28/02/2015

La chèvre à Jeanjean est au zénith

 

Voilà un ruminant que nous aurions domestiqué il y a 8000 ans, mais qui a conservé un sale caractère. La chèvre a le profil d’une maîtresse de couture acariâtre, comme il en sévit dans des écoles pour demoiselles de bonne famille en amont de Montreux. Vue de face, elle est plus masculine, avec aux tempes des rouflaquettes de notaire en guirlande, et aux prunelles des taches jaunes striées de rougeurs cruelles. Tel fut du moins l’avis des adeptes de la physiognomonie selon Johann Caspar Lavater (1740-1801), un théologien zurichois qui comparait «scientifiquement» les faciès de ses frères humains aux museaux et groins d’animaux dépourvus d’âme. Le regard impertinent de la femelle du bouc, cette incarnation du Malin, leur inspirait frayeur et aversion.

Moins effrontée, plus avenante, est la biquette de notre Heidi nationale, dont les aventures alpestres font fureur à l’étranger, au Japon, et jusqu’en Californie. Blanche comme son lait, qui est dépourvu de caroténoïdes, elle est douce à caresser tel un chat de salon.

A l’heure où la Chèvre zodiacale de l’Extrême-Orient vient d’inaugurer un nouveau cycle stellaire, c’est sous ces traits-là que les gens nés sous son signe la préfèrent. La voilà (moins tendrounette quand même) propulsée dans la voûte céleste, avec cornes, mamelles et sabots fourchus. En argent héraldique sur fond noir de nuit, donc inversement à sa silhouette que nos doigts enfantins animaient derrière le drap blanc d’un théâtre d’ombres, dans la classe de Mlle Freymond, de Montchoisi.

Selon les astrologues chinois, la chèvre serait une lumière hivernale bienveillante, présidant à la naissance de solitaires introspectifs, «tout comme elle». D’ anxieux qui parviennent à soigner leur anxiété par eux-mêmes. Avec sérénité. Un avis que ne partage pas mon ami Jeanjean, qui gouverne un bétail varié près de L’Etivaz, au Pays-d’Enhaut. Sa «Séraphine» serait dépourvue de ces qualités d’âme. Inculte, agnostique, elle ne répond pas aux appels, se fâche quand elle veut et mangerait des forêts entières. Moins par appétit que par caprice.

 

Un mot issu du mot antique capra, qui, en latin désigne la chèvre. Une sale bête qui aurait quand même allaité Jupiter, le père de tous les dieux.

Commentaires

En Languedoc, on parle encore d'une tragédie dont fut victime un collègue méridional de Jeanjan: "La cabro de moussu Séguin, que se battégue tonto la neui erré lou loup, e piei lou matin lou loup la mangé".

Écrit par : Rabbit | 28/02/2015

En Chablais, on dit souvent d'une fille "qu'elle est comme les chèvres. Quand elle ne fait pas du mal, elle y pense..." Une des caractéristiques les plus typiques du comportement caprin, c'est que l'herbe du voisin est TOUJOURS meilleure que celle de son pré. On en conclut qu'il y a beaucoup de chèvres parmi nous...

Écrit par : Géo | 28/02/2015

A Chengdu, au pied des monts bleutés du Sichuan, se trouve un temple taoïste, construit au début de la dynastie Tang, sur les lieux présumés de la naissance de Laozi (Lao-Tseu): celui-ci y serait apparu sous la forme de deux chèvres vertes.

Écrit par : Rabbit | 28/02/2015

Un soir, à Tombouctou, après une dure journée, je me reposais sur la terrasse de ma maison. Le chef de la fraction touarègue près de l'hôtel Azalaï est venu me trouver très préoccupé. Une vieille s'était fait mordre au pied par une vipère des sables. C'est petit, mais très venimeux. Il était venu me demander de l'emmener à l'hôpital avec ma voiture. Heureusement, ce n'était pas trop loin, mais il fallait tout de même passé les dunes. Ils avaient tué une chèvre et emballé le pied de la vieille (qui ne s'appelait pas Bukthu...) dans son estomac.
A l'hôpital, négociations pénibles entre le chef touareg et l'infirmier noir, autrefois considéré comme "captif" mais les temps ont changé...
Moralité : tout est bon dans la chèvre...

Écrit par : Géo | 28/02/2015

Cela me fait penser à la panse de brebis farcie, ou haggis, made in Scotland. Haggis et single malt font bon ménage: avez-vous pu finir votre verre une fois de retour à la casbah ?

Écrit par : Rabbit | 28/02/2015

Vraisemblablement...A part ça, cela me coûte de le dire, mais la viande de chèvre est excellente. Meilleure que le mouton...

Écrit par : Géo | 28/02/2015

S'il en est ainsi du sort des caprins, attendons-nous au pire en ce qui concerne les comportment des humains; car, comme disaient les hérésiarques d'Uqbar: "les miroirs et la copulation sont abominables, parce qu'ils multiplient le nombre des hommes".

Écrit par : Rabbit | 28/02/2015

Je vois que vous aussi avez une certaine prédilection pour les sophismes des gurus. Cela dit, "hérésiarque", voilà qui en jette. On est loin du banal énarque, oligarque, archonte, archevêque et tous les autres architrucs...
Le grand guru de "la Gazette des pâturages" avait énoncé le lemme suivant : "Il y a plus de cons que d'humains sur Terre, chaque humain en connaissant au moins deux." Bon dimanche de méditation sous la pluie...

Écrit par : Géo | 01/03/2015

Je ne sais si vous êtes comme moi, mais j'éprouve une certaine sympathie pour les hérésiarques (sauf en peinture). Entre autres Basilide, qui proclamait selon Borges: "Le cosmos est une improvisation téméraire ou mal intentionnée d'anges déficients". Commentaire qui n'est pas différent de ceux que nous faisons ici depuis plus de huit ans, vous en conviendrez volontiers.

Écrit par : Rabbit | 01/03/2015

En fait d'hérésiarque, je suis en train de lire "le suicide français" de Z. Il dit à peu près la même chose de la France...

Écrit par : Géo | 01/03/2015

Je retourne dans quelques jours en Chine, dans une zone de silence de la blogosphère. Profitez de ce répit pour lire: "Enigmes et complots; une enquête à propos d'enquêtes", Luc Boltanski, NRF essais, Gallimard. Absolument tout y est expliqué en matière de société et des réalités qui s'y confrontent.

Écrit par : Rabbit | 01/03/2015

Je ne résiste pas au plaisir de vous communiquer un passage de Z. Cela fait des temps et des temps que je dis que l'écologie ne peut être que de droite et conservatrice...
"Après guerre, le général de Gaulle, qu’on surnommait en 1939 le colonel Motor, conduisit la droite même la plus traditionaliste sur les chemins du progrès technique et industriel au nom de la grandeur de la France et la défense de son rang, laissant certains de ses aficionados affarés devant les dégâts causés sur les paysages harmonieux du cher et vieux pays. « Comment le général de Gaulle qui aime tant la France éternelle peut-il tolérer ça ? » demandait, incrédule, François Mauriac dans son Bloc-notes.
De grands esprits originaux et iconoclastes comme Bertrand de Jouvenel remettaient en cause nos choix industriels et productivistes, mais leur réflexion demeurait confinée à de petits cercles intellectuels. C’étaient des voix solitaires, voix chevrotantes. Voix désuètes, ridiculisées, inaudibles.
Mais bientôt recouvertes et décuplées par des soutiens juvéniles qu’elles n’attendaient plus. Quelques années plus tôt, le chanteur d’obédience communiste Jean Ferrat avait fait le lien entre les deux générations avec son magnifique « Que la montagne est belle », brocardant la frénésie consumériste des paysans quittant leurs paysages sublimes pour manger leur poulet aux hormones dans leurs HLM ; mais cette mélancolie passéiste n’était pas dans la ligne du Parti qui restait productiviste et industrialiste. Progressiste, on disait.
Les jeunes gens chevelus qui reprenaient les chansons de Nino Ferrer et de Jacques Dutronc (« La maison près de la fontaine » 1971 et « Le petit jardin » 1972, note du transpositeur), qui occupaient le Larzac, qui élevaient des chèvres en Ardèche, refusaient la société de consommation. Leur archaïsme était furieusement moderne. Politiquement, ils se voulaient aux antipodes de la droite maurrassienne et traditionaliste qu’ils abhorraient en reprenant pourtant toutes ses intuitions. Leur pacifisme était inspiré de Gandhi et non du maréchaliste Giono (« Mieux vaut être un Allemand vivant qu’un Français mort »), mais leur haine du sionisme deviendrait bientôt proche de l’antique antisémitisme ; leur rejet du capitalisme avait des accents marxistes, mais reprenait en réalité la vieille méfiance du catholicisme pour l’argent.

C'est envoyé, non ? On en a honte pour ces pauvres Falconnier et Pahud, pauvres sous-produits de la misérable pseudo-intelligentsia beauf-lausannoise...

https://www.youtube.com/watch?v=_mDBQ8DIwy4

Écrit par : Géo | 02/03/2015

Comme je suis un Suisse de l'étranger, j'ai la chance d'échapper aux manoeuvres des malfaisants locaux. Je peux alors me concentrer sur la protection du reste du monde contre leurs agissements.

Une chanson taoïste de Jacques Dutronc, sortie en 1968-69:

Je suis pour le communisme
Je suis pour le socialisme
Et pour le capitalisme
Parce que je suis opportuniste

Il y en a qui conteste
Qui revendique et qui proteste
Moi je ne fais qu'un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je n'ai pas peur des profiteurs
Ni même des agitateurs
Je fais confiance aux électeurs
Et j'en profite pour faire mon beurre

Il y en a qui conteste
Qui revendique et qui proteste
Moi je ne fais qu'un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je suis de tous les partis
Je suis de toutes les patries
Je suis de toutes les coteries
Je suis le roi des convertis

Il y en a qui conteste
Qui revendique et qui proteste
Moi je ne fais qu'un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je crie vive la révolution
Je crie vive les institutions
Je crie vive les manifestations
Je crie vive la collaboration

Non jamais je ne conteste
Ni revendique ni ne proteste
Je ne sais faire qu'un seul geste
Celui de retourner ma veste, de retourner ma veste
Toujours du bon côté

Je l'ai tellement retournée
Qu'elle craque de tous côtés
A la prochaine révolution
Je retourne mon pantalon

Écrit par : Rabbit | 02/03/2015

Comme Heidi, je préfère la biquette à la chèvre ou au vieux bouc!
J'étais la biquette de mon papa qui, parfois, le faisait tourner en chèvre. Mais il m'aimait, alors il me pardonnait, tout, après m'avoir tout de même "mis au coin" si je n'étais pas sage. Une punition qui n'existe plus de nos jours... je suppose! Après la punition je savais qu'il y aurait une récompense : le dimanche il emmenait sa biquette se promener dans les rochers du Pont de Plougastel. Un merveilleux souvenir.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plougastel-Daoulas#mediaviewer/File:Plougastel-Daoulas_Un_des_rochers_dominant_l%27Elorn.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plougastel-Daoulas#Sites_naturels_et_environnement

Vive les chèvres et les biquettes!

Écrit par : Ambre | 02/03/2015

@ Géo : superbe chanson de Ferrat.

Écrit par : Ambre | 02/03/2015

l'année de la chèvre stimule surtout ceux qui n'ont que le mot arnaques comme seul moteur pour libérer leurs frustrations voire leurs fantasmes qui ne sont jamais aussi délirants qu'en année ou il y a des élections Fédérales
Comme les harcèlements téléphoniques réguliers jusqu'à 25 sonneries par fois et ce tous les jours sauf le dimanche
Mais j'ai un ancien appareil dont la sonnerie peut être réduite au maximum afin de ne pas déranger les voisins et ceux qui veulent que je devienne chèvre se prennent eux même les pieds dans leur propre piège

Écrit par : lovejoie | 03/03/2015

​​​Alors ça, Géo, des Maurassiens ou de la France, qui a créé l'autre ?
Selon une analyse libérale séduisante, c'est l'idéologie dominante de la France politique, diplomatique et médiatique depuis plus d'un siècle, quel que soit le bord politique au pouvoir.
Une idéologie de la haine du capitalisme et du monde anglo-saxon (avec ses marchés financiers sous le contrôle des Juifs), haine de l'individualisme (soit, tout ce qui n'entre pas sous la coupe des multiples corporatismes ou du service public), haine de la démocratie parlementaire, seul rempart au technocratisme et aux organisations parallèles légitimées (altermondialistes, écologistes ou religions liberticides).
Il y a de quoi frissonner, non ?

Écrit par : rabbit | 03/03/2015

A propos de votre avant-dernier commentaire :
"Tout le monde peut retourner sa veste, il faut une certaine adresse pour la remettre à l'endroit..."
Winston Churchill, qui avait une certaine expérience en la matière...

Écrit par : Géo | 03/03/2015

Il n'y a pas que les Français qui sont restés crochés sur Maurras...Il s'est passé quelque chose de vraiment très significatif du vieil antisémitisme à Genève.
Nul n'ignore que Firmenich est une famille juive qui dirige une grande société de production d'arômes dans ce canton. Cette entreprise a contracté une société brésilienne spécialiste de l'informatique, Stefanini, pour mettre à jour ses ordinateurs et son système maison. Exactement comme par exemple les CFF mettent au concours la construction d'un nouveau pont et accorde le mandat à l'entreprise de leur choix. Il ne viendrait à l'idée de personne de parler de "sous-traitant" à propos de l'entreprise qui construit le pont.
Or voilà que l'entreprise brésilienne contractée par Firmenich a engagé des Roumains qu'elle paie 800 Euros par mois. Scandale dans le poulailler médiatique ! L'affaire Firmenich ! Des milliards de chiffre d'affaires et on sous-traite son informatique à de pauvres Roumains pour des salaires de misère !
A peine voit-on de ci-de-là apparaître le nom de Stefanini, brésilien donc du Tiers-Monde donc sacro-saint aux yeux de la volaille journaleuse, mais haro sur le Juif dans toute la presse mainstream 24 heures et TdG grâce à l'utilisation frauduleuse à la Goebbels de la notion de sous-traitance. On ne m’enlèvera pas de l'idée que leur socialisme forcené n'est pas mâtiné de national-socialisme, à ces caqueteux...

Écrit par : Géo | 04/03/2015

C'est rassurant, tout rentre dans le chaos naturel des choses.
Je pars samedi prochain et je compte sur vous pour garder la planète dans cet état jusqu'à mon retour.
See you.

Écrit par : rabbit | 04/03/2015

"je compte sur vous pour garder la planète" Bien le bonjour aux petits hommes jaunes et portez-vous bien...

Écrit par : Géo | 04/03/2015

"Je retourne dans quelques jours en Chine"... La Chine est vaste!
Bon voyage, bon séjour et bonjour aux chèvres (^_^)

"la chèvre serait une lumière hivernale bienveillante, présidant à la naissance de solitaires introspectifs,".
Les lecteurs de blog sont remplis de "solitaires" introspectifs ou pas!

Geo ado (0_0) :
http://www.geoado.com/files/Geo-Ado-annee-Chevre-Chine.jpg

Une chèvre qui a réussi c'est comme un Sarko avec une Rolex. Hi :
http://www.brandarex.fr/public/images/edito/ERIC%20BOMPARD%204.png

Écrit par : Ambre | 04/03/2015

Lire : "les blogs sont remplis de lecteurs "solitaires"...etc...

Écrit par : Ambre | 04/03/2015

Guangzhou (广州) est la cité des chèvres descendues du ciel avec les immortels. Le cousin de ma grand-mère a passé près de 50 ans dans la région, mais il est décédé en 1958. Il ne peut donc être impliqué dans un trafic de chèvres depuis Macao.
Wikipedia nous informe aussi que l'effectif total des caprins en Chine peut être estimé à 95 millions de têtes; ce qui représente, à peu de choses près, la population humaine du Sichuan aux monts bleutés. Ce qui est considérable: imaginez que toutes ces bêtes soient réunies au même endroit.
Autre fait aussi fascinant, un tigre sauvé de la mort par Monsieur Poutine l'an dernier en Sibérie, s'est échappé de sa cage cet hiver et a tué 15 chèvres en Chine après avoir passé clandestinement la frontière. Ce qui provoque une tension diplomatique pire qu'en Ukraine.
Quel est la différence entre un fait social et un phénomène sociologique, et quel est le rôle de la presse dans tout ça ?

Écrit par : rabbit | 04/03/2015

"Quel est la différence entre un fait social et un phénomène sociologique, et quel est le rôle de la presse dans tout ça ?" Eh bien, par exemple au hasard, on peut choisir ou non de parler d'antisémitisme là où d'autres ne voyaient que des patrons, donc des gens à attaquer à tout prix. La plupart des gens n'ont pas encore compris que tout le monde a une idéologie, et par conséquent ils n'ont pas encore compris à travers quelles lunettes ils voyaient le monde. Quand il s'agit de journalistes, c'est très ennuyeux.
Et cela me rend chèvre...

Écrit par : Géo | 05/03/2015

"Hélas, hélas, hélas", comme disait le Général Alcazar.
C'est comme pour la troisième session annuelle de la 12ème Assemblée Populaire Nationale (parlement chinois), qui a débuté ce matin à 2 heures (heure de Piogre). L'obsession des intermittants du spectacle médiatique est d'attirer l'attention des gogos sur l'augmentation du budget militaire chinois. Alors qu'après le discours de trois heures de Li Keqiang, il serait ambitieux de vouloir faire une synthèse de tout ce qui a été dit. Chacun trouve les informations qu’il cherche en fonction de ses intérêts. De mon côté, j’ai relevé la volonté de développer une économie de marché en Chine, avec la participation de capitaux privés, d’encourager la consommation des ménages de façon ciblée et de faciliter une saine concurrence. Entre autres mesures, le gouvernement va faire baisser la pression fiscale sur les petites et micro entreprises, soutenir les étudiants dans la création d’entreprises et tout tenter pour éviter le piège du revenu moyen, dans lequel se trouvent des pays émergeants comme le Brésil. Sur le plan social, la pension de base va être relevée de 10% et la couverture maladie touche maintenant 95% de la population, qui compte 900 millions de personnes actives. Quelques données techniques ensuite : une croissance de 7% est prévue en 2015, accompagnée d’une hausse des prix de 3% et d’un taux de chômage maîtrisé à 4.6 %. Au sujet de la politique monétaire maintenant, 1'620 milliards de Yuan vont être investis dans la relance et la masse monétaire M2 sera augmentée de 12%. J’ai aussi noté que la TVA va prochainement remplacer l’impôt sur le chiffre d’affaires. Vous avez tout enregistré ou je répète ?

Écrit par : rabbit | 05/03/2015

Non, merci, mais si vous pouviez expliquer "éviter le piège du revenu moyen" ?

Écrit par : Géo | 05/03/2015

C'est ça, la "middle income trap": http://www.economist.com/node/18832106

Écrit par : rabbit | 05/03/2015

@PERE-SIFFLEUR! TEUUUUUUUUFEL! NEUE PLATEFORME JA! ABER DIE KOMMENTATUREN OFFNENEN SIE VERGESSEN HABEN! lES COMMENTAIRES, TEUFEL DE TEUFEL! OUVREZ-LES!
@Ambre, Géo, G.Salem, Guten tag oder abend
Les autres... ja! que voulez-vous que je vous skrypte, si ce n'est que votre destin vous attends? Peut-être les chinesenleuten font neue kommunismus mit couixage de Hexekapitalistik immer avides? Telledéement avides qu'il ne restera que le vide? Aby-sale? ja ROTE Kampflieger! On allume pas mes freundlichen Anes-Abrutis! Que rafalen à vos oreilles ou ce qui vous sert de, sifflent! Noblesse opliche, bourgeois unt petit bourgeois redbar liebt nicht!

Écrit par : Red Baron 'r Helper siffler, ja | 06/03/2015

Rabbit on ne peut que vous donner raison alors Père Siffleur donnez nous de vos nouvelles
Les tranches de rire ne courent pas sur la toile et c'est fort regrettable

Écrit par : lovejoie | 06/03/2015

"Some worry that China could be approaching a Japanese-style crisis: a boom in exports and investment along with bubbly property markets, followed by many years of stagnation. In China's case the added sting would be that it has not yet got rich."
Effectivement et plus précisément : ils produisent comme des pauvres, à voir les images de smog sur Pékin et autres villes. Ils vont devoir s'attaquer à sophistiquer leur production pour ne plus ressembler à un décor d'épouvante style
usine thermique (au charbon) d'électricité de Pristina des années 90. L'écologie, cela coûte cher et c'est pour cela que c'est de droite...
Je ricane, je ricane, mais je suis bien content de sortir sans mon masque...

Écrit par : Géo | 06/03/2015

Red Baron 'r Helper siffler, ja @ Le PS s'est mis au trou tout seul et il veut le rester. C'est valable pour lovejoie aussi...

Écrit par : Géo | 06/03/2015

Vous avez lu "Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus", à ce que je constate...

Écrit par : rabbit | 06/03/2015

Vous êtes déjà parti, Rabbit. Votre commentaire, c'est du chinois...

Écrit par : Géo | 06/03/2015

J'ai moins de 24 heures à passer en Suisse. Est-ce que j'ai encore le temps de tuer quelqu'un ou c'est un peu juste pour réaliser le crime parfait ?

Écrit par : rabbit | 06/03/2015

Si vous ne savez pas qui ni comment, cela me paraît un peu court. Surtout de nos jours où on retrouve votre ADN sur la moindre trace...
Même les industriels du genre finissent par être découverts et plus personne ne coule du béton dans des quantités comparables à celles des chantiers valaisans*...
Est-ce à dire que vous partez pour toujours et que vous allez vous perdre dans les foules chinoises à jamais ?
* Histoire que vous n'éprouviez aucune nostalgie helvétique :
https://www.youtube.com/watch?v=RfYEC-U7INc

Écrit par : Géo | 07/03/2015

Pendant les 5 mois passés dans le désert, en compagnie des singes et des autruches, j'ai connu une existence édénique sans télévision. Deux mois en Suisse, agressé en permanence par des serial killers, des avocats véreux ou des terroristes patibulaires, mon instinct primaire de survie refait surface: tuez les tous, Géo reconnaîtra les siens !

Écrit par : rabbit | 07/03/2015

Je rentre de la forêt où je suis allé chercher des herbes pour mes petites préparations, en l'occurrence l'ail des ours (cela me va bien, je sais) tout jeune et tout frais. Que je ne confonds pas avec la colchique, merci. J'ai levé un chevreuil qui s'est dévoilé à un chien en vadrouille. Cette sale bête l'a donc poursuivi jusque je ne sais où. Et comme je ne me balade pas encore avec une arme, je n'ai rien pu pour ce pauvre chevreuil. Il m'est venu quelques pensées plutôt malveillantes à l'égard de ces maudits propriétaires de clebs, qui les laissent faire ce qu'ils veulent peut-être pour se sentir puissants par contumace, comme ils ont élevé leurs enfants...

Et je me suis dit que nos députés avaient eu bien raison de ne pas rendre la donation d'organes obligatoire, cela risquerait de sauver un propriétaire de chien...

Écrit par : Géo | 07/03/2015

Les commentaires sont fermés.