04/09/2018

Sont elles faites d’ailes ou de dents?

Si le cycle saisonnier des libellules commence en mars, c’est septembre qu’elles profilèrent avec diversité. Moins hargneuses que le frelon, plus corsetées que le bourdon mais pas zonzonnantes, elles rivalisent d’élégance avec les lépidoptères du parc Denantou, alors qu’elles ne sont pas des papillons. A l’école de Montchoisi, Mlle Perruchard, était formelle: «Elles appartiennent à l’ordre des odonates, du latin odonata, du grec odon, «dent», et du suffixe ate, «pourvu de », nasillait-elle. Car leurs mandibules très dentées en font de redoutables prédatrices.» Mais notre prof ne leur ressemblait que par son échine gracile…

D’où vient ce nom de libellule? La réponse des entomologistes varie. En France, son origine serait moins belliqueuse: de libellus, qui, dans la langue de Virgile, signifie «petit livre». Allusion à leurs ailes qui sont un rien relevées aux marges en feuillets de calepin. En Espagne, on associe ce nom à libra, qui en latin désigne la balance, et dont il serait un diminutif évoquant les élytres de l’insecte, leurs oscillations métalliques, leurs notes heureuses de clavecin. 

Au prisme d’un microscope, l’aile nervurée de la libellule scintille telle la résille grise d’un vitrail néo-gothique. (Même si, chez l’agrion mâle, l’abdomen vire au turquoise des mosquées persanes.) On l’a comparée à la toile de l’araignée épeire des jardins, et, au Japon, à l’île centrale de l’archipel à cause de sa silhouette dentelée et de ses franges soyeuses.

Or cette fine demoiselle des marécages et fontaines est dotée d’une forte mâchoire et d’une musculature herculéennes qui lui permettent de capturer ses proies en plein vol, en les désarçonnant par des acrobaties irrégulières. Il lui arrive de planer sur place comme l’hélicoptère, ou à reculons comme le colibri, puis de plonger en piqué tel l’épervier sur d’autres insectes, parfois aussi lourds qu’elle. Sachant qu’elle-même pèse un gramme et quelque, pour un fuselage de 8 cm et une envergure de 10, il s’agirait de paons de nuit, de papillons sphinx tête-de-mort, voire d’autres libellules! Ces trophées, elle les transporte durant 4 jours sur une distance de 94 km, et à la vitesse de 36 km/h, pour enfin les mastiquer à son aise sur le pétale d’un nénuphar blanc, ou la branche d’un genévrier sicilien.

Suivra une digestion méditative toute libellulienne.

Commentaires

Qui dit libellule pense moustique et réciproquement. Or il n’y a pas de moustiques cette année et je me demande ce qu’en pensent les camarades libellules...

Écrit par : Géo | 04/09/2018

蜻蜓点水 => sens littéral : «libellule + pointer/poindre + eau» => sens allégorique : «vol d'une libellule à la surface de l'eau quand elle vient y déposer ses oeufs» => sens proverbial: «ne faire qu'effleurer les choses».

Écrit par : rabbit | 04/09/2018

Celle-cidans mon salon
https://4.bp.blogspot.com/-8kEgN34HpL4/UhTTP0ifsdI/AAAAAAAAHdY/4toTQdnj_KY/s1600/DSC09365.JPG

Celle-là à l'extérieur dans ma plante (plus difficile à voir il faut zoomer un max)
https://4.bp.blogspot.com/-8kEgN34HpL4/UhTTP0ifsdI/AAAAAAAAHdY/4toTQdnj_KY/s1600/DSC09365.JPG

Ces photos datent de 2013 et depuis ma plantes polygala est morte.

C'est la deuxième année où il n'y a pas de moustiques !

Écrit par : Ambre | 05/09/2018

Rectification deuxième photo

https://4.bp.blogspot.com/-7OUv6GP-HFo/UXlCo0DsdnI/AAAAAAAAG_g/UZQz2_Tr718/s1600/DSC08703.JPG

Écrit par : Ambre | 05/09/2018

Plus de moustiques...excès de libellules ? Moins de passereaux, trop de corvidés ?

Écrit par : Géo | 05/09/2018

Plus de lapins, moins de renards ? Plus d’Africains, moins d’Européens ? On dirait du malthusianisme, voire même du climatophilisme, Monsieur Géo.

Écrit par : rabbit | 05/09/2018

Du malthusianisme ? Ciel quelle horreur ? Vous fonctionnez selon un mode binaire, rabbit. Les écolos accusent les humains, je me pose des questions sur nos amies les corneilles...

Écrit par : Géo | 05/09/2018

"Je me pose des questions sur nos amies les corneilles".

Je me pose la question si cette phrase est ironique, sceptique ou si vraiment les corneilles sont vos amies ?

Les choucas sont mes amis ! Sans ironie.

(Je regarde La route des Grandes Alpes. Splendide)

Écrit par : Ambre | 05/09/2018

Comment différencier le grand corbeau et le corbeau freux, de la corneille et du choucas ? Voilà qui répondra à l’attente impatiente de notre jeune public anti-spéciste : http://natureln.librox.net/spip.php?article185

Écrit par : rabbit | 06/09/2018

Par contre, en Chine, le besoin de donner un nom particulier à chacun de ces machins volants n’aiguise pas vraiment les consciences. Ainsi, “corbeau” se dit 乌鸦 ou “genre d’oiseau noir”. Pourquoi se compliquer la vie ?

Écrit par : rabbit | 06/09/2018

Nos amies les corneilles? Disons que je suis malthusien à tous les niveaux : trop d’humains,trop de corvidés...

Écrit par : Géo | 06/09/2018

S'il fallait en sauver un seul, ce serait celui-ci :
« Certes, l'exemple est rare et digne de mémoire,
De trouver dans la fuite un chemin à la gloire. »
Pierre Corneille : “Horace“ (1640)

Écrit par : rabbit | 06/09/2018

Le site que vous citez Rabbit explique parfaitement les différences et vous pouvez même entendre les cris de chaque oiseau. Le "tchok tchok" du choucas est le plus agréable. C'est le plus sympathique il est plus petit que le corbeau et la corneille, plus dodu et a une tête plus ronde. C'est mon CHOUCHOU.

Écrit par : Ambre | 06/09/2018

Il ne reste plus qu'à en attraper un pour décorer votre intérieur. Géo va se faire un plaisir de grimper sur les sommets environnants pour dénicher la bête et on vous l'envoie par DHL. Autre chose pour vous être agréable ?

Écrit par : rabbit | 06/09/2018

Je les aime en liberté.
Pour m'être agréable, je veux bien que vous m'offriiez cette "peinture" (même une reproduction faite par vous, hi !) de ce peintre Chinois, Chu Ta Bada Shanren

https://i.pinimg.com/originals/cd/e8/33/cde833c54c17eb663fd5c0972ed846d7.jpg

que j'ai trouvé ici

https://www.peinture-chinoise.com/articles/grands-peintres

Écrit par : Ambre | 06/09/2018

C'est l'un des derniers princes de la dynastie Ming qui la peint. Leur nom de famille est Zhu (朱) : ils sont encore plus de dix millions en Chine, mais j'en connais heureusement deux ou trois. Je vais donc leur demander s'ils possèdent l'orignal du tableau ou s'ils peuvent vous en peindre un autre. Ça joue comme ça ?

Écrit par : rabbit | 06/09/2018

.. qui l'a peint...

Outre ces chinoiseries de bon goût, les indicateurs sont formels : Géo devrait se préparer, l'Euro est presque à point.

Écrit par : rabbit | 06/09/2018

Nous nous sommes éloignés de la libellule.
Avant de bayer aux corneilles, je passe à Philomena ;-)

Écrit par : Ambre | 06/09/2018

Je parierais que vous confondez choucas et chocards, comme le 99% des abrutis qui nous entourent...

Écrit par : Géo | 06/09/2018

Abruti vous-même.

Écrit par : Ambre | 06/09/2018

Chocard, je ne sais pas ; mais un tocard, on le reconnaît à un kilomètre.

Écrit par : rabbit | 07/09/2018

Le tocard a-t-il les dents jaunes, euh! je veux dire le bec jaune? Mmm!
Allez, ne nous fâchons pas.
Une nouvelle journée commence, combien d'abrutis allons-nous croiser...

Écrit par : Ambre | 07/09/2018

Pour rester dans le domaine des oiseaux,
j'ai bien envie d'aller golfer à Jersey
http://royaljersey.getrefined.com/cirl-bunting-update/
Je cherche un partenaire.
Si un golfeur sexa ou septua (sexy) passe par ici...
(*_*)
Attention, dress code exigé et exigeant
http://www.royaljersey.com/page.aspx?pid=20491
Humour exigé or course.
Hi!

Écrit par : Ambre | 07/09/2018

Very nice place indeed... Victor Hugo faisait tourner les tables à Jersey.
Il est passé par ici, le golfeur du bois, mesdames ; il est passé par ici, le golfeur du bois joli.
Il repassera par là, le golfeur du bois, mesdames ; devinez s'il est ici, le golfeur du bois joli.

Écrit par : rabbit | 07/09/2018

Voyez ça Rabbit, incroyable.
http://french.peopledaily.com.cn/Culture/n3/2017/1107/c31358-9289380.html

Écrit par : Ambre | 07/09/2018

Par saint Ignace ! Mais que n'ont-ils pas encore inventé, les lascars ?!

Pétition en faveur du vote électronique pour les Suisses de l'étranger, dont votre serviteur :
http://aso.ch/fr/information/newsletter/archives-ose-info/ose-info-special-evoting#a582

Écrit par : rabbit | 07/09/2018

Ambre a toutes les raisons de se sentir patraque aujourd'hui, puisque c'est 白露 (báilù = rosée blanche). Quinzième période solaire, 白露 débute lorsque le soleil est à la longitude 165° (entre le 7 et le 9 septembre, selon les années) et se termine lorsqu’il est à longitude 180° (entre le 22 et le 24 septembre). Période redoutable sur le plan de la santé, selon les Chinois, particulièrement pour ceux qui ont de nombreux kilomètres au compteur.

Écrit par : rabbit | 08/09/2018

Merci pour les kilomètres au compteur;-))
Mais je suis patraque TOUT LE TEMPS.

Écrit par : Ambre | 08/09/2018

Désolé ! C’est pourtant le sujet qui monopolise les conversations entre retraités sur les réseaux sociaux en Chine. Les Bretons ont la solidité et longévité des menhirs, c’est bien connu depuis Assurencetourix.

Écrit par : rabbit | 08/09/2018

Patraque tout le temps ? Septuagénaire patraque tout le temps recherche septuagénaire sexy et idiot pour s’occuper d’elle...

Écrit par : Géo | 08/09/2018

Pauvre Géo, quel triste sire vous êtes. Vous manquez sacrément d'humour. Et comme dirait l'autre : allez VFF.
Patraque mais bien tonique. Hugh!

Écrit par : Ambre | 08/09/2018

@ Rabbit : dans ma famille à une exception près- pour le moment - on meurt avant 74 ans. Un bel âge pour se faire la malle.

Écrit par : Ambre | 08/09/2018

Inutile de patraquer davantage, Ambre, Umberto Eco a déjà répondu à Géo : «La bêtise, c'est une question de cocktail : le bon Dieu n'avait pas beaucoup de temps pour faire son monde, la distribution fut incertaine et inégale. Le prix à payer pour avoir Einstein d'un côté, c'est d'avoir un imbécile de l'autre côté !»

Écrit par : rabbit | 08/09/2018

"Pauvre Géo, quel triste sire vous êtes. Vous manquez sacrément d'humour." J'ai comme la vague impression que je ne suis pas seul dans ce cas. Enfin, disons une fois de plus que nous n'avons pas le même. Ou serait-ce une question de logique ?
1. "Je cherche un partenaire.
Si un golfeur sexa ou septua (sexy) passe par ici...
(*_*)
2. "Mais je suis patraque TOUT LE TEMPS."
donnent en logique MASCULINE : "Septuagénaire patraque tout le temps recherche septuagénaire sexy et idiot pour s’occuper d’elle..."
Ce qui donne raison à Umberto Eco, soit dit en passant. Merci, rabbit.

Écrit par : Géo | 09/09/2018

Donc, selon Umberto Eco toujours, Géo ne serait rien de moins qu'un poète : «Les poètes font de l'ambiguïté substantielle du langage la matière même de leur travail. Ils cherchent à exploiter cette ambiguïté pour en faire sortir, non un surplus d'être, mais un surplus d'interprétation» ? C'est Ambre qui va être surprise.

Écrit par : rabbit | 09/09/2018

"C'est Ambre qui va être surprise." Mais non, Ambre c'est l’Éternel Féminin. Un être fait de pure mauvaise foi et donc jamais surpris de quoi que ce soit, si ce n'est peut-être de constater que si ses stratagèmes fonctionnent avec de vieux débris au cerveau maintes fois retapé à la diable, ce n'est pas toujours le cas.
Vous verrez, elle nous fera le coup de Mistinguett dix ans après l'échéance des trois ans...
On parie ?

Écrit par : Géo | 10/09/2018

Vous pouvez y aller, je suis blindée...

... bonne continuation.

Écrit par : Ambre | 10/09/2018

Ce blindage expliquerait peut-être le manque d'humour, Mme Panzer...

Écrit par : Géo | 10/09/2018

Normalement, Géo devrait être en train de vendanger. Je me demande qui il a engagé pour gâcher autant d’octets en son nom : un saisonnier Bantou ou un immigré Ouzbek ? À moins qu’il se soit offert un robot ; dans ce cas, il aurait pu investir sur un modèle 4.0 et non celui d’entrée de gamme qui ne parle même pas breton.

Écrit par : rabbit | 10/09/2018

Ô Rabbit ^_^, si vous n'existiez pas, je vous inventerais. Ce dernier commentaire me fait pleurer...de rire. Thank's.

Écrit par : Ambre | 10/09/2018

Vous allez décidément très bien ensemble. Mais ce n'est pas une bonne nouvelle, pas plus pour vous que pour le reste de la blogosphère...
Parce que dans le genre gaspilleur d'octets, vous faites chaque jour très fort.
Mais cela fait rire Ambre. Cela doit bien être la seule...

Écrit par : Géo | 11/09/2018

Cela me plaît assez d'en finir ainsi. Ce blog aura droit au name dropping permanent d'un certain et des glapissements d'aise alliés aux couinements d'approbation de sa groupie. Bonne chance et comme vous dites, bonne continuation...
Ciao !

Écrit par : Géo | 11/09/2018

Comptez sur moi pour redonner le sourire aux dames qui l'ont perdu à cause d'un troglodyte alpin.
Géo est certainement à l'approche d'un nouveau cycle biologique : nous verrons combien de temps celui-ci va durer.

Écrit par : rabbit | 11/09/2018

Les commentaires sont fermés.