoran. (Plus de 250 oiseaux y nichent ou s'y reposent.)

 

Emeraude devient le scintillement des iris de «Lucifer», le chat noir aux ondulations couleuvrines des voisins, à l'instant où il repère au jardin un papillon vert pomme qui butine. C'est dire si le vert est un pigment répandu dans la nature. Les grands peintres l'ont d'abord détesté, car il était difficile à fixer quand il provenait d'une matière végétale et ne résistait pas à la lumière. Le vert minéral était trop cher. Quant à l'oxyde de cuivre, aux effets clinquants, il lustrait somptueusement les velours de leurs modèles princiers, mais brûlait leurs propres yeux et leurs doigts fragiles: ce vert-là contient du cyanure…
Depuis, l'art pictural est devenu plus précautionneux. Cousine Paulette se met des gants en nitrile chirurgicaux quand elle recrée au pinceau la colonnade des Mémises depuis son petit balcon pulliéran.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Mais, avec l'essence de térébenthine les gants doivent coller au pinceau, non ? A moins qu'elle emploie un médium à l'oeuf, comme l'oncle Botticelli. Dites à Paulette qu'on peut aussi obtenir du vert en mélangeant du bleu et du jaune. Et comme il y a énormément de variétés de bleus, cela augmente les effets possibles. Car à part le vert olive et le cinabre vert foncé, les possibilités de représenter les feuillages sont limitées.

Écrit par : Rabbit | 07/02/2015

"Des actualités tragiques, nées de confusions qui font brandir des oriflammes mensongères" dites-vous. Cela fait quelques temps que je m'interrogeais sur la couleur noire, que je croyais plutôt associée à Chaïtane, (satan), le fameux cheval noir dans "Fortune Carrée" de Kessel (Ouais, cela ne nous rajeunit pas, vu qu'on lit ça vers 12 ans...). C'est donc l'occasion de chercher et voici ce qu'on trouve sur ce site :
http://www.slateafrique.com/85189/d%E2%80%99ou-vient-l%E2%80%99etendard-noir-djihadistes-ansar-dine-salafiste
« Le pavillon personnel de Mahomet était connu sous le nom Al-Uqab (L'Aigle). Il était noir, sans symbole ou marque distinctive. Son nom et sa couleur ont été empruntés, dit-on, de celui d’Ali Ibn Hussein, chérif de La Mecque [gardien des Lieux saints, ndlr].
Le drapeau noir est donc perçu comme la reproduction de la bannière des musulmans d’Arabie, à l’aube de l’Islam, celui de la tribu des Qûraysh à laquelle appartient le prophète, bien que Mahomet aurait aussi déclaré, selon des sources théologiques, que le vert était sa couleur préférée…
Une référence au fanion abbasside?
Ce fut un esclave persan, Abou Mouslim, qui brandit pour la première fois le drapeau noir qui donna naissance à la dynastie des Abbassides (750-1016). Les califes Abbassides ont fondé leur revendication pour le califat en leur qualité de descendants d'Al-Abbas Ibn Abd al-Muttalib (566-662), l'un des oncles de Mahomet. C'est en vertu de cette descendance qu'ils se considèrent comme les héritiers légitimes du prophète de l’Islam, par opposition aux Omeyyades (au blason blanc) qu’ils chassèrent du pouvoir.
Leur dessein étaient d’établir un État plus profondément musulman. La dynastie abbasside a donné naissance à d’illustres califes comme Al-Mânsur, Al-Ma’mūn ou encore le légendaire Harun al-Rachid qui étendent la religion musulmane, la langue arabe ainsi qu'une conscience universaliste de l'islam qui caractérise tout le monde médiéval musulman. Paradoxalement, c’est aussi sous leur direction que commence le lent déclin de la civilisation arabo-musulmane.
Ceci dit, leur attachement à un islam salafiste (au sens originel du terme) a toujours séduit les tenants d’un retour aux sources perdues de la religion. Les premiers soldats abbassides étaient vêtus de noir et auraient inspiré, tout comme leur bannière, la tenue caractéristique des djihadistes d’aujourd’hui. »

Écrit par : Géo | 07/02/2015

@ Rabbit : "Mais, avec l'essence de térébenthine les gants doivent coller au pinceau, non ?" Je réponds non; au contraire puisque l'essence de térébenthine est un solvant et sert - entre autres - à nettoyer les pinceaux (0_0); ça enlève tout ce qui colle justement!
J'aime beaucoup le vert et ses nuances. C'est un ton qui va divinement aux femmes rousses. Au fait, le jade est-il toujours vert? Le vert véronèse + le vert sichuanais ça vous dit quelque chose Rabbit

En parlant de cormoran ("excréments de mouettes et de cormoran.") hier soir j'ai vu (encore) un beau documentaire sur la Chine et la "pêche aux cormorans", ou plutôt, avec des cormorans (pauvres oiseaux, le pêcheur les dresse à la pêche) et leur serre une ficelle autour du cou pour qu'ils ne puissent pas avaler les gros poissons). Un genre de supplice chinois (=_=)!
A voir ici, j'ai planifié pour arriver directement à la séquence :

http://tinyurl.com/nkc7vg9

Écrit par : Ambre | 07/02/2015

"Mais, avec l'essence de térébenthine les gants doivent coller au pinceau" Et le pinceau au plafond. Il ne reste plus qu'à retirer l'échelle et secouer le cocotier...

Écrit par : Géo | 07/02/2015

... et tombent les noix... de coco (0_0)!

Écrit par : Ambre | 07/02/2015

Les gens avalent n'importe quoi, même avec la corde autour du cou. Et si on leur dit de sauter, ils sautent.

Écrit par : Rabbit | 07/02/2015

Très dangereux, les noix de coco. Savez-vous que chaque année les chutes d'icelles tuent en moyenne 150 personnes dans le monde ?

Écrit par : Géo | 07/02/2015

...et que fait l'ONU ?

Écrit par : Rabbit | 07/02/2015

Lorsque le peintre créé une nature MORTE dite "À la Pomme", il met le vert dans le fruit et lorsque pour le même type de toile, il peint le fruit de la vigne, souvent, il pose un vermillon dans le verre.
Et pourtant pour les natures MORTES, un million de vers seraient le plus proche de la réalité!

Écrit par : Père Siffleur | 07/02/2015

"...et que fait l'ONU ?" Elle installe des filets...

Écrit par : Géo | 07/02/2015

Après le vert, les noix de cocos c'est plus dur! Mais, allons-y!
Il existe quelques cocos qui nous cassent les noix... Alors, ici et là, on noie son chagrin dans la coco. En tout cas, c'est ainsi que parlait Rico, drôle de Coco, maître coq au... long cours portant le patronyme de Coqueau. Un de ces encêtres, Jean-Phillibert, architecte, a été guillotiné le 8 Thermidor, deux jours avant Robespierre, homme qu'aujourd'hui on aurait peut-être traité de coco.
Cocorico pour ce Coco Rico! Il traversait le "Chanel" coque au vent, sur une simple coque de noix en préparant du coq au vin et des coques au chocolat pour toutes ses cocottes.

Écrit par : Père Siffleur | 07/02/2015

Par contre, l'épouse de André Hercule Marie Louis de Rosset de Rocozels de Fleury a échappé à la décapitation grâce à celle de l'infect Robespierre. Après l'heure, c'est plus l'heure.

Écrit par : Rabbit | 07/02/2015

Hé bé! Ça dé...coco...ne grave ici!

Vous avez tous bu de la fée verte?

Prsflr : vous avez oublié le coco du cassoulet (0_0).

Soyons fous!

Écrit par : Ambre | 07/02/2015

"Hé bé! Ça dé...coco...ne grave ici!" En effet, cela fait très "la croisière s'amuse" ou les dirladada des bronzés. Les bronzés de l'écran, en quelque sorte...

Écrit par : Géo | 08/02/2015

Oui, c'est vrai!... Mais pour nous c'est voulu. Ce qui n'est pas forcément le cas de tous!
Ici, pour l'instant, ça va! Le drôle de coco nommé Corto n'est pas là!

Écrit par : Père Siffleur | 08/02/2015

Peser sur le bouton qu'il faut pas, c'est le côté féminin de votre personnalité, PS ?

Écrit par : Géo | 08/02/2015

Oui, j'ai aussi remarqué ses ondulations couleuvrines.

Écrit par : Rabbit | 08/02/2015

J'irais jusqu'à "ondulations vipèresques"...Sa pupille paraît fendue, sur la photo.

Écrit par : Géo | 08/02/2015

Va pour le côté féminin de ma personnalité!

Pour "ondulations couleuvrines", pourquoi me bombarder de tels épithètes? Que viennent faire ces armes dans notre galère ?... Je n'ai rien de canon!

Rabbit armerait-il le bateau avec des couleuvrines afin de revenir au point de départ du billet, à la couleur verte?... Et par là, aux "Chiens Verts"?
Selon la légende, c'est Charles VII qui aurait surnommé les couleuvrines en en parlant au Dauphin***. Il aurait dit qu'il s'agissait de ses fidèles "chiens verts"... Le temps ayant tendance à verdir le bronze.

*** Le futur Louis XI

Écrit par : Père Siffleur | 08/02/2015

Je parlais du S&P 500, voyez une fois : "The U.S. markets moved higher over the past week, as of Thursday's close. With the U.S. dollar strengthening and weak growth in Europe and Asia, the United States struggled through the fourth quarter of last year. The good news is that headline employment figures remain positive, which has led to optimism that consumer spending will continue to drive the economy and insulate it from the majority of the damage inflicted from abroad".
Et vous ? C'est comme si vous aviez vu le diable...

Écrit par : Rabbit | 08/02/2015

Je n'arrive pas à vous suivre. Il faut dire que j'ai mal à l'estomac, snif!
Auriez-vous un remède de bonne femme ou de bonhomme (0_0)?

Écrit par : Ambre | 08/02/2015

Vous, c'est nous et pas vous ? Nous on se débat avec des syndicats et des petits patrons qui voudraient que la Suisse dépense des milliards pour qu'eux puissent gagner des millions et ils ne s'en rendent même pas compte. Les pires d'entre eux aimeraient que pour le coup, on rentre dans l'UE. Pour contribuer à combler le gouffre des Grecs. Bref, nous, on patauge, avec ou sans diable. C'est du moins l'idée qu'on peut se faire vu de mon point de vue...

Écrit par : Géo | 08/02/2015

"Auriez-vous un remède de bonne femme ou de bonhomme (0_0)?"
Lie ou gentiane. Mais reste à en trouver...

Écrit par : Géo | 08/02/2015

Je viens de lire sur internet : une cuillerée à café dans un verre d'eau de bicarbonate (j'en ai sous la main, je vais tenter).
La gentiane on en trouve plus facilement en montagne que dans la lande bretonne.
(Ce doit être la faute au restaurant chinois où j'ai dîné hier (^_^))

Écrit par : Ambre | 08/02/2015

"Sa pensée et son œuvre évoluent au point de jonction et à la traversée des frontières qui sont chez elle bien plus qu'un simple trait afférent aux aléas de son itinéraire, mais constituent une dérivable démarche s'inscrivant dans un courant fondamental de la culture européenne, celui de Saint Augustin, pour qui la seule patrie, c'est le voyage (In via in patria), jusqu’à Freud, dont elle rappelle la formule « Là où c'était, je dois advenir."

Écrit par : Rabbit | 08/02/2015

« pressés par le stress, impatients de gagner et de dépenser, de jouir et de mourir, les hommes et les femmes d’aujourd’hui font l’économie de cette représentation de leur expérience qu’on appelle une vie psychique… L’homme moderne est en train de perdre son âme. Mais il ne le sait pas, car c’est précisément l'appareil psychique qui enregistre les représentations et leurs valeurs signifiantes pour le sujet. »

Me sens peu concerné. Pas pressé par le stress, pas impatient de gagner et de dépenser, de jouir. Mourir, bon, pourquoi pas, mais je ne suis pas pressé non plus.

Pourquoi Julia Kristeva ?

Écrit par : Géo | 08/02/2015

"La gentiane on en trouve plus facilement en montagne que dans la lande bretonne."
Cela s'achète aussi en magasin. Mais pas facilement...

Écrit par : Géo | 08/02/2015

Chacun a ici la tête dans le guidon, sans vraiment se préoccuper de ce que l'autre a écrit. C'est du moins mon impression en vous lisant : à la fois drôle, étrange voire inquiétant.

Écrit par : Ambre | 08/02/2015

@ Géo : et oui, "Pourquoi Julia Kristeva ?" (0_0)
Pour la gentiane, je verrai demain chez mon pharmacien, rayon phytothérapie...
Pas réussi à boire le verre d'eau avec du bicarbonate, une petite gorgée infecte m'a suffit. Il va falloir que j'arrête quelque temps mon traitement anti-vertigineux, c'est un des effets secondaires. Je croise les doigts... pour les vertiges. Ne pas stresser, ne pas y penser, rester zen. Pas évident.

Écrit par : Ambre | 08/02/2015

"Les pires d'entre eux aimeraient que pour le coup, on rentre dans l'UE."
Vous avez peut-être suivi sur RTS 1 Micheline Calmy-Rey ce matin de 7h35 à 8h...

Écrit par : Géo | 09/02/2015

La Suisse dans l'UE ça ferait un "Megaboom" (0_0)

http://www.ultimateears.com/fr-ch/megaboom

Écrit par : Ambre | 09/02/2015

La Suisse dans l'UE ça ferait un mégaplouf. La Suisse est soluble dans l'Europe, ayant perdu ce qui faisait son identité : le fédéralisme et les droits des citoyens. Sans fédéralisme, la Suisse deviendrait la Suisse allemande strictement. Sa partie francophone se détacherait du côté de la France, ses élites rêvant de se soumettre à l'ordre pseudo-républicain mais vrai monarchiste de Paris, parce qu'elles n'ont pas évolué depuis Benjamin Constant. Le Tessin une sorte de Monaco, ou alors se rattacherait à la future Padanie...

Écrit par : Géo | 09/02/2015

En ce moment ce qui fait un méga boum c'est HSBC. Pas besoin de vous mettre des liens, ça pullulent...
Celle-ci, plus légère, pour rester dans le sujet "boum" :
http://youtu.be/ydFOobspy44

Écrit par : Ambre | 09/02/2015

"En ce moment ce qui fait un méga boum c'est HSBC"
Depuis 2006, je suppose qu'ils ont eu le temps de s'y préparer ?

Écrit par : Géo | 09/02/2015

Et yop la boum...
Yop la boum...
HSBC aujourd'hui sur TV5 Monde et la chute de LEHMAN BOTHERS hier sur Arte: mes meilleures années dans la finance revues et corrigées par PIKETTY CAPITAL Co. Ltd

Écrit par : Rabbit | 09/02/2015

Une personne va très mal dormir cette nuit : le patron du Ministère public suisse qui n'a rien fait à propos de la golden chain et de son financement d'Al Qaeda...
Par contre, ces journalistes du Monde qui révèlent certains noms, pas d'autres...
Déjà que l’État français avait déjà fait le ménage... (ce que ces journalistes nient)

Écrit par : Géo | 09/02/2015

Comment arrivez-vous à endurer tout ça ? Les conséquences psychosomatiques de la soumission peuvent être horribles.

Écrit par : Rabbit | 09/02/2015

On a connu l'époque pas si lointaine où d'aucuns nous martelaient que le secret bancaire faisait partie de la conscience helvétique, de l'ADN de ses habitants. C'est la soumission à cette idéologie qui a été de loin la plus pénible à supporter. Et c'est ce qui me fait penser qu'un peu de prospective de nos autorités n'aurait pas été si stupide que ça...

Écrit par : Géo | 10/02/2015

Pensez-vous que la souveraineté de l'Etat-Nation est un concept périmé, que la démocratie directe est une antiquité et que les chapeliers sont condamnés à disparaître ?

Écrit par : Rabbit | 10/02/2015

La souveraineté de l’État-nation a de l'importance dans la mesure où nos banques exercent leur savoir-faire à l'intérieur des frontières de cet Etat...
Mais quand on est une banque suisse et qu'on veut être la plus grande banque des USA, on devrait peut-être imaginer que cela ne sera pas si simple que ça et qu'à tout le moins, on devrait baser son core business sur autre chose que le détournement du fisc des dits USA...
La démocratie directe n'a pas grand chose à voir là-dedans et les chapeliers ont un grand avenir : tous ces gens qui ont le melon qui enfle...

Écrit par : Géo | 10/02/2015

"les chapeliers ont un grand avenir : tous ces gens qui ont le melon qui enfle...". Excellent, chapeau Géo!
Cela dit, la mode est au bonnet de laine (avec ou sans pompon* (0_0)) donc extensible, pour les grosses têtes.
* (Je m'en suis acheté un - on se gèle les oreilles au golf -, sans pompon. Le pompon c'est ma "tronche" avec. Pfff! Plus moche tu meurs! Mais j'ai chaud).

Écrit par : Ambre | 10/02/2015

"Plus moche tu meurs!" ah, il reste encore la chapka, assez effrayant aussi...

Écrit par : Géo | 10/02/2015

Rabbit@ C'est la première fois que je suis d'accord avec ce blogueur :
http://jncuenod.blog.tdg.ch/archive/2015/02/10/swissleaks-nous-avons-une-guerre-fiscale-de-retard-264477.html

Écrit par : Géo | 10/02/2015

A propos du fisc US, les choses sont devenues très claires dès 1999, et ceux qui ne respectent pas les lois s'avançent consciemment sur la voie de l'illégalité. C'est comme lorsque vous roulez à 150 km/h sur l'autoroute en frissonnant d'aise malgré les pandores.
Par contre, les banques suisses AOC ont fonctionné depuis plus de cinquante ans comme refuge de l'épargnant français devant l'instabilité politique de son pays, sans le moindre remue-médias pendant tout ce temps. Mais dès qu'il y a des trous dans les finances publiques, on racle les fonds de tiroirs et on se refait une virginité morale.
Pour le fun, HSBC = Hong Kong & Shanghai Banking Corporation.

Écrit par : Rabbit | 10/02/2015

A Cuénod: une bonne claque pour la Chine et l'Etat de droit, ça lui apprendra à jouer les Ignacio Ramonet de feuille gratuite.
Mais ce qui le chatouille, et qui me gratouille, c'est que Gad E. fait dans les comptes de HSBC Private Banking, alors que le ticket d'entrée est à deux millions.

Écrit par : Rabbit | 10/02/2015

@ Géo : pour porter la chapka, il faut avoir un visage sublime lequel alors supporte n'importe quoi sur sa tête.
Évidemment F. Hollande avec, c'est une "chapka'tastrophe".

Oui, très bien l'article de JN Cuénod.

(Je suis pour l'évasion................ littéraire (*_*))

Écrit par : Ambre | 10/02/2015

N'était-il pas question de la couleur verte également la couleur du chakra ou centre nerveux et de conscience du cœur (anahata) qui se rattache à notre corps astral avec le sens du toucher (aussi bien pour les pianistes que concernant le tact, la délicatesse, la courtoisie, le "toucher", donc).
Typiquement notre époque, n'est-ce pas?!

Devise qui fut de garçons de patronage belge: "A cœur vaillant rien d'impossible"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/02/2015

Canteloup dans le rôle de Cahuzac : Gad Elmaleh ? On l'appelait Gad El malette...
Ce n'est pas du tout drôle mais ça me fait rire. C'est l'âge...

Écrit par : Géo | 10/02/2015

"Par contre, ces journalistes du Monde qui révèlent certains noms, pas d'autres..." Oui, pas les noms de ceux qui les subventionnent, quand même. Et un truc qui date de 2008, (puisqu'il s'agit de données volées qui peuvent avoir été trafiquées on ne sait pas quand, comment et par qui, tout au long de ces 7 ans) quelle crédibilité peut-il avoir? On peut lui faire dire ce qu'on veut. Ce que je ne comprends pas, c'est l'intérêt de réchauffer cette soupe maintenant.

Écrit par : Inma Abbet | 11/02/2015

L'intérêt ? Faire tourner les médias, de un. Ce consortium de 146 journalistes prend ce qui l'intéresse pays par pays...
Et de deux, il y a des restrictions dans la flibuste, et les gros poissons se débarrassent des petits concurrents.
De trois, il y a règlement à OK corral. Tu veux faire baisser les prix du pétrole pour affaiblir les sociétés américaines du pétrole de schiste, je balance du lourd sur les connexions saoudiennes sur le 9/11...Je dis ça, je dis rien, il y a tellement d'hypothèses...

Écrit par : Géo | 11/02/2015

... comme faire disparaître le dernier Etat souverain d'Europe, la dernière démocratie directe et le dernier chapelier (fou).

Écrit par : Rabbit | 11/02/2015

Là, vous parlez plutôt du débat autour du 9 février...
Et vous avez visiblement raison d'être pessimiste. Tout a une fin et celle de la confédération suisse n'est vraisemblablement pas loin. Si l'on met des capitaines de pédalos à la barre de pétroliers et que la tempête se déchaîne...

Écrit par : Géo | 12/02/2015

Rabbit@ Je suis sûr que vous lirez ceci avec intérêt : http://bequilles.ch/

Écrit par : Géo | 12/02/2015

Et après, vous lirez avec non moins d'intérêt ceci :
http://www.commentaires.com/societe/la-delation-cest-la-delation

Et maintenant, vous extrapolez sur le rapport Bergier et vous vous demandez de quel bord étaient les historiens qui composaient cette commission...

Écrit par : Géo | 12/02/2015

J'aime beaucoup les photos du blog de Jean-Claude Péclet. Il y en a de superbes. Belle découverte, je le mets dans mes favoris!

Écrit par : Ambre | 12/02/2015

Vous avez vu celle du guide de Zermatt, ou plutôt son buste ? 370 fois au Cervin, la dernière fois à 90 ans et mort à 104 ans. Mais qu'a t-il fait de 90 à 104 ans ???

Écrit par : Géo | 12/02/2015

Oui, je l'ai vu cette belle tête de montagnard. Admiration. Qu'a-t-il fait de 90 à 104 ans? Il a vécut certainement avec ses souvenirs, exceptionnels et les hommages sans doute rendus pas les passionnés de montagne.

http://www.alpengroupies.ch/inderbinen_02.htm

J'ai une grande admiration pour ces Guides (avec un G majuscules) qui parfois meurent très jeunes de leur passion. Respect. Je pense qu'il y a peu de nonagénaires chez les Guides de Haute-montagne.
Quelques photos prises au Musée Alpin de Chamonix en 2012, Michel Croz (entre autres) mort à 35 ans lors de sa première ascension du Cervin, en compagnie de Edward Whymper :

http://4.bp.blogspot.com/-U-piJVDz39E/VNyC4XLWngI/AAAAAAAAJt4/NbZHF7IJbp0/s1600/DSC05929.JPG

http://2.bp.blogspot.com/-uy7QLj1WyXM/VNyDDv17GEI/AAAAAAAAJuA/b4MCnIES3n8/s1600/DSC05928.JPG

On voit mieux Michel Croz, ici avec Emile Rey (aux yeux incroyables) :

http://2.bp.blogspot.com/-iXLhHhlqQzs/UhzT5EamK5I/AAAAAAAAHfk/uwVD_RtSBYI/s1600/DSC05926.JPG

A lire : L'homme des hautes solitudes de James Salter.

Écrit par : Ambre | 12/02/2015

Et petit complément pour Ulrich Inderbinen (wikipédia) sur la question qu'a t-il fait de 90 à 104 ans que l'on peut donc se poser en rectifiant, de 96 à 104 ans :

À l'âge de 95 ans, il a participé une dernière fois à la course de ski des guides de Zermatt.

Inderbinen accordait peu d'intérêt aux méthodes d'assurance modernes. Ainsi en 1983 conduisait-il encore ses clients à travers les crevasses avec une corde autour de la poitrine malgré sa bonne connaissance du terrain.

Il a travaillé comme guide jusqu'à l'âge de 96 ans : une chute sans gravité l'a alors contraint à s'arrêter. Catholique croyant, il est alors allé à Rome pour recevoir la bénédiction du pape. En 2000, la ville de Zermatt lui a consacré une exposition pour ses 100 ans. Il est décédé en 2004 dans sa 104e année. Il était alors le plus vieil homme du canton du Valais.

Inderbinen a déclaré un jour à l'agence de presse AP : « Je ne me suis jamais ennuyé, sauf peut-être lorsque mes clients marchaient trop lentement. »

Ah ces hommes extraordinaires : ils me font pleurer, d'admiration.
(Oui, tant pis si c'est trop).

Écrit par : Ambre | 12/02/2015

Oui, on a déjà remarqué à propos d'un certain &@#ç°§ siffleur qui se prend pour un poète que vous adoriez en faire trop. Chacun son style, après tout...

Écrit par : Géo | 12/02/2015

Hi hi! Oui je suis une excessive et vous n'etes pas le seul à vous en plaindre. Trop tard pour que je change...
En fait, il faudrait que j'arrete de lire les blogs et surtout les commentaires pour ne pas etre tentee de repondre... surtout quand ce que j'ecris n'a aucun interet pour les lecteurs.

Hum!

Écrit par : Ambre | 12/02/2015

Allez, je tente l'experience, je ne commente plus jusqu'à.....

Écrit par : Ambre | 12/02/2015

"surtout quand ce que j'ecris n'a aucun interet pour les lecteurs."
Ce n'est pas la question. Vous avez votre style, les lecteurs traduisent...

Écrit par : Géo | 12/02/2015

Il y a une nuance de vert qu'on a oubliée : celle des prés, après un séjour en montagne en saison des neiges, au blanc aveuglant sous le soleil actuel. Quel repos de retourner dans le vert...

Écrit par : Géo | 12/02/2015

Le prénom de ma compagne est 碧: c'est une couleur particulière pour décrire l'herbe au printemps, hésitant entre le bleu et le vert.

Écrit par : Rabbit | 12/02/2015

Tiens! Maintenant je me prendrais pour un poète! Perso, j'aurais plutôt imaginé rimailleur ou, tiens, pourquoi pas, pouet.
Mais je ne vais pas contredire le puit de science qu'est Géo.

Au fait, vaut-il mieux se prendre pour un poète que pour un Géo...graphe, un Géo...logue ou un Géo...mètre?... Perso, j'aurais dit Géo, Maître de toutes choses.
Mais je ne vais pas contredire le puit de science qu'est Géo.

Et puis, Géo ne se prend pas, il est un véritable poète, lui! Son dernier commentaire en témoigne.
Il s'imagine être une fleur dans un pré d'un vert nuancé. Il est Narcisse, il se repose dans les herbes folles... Et sa belle image se reflète dans l'eau...
Oui, même dans les eaux troubles. Car alors, graphiquement, on pourrait à une image du photographe David Hamilton... Si ce n'est que, malheureusement, Géo n'est plus une jeune fille!

Écrit par : Père Siffleur | 12/02/2015

"S'il est une chose que cette vie nous offre et dont, à part la vie elle-même, nous avons à remercier les dieux, c'est bien le don de notre propre ignorance: car nous nous ignorons nous-mêmes, et nous nous ignorons les uns les autres. L'âme humaine est un abîme sombre et visqueux, un puits qu'on n'utilise jamais à la surface du monde. Nul ne pourrait s'aimer lui-même s'il se connaissait réellement; et si la vanité - ce sang de la vie spirituelle - n'existait pas, nous péririons tous d'une anémie de l'âme. Aucun homme ne connaît un autre homme, et c'est heureux; car, s'il le connaissait, il reconnaîtrait, en lui - que ce soit mère, femme ou enfant - son intime et métaphysique ennemi." Fernando Pessoa.

Écrit par : Rabbit | 13/02/2015

Il semblerait que le vert ou ver soit de plus en plus à la mode car la Vatican a décidé de créer des ministères pour l'écologie
Déjà qu'on avait des problèmes avec les écolos en tous genres /rire
Le Vatican était déjà râpe pour aider les plus démunis on n'ose même pas imaginer les nombreux BV qui viendront fleurir nos boites aux lettres
Très bonne Saint Valentin pour Vous Monsieur Salem

Écrit par : lovejoie | 13/02/2015

PS@ "Perso, j'aurais plutôt imaginé rimailleur ou, tiens, pourquoi pas, pouet."
Pour une fois que je voulais rester gentil et masquer la triste vérité...

Écrit par : Géo | 13/02/2015

Messire Géo,

La vérité n'est jamais triste!
La preuve: vous me faites beaucoup rire. Mais n'essayez pas d'être gentil! La vérité c'est que, lorsque vous dites vouloir l'être, je suis incapable de croire à ce mensonge.

Écrit par : Père Siffleur | 13/02/2015

Eh bien, nonobstant la persistance des affreux Bonshommes hivernaux tels que l'abominable Père siffleur à l'haleine fétide, j'ai croisé sur le chemin de ma promenade préférée la première anémone hépatique de l'année.
Et ça, croyez-moi, c'est une bonne nouvelle...

Écrit par : Géo | 13/02/2015

"Je suis parvenu subitement, aujourd'hui, à une impression absurde et juste. Je me suis rendu compte, en un éclair intime, que je ne suis personne, absolument personne." Fernando P.

Écrit par : Rabbit | 13/02/2015

Bien que rare, la floraison d'une "anémone épathique" en février, l'est moins que celle de sa "soeur" (même famille), la "renoncule scélérate" qui,elle, ne fleurit normalement qu'en juin.
Les bonshommes-hiver,eux, "fleurissent" de décembre à mars tansis que les scélérats c'est du 1er janvier au 31 décembre. Mais attention, il arrive que ces derniers perdent les "pétales"!

Écrit par : Père Siffleur | 13/02/2015

"Les sentiments qui nous font le plus souffrir, les émotions qui nous étreignent le plus douloureusement, sont aussi les plus absurdes: l'envie de choses impossibles, justement parce qu'elles sont impossibles, la nostalgie de ce qui n'a jamais été, le désir de ce qui aurait pu être, la douleur de ne pas être différent, l'insatisfaction de voir le monde exister." F. P.

Écrit par : Rabbit | 13/02/2015

" - En effet, nous vieillissons tout doucement, dit le général. Tout d'abord, c'est notre joie de vivre et de voir nos semblables qui s'émousse. Peu à peu, le sens de la réalité prédomine en nous. Nous pénétrons mieux le sens des choses et nous assistons avec ennui à la succession d'événements qui se répètent. Le noter est déjà un signe de vieillesse. Quand nous avons bien compris par exemple qu'une coupe n'est qu'une coupe et que les pauvres humains - quoi qu'ils fassent - ne sont que des créatures éphémères, c'est que nous sommes alors vraiment bien vieux. "

Sandor Marai Les Braises

(déjà mentionné, mais me semble fort à propos ici...)

Écrit par : Géo | 13/02/2015

"Le plus vil de tous les besoins: celui de la confidence, de la confession. C'est le besoin, pour l'âme, de se faire extérieure. Avoue, certes, mais avoue ce que tu n'éprouves pas. Libère ton âme, certes, du poids de tes secrets, en les révélant; mais tous ces secrets que tu pourrais dire, heureusement, tu ne les a jamais eus. Mens-toi bien à toi-même avant de dire cette vérité. Exprimer, c'est toujours se tromper. Sois conscient qu'exprimer, pour toi, ce soit mentir". F.P.

Écrit par : Rabbit | 13/02/2015

"Le sol nourricier de l’âme, c’est la vie naturelle. Celui qui ne tient pas compte de son cours reste en suspens et se fige. D’où la rigidité de tant d’hommes d’âge mûr ; ils regardent en arrière et s’accrochent au passé avec, dans le cœur, une secrète angoisse de mourir. Ils se dérobent au processus de vie, du moins psychologiquement, semblables à des statues de sel du souvenir, se rappelant intensément le temps de leur jeunesse, sans pouvoir établir quelque relation vivante avec le présent. A partir du milieu de l’existence, celui-là seul reste vivant qui veut mourir avec la vie. Car c’est à l’heure mystérieuse du midi de la vie que la parabole se retourne et que se produit la naissance de la mort. Dans sa deuxième moitié, la vie n’est pas montée, déploiement, multiplication, débordement ; elle est mort, car son but, c’est la fin. Ne-pas-vouloir-l’apogée-de-sa-vie et ne-pas-vouloir-sa-fin, c’est la même chose. L’un et l’autre signifie ne-pas-vouloir-vivre. Ne-pas-vouloir-vivre a le même sens que ne-pas-vouloir-mourir. Devenir et disparaître forment une même courbe.
Cette vérité absolument indubitable, la conscience fait tout ce qu’elle peut pour ne pas l’accepter. On est en général prisonnier de son passé et l’on demeure dans l’illusion de la juvénilité. Être vieux est extrêmement impopulaire. On ne semble pas comprendre que ne-pas- vouloir-vieillir est aussi insensé que ne-pas-pouvoir-sortir-de-l’enfance. On doit certes déplorer qu’un homme de trente ans en soit resté au stade infantile ; mais un juvénile sexagénaire, n’est-ce pas charmant ? L’un et l’autre pourtant sont pervers, sans style, psychologiquement contre-nature. Un jeune qui ne lutte ni ne remporte de victoires a manqué le meilleur de sa jeunesse et le vieillard qui ne sait pas prêter l’oreille au secret des torrents qui bruissent en roulant du sommet des monts jusqu’aux vallées, est insensé, momie spirituelle, figée dans un passé révolu. Il est en dehors de sa propre vie, et se répète machinalement jusqu’au radotage. Que dire d’une culture qui a besoin de tels fantômes ?

Tiré de « Ame et mort », dans « L’énergétique psychique », C.G. Jung 1956

A mettre en relation avec les trans ou posthumanistes actuels, la dernière folie à la mode...

Écrit par : Géo | 13/02/2015

Oui, des cloneries....

Écrit par : Rabbit | 14/02/2015

Vous avez remarqué que le texte de Jung ne parlent que des hommes sensu strictu ?
Les femmes dans le domaine de l'aveuglement des années qui passent sont hors concours, semble-t-il. Je profite de l'absence de Ambre pour noter ça...

Écrit par : Géo | 14/02/2015

Je vais y réfléchir dans l'avion, c'est un endroit propice à ce type d'action.

Écrit par : Rabbit | 14/02/2015

Ah ha ? Vous êtes reparti pour le Pire du Milieu ?

Écrit par : Géo | 14/02/2015

Non, je suis séant aux Pays-Bas pour voir Max mon fils à moi.
Vous ne trouvez pas que le Boeing 737 est plus confortable que l'Airbus A 330 ? Parce qu'à mon retour de Johannesburg, ce fut le cauchemar pendant 10 heures à cause de mes longues jambes. Par contre ceux d'Air China sont de véritables salons volants en comparaison avec Swiss. Mais vous vous en foutez parce que ce n'est pas votre propos, vous êtes plutôt du genre casanier. Revenons donc à nos moutons,
A-t-on des nouvelles d'Ambre ?

Écrit par : rabbit | 14/02/2015

Non, je ne m'en fous pas, mais la dernière fois j'étais en business class chez Air France. Tout était très bien, mais en plus les hôtesses étaient réellement mer-veil-leuses...Evidemment très jolies mais en plus très sympathiques, gentilles et visiblement très fûtées. On comprend parfois que les hommes puissent
tomber amoureux.
La distance entre les sièges dépend de la volonté des compagnies. C'est réglable.
La prochaine fois, prenez avec vous en cabine un jeu de clé imbus...mais agissez avant la venue du passager devant vous...
Malgré mes évidentes provocations, pas de nouvelles d'Ambre. Mais elle est comme toutes : rien de plus agréable que de bouder.

Écrit par : Géo | 15/02/2015

Coucou mes lapins : me revoiloù. J'ai tenu deux jours mais je ne boudais pas, je méditais. Hum!
Bon, je finis de déguster mon yaourt suisse (trop bon) et je passe du côté des pissenlits (*_*).

http://www.swissdelice.com/pages/fr/gourmandises-laitieres/excellence-silver.html

Je vous les recommande; ils sont crémeux à souhait. Atchoum!

Écrit par : Ambre | 15/02/2015

Les commentaires sont fermés.