21/02/2016

Le surnaturel, c’est très peu vaudois  

 

Réagissant à une chronique récente où il fut question de contrition religieuse dans le culte catholique, un lecteur, qui se définit lui-même - avec le sel de l’autodérision - «très vaudois», rappelle pertinemment que notre canton a des racines protestantes. Qu’en ses temples réformés, même s’ils se raréfient, on ne chuchote pas ses péchés «dans quelque réduit en forme de vespasienne en bois sculpté» (sic), mais on les proclame à voix haute, et en chœur. L’individualisme du pénitent serait de l’autolâtrie, une faute chrétienne aussi grave que l’idolâtrie: un tout-à-l’égo qui égare les consciences, les conduit vers des divagations exagérées. Et de superstitions archaïques et papistes, comme il ne s’en trouverait que dans des contrées limitrophes où, quel scandale! «on fait carnaval». C’est mentionner, sans les nommer, Fribourg et le Valais. Des études géodésiques prouveraient que des phénomènes paranormaux y sont encore  fréquemment observés. Faut-il les croire? Moi si, parce qu’elles sont savoureusement fantaisistes.

 

Ainsi près de Conthey, le petit Mauricet a vu entrer dans la salle de bains familiale un vampire verdâtre, coiffé de cylindres métalliques. Il ne s’agissait de sa grand-tante Edwige en bigoudis qui s’était appliqué un masque à base de poireaux du potager. Elle n’allait que chercher ses gouttes pour les reins. A Châtel-Saint-Denis, dans le district de la Veveyse, une famille a vu les robinets de son appartement d’ouvrir d’eux-mêmes, les pianos mécaniques s’enclencher tout seuls, et le presse-citron s’envoler comme une hirondelle.

 

.Autant de prodiges qui échappent à certains protestants vaudois qui se targuent d’avoir «les pieds sur terre». A force de les y avoir, ils sont incapables de s’envoler, ne rêvent jamais d’envol. Ils se sont volontairement rogné les ailes, qui pourtant leur auraient donné le goût du vertige, de s’extraire de soi-même - d’une «autolâtrie» comme ils diraient. Ils se méfient ataviquement du surnaturel, car ils en ont peur. Ils ont peur de leurs rêves, même des plus beaux. Oh, devenir juste un instant une hirondelle, ou un tout petit moineau qui vient picorer le reste d’un croissant sur une terrasse à Ouchy, puis prend la tangente à tire d’aile!

Commentaires

Cela me rappelle "La Nouvelle Héloïse" de Rousseau, à la fin il peint Héloïse morte comme vivante en présence de ses proches, quoique maintenant privée de corps. Mieux encore, sur son lit de mort, Héloïse aspire à un ciel où concrètement elle revoit des personnes aimées, malgré les réticences du pasteur, qui pense qu'au ciel tout est éblouissement indifférencié.

Rousseau néanmoins rejetait le merveilleux, assimilé au catholicisme. Mais s'il voulait mettre de la poésie dans son roman, pouvait-il y échapper?

Écrit par : Rémi Mogenet | 21/02/2016

Vous allez un peu vite en besogne. Grâce à votre blog, j'ai pu me procurer un exemplaire de "Légendes des Alpes vaudoises" de Cérésole, illustré par Eugène Burnand. Que je sache, les deux sont protestants.

Wikipedia :

Alfred Cérésole, né à Friedrichsdorf le 17 mars 1842 et mort à Saint-Légier le 14 janvier 1915, est un pasteur protestant, écrivain et bellettrien vaudois.

Eugène Burnand : Né le 30 août 1850 au château de Billens à Moudon dans une famille protestante, il est le fils d'Alexandre David Charles Édouard Burnand, colonel, inspecteur forestier et de Louise Henriette, née Foltz.

Et je n'ai pas besoin de vous dire que ces légendes ne sont pas vraiment rationnelles...

Écrit par : Géo | 21/02/2016

Là où les deux confessions se distinguent, c'est par rapport au paganisme, cultivé par les catholiques dans leur adoration de la Vierge et des saints. En fait, les catholiques sont aussi polythéistes que les Grecs ou les Romains...

Écrit par : Géo | 21/02/2016

C'est une querelle de clocher. Il suffit d'interdire l'exercice d'une religion pour que quelque chose qui lui ressemble remonte à la surface pour structurer la société et donner un sens à la vie de ceux qui y adhèrent. Qu'importe le flacon...

Écrit par : rabbit | 21/02/2016

Toujours labyrinthique, rabbit. Quels seraient donc les saints ou les Lares des protestants ? Les figures du parti radical vaudois ? Delamuraz en gros Lare ?

Écrit par : Géo | 21/02/2016

Ni labyrinthique, ni alambiqué: je reste épi-sté-mo-lo-gique ! Alors que vous saudadez sur de vieux Polaroïds. Tout ça n'existe plus, ou dans un rapport tellement marginal avec la réalité du moment, que vos fameux protons en deviennent des montagnes. Plus rien à signaler après Louis de Savoie, baron de Vaud. Depuis 1536, ce coin de pays est abâtardi, corrompu, dégénéré, balkanisé…

Écrit par : rabbit | 21/02/2016

Mais que fumez-vous donc pour délirer ainsi ? Tiens, à propos, j'ai lu dans la rubrique de mon étymologiste préfèré, celui qui croit que Chablais vient de caput laci, que chanvre se disait en patois tseneva...
On comprend mieux ce qui ne va pas, à l'autre tête du lac...

Écrit par : Géo | 21/02/2016

Charsi kabi nahi marsi

Écrit par : PIerre Jenni | 21/02/2016

Traduction libre : don't walk on the grass, smoke it?

Écrit par : Géo | 21/02/2016

Superbe musique, je me suis empressé de traduire: 不要在草地上走 烟呢.

Écrit par : rabbit | 22/02/2016

"A Châtel-Saint-Denis, dans le district de la Veveyse, une famille a vu les robinets de son appartement d’ouvrir d’eux-mêmes, les pianos mécaniques s’enclencher tout seuls, et le presse-citron s’envoler comme une hirondelle."

Vous allez être contacté par la RTS pour la suite d'"Anomalia"...

Écrit par : Géo | 22/02/2016

J'ai très bien connu Châtel-Saint-Denis dans les Fifties ("Yesterday when I was young, the taste of life was sweet as rain upon my tongue."). On pêchait l'écrevisse dans les ruisseaux et la Bénichon ramenait sa moutarde sur toutes les cuchaules. Mais jamais personne n'y a vu d'hirondelle jaune citron.

Écrit par : rabbit | 22/02/2016

Pour ma part, j'ai habité quelques temps sous le château de Gruyères. Mon amie française qui venait parfois me visiter dans ces solitudes armaillesques se fendait la pêche à chaque fois qu'on traversait le "Pont qui branle" non loin de là...

Écrit par : Géo | 22/02/2016

Exemple de rationalisme protestant vaudois typique : http://www.frederic-rouge-peintre.ch/Peintures/Images/Diable_F_Rouge.JPG

Écrit par : Géo | 22/02/2016

C'est une fresque murale, ou je ne m'y connais pas… Dans ce cas, si c'est l'environnement dans lequel vous vivez depuis l'enfance, vous bénéficierez certainement des circonstances atténuantes le jour où le dragon sera jeté dans l'étang de feu avec l'antéchrist (cf. Apocalypse de saint Jean).
Et si vous me posez franchement la question: non, les Vaudois ne sont pas rationnels, ils s'en remettent corps et âmes à l'Etat de Vaud, l'Être suprême qui succédé à LL.EE.

Écrit par : rabbit | 22/02/2016

Les légendes et le fantastique se sont épanouis en Angleterre au XVIIIe et XIXe siècle comme nulle part ailleurs, les décors gothiques se sont multipliés au point que certains les ont fait construire en dur, pour les sortir des romans. On retrouve cette tendance aux États-Unis, à la même époque. Environnement protestant dans les deux cas.

Écrit par : Inma Abbet | 22/02/2016

Selon Max Weber dans «L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme», la Réforme protestante est à l’origine de l’éthique du travail du capitalisme, et de son développement à partir du milieu du XVIIIe siècle. Fait social concomitant à l'expansion de la bourgeoisie. Mais le canton de Vaud est loin de participer à ce schéma, puisqu'il est resté essentiellement agricole jusqu'au milieu du XXe siècle. L'implantation de la Réforme est une conséquence de l'invasion bernoise; elle n'aurait pas été tolérée sous le règne des Savoie (même principe que la présence de l'Islam dans les Balkans).

Écrit par : rabbit | 22/02/2016

Vous avez une vision idyllique des Savoie, on l'a compris. Les Savoie faisaient le beau à la cour de Paris et ne s'occupaient pas de leurs terres lointaines, sur le passage des barbares de tous poils et proches des Valaisans avides et quelque peu pillards sur les bords. Même si Farel a été accueilli à coups de pierres dans différentes paroisses du Mandement d'Aigle, les Bernois ont amené de l'ordre et les terreurs locales remises au pas, pour le bien de tous...
Le protestantisme permet le commerce de l'argent et considère la richesse avec bienveillance. La religion des bourgeois, comme le catholicisme est celle des féodaux...

Écrit par : Géo | 22/02/2016

On l'aura compris, il s'agit plus de politique que de théologie, comme la bagarre entre les empereurs germaniques et le Pape. Par contre, celle entre la République Populaire de Chine et le Vatican vient de trouver une solution diplomatique satisfaisante pour toutes les parties (comme on dit dans les officines du bout du Lac). Est-ce qu'il existe un cadre juridique pour un pacte avec le Diable?

Écrit par : Rabbit | 23/02/2016

"un cadre juridique pour un pacte avec le Diable?" en tout cas, il y a des précédents qui peuvent faire jurisprudence, cf le Pont du Diable, légende qui existe dans presque tous les pays du monde. Il faut néanmoins s'attendre à ce que le Malin soit devenu plus malin et qu'il ne se contente plus de la clause de la première âme qui traverse le pont...
Je suis devenu assez bon dans la construction de contrats de forage à la fin de ma carrière, voire en contrats avec des entités de contrôle de qualité. Je vous promets que ces gens-là sont devenus parfaitement diaboliques et n'ont plus de leçons à recevoir de leur maître...
Si donc je puis vous être utile, n'hésitez pas...

A propos de théologie : quand on croit au diable, on est aussi polythéiste, non ?

Petite réflexion

Écrit par : Géo | 23/02/2016

Oups, le "petite réflexion" s'adressait à "A propos de théologie : quand on croit au diable, on est aussi polythéiste, non ?"

Écrit par : Géo | 23/02/2016

Je l'aime bien ce Géo provocateur. Avec un poil d'humour il fait passer sa nature grognon.
Pour la réflexion, encore faudrait-il considérer Satan comme une divinité. Si j'ai bien compris, il fait partie des anges déchus qui ont remis en question la doctrine et qui par la même la justifient, paradoxalement.
Ce n'est donc évidemment pas de poly qu'on parle ici mais du duo manichéen entre le bien et le mal. Du moment qu'on y croit.
Maintenant, lorsqu'on regarde d'un peu plus près les religions à caractère polythéistes dont l'Indouisme est la référence la plus accessible, on comprend qu'il y a un principe unique qui sous-tend, Brahma si je ne m'abuse, et une trilogie avec Vishnou et Siva. Bref, rien de bien nouveau sous le soleil.

Écrit par : PIerre Jenni | 23/02/2016

Je suis aussi certifié ISO 9000, chez moi tout est conforme. Mais j'ai rencontré pire, ce sont les «Conditions Générales du Contrat de Construction de la Fédération Internationale des Ingénieurs – Conseils (FIDIC)» et surtout ses «Conditions Particulières»: mes acolytes Chinois ont failli renoncer à soumissionner à un appel d'offres important en raison du style byzantin de cette littérature. Heureusement que le réseautage d'affaires fonctionne bien en Chine. A propos de Oups et consorts: Dieu et Diable vont de pair, on ne peut pas commander l'un sans avoir l'autre. Une forme de dualisme sans rapport avec Yin et Yang, qui sont à la fois complémentaires et nécessaires.

Écrit par : rabbit | 23/02/2016

Rabbit, toute forme de dualisme se distingue par la complémentarité de ses opposés. Dieu et diable, noir et blanc, oui et non, yin et yang, homme et femme, etc. sont toujours les deux faces d'une même médaille.

Écrit par : PIerre Jenni | 23/02/2016

En fait de pacte avec le diable, je vais me mettre cet après-midi à ma déclaration d'impôts. Chaque année, je me dis que ce diable-là ne m'aura plus, mais je finis par céder. Je vais aller m'acheter une statuette de cire à l'effigie de Broulis et des aiguilles ébréchées et rouillées...

Écrit par : Géo | 23/02/2016

La classe Géo. Moi, je procrastine systématiquement et suis obligé de demander un délai. Je m'y colle en général dès le 1er juillet et suis toujours étonné du peu de temps que cela prend au final avec la récupération des données antérieures.
Sauf que sur le dernier exercice, l'AFC a égaré mon fichier dans les méandres informatiques et, si elle a tout de même pu procéder à ma taxation, elle est incapable de me donner un fichier PDF de ma dernière déclaration.
Broulis mérite une canonisation à côté de ceux qui assurent les finances dans notre canton.

Écrit par : PIerre Jenni | 23/02/2016

M'en fous, ce sera les aiguilles ébréchées...

Écrit par : Géo | 23/02/2016

"Mais j'ai rencontré pire, ce sont les «Conditions Générales du Contrat de Construction de la Fédération Internationale des Ingénieurs – Conseils (FIDIC)"
Je crois qu'on parle des mêmes. Les Français ont dû mettre leurs pattes là-dedans. Ils ne respectent pas trop les lois mais sont par contre les maîtres en emberlificotages juridiques. Trois mille pages, leur code du travail. Ils n'arrêtent pas de s'en vanter dans leurs émissions politiques...

Écrit par : Géo | 23/02/2016

"Moi, je procrastine systématiquement" Procrastiner, c'est trop fatigant pour moi...

Écrit par : Géo | 23/02/2016

Je suis d'accord Géo, mais vous reconnaitrez que c'est difficile avec la déclaration d'impôts.

Écrit par : PIerre Jenni | 23/02/2016

Amusez-vous pendant que le temps est à l'insouciance. Bien que le «Semeur Vaudois» vous ait sans doute appris que Fannie Mae va devoir subir une injection de x milliards $ de la part du gouvernement US. Car c'est ainsi qu'avait débuté la cascade tragique des subprimes en 2008.
Géo, oubliez les impôts et faites vos bagages: le temps des tirailleurs est revenu.

Écrit par : rabbit | 23/02/2016

A chacun son catastrophisme, rabbit. Qu'entendez-vous par le temps des tirailleurs ?

Écrit par : Géo | 23/02/2016

En 1974, lorsque j'ai annoncé mon départ pour le Sénégal, on m'a souvent fait la remarque suivante: «Alors, on se tire ailleurs ?» Douteux, n'est-il pas ?

Écrit par : rabbit | 23/02/2016

Aïe, autant pour moi (et non pas "au temps", je ne suis pas dans une fanfare...).
Bon, mais où se tirer ? Je connais votre solution, je ne m'y vois pas du tout. Prendre le maquis autour de chez moi me paraît plus sûr. Il faut connaître son terrain...

Écrit par : Géo | 23/02/2016

Je vois. Le schéma classique Mob et Réduit national. Mais que ferez-vous quand les soucoupes volantes tomberont des cintres de l'espace-temps ?

Écrit par : rabbit | 24/02/2016

"Le schéma classique Mob et Réduit national" Certes, avec une différence de taille : usage individuel. Je vous rappelle que je vis dans une région où se trouvent des dizaines de kilomètres de galeries abandonnées...
Les soucoupes volantes sont-elles plus dangereuses que les fonctionnaires vaudois, à votre avis ?

Écrit par : Géo | 24/02/2016

Pour résumer ("sommariser" en franglais) la situation, vous vous cachez dans des galeries souterraines pour échapper aux fonctionnaires. La température n'y excède jamais 10°, avec une hygrométrie malsaine pour vos vieux os. Vous devez avaler de la vitamine D pour compenser le manque de soleil. Sans parler du dérèglement de l'horloge interne et d'un déficit de socialisation, qui peut entraîner des séquelles sur vos fonctions mentales. Tout cela a un prix et la rationalité économique de l'exercice n'est pas celle que vous pourriez attendre. Je vous suggère donc de payer vos impôts ou, mieux, de vous expatrier 6 mois par an.

Écrit par : rabbit | 24/02/2016

J'y pense, j'y pense...
A propos de soucoupes volantes : ce que vous avez vu exploser en vol dans le ciel d'aujourd'hui, ce n'en était pas. Il s'agissait du PS français...

Écrit par : Géo | 24/02/2016

Tout va mal. Mais ce qui est réconfortant, c'est l'unanimité des opinions sur la question. Quand tout va bien, personne n'est d'accord de le reconnaître. Donc, nous marchons maintenant tous de concert dans la même direction. On se sent nettement plus fort. Géo, rappelez-moi le nom de ces petits rongeurs au comportement grégaire qui vivent dans les régions arctiques ? Ce n'est pas des électeurs, ni des grévistes, ni des actionnaires...

Écrit par : rabbit | 24/02/2016

Sauf que les lemmings ne foncent pas droit dans le mur mais se jettent des falaises. Le résultat est le même, il est vrai...
Ce n'est pas pour contrarier Inma, mais tout cela procède bel et bien de la surpopulation. Que ce soit pour les lemmings ou pour nous...

Écrit par : Géo | 24/02/2016

Ce n'est pas tant la population mondiale qui pose problème, que sa concentration autour des richesses naturelles et des "moyens de production" (Marx dixit). Il reste énormément de place vide dans l'hémisphère nord, mais pour y faire quoi ? Le cas de la Chine est différent, car même si les conditions de vie sont en constante amélioration (qualitative et quantitative), plusieurs personnes m'on dit souhaiter émigrer "parce qu'il y a vraiment trop de monde". Là, on grimpe dans la pyramide des besoins de Maslow.

Écrit par : rabbit | 25/02/2016

"sa concentration autour des richesses naturelles et des "moyens de production" ?
Beaucoup de villes ne produisent que du parasitisme par rapport à la production ou à la vente. J'ai pu observer le premier supermarché ré-ouvert à Huambo après la guerre (mais qui a repris peu après) en 1992. De longues files d'autochtones attendaient d'y entrer pour acheter quelques bricoles qu'ils allaient revendre un sou ou deux plus cher un peu plus loin. Cela me semble une bonne image de la production urbaine de richesses...
Bien sûr qu'il y a encore des espaces que l'on peut construire. Il faut néanmoins s'occuper de l'approvisionnement en eau, en aliments et aussi de l'assainissement des déchets produits par ces habitants toujours plus nombreux. On peut tortiller la question dans tous les sens idéologiques, les faits sont têtus (oui, je sais).
Pour ce qui nous concerne, la Suisse, la population a doublé en 50 ans (de 4 à 8 millions) et on prévoit 10 millions d'habitants en 2030. (Dominique Bourg, prof de géo à l'UNIL). L'idéal des humains n'est pas de vivre dans un univers concentrationnaire où règnent une violence et une agressivité toujours plus grandes.
Nous suivons assez exactement en Europe la destinée de Rome et de son Empire.
Rome a aussi connu des vagues d'immigrations massives et à sa fin, il y avait un million d'habitants. Quand il a fallu se défendre contre les invasions barbares, les Romains se sont aperçus que leurs armées étaient précisément constituées des mêmes gens que ceux qui les envahissaient. Il y a déjà dans l'armée française des soldats qui refusent d'aller se battre contre leurs frères musulmans au Mali et ailleurs...
Quant aux autres pays européens, ils sont loin d'imaginer même se défendre d'une manière quelconque...

Écrit par : Géo | 25/02/2016

La prospective est une discipline magnifique, mais il est inutile de réfléchir à des problèmes futurs en cherchant des solutions dans le passé. Il y a des bulles qui se dégonflent d'elles-mêmes et des roseaux qui survivent aux tempêtes mieux que les chênes (et je ne parle pas des tigres et des dragons...). Ne me dites pas que vous accordez une telle importance à la pérennité de l'espèce dominante sur cette planète ? Géo, enfin...

Écrit par : rabbit | 25/02/2016

Le problème n'est pas dans la brousse africaine, les gens qui tentent d'y survivre évoluent lentement; il est plutôt dans les mégapoles où la société mue de façon permanente, en créant des dangers nouveaux qui se propagent ailleurs. Raison pour laquelle c'est intéressant de vivre en Chine: même s'il est compliqué d'obtenir ce que l'on veut avec des moyens financiers importants, comment font ceux qui ne les ont pas et en quoi leur mode de vie en est affecté. Vous répondrez que la même expérience est possible en Suisse, mais en Chine le phénomène est grossi 150 fois: Alain Peyrefitte disait d'ailleurs que la Chine est le laboratoire social du monde.

Écrit par : rabbit | 25/02/2016

"Raison pour laquelle c'est intéressant de vivre en Chine" Sans doute, sauf qu'il y faut une énergie et un désir qui font notre admiration mais pas notre envie...

"la pérennité de l'espèce dominante sur cette planète ? Géo, enfin..." En effet, ce n'est pas ma préoccupation. Vaut mieux pas, d'ailleurs...

Écrit par : Géo | 25/02/2016

"Illustration: de nombreux fossiles, ici de dinausore en 2001, ont été retrouvés en Patagonie."
24 heures a introduit sa propre réforme de l'orthographe...

Écrit par : Géo | 28/02/2016

Les commentaires sont fermés.