26/12/2015

Etrennes odorantes pour un Divin Enfant

Bon, l’Epiphanie et sa galette fourrée de frangipane, c’est dans quelques jours, et entre-temps, on aura passé le cap de l’an («meilleure année 2016!» se souhaitent tristement les Français.) Pourtant, jeudi soir, sous le sapin, vous avez en avez humé un avant-goût en recevant de votre nièce Elodie des bâtons d’encens violet au cannabis. A votre mine décomposée, sa mère l’a réprimandée: «Tu savais bien que Tonton Victor est allergique à ces senteurs, comme il abomine les vieilles modes baba cool de notre lointaine jeunesse.» Réponse espiègle: «Maman, c’est de l’encens que j’ai acheté au Marché de Noël de Montreux, et c’est un des cadeaux que les Rois mages firent au petit Jésus!» Se rivant aussitôt sur la crèche aux santons, votre regard y a avisé la silhouette en plâtre peinturluré du Melchior, le plus barbu, le plus chenu des trois. C’est lui que vous aviez souhaité, à 8 ans, personnifier dans une école de la Riviera vaudoise, lors d’un remake annuel de la Nativité. Car, dans la grotte de Bethléhem, il apportait de l’or, une matière aussi rutilante que le papier enrobant vos chocolats préférés. Or une institutrice au profil d’épervier vous priva de couronne pour vous infliger deux longues oreilles en papier mâché. Celles de l’âne qui, en compagnie d’un bœuf, traditionnellement souffle sur le berceau christique. Quelle humiliation pour vous, Victor! Mais quel honneur aussi: car ce fut une ânesse Notre Seigneur enfourcha plus tard en entrant à Jérusalem. Pour le sacre royal et sanglant qu’on sait.

Revenons au tribut présumé du mage Melchior, qui, à l’instar de l’argent n’aurait pas d’odeur. L’or, disent des exégètes, est un symbole de puissance et de règne. Il signifiait la royauté du Christ venant de naître, son immortalité, alors que la myrrhe, une résine amère en usage chez les embaumeurs de cadavres, lui annonçait un destin de mortel, d’un Dieu devenu humain. A l’école, ce fut un beau camarade sénégalais, dont vous fûtes un peu jaloux, qui fut enrôlé pour incarner Balthazar, le roi qui fit venir la funèbre étrenne depuis d’Abyssinie. La 3e, la celle qui vous écœure, serait une offrande divinatoire du Gaspard, un rouquin persan. C’est par sa faute qu’on fait brûler de l’encens dans les églises, mais aussi dans des salons de «relaxation».

 

 

Commentaires

En Chine aussi les bonnes choses vont par trois. Comme les trois bonheurs Fu, Shou et Lu, représentés sous forme de personnages protecteurs, brillants comme des "étoiles" au panthéon chinois: l'étoile Fu (福星) apporte la chance, sont symbole est l'or; l'étoile Shou (寿星) accorde la longévité, son symbole est un long bâton en bois; l'étoile Lu (禄星) assure la prospérité, son symbole est l'argent.

Écrit par : rabbit | 26/12/2015

Cet espace dans lequel nous sommes en ce moment, entre Noël et le Jour de l'An, ne serait-il pas ce vide dont parle Pascal...?
Pour ma part, ce vide est abyssal, c'est mon Néant annuel et ce ne sont pas les "marchés de Noël" qui y remédient.
Ah mais oui, j'oubliais : je suis "Française".

Allez, soyons fou (0_0) :
https://youtu.be/y5jUOvq9WdE

Écrit par : Ambre | 29/12/2015

J'aime bien ce vide, qui me permet de travailler à mon aise, mais je suis d'accord avec vous, cela ressemble à une période de repos entre deux cuites :-)). Au Moyen Âge, la nouvelle année commençait en septembre, en mars, le 25 décembre ou à Pâques, ce qui était plus simple. C'est l'introduction de la coutume romaine de commencer l'année le 1er janvier qui complique nos agendas.

Écrit par : Inma Abbet | 29/12/2015

La France est le pays à plus forte population musulmane d'Europe. Ambre n'est pas musulmane, donc elle n'est pas Française. Je lui dédie ce sophisme pour l'année 2016. Ensuite elle pourra le renouveler gratuitement jusqu'à épuisement des stocks.
Inma, ce qui complique aussi les plannings, c'est la période comprise entre le Nouvel An Occidental et le Nouvel An Chinois. On ne sait pas si on a vraiment le temps d'entreprendre quelque chose d'important avant la prochaine lune.

Écrit par : rabbit | 29/12/2015

Cela laisse une plage d'un mois et demi environ, que l'on peut passer à méditer dans un chalet, en montagne, entouré par la neige. C'était le cas l'année dernière, je devrais publier les photos pour montrer le caractère aléatoire de la météo, pour ceux qui voudraient commander le climat à un degré près.

Écrit par : Inma Abbet | 29/12/2015

Vous pensez que les Valaisans sont prêts à remplacer les ceps de vigne par des orangers ou des palmiers dattiers ?

Écrit par : rabbit | 29/12/2015

@ Inma :"cela ressemble à une période de repos entre deux cuites :-))." MDR!
Drôle mais en même temps peu ragoûtant.
En tout cas, cet "espace "vidal"";-) vous permet en effet travailler. Je viens de lire vos derniers billets (littérature, peinture...) et je vois dans un autre billet que vous avez pris de bonnes résolutions et n'avez pas attendu 2016 pour "être meilleure".
(Vous devriez faire plus souvent ce genre de billet "autobiographique", c'est mon dada).

@ Rabbit : c'est drôle ce que vous écrivez "Ambre n'est pas musulmane, donc elle n'est pas Française." (Bon je sais que c'est un "joke" je la sors du contexte). Figurez-vous que je viens d'envoyer un carte à des amis très chers (une reproduction de Corot, "Bretonnes à la fontaine", 1842) en leur disant que cette peinture de Corot me conforte dans l'idée que j'ai souvent ressentie, celle d'avoir des racines (?) orientales. Cette peinture s'il n'était précisé "Bretonnes" m'évoque aussi bien des paysannes près d'une fontaine dans un village Berbère.
http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/printemps2001/prog/bretagne/quimper/1312.html
On peut voir ce tableau au musée du Louvre, il a été en dépôt pendant un an au musée de Quimper.
Tout ça pour vous dire cher Rabbit qu'il n'est pas si certain que je ne sois pas non plus musulmane. Hé hé!

Écrit par : Ambre | 29/12/2015

Ce tableau est assez curieux : il montre un puits sans aucun moyen d'exhaure autre que probablement un seau et une corde, sans poulie. En se baladant en France, on voit de nombreux puits abandonnés avec toute une gamme de pompes diverses, et même l'ancêtre des "bombas de mecate" (vu et photographié en Auvergne). Et s'il n'y a pas de pompe, il y a au moins une traverse avec une poulie. Pourquoi pas en Bretagne ?
Le point commun avec "oriental" serait-il le sous-développement ?

Écrit par : Géo | 30/12/2015

Ambre a raison, ce tableau évoque bien les plaines sablonneuses du sud de la Bretagne, près de la frontière avec l'Irak.

Écrit par : rabbit | 30/12/2015

Et les femmes portent l'eau dans des jarres sur la tête. Probablement l'influence arabe...
Outre l'Espagne, les Arabes avaient conquis la France jusqu'à Lyon et poussé des expéditions de rapine jusqu'au fond du Valais, où ils ont brûlé deux fois l'abbaye de Saint-Maurice (alors que dans les célébrations du 1500ème, les cathos prétendent que l'Abbaye a toujours été en fonction...). On y trouve beaucoup de Maury, Sarrasin, Saladin, souvenirs de ces temps bénits où personne n'aurait eu l'idée malencontreuse d'empêcher ces chers Arabes de tuer les hommes et violer les femmes...
Cela se passait entre 711 et 900 et quelques.
"La première croisade s'est déroulée de 1096 à 1099 à la suite, entre autres, du refus intervenu en 1078 des Turcs Seldjoukides de laisser libre le passage aux pèlerins chrétiens vers Jérusalem. Cette croisade s'achève par la prise de Jérusalem." (Wikipedia)
Il n’est jamais mauvais de donner un coup d’œil sur les dates, quoi qu’en disent les profs d’histoire révisionnistes (ils le sont tous…).

Écrit par : Géo | 30/12/2015

Mais où sont les neiges d'antan ? Charles Martel et Guillaume au court nez, dites-moi où et en quel pays ?

Écrit par : rabbit | 30/12/2015

Pour ce qui est des neiges, la question se pose. Mais les tueurs sont de nouveau là, et bien là. Vous connaissez une seule capitale européenne qui va tranquillement faire la fête ? 60'000 policiers/militaires mobilisés en France demain...

Écrit par : Géo | 30/12/2015

Vous proposez de nous réfugier dans Réduit National et de faire sauter les ponts (une fois franchis, je précise pour les Nuls) ? Dans la neige, on verrait arriver les Sarrasins de loin. C'est régressif, mais puisque le climat se dérègle, rien ne sert de maintenir une société au top si personne n'en veut plus. C'est un principe d'économie d'entreprise, il faut recentrer sur le coeur de métier darwinien: sauver sa peau.

Écrit par : rabbit | 30/12/2015

C'est exactement sur ce point que vous et moi nous nous rejoignons. Et quoi qu'en dise le RB, il est aussi sur la même ligne...
Les frontières restent ouvertes, les fous joyeux sont toujours au pouvoir et toute velléité de s'attaquer à la doxa vous fait passer pour un abominable réactionnaire. Mais les Suisses s'achètent de plus en plus d'armes.

Écrit par : Géo | 31/12/2015

Le survivalisme, inestimable Géo, s'installe quand on ne fait plus confiance à l'Etat. Mais notre système nerveux, du genre low cost, ne propose qu'une solution à celle du repli, c'est la fuite. Vous n'avez pas oublié le slogan d'Actuel dans les années 1970: "de l'air, de l'air !". Il faut absolument que je trouve un moyen d'obtenir un logement dans une certaine ville d'Extrême-Orient que je ne nommerai pas (mais qui vous reste en mémoire si vous avez suivi tous les épisodes depuis trois ans). Si la première tentative a échoué, je ne tiens toutefois pas à ajouter un chapitre aux "Tribulations d'un Suisse en Suisse", dont vous me dressez jour après jour un tableau effroyable.

Écrit par : rabbit | 31/12/2015

So, Chéo, Miche che dise rien, che skrypte mit ein klavier, aber ja, ein Linie parallèlle, ich habe nicht le même chemin que vous, unt pense auch différent sur viet-nam, nach amerikanische ont noyé les Huey (UH-1 ja)dans l'océan en les balançants tels les chevaux dans les sargasses sans vent ou les esclaves dans la tempêtes lorsque la marine était à voile, et même avec une chaudière d'appoint. Connaissez-vous le tableau de Turner sur le dernier sujet?
Pon revenons à nos moutons, noirs, gris, blancs, verts, tagués mit ein chiffre... Il FAUDRA une fois que soit reconnu que c'est l'armée vietnamienne qui à mis fin au génocide du Cambodge! Teufel!
C'est à cause de non-reconnaissance wieso qu'on se retrouve face à ce dont nous allons avoir à faire face! Pon suite pour vous unt Lapinblan..

Écrit par : RB? R'nB? WAS? Man sagt redbaron | 02/01/2016

So, donc les amis, car jetzt ennemis d'hier sind freund auchourd'hui, faute à nos ennemis de demain et maintenant, ce qui n'améliore guerre srticto-sensu unt ohne orthographik korrektion La communikationen...
Che vois vous avez des regrets communs de la Sibérie, et que vous aimeriez m'y envoyer dessiner! Dessiner? Miche? Ca va pas oukouaa? Che vois An artiste Messieurs, écoutez bien... Quelle que soit l'avisse que quiconque puisse avoir sur la qualité d'icelle -aber faudrait encore qu'elle soient visibles ja!-, il se trouve qu'il est assez con cet An-artiste pour avoir artist pratik plus de 30 (dreizik, ja 30 déci)ans EN SUISSE, ja!
So hören, bitte!
Les mitaines pour zeichnen B.D il a connu plusieurs hiver de suite, ja... En 83, kaverne louée il habite, par moins de 40 voleurs! So ein klein chauffache au mazout dans le kouloir... Qui s'étouffe par chour de bise sur l'arc lemanik! So 1/4 d'heure zeichnen, puis les mains POSEE sur le machin sensé chauffé, ja!
Unt kein salaire, Subventionen, oder "rente"...
Unt nicht glauben, Mesessieurs, que juste une fois, nan! En 1989 noch! Unt 1999, unt... Ja ralbol, il arrête unt da, hop, il touche pognon! RI! Jaaaaa... UNt zu alten, Arbeilöser de looooongue durée, hopp, wieso rendu sbintje komme ein kartoffeln, rente AI!

So, rikole, ja! Rikoler! Haben-sie noch anderen Konzentration Kampf, fur artisten? Ja nazis haben auch... On voit dans "Holocauste", James Wood Characters, y est interné... Sachsen hausen? Etwas wieso!

Sehen? alors miche vos abenteur de nantis, oder subventionnées par Bundesrat,ja, c'est leicht Fit, Yaourth wieso CICR, mit note de frais, vont "visiter" Kombbattants kommunistes oder antidiktator kondamné à mort...

Ah, noch ein klin sache... An-artiste n'est de loin pas le seul Kunstler mit produktionen à vivre wieso dans le paradis "Strawberry Fields" occi dental!

Au Nord, au Sud d'est en ouest, c'est l'enfer! Alors petite plaisanterie wieso, Macht noch lachen nur cynik, unt cynismus ist régression!

PS: ich habe stoppen lesen "Le Monde Diplomatique" à la lekture d'un éditorial de Ramonet (movaise spirite!) Commencais etwas wieso: "Tout ce qui compte dans l'anti-mondialisation s'est réunie à Porto Alegre"... So "Neue Elites"? Les foules manifestantes, de l'épok, mit blessures, oder tödlichen, qui n'avait pas de quoi zahlen ein flugzeug? Des riens du Tout, ja!
Ohne MIche!

Écrit par : Redbaron 'r au carré de l'hypo ténus | 02/01/2016

Herre Salem, le Gaspard, Persan, oder possiblement arménien, Wissen-sie par hasard sous qu'elle forme l'encens... Papier d'arménie, Stick von ??? Oder pulver von... ?
UNt ja bokoupe rikole,sur Baba-cool! Eine pipe à eau, oder 3 brins de... Unt rauchen beeedies, supekt gemacht! Polizei oder zitoyen... Unt da noch, eine denken, pour alles leuten in gefangnis fur rauchenshit!
Jetzt in kiosk, sie haben "Chicha" -Wir namen andere...Narguilé, ja!- Unt dernier arrivé che voir en visite fur Saint Sylvester (Stalone?) chez An-a,dans vitrine? Ein Gazmask "choobang", HAAHAHAHAHAHAHA! Viktor nichtmehr spazieren...

Écrit par : Redbaron 'r au carré de l'hypo ténus | 03/01/2016

Good Bye alles, "I Like to kiss you but I just wash my hair", Teufel!

Écrit par : Redbaron 'r au carré de l'hypo ténus | 03/01/2016

PS: ich habe stoppen lesen "Le Monde Diplomatique" à la lekture d'un éditorial de Ramonet (movaise spirite!) Commencais etwas wieso: "Tout ce qui compte dans l'anti-mondialisation s'est réunie à Porto Alegre"... So "Neue Elites"?

Oui donc, nous sommes très exactement sur la même ligne, cher Rote Junker. Ohne mich tambien...

Au Nord, au Sud d'est en ouest, c'est l'enfer! Alors petite plaisanterie wieso, Macht noch lachen nur cynik, unt cynismus ist régression!

Là aussi, que dire d'autre ? Régression, le cynisme ? OK, mais quoi à la place du cynisme ? Je vous rappelle que nous sommes dans un monde de tarés qui veut "sauver la planète"...
Imaginez une cuillère à café de terre végétale. Qui contient 7 milliards de bactéries, dont une sur dix mille se mobilise pour sauver le massif du Mont-Blanc. Alors quoi d'autre que le cynisme face au tsunami de conneries qui déferle sur l'Occident ?

Rabbit n'est pas mon pote, ni mon complice, ni rien du tout. Si on se rencontrait physiquement, on n'aurait rien à se dire. Quand Jenni a débarqué ici pour faire sa cour à Rabbit, j'ai vraiment failli cesser toute intervention.
Le seul intérêt de cet échange, c'est que je ne peux rêver de contradicteur plus contraire, et que c'est plus utile que de parler avec des gens convaincus des mêmes choses que moi.

Et peut-être est-ce mon dernier commentaire ?

"Il FAUDRA une fois que soit reconnu que c'est l'armée vietnamienne qui à mis fin au génocide du Cambodge! Teufel!"
Très juste. En attendant, faisons en sorte que l'Occident reconnaisse que seul Bachar AL-Assad lutte contre l'Etat islamique, face à la propagande américaine relayée par tous les médias français retranscrite directement par la valetaille RTS...

Écrit par : Géo | 03/01/2016

Totidem verbis...

Écrit par : rabbit | 04/01/2016

Géo, ja, intéressanten réponse, Même avis que vous sur Bachar, ch'avais même sur ce site unt der Trio-Octet auch, démasquer les "révolution colorée" -Vieleicht le Portugal erste manipuliert Wieso, ein coud'état de gauche reste un coup d'Etat, et n'est donc nicht eine révolution, wieso sens du worten... L'espagne est Frtanco presk, mort, la réaktion du peuple espanòl incertaine, un peetit trnafert de base aérienne... Alles magouillen unt utilisationen des ennemis par le système, Machiavel skrypte che vais pas reprendre...
Cynismuss, ja, marrant, aber pas se kontenter, hurler dans les oreilles wieso un instructeur de Marines, en attendant mieux ist gut....
auch, che pense sprechen mit ein adversaire souvent plus enrichissant... Euh, fur le spirite, hein, nicht cours de l'or sanguinolent, ou du diamanten modit... So wenn ich die "duettisten" allumiert ist nicht pour que stoppieren komunikation, unt inversedéemnt fur weisshose...

che reviens peut-être sooonste... Ein klini koupure sans sparadrap de connexion...

So amusez-vous pien... Zab'
=@=rb(+)

Écrit par : Redbaron 'r au carré de l'hypo ténus | 04/01/2016

死猪不怕开水烫
(sǐ zhū bú pà kāi shuì tàng)
Le cochon mort ne craint pas l'eau bouillante.

Écrit par : rabbit | 04/01/2016

"démasquer les "révolution colorée" -Vieleicht le Portugal erste manipuliert Wieso, ein coud'état de gauche reste un coup d'Etat, et n'est donc nicht eine révolution"

Je me dois de revenir là-dessus, vu l'énergie que j'ai dépensé sur ce sujet et le temps que j'ai passé dans les ex-colonies lusophones (Angola, Timor, Mozambique).
Le projet de Salazar, complétement oublié dans les mémoires européennes, était tout simplement monstrueux (pas au sens moral du terme). Huambo, capitale du Planalto angolais, terres des Umbundu razziés par les Kimbundus de Luanda pour être vendus en esclavage, était devenu "Nova Lisboa", Nouvelle Lisbonne, nouvelle ville blanche, cette fois sans métaphore : sans présence de Noirs dès le soleil couché, ville réservée aux Blancs. Et "nouvelle" parce que Salazar avait la ferme intention de faire quitter l'Europe au Portugal et aux Portugais pour s'installer en Afrique.

La "tendance à la révolution" de Chou Enlai (Zhou Enlai) a permis partout dans le monde la montée de mouvements indépendantistes et anti-coloniaux. Le Portugal a dû résister sur plusieurs fronts : en Angola contre le MPLA, le FNLA et l’UNITA, au Mozambique contre le FRELIMO, en Guinée-Bissau et au Cap Vert contre le PAIGC, contre le Fretilin à Timor… (Heureusement que le Brésil était déjà indépendant…). Quand on est un petit pays et qu’on veut dominer la moitié de la planète, cela peut poser quelques problèmes d’effectifs. Les Portugais ont conquis la moitié de l’Afrique avec quelques centaines de soldats bien déterminés, capables de gagner des batailles à 100 contre dix mille guerriers. Mais dans les années 50/60, face à cette levée des mouvements de libération un peu partout, l’armée portugaise s’est trouvée à la peine. Elle n’a jamais perdu de bataille ni vraiment de terrain, nulle part, mais s’est usée moralement face à cette tendance à la révolution qui était dans l’air du temps. De Gaulle avait lâché les colonies d’Afrique noire et l’Algérie. La plupart des Portugais du continent ont du aller faire leur service quelque part en Afrique et pour en avoir pas mal discuté avec eux, n’en sont pas revenus avec des souvenirs très heureux. Cette ligne de défense de l’Imperio s’est effondrée toute seule, sans trop de résistance. A mon avis, il s’agit bien d’une révolution, toute révolution ayant un aspect de coup d’état : vous n’avez qu’à penser au coup d’état des bolchéviks en octobre ou à la prise de la Bastille.

Pour les Africains, cette brusque décolonisation a été un désastre. En Angola, 350'000 Portugais qui partent en quelques semaines en 1975 ont laissé un pays sans cadres capables de faire fonctionner les installations industrielles et agricoles sophistiquées de ce pays. Idem au Mozambique. Les coopérants venus des pays de l’Est pour les remplacer ne valaient pas grand-chose non plus. Ces deux pays pouvaient passer pour faire partie des plus riches du monde et sont passé presque immédiatement parmi la liste interminable des pays les plus pauvres. Y a bon socialisme, pat’on…

Écrit par : Géo | 05/01/2016

Eh ben dis-donc Géo, le traumatisme semble profond.
Et si vous m'en disiez un peu plus, histoire que je m'améliore.

Écrit par : PIerre Jenni | 05/01/2016

Quand vous m'aurez dit de quel traumatisme vous parlez ?

rabbit@ votre expression ne se trouve pas là :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_locutions_latines
et dans le Gaffiot, on donne "avec autant de mots" ?
Cela s'utilise dans quel contexte, et qu'est-ce que cela veut dire ? Cela s'adresse à qui ?

Écrit par : Géo | 05/01/2016

C'est bien de vous voir aussi ingambe dès potron-minet.
J'ai découvert cette expression dans un texte d'Erasme, où il se plaint qu'une montagne de mots ne puisse produire davantage de substance. Non seulement il n'a jamais vu fonctionner une mine d'uranium pour avoir une comparaison acceptable, mais il a encore oublié comment fabriquer une bonne métaphore. C'est fort !
Je suis comme vous d'avis que le Dr Salazar a été oublié prématurément.
Et Géo n'est pas traumatisé: il a vécu plus de choses qu'un échantillon représentatif de la population de ces vallées alpines et c'est plus long à digérer que le gruyère AOP.

Écrit par : rabbit | 06/01/2016

Si l'accumulation, de mots, d'expériences ou de biens, permettait d'obtenir de la substance ou gagner en sagesse, ça se saurait.
Il semble que ce soit même inversement proportionnel. L'expérience nous ancre dans le connu et sclérose la pensée.

Écrit par : PIerre Jenni | 06/01/2016

Imaginez plutôt une démarche comme une théologie négative, sans toutefois tomber dans le piège de l'idéalisme dès que le vide vous fera peur. Assez tôt, remplacez-le par un pragmatisme solide qui vous protégera de l'illusion. Le reste vient tout seul, mais il faut bien compter une cinquantaine d'années.

Écrit par : rabbit | 06/01/2016

Cinquante ans pour construire un système. Et combien pour le déconstruire ?
Vivement le retour à l'innocence primale.
https://www.youtube.com/watch?v=zmcVli_WaOI

Écrit par : PIerre Jenni | 06/01/2016

Sorry, mais Géo vous dira aussi qu'il s'agit bien de déconstruction et non le contraire. La méthode associée à la théologie négative vise à éliminer ce qui n'est pas et le pragmatisme se fonde sur la seule évidence. On ne peut pas être plus proche du rien (ce qui n'est pas rien quand on y pense...).

Écrit par : rabbit | 06/01/2016

Encore faudrait-il pouvoir non pas définir, mais comprendre le concept d'évidence. Si même des scientifiques de pointe comme Alain Aspect, envisagent la possibilité de la théories quantique dites des "cordes" qui ouvre le champ des univers parallèles, on va commencer à avoir de la peine à rester pragmatiques.
Géo doit se retenir d'intervenir...

Écrit par : PIerre Jenni | 06/01/2016

"L'expérience nous ancre dans le connu et sclérose la pensée." L'expérience ne peut scléroser la pensée à moins d'expérimenter toujours la même chose. par expérience, on entend généralement expérience d'autres réalités, d'aitres horizons, de nouveautés. Vous maniez des mots sans trop réfléchir, à mon avis...

Rabbit : Vous m'aviez proposé un motet à déchiffrer, non ? Que pensez-vous de cela : https://www.youtube.com/watch?v=06bBBPZxyo8

Écrit par : Géo | 06/01/2016

Alors ça ! J'hallucine ou bien quoi ? Rameau ! Je croyais tout savoir sur lui...
Composé après la mort de Louis XIV (à ce que l'on me susurre en aparté et dans le texte), qui n'aurait pas apprécié cette excentricité greco-baroque d'un siècle nouveau et qui va mal finir.
Oui, Monsieur Jenni aime la digression: la théorie des cordes, la matière noire, l'univers tordu, etc. C'est chouette, mais la philo, c'est du sérieux, alors que la physique et toutes ces choses scientifiques ne sont bonnes qu'à fournir des sujets aux auteurs de SF en panne d'imagination.
Vous avez vu ça, Géo, le petit Kim a fait péter une bombe atomique à moins de 100 km de la frontière chinoise ? J'en connais un qui va se faire remonter les bretelles par le Grand Dragon.

Écrit par : rabbit | 06/01/2016

Se souvient-on ici de quelle émission radio de la fin des années 1960 ce morceau fut l'indicatif ?
https://www.youtube.com/watch?v=16DduIqoRwE&list=RD16DduIqoRwE

Écrit par : rabbit | 06/01/2016

La Corée du nord, le seul pays au monde qui a échappé à la civilisation vodka-coca. Est-ce que le rôle de ce pays est d'être un épouvantail à l'usage des nostalgiques de Mao en Chine ? Pour ceux qui s'intéresseraient encore à la couleur du chat qui attrape des souris ? Cela dit, leur bombinette a provoqué un séisme de 5.1 sur Richter, par Sainte Barbe...

Écrit par : Géo | 06/01/2016

Du moins on dit dans les milieux bombistiques, que les relevés sismiques ne sont pas plus importants que lors de l'explosion de 2013, que ce n'est donc pas une bombe à hydrogène et même, que cela pourrait tout aussi bien être une grande quantité de TNT. Le garnement aura bientôt 31 ans. Boum, Quand notre cœur fait Boum, Tout avec lui dit Boum, L'oiseau dit Boum, c'est l'orage Boum, L'éclair qui lui fait Boum, Et le Bon Dieu dit Boum, Dans son fauteuil de nuages...

Et ce morceau-là, il vous dit quelque chose ?
La même émission que précédemment, mais à une époque différente:
https://www.youtube.com/watch?v=ukOs3am7CtE&list=RDukOs3am7CtE#t=0

Écrit par : rabbit | 06/01/2016

Vous êtes en pleine vague de nostalgie ? Vos vingt ans vous manquent ? Vous êtes en pleine négociation avec un type bizarre qui serait prêt à vous les faire retrouver en échange de votre âme (et comme vous savez qu'elle est mortelle...)?
Cela dit, très jolie, la jeune dame de couverture. Comme l'impression qu'elles étaient plus jolies autrefois. C'est assez subjectif, j'en conviens.

Écrit par : Géo | 07/01/2016

"...le pragmatisme se fonde sur la seule évidence. On ne peut pas être plus proche du rien (ce qui n'est pas rien quand on y pense...)."

Vous me faites gamberger rabbit.
L'évidence ressemble à l'oignon qui n'est fait que de couches. Lorsqu'on les enlève il ne reste "évidemment" rien. Mais ce rien pourrait bien être le tout.

Le pragmatisme n'aura donc pas sa place en en philosophie et devra se cantonner dans la réalité physique comme, par exemple, les pièces à conviction sur une scène de crime. (Evidence on a crime scene)

Écrit par : PIerre Jenni | 07/01/2016

C'est d'ailleurs bien ce qu'entend Stanley Cavell lorsqu'il parle d'enquête. On ne fait pas la même philosophie à Harvard et Chicago, qu'à la Sorbonne et Nanterre, mais c'est plus efficace en termes de "rationalité économique".

Voilà, Géo, un dernier tube pour la route:
https://www.youtube.com/watch?v=FX5T9GvSnbY&list=RDFX5T9GvSnbY#t=0
Mais je crois avoir mélangé à tort "Salut les Copains" et "Campus". Mes circuits ne sont plus aussi fiables que je le prétendais: l'humidité des fleuves chinois ou le sable du désert namibien en ont eu raison, je suis bon pour la casse...

Écrit par : rabbit | 07/01/2016

Et au fait, Géo, concernant la ballade des dames du temps jadis, il serait bon que l'on s'arrête un moment sur le sujet (pas d'affolement, c'est une image), parce qu'en ce qui nous concerne, cette ballade-là est plus crédible que celle des dames des temps futurs. Croyez pas ?

Écrit par : rabbit | 07/01/2016

"L'imperfection fait partie de la perfection de la création à laquelle elle donne le mouvement" H. Jenni 1929-2008

Les perfectionnistes m'emmerdent.
Et l'efficacité d'une provisoire rationalité économique est malmenée de nos jours. Vous ne devez d'ailleurs plus trop savoir que faire du bagage accumulé au fil des ans puisque tout fout le camps.

http://www.medias-presse.info/lordonnance-est-passee-en-france-desormais-une-banque-pour-se-renflouer-pourra-ponctionner-les-comptes-de-ses-clients/42401

http://www.tdg.ch/economie/Keystone-XL-TransCanada-veut-une-compensation/story/17879127

Écrit par : PIerre Jenni | 07/01/2016

Ne vous laissez pas envahir par la morosité du climat et les idées noires qu'il germine, mais allez passer quelques jours là où naissent les anticyclones. Le monde ne va pas changer pour autant, mais vous ne verrez plus les choses de la même façon.
Pour le chemin de retour, une phrase sublime de Pessoa (un pote lisboète à Géo): "J'ai fondé des Empires dans le Confus, à la lisière des silences, pour mener la guerre fauve qui verra la fin de l'Exact". Plus fort que Stéphane Mallarmé ou Raymond Roussel, et un merveilleux titre pour un prochain roman.

Écrit par : rabbit | 07/01/2016

La ballade des dames du temps jadis ? Les nôtres ? Vous avez l'intention d'aborder le sujet de vos conquêtes ? Sans moi.
La seule ballade qui m'intéresserait serait celle-ci :
https://www.youtube.com/watch?v=eeG1CpuhVsQ

Mais où sont les neiges d'antan, comme on dit dans la station en dessus de chez moi. Eh ben, elles arrivent...
Et à propos de se laisser envahir par la morosité du climat et les idées noires qu'il germine, encore un peu de Villon :

Les princes sont destinés à la mort,
Et aussi tous ceux qui vivent :
Qu'ils s'en affligent ou s'en irritent,
Autant en emporte le vent.

Écrit par : Géo | 07/01/2016

Bienvenue à bord du Titanic et champagne pour tout le monde !

Écrit par : rabbit | 07/01/2016

Raymond Roussel ! Mais où donc avez-vous déniché celui-ci ? Dans quelle malle, dans quel galetas de quelle villa fantôme ? Vous avez de la parenté avec Barbie ?
(Tiens, qu'est-ce qu'elle devient ?)

Écrit par : Géo | 07/01/2016

Vous qui êtes un ancien colonial, lisez (une fois) "Impressions d'Afrique" (gratuit sur le web).
S'il a vraiment été en Afrique, c'est qu'il en est revenu avec un méchant coup de palu. Moi, c'est rien à côté de lui…

Écrit par : rabbit | 07/01/2016

J'ai lu le pitch sur wikipedia, cela m'a suffi...
A propos, on se réjouit de lire les rompols de Jenni...

Écrit par : Géo | 07/01/2016

Il va nous envoyer son manuscrit et nous en ferons un nobelisable.
Pour rester dans la magie de l'instant, je vous repasse une fine couche de Pessoa: «Tout ce que l'homme expose ou exprime est une note en marge d'un texte totalement effacé. Nous pouvons plus ou moins, d'après le sens de la note, déduire ce qui devait être le sens du texte; mais il reste toujours un doute, et les sens possibles sont multiples».
Une réincarnation probable de Zhuangzi. On m'annonce que c'est l'heure du thé...

Écrit par : rabbit | 07/01/2016

Bon, mais avouez que vous pensiez que "Autant en emporte le vent" était une traduction -habile - de "Gone with the wind" ?

Écrit par : Géo | 07/01/2016

Je vous rassure tout de suite rabbit, aucune morosité, juste de la compassion pour un illustre inconnu qui semble versé dans la finance et pour son rejeton qui a choisi de suivre une voie similaire.
Quant à se changer les idées dans un périple, ni les quarantièmes rugissants, ni le désert du Taklakan ne me seront d'un grand secours. J'ai suffisamment trimballé ma carcasse autour du globe pour éprouver la sensation d'un satellite ou d'un serpent qui se mord la queue. Je voyage dorénavant dans ma tête et ça va bien aussi. Je fais moins de kilomètres pour rechercher la même chose.
Vous me voyez ravi Géo pour votre impatience à lire ma prose. Avant de donner le bon à tirer il me faut relire... Mais si vraiment ça vous démange, vous pouvez toujours commencer par l'apéro avec "Provocations" qui est un véritable match de boxe entre deux potes.
Ne vous l'ai-je pas déjà recommandé ?

Écrit par : PIerre Jenni | 07/01/2016

1) oui (revu le film dimanche dernier: nous avons beaucoup pleuré)
2) non (nous vous recommandons plus de précision, nous sommes - comment dire... - "largués")

Écrit par : rabbit | 07/01/2016

Je reste sans voix.
Sans voix, je crie. Sans ailes, je voltige. Sans bouche, je murmure. Qui suis-je ?
Toutes ces histoires de lamas volants sont du ressort de Hergé ou de Madame Belakovsky.
Myriam, êtes-vous là ? Non, elle mange des gâteaux chez Erni.
Dès son retour, il faut la mettre en relation télépathique avec Monsieur Jenni. OK.
Ce n'est pas de ma compétence. J'ai beaucoup trop d'intérêts en Chine pour me fâcher avec eux.
Géo, êtes-vous là ? Vous pouvez sortir maintenant...

Écrit par : rabbit | 08/01/2016

Le Rat, le Crabe et le Lapin : ça pourrait faire une fable époustouflante (*_*).
Pierre Jenni : merci pour vos liens.

Écrit par : Ambre | 08/01/2016

"En Chine aussi les bonnes choses vont par trois."
Oui, Ambre, rabbit apporterait immanquablement la petite touche de dérision qui manque dans nos échanges.

Écrit par : PIerre Jenni | 08/01/2016

"Vous pouvez sortir maintenant..." Vous croyez ?
A propos de littérature et pour rester dans le niveau, je lis - comme tout le monde...- "Le charme discret de l'intestin" de Giulia Enders.

Écrit par : Géo | 08/01/2016

Dérision ?
Que non, c'est méchant la dérision: juste une part d'humour zen et une part d'ironie bouddhique.

Intestin ?
Notre deuxième cerveau. Effrayant tous ces neurones qui communiquent de haut en bas et de bas en haut. Il faut l'écouter davantage.

Écrit par : rabbit | 08/01/2016

Ecouter l'intestin. Je m'y suis essayé à la suite d'amibes récoltées au Tibet. Je pensais naïvement qu'à ces altitudes l'eau des ruisseaux devait être "pristine".
J'ai donc galéré pendant environ 20 ans pour tenter de comprendre le souk que j'ai foutu dans mon organisme.
Pour finalement en arriver à la conclusion que l'intestin ou le cerveau n'étaient que des préoccupations narcissiques qui méritaient un autre traitement; l'indifférence. Du coup tout va mieux et mes selles ont enfin repris une consistance.
Sur ces considérations scatologiques, je me permet d'insister sur le caractère essentiel, voire vital, de la dérision qui m'apparaît comme le seul véritable remède à la santé de l'esprit.

Écrit par : PIerre Jenni | 08/01/2016

C'est une approche toute personnelle, mais il est est d'autres: la mithridatisation par exemple. Après 2 ans dans la brousse africaine (j'en avais 26), mes organes digestifs ont été suffisamment programmés pour me laisser en paix jusqu'à ce jour, que ce soit entre San Francisco et Shanghai (d'ouest en est), ou d'Amsterdam à Walvis Bay (du nord au sud). Pas une seule tourista à signaler, alors que d'infortunés voyageurs se tordaient de douleur en me regardant déguster un homard (c'est mon anecdote préférée sur les antidotes).
Géo doit certainement être fait du même bois: ça passe ou ça casse (on reconnait bien là les petits gars d'Isone). Géo au rapport.

Écrit par : rabbit | 08/01/2016

vous ne me croirez pas rabbit, mais je me suis guéri en faisant le chemin inverse. Des dilutions infinitésimales des produits sensés me soigner, soit une trace indétectable qui s'apparente à une onde radio du Flagil et d'un antibiotique dont je ne me souviens plus du label m'ont permis de "revivre" l'épisode traumatique qui a réduit à néant ma flore intestinale pour venir à bout de ce parasite unicellulaire tenace.
Et oui, pour certains l'homéopathie c'est dans la tête. Chez moi, ce fut le miracle.

Écrit par : PIerre Jenni | 08/01/2016

Narcissisme ? "les signaux en provenance de l'intestin peuvent arriver dans différentes régions du cerveau (...)le cortex insulaire, dans le système limbique, dans le cortex pré-frontal. dans le contexte amygdalien, dans l'hippocampe ou dans le cortex cingulaire antérieur.(...) grosso modo, on peut résumer le rôle de ces régions comme suit : perception du "moi", gestion des sentiments, moralité, peur, mémoire et motivation. Cela ne veut pas dire que l'intestin commande notre sens moral - mais cela élargit le champ des possibles quant à sa faculté à influencer de tels paramètres." (op.cit. p.164)

Losone, pas Isone. A 15 min de Locarno ou Ascona. C'est pour cela que les granatieri se sont fait jeter. Trop de bruit... Aujourd'hui, la caserne sert à héberger des migrants. O tempora, o mores.

Écrit par : Géo | 08/01/2016

Sur la mithridatisation : je ne sais à quoi Mithridate s'apprêtait à résister, mais si c'était l'arsenic, c'était plutôt un mauvais calcul. L'arsenic s'accumule dans le corps et finit un jour ou l'autre par donner un cancer, n'importe quel cancer. Est-ce que l'eau de votre commune est analysée dans ce domaine ? Je parie que non. S'il y a des mines d'or dans votre région, méfiez-vous. Et s'il n'y en a pas, méfiez-vous aussi. Il y en a peut-être mais personne ne le sait...

Écrit par : Géo | 08/01/2016

Naguère, lorsque nous allions dans les récentes ex-colonies, nous emportions de la Nivaquine et de l'EnteroVioform. L'un provoquait des troubles digestifs, des troubles de la vue, des réactions cutanées, des troubles du comportement, des troubles musculaires et des troubles auditifs. L'autre, on serait tenté de dire: "seulement des troubles du système nerveux"; mais suffisamment importants pour le faire retirer progressivement du marché mondial dès 1982. Voilà: on revient de loin, hein Géo? A part ça, je serais curieux de vérifier si les caisses de médicaments de l'armée suisse contiennent toujours des boîtes d'EnteroVioform (elles sont rangées avec les bandes pour pansements datant de 1944).

Écrit par : rabbit | 08/01/2016

Il y a eu pire que la Nivaquine, jugée inefficace. Il y a eu l'invention qui a fait la fierté des abrutis de la pharma suisse : le Lariam (méfloquine) qui rendrait psychopathe le plus résistant d'entre nous. Vraiment très dangereux.
C'est évident que toutes ces années à avaler des cochonneries n'est pas la meilleure chose qu'on ait fait. Cela dit, ma compagne voulait lutter contre le palu avec de l'homéopathie lors de sa venue au Burkina. Cela n'a pas mis plus de deux mois pour qu'elle se retrouve envahie par psalmodium falciparum...

Mais ça, c'est le préventif. C'est quand vous vous retrouvez un peu malade perdu dans une zone sans médecin et que vous vous dites que c'est probablement le palu que c'est vraiment problématique.
Mieux vaut ne pas lire la liste des effets secondaires de l'halofantrine, dans ces cas-là. Mais bon, il y a aussi le cas de ce chef de mission de forage qui lui va se reposer dans son mobilhome et qui ne se réveille plus...

A la fin, j'étais devenu le meilleur spécialiste du palu de tout l'Ouest et je gérais moi-même la santé de mon personnel en Mauritanie. Le type du labo de Kaédi ne me paraissait pas net et je le suspectais de diagnostiquer systématiquement du palu pour ne pas se fatiguer. Et après, injection massive de quinimax. Ils ont failli tuer mon assistant avec ça.
Mais à Nouakchott, on pouvait s'acheter des sets d'analyse du palu par colorimétrie et le produit miracle pour le soigner le cas échéant, à base de
https://fr.wikipedia.org/wiki/Armoise_annuelle
N'essayez pas de vous en procurer en Suisse. Achetez ça sur place...

Écrit par : Géo | 08/01/2016

Et à propos de diagnostiquer systématiquement du palu en Afrique, on a découvert ces dernières années que la maladie de Lyme ou borrhéliose était très présente en Afrique de l'Ouest...

Écrit par : Géo | 08/01/2016

Tu Youyou, co-prix Nobel de médecine 2015 et l'Artemisia annua «un cadeau de la médecine chinoise traditionnelle aux peuples du monde»: nous suivons ce dossier attentivement depuis plusieurs années, Dr Géo. Voulez-vous des graines ? On pourrait réaliser une sorte de Plan Wahlen pour booster la pharma suisse.

Borréliose: ce que l'on attrape lorsqu'on va chasser la nymphe dans les sous-bois à cause des tiques? https://commons.wikimedia.org/wiki/File:William-Adolphe_Bouguereau_(1825-1905)_-_Nymphs_and_Satyr_(1873).jpg

Écrit par : rabbit | 08/01/2016

Ce pauvre satyre me paraît en bien mauvaise posture, comme on dit dans les romans populaires. Je rencontre souvent des nymphes en balade dans les forêts de ma région, mais elles sont plus habillées et pratiquent plutôt la course à pied.
Elles courent sûrement plus vite que moi mais ne sont pas du tout agressives. En tout cas, je ne me suis jamais fait agresser...

Pour Artemisia c'est nettement trop tard. Cela fait une quinzaine d'années que tout le monde s'y est mis. En Mauritanie, on trouvait une version belge qui mêlait les dérivés d'Artemisia avec des sulfamidés. Un emballage coûtait dans les deux francs. En Suisse, le Lariam 25 fois plus...

Écrit par : Géo | 08/01/2016

Les commentaires sont fermés.