04/03/2017

Usages atypiques de la casserole domestique

Votre voisine Daisy Porchon est affligée de ce qu’on appelle peu poliment une voix de casserole. Une «phonation», disent les phoniatres, qui est à mi- chemin entre le coassement de la grenouille de bénitier qui entonne des psaumes le dimanche, et les enrouements de Carla Bruni-Sarkozy quand elle chante les performances de son mari. A Fribourg, on appelle ça «une voix de graillon». Elle agit désagréablement sur vos nerfs quand elle traverse planchers ou plafonds, à cause d’un tube de dentifrice que Monsieur Porchon n’a pas revissé.

La première utilité de la casserole fut, au XVIIe siècle, pour puiser de l’eau. Elle avait pour synonymes cassotte, cassole, casseron… En patois vaudois cassetta, ou cassette – oui, comme le coffret “gris-rouge» de l’Harpagon de Molière.

Leur préfixe sonore évoque un tintamarre cassant, une percussion spontanée frappée par le premier objet qui vient sous la main d’une ménagère que révulsent les dentifrices mal rebouchés. Ou dans celle d’un cuistot en colère contre son apprenti. La beigne du marmiton se désenflera, mais il s’en souviendra sa vie durant, tout en s’ingéniant à mitonner des recettes neuves dans une de ces maudites casseroles.

On en frappe beaucoup ces jours-ci en France, notre chère voisine (durant une campagne présidentielle dont le cours imprévisible fait sauter les digues). Notamment à l’entrée des meetings de François Fillon et Marine Le Pen, où l’on riposte en criant au complot - ou en brandissant des poêles antiadhésives.

« Je n’ai pas assez de voix pour hurler mon désespoir», déclare une manifestante qui, à ces deux geignards préfère l’ «un peu trop souriant» Emmanuel Macron. “Alors je fais le plus de tintouin possible avec mes casseroles; elles sont d’autant plus sonores qu’il n’y a rien dedans. Il m’arrive d’avoir faim.»

Cela dit, le recours à un attirail de cuisine pour faire du raffut était déjà en vogue au moyen-âge. Sous les fenêtres d’un notable aux mœurs scandaleuses, par exemple. Au XIXe siècle, la coutume se politisa pour récriminer contre les mesures autoritaires de Charles X, Louis-Philippe et Napoléon III.

En Suisse, on est de nature moins tumultueuse. On maugrée gentiment, on glisse son bulletin dans l’urne discrètement. Quelle idée ahurissante de tambouriner sur un caquelon, même en fonte?

Commentaires

La version américaine de l'expression “traîner une casserole“ est “to have a skeleton in the closet“ (avoir un squelette dans le placard). Selon le point de vue, on peut parler de moeurs politiques moins civilisées, ou dire que l'intérêt politique passe avant le droit et la morale.

Écrit par : rabbit | 04/03/2017

Oui, oui, on ne se souvient pas aussi facilement dans l'Europe très socialisante voire gauchisante des casseroles que la classe moyenne faisait tinter aux oreilles d'Allende, jusqu'à ce que Pinochet fasse un peu plus de bruit...
L'essentiel est après tout de ne surtout pas laisser l'adversaire politique s'exprimer. Ce qui est curieux, c'est que ceux qui font le plus de bruit possible réclament généralement la liberté d'expression pour eux-mêmes. Étonnant, non ?

Écrit par : Géo | 04/03/2017

Allez comprendre, Géo ! Quand le peuple va-t-il enfin reconnaître qu'il est le moins qualifié pour prendre son destin en mains ? C'est pourtant l'évidence pour ceux qui le regardent patauger dans la mélasse. Oui, les Chicago Boys ont fait du bon travail au Chili et le Vénézuela ferait bien de les contacter avant le désastre.

Écrit par : rabbit | 04/03/2017

"les Chicago Boys ont fait du bon travail au Chili" Cela dépend comme on voit les choses, et de ce que l'on sait. Kissinger, il fait partie des "Chicago boys", à vos yeux ? Entendons-nous bien : je ne suis pas en train de me faire une crise d'acné sénile et je suis particulièrement bien placé pour savoir que les militants du M19 auraient fait beaucoup plus de victimes que Pinochet, Videla et toutes les légions Condor réunis s'ils étaient arrivés au pouvoir. Mais oui, depuis GW II, je revendique mon anti-américanisme. Ces gars-là magouillent un peu trop sur notre dos, si vous voulez mon avis. Je savais depuis longtemps que Kissinger s'était arrangé pour faire liquider Aldo Moro par les Brigate Rosse - un ramassis de crétins facilement manipulables - pour cause de "compromis historique", qui aurait fait entrer des communistes dans un gouvernement d'un pays de l'OTAN. Hier soir, excellent reportage sur "Toute l'histoire", qui nous explique les manigances américaines - et anglaises, leurs caniches...- pour rouler les Suédois avec de pseudo-sous-marins russes. Et Gorbatchev, peut-être le seul honnête homme politique du 20ème siècle, de nous expliquer qu'un compromis allait être trouver entre la Suède et l'URSS dans le domaine de la sécurité. Malheureusement, Olof Palme a été éliminé deux ou trois semaines avant. On se demande bien par qui, hein ?

Écrit par : Géo | 06/03/2017

Ce sont les économistes de l'Ecole de Chicago, pas les barbouzes d'un service tellement secret que nul ne connaît son existence. Accorder un crédit sans réserve à un média européen, tient du mysticisme ou du reconditionnement idéologique. En particulier à ceux qui prétendent révéler en exclusivité des conspirations mondiales, en collectant des faits dispersés pour rendre leur théorie vraisemblable. Il m'a semblé vous avoir vu perplexe devant certaines énormités diffusées par Arte, Euronews ou TV5 Monde, et servies réchauffées par la RTS. Alors pourquoi cette soudaine “Obsession anti-américaine“, selon la formule de Jean-François Revel ? Il serait temps de reprendre un bouquin qui n'a rien perdu de son acuité à l'ère sociofasciste.

Écrit par : rabbit | 06/03/2017

"Alors pourquoi cette soudaine “Obsession anti-américaine“" Tout simplement parce qu'on les voit venir à propos de la Russie. Il y a les atlantistes et les continentaux, rabbit. Nos intérêts à nous sont très loin de ceux des atlantistes. Tant qu'il y a contradiction entre ces deux camps, il faut se méfier de toutes les idéologies. Le communisme est mort depuis longtemps s'il a jamais existé, ce n'est pas à un vieux capitaliste pro-chinois qu'on va l'apprendre...
Restent les vieilles haines saxonnes contre les Slaves. On est de retour chez Cro-magnon...

Écrit par : Géo | 06/03/2017

En effet, les Chevaliers Teutoniques et les Porte-Glaive ont fait du bon travail dans ces contrées barbares. Cela dit, j'ai tendance à considérer les USA comme une ancienne colonie: on y ressent le même sentiment d'incomplétude que dans d'autres ex-colonies. On est ni tout à fait en Europe, ni tout à fait ailleurs. Quant à la Russie, que j'ai survolée plusieurs fois d'un bout à l'autre, c'est le grand vide: pas un moujik en vue entre Moscou et Novossibirsk (de là, il faut virer à droite vers la Mongolie). Alors, de quoi avez-vous peur ? Evidemment, même si le communisme paraît éteint, il y aura toujours des frustrés pour souffler les étincelles. Alors que la Chine, Monsieur Géo, c'est carrément une autre planète...

Écrit par : rabbit | 06/03/2017

Juste une petite note avant tout : Savez-vous que les Teutons sont une tribu helvète ? Les Helvètes, la plus grande et plus forte tribu gauloise, dont le territoire s'étendait jusqu'à Amiens. Et qui avaient une écriture, contrairement à ce que pensent quelques archéologues de salon : ils écrivaient en grec...

Source : L'an -58 Les Helvètes, archéologie d'un peuple celte, Gilbert Kaenel, Presses polytechniques et universitaires romandes, Lausanne, 2012.

Après ce petit moment de cocoricos helvétiques - nous aussi nous savons chanter les pieds dans le fumier...-, je me permets de vous faire remarquer que vos sympathies américaines vont bientôt avoir de la peine à cohabiter avec vos sympathies chinoises...

Et à propos : que pensez-vous de mon idée qu'en fait la Corée du N sert de laboratoire pour la Chine, pour tester la résistance des idiots pro-occidentaux ?

Écrit par : Géo | 07/03/2017

Une Weltanschauung que ne partage pas 18.84 % de la population mondiale. Mais, n'allez pas imaginer qu'une majorité de 81.16 % se range à votre avis. Des expérience récentes ont montré que l'intervalle de confiance des sondages d'opinion sur des sujets politiques, était égal à celui du pifomètre. Le pile-ou-face a l'avantage de fournir un résultat indiscutable, malgré une probabilité de 50 %. Bon, où en étions-nous ? Ah oui : une fois pour toutes, Monsieur Géo, considérez le monde comme un supermarché, où rien ne s'oppose à ce que vous achetiez en même temps du Coca-Cola et du riz gluant. Et comme vous le savez, le supermarché du monde se trouve à Ywu (100 km au sud de Hangzhou, où a eu lieu le sommet du G20 en 2016), d'où proviennent tous les drapeaux utilisés lors de l'inauguration du 45e président américain. Ceci explique-t-il cela ? En partie, car il faut encore vous préciser que pour la Chine, la RPDC est aussi embarrassante qu'un centre de réfugiés dans le canton d'Appenzell AI.

Écrit par : rabbit | 07/03/2017

"pour la Chine, la RPDC est aussi embarrassante qu'un centre de réfugiés dans le canton d'Appenzell AI."
La Chine émet de grandes protestations à la nouvelle de l'implantation d'un système de défense anti-missiles en Corée du sud.
Étonnant, non, dans votre optique ? Ils ont l'air de s'offusquer des pitreries de Kim-Jong-machin, mais en fait, ils testent le système de défense des Japs ?

Écrit par : Géo | 07/03/2017

Dix minutes après mon post, j'apprends que c'est le sujet de C dans l'air...
Je dis ça, je dis rien...

Écrit par : Géo | 07/03/2017

Encore un mot et j'envoie les coordonnées GPS de votre maison au Petit Kim pour tester un missile à trèèèèèèèèès longue portée...

Écrit par : rabbit | 07/03/2017

J'ai pas l'impression que cela va m'empêcher de bien dormir. Ils ont encore quelques progrès à faire, vos copains zinzins...

Changeons de sujet : vous avez horreur des J.O. ? Moi aussi. Mais votez pour ceux prévus en Valais : ils vont nous débarrasser des raffineries du Rhône, la honte du Valais depuis 65 ans...
Et moi j'habite en face...
Viva el Comandante Che Constantino.

Écrit par : Géo | 07/03/2017

« j'apprends que c'est le sujet de C dans l'air...»

"c dans l'air" (Lagardère), ça fait un moment que "c me gonfle". Toujours les mêmes invités qui ramènent leur science à géométrie variable, selon d'où souffle le vent. Et puis cet omniprésent Barbier de l'Express (Groupe SFR*), russophobe au possible comme tous ses collègues du groupe qui l'emploie.

Curieusement, pourquoi Franz-Olivier Guiesbert n'est jamais invité ?

(*) https://fr.wikipedia.org/wiki/SFR_Presse

Écrit par : petard | 07/03/2017

« Mais votez pour ceux prévus en Valais : ils vont nous débarrasser des raffineries du Rhône, [...]
Et moi j'habite en face...»

Et toujours a couverture à soi... un vrai PLR qui s'ignore.

Écrit par : petard | 07/03/2017

Je crois savoir que vous appréciez les haïkus, Monsieur petard:

La plainte des corbeaux
Sur la campagne enneigée;
Le vent seul répond.

Écrit par : rabbit | 07/03/2017

«Je crois savoir que vous appréciez les haïkus»

Mmh ! Je préfère quand-même les sous.. chis...

Écrit par : petard | 08/03/2017

"Et toujours a couverture à soi... un vrai PLR qui s'ignore."
Qui ne s'ignore pas du tout...voudrais bien savoir pour qui voter d'autre, tiens...
Et à part ça, ces saloperies de raffineries, il faudra bien s'y affronter. Et si cette occasion des JO ne se concrétise pas, on les aura sur le dos jusqu'à la fin de l'humanité, c'est couru d'avance.

"c dans l'air" (Lagardère), ça fait un moment que "c me gonfle".
Tu n'as pas compris, petard. C dans l'air, cela veut dire "c'est dans l'air". Donc "c me gonfle" ne veut pas dire grand chose. Cela dit, il y a effectivement un peu toujours les mêmes têtes. Barbier n'est pas le pire, loin de là. Mais d'une manière générale, le niveau est assez élevé. Et puis chez nous, on a "Infrarouge". Cela devrait rendre modeste...

Écrit par : Géo | 08/03/2017

« voudrais bien savoir pour qui voter d'autre, tiens...»

Je savais pas que voter était une addiction... comme fumer, boire et chanter...

Quand on sait pas pour qui ou quoi voter, on vote pas. C'est tout.

Écrit par : petard | 08/03/2017

Je vote pour le moins pire. Parce que d'autres ne se gênent pas, eux, de voter pour les pires...
Ce n'est pas une addiction, c'est un devoir. Civique.

Écrit par : Géo | 08/03/2017

Partout on s'invente des droits nouveaux, de façon à se déresponsabiliser au profit d'un hypothétique gouvernement mondial et vous, Monsieur Géo, vous vous imposez un devoir illusoire et déplaisant au bénéfice de magouilleurs que vous entretenez par vos impôts. «La fontaine elle-même dit qu'elle a soif» (Cicéron, “Ad Quantum fratrem“, III, 1,4).

Écrit par : rabbit | 08/03/2017

Erratum clavis: “ad quintum fratrem“, puisqu'il s'agit de Quintus.

Écrit par : rabbitus | 08/03/2017

Ni illusoire, ni déplaisant, où allez-vous chercher ça ? Et puis les droits nouveaux...L'autre jour, on entendait des auditeurs ou auditrices se plaindre que l'émission "On en parle" parle de "fistfucking" jusque dans les moindres détails à 9h le matin, quand les enfants écoutent la radio dans la voiture avec maman. On peut enfoncer le bras jusqu'à l'épaule, dit la sexologue d'Orbe, qui abuse de son patronyme vaudois pour nous faire oublier qu'elle n'a pas le début du commencement de la culture des gens de ce pays...
Ouais, tu parles. J'ai vu un inséminateur faire ça à une vache, mais je doute qu'un être humain s'en sorte vivant. C'est vrai qu'à ce niveau, mes connaissances sexuelles sont assez faibles...

Écrit par : Géo | 08/03/2017

C'est ce que je crains, mon bon Géo. Orbe a connu une notoriété salace à l'époque franque, mais ce n'est pas une raison pour en conserver les moeurs. Brunehaut n'est pas au nombre des walking deads qui animent les soirées trip hop de la cité transjurane.

Écrit par : rabbit | 08/03/2017

Tiens, avant que les commentaires ne se ferment : vous avez certainement autre chose à faire que regarder la téloche le vendredi soir mais ce n'est pas mon cas. Mes amis habitent tous à des distances telles qu'on se demande à trois fois si cela vaut bien la peine de faire tous ces kilomètres pour finalement se redire pour la énième fois que...
Donc sur Arte hier soir, Joan Baez. J'avais oublié, depuis le temps, pourquoi j'étais gauchiste à cette époque. Et évidemment, quand on a que Michel Bühler, on tombe dans la haine de soi (et de Michel Bühler, bien sûr). Mais Joan Baez ! Geeezes, rabbit, vous devez regarder ce docu. Je sais que vous êtes une sombre brute primaire, avide de profits immédiats et jouissant de mettre au chômage le plus d'honnêtes ouvriers possible, bref un vrai bûcher des vanités à vous tout seul, mais là, vous avez peut-être un vague espoir de redevenir humain en simplement regardant ces archives...

Écrit par : Géo | 11/03/2017

D'abord sachez, rocambolesque Géo, que j'ai mon casque Bose vissé sur la tête pendant que j'exploite la misère humaine. Et qu'écouté-je ? Les “tunes“ qui ont meublé mes oreilles entre 1966 et 1972 (après ça s'est gâté) et qui ont souvent été en relation avec des événements particuliers aux States ou chez Rabbit. Si vous vous souvenez du contenu du juke box du Barbare en 1966, vous êtes sur la bonne voie. Concernant Joan Baez, évidemment, à ranger à côté de Bob Dylan. Par contre, si elle fait très bonne figure sur la dizaine de CDs qui composent ma rétrospective des American Folksongs (avec Pete Seeger et Woody Guthrie), je dois avouer que le militantisme affairiste (ou conformisme bien-pensant ?) des années suivantes a vite fini par me lasser. Sob !

Et puisque je vous ai sous la main et pour répondre à votre intérêt sur les finances de la France, tel que vous l'exprimiez chez M. Montabert, voyez ce qu'il en est du compte courant (un composant de la balance commerciale) de 4 pays à la fin de 2015:
- Chine + 330 milliards USD
- Allemagne + 285
- Suisse + 76
- France - 24
Grosso modo, cela montre la différence entre l'épargne et l'investissement d'un pays. Un excédent indique que le pays est prêteur au reste du monde, alors que déficit indique qu'il s'agit d'un emprunteur. Ramené au niveau de la balance commerciale un excédent du compte courant signifie généralement que le pays est exportateur et a une balance commerciale positive. Dans le cas qui vous préoccupe, je propose de débiter la France en morceaux et de les vendre aux pays qui ont un excédent. Si vous êtes partant, on commence à tronçonner dès lundi.

Écrit par : rabbit | 11/03/2017

Avec des défenseurs tels que vous, le HMS Sheffield voguerait gaîment sur les eaux et les gens s'imagineraient qu'Exocet est une marque de cure-dents...
Vous avez pensé à vendre vos conseils à FiFi ? Mais il faudrait renoncer à vos idées de tronçonneuse. J'ai une forêt entière à votre disposition, si cela vous tente pour vous défouler...

Écrit par : Géo | 11/03/2017

L'économie forestière, c'est intéressant pour autant que de minces revenus arrivent encore à couvrir les frais d'exploitation, que les pluies acides et les insectes asiatiques ne détruisent pas les arbres et que Monsieur Broulis ne s'imagine pas traquer des patrimoines camouflés sous la frondaison. Il y a des fonds de placement qui y croient. Lorsqu'il n'y aura plus de forêts ailleurs, je viendrai tronçonner vos arbres.

Écrit par : rabbit | 12/03/2017

Les commentaires sont fermés.