21/04/2019

La grotte de Vallorbe et sa fée Frisette

Les jours tiédissent et d’aucuns redoutent qu’ils ne soient avant-coureurs d’une canicule avancée, la roulette saisonnière devenant si capricieuse! Pour conjurer ces craintes avant qu’elles ne se justifient, on ira prendre un bain de fraîcheur émotive à Vallorbe, dans ses Grottes aux fées. Situées au nord-ouest de l’échancrure du hameau de Là-Dernier, on les a rouvertes au début de mars. En 1823, le naturaliste veveysan Louis Levade les compara à «un temple gothique dont la nef serait dégradée». Elles sont encore jalonnées non pas de gravats, mais d’éboulis qui ont des millions d’années! Au déni de toute géométrie, leurs deux «porches» d’entrée sont à voussure plus asymétrique qu’en ogive médiévale. Un sol argileux retentit sous vos pas comme au-dessus d’un gouffre, mais il y chuinte un ruissellement argentin à l’oreille, argenté au regard: celui d’eaux sédimentaires tombées des sommets du Jura, et qui, après y avoir sculpté une somptueuse oeuvre érosive, iront alimenter une Orbe encore jeunette. Cette belle rivière tire sa source au lac français des Rousses, devient vaudoise jusqu’à devenir la Thièle à Yverdon et se noiera dans le vaste bassin hydrologique du coeur rhénan de l’Europe.

Il y a quinze ans, ces deux entrées menaient à des cavités distinctes et superposées. Elles sont désormais reliées pour vous faire admirer des galeries elliptiques aux parois marneuses gris-bleu, à draperies plissées comme les rideaux mauves de la cuisine de votre tante Ida, à stalagmites s’élevant en tourtes pâtissières, à stalactites qui, des voutes, descendent en tiges oblongues et safranées. Puis d’autres contritions bizarroïdes appelées les «excentriques». Parfois en forme d’un vieux chewing-gum mâchouillé…

En 2008, une troisième ouverture y a été percée qui, elle, conduit à une grotte dite des «Follatons», du nom de farfadets espiègles et farceurs, souleveurs de jupons et à nez pointu. C’étaient les modestes cousins de fées locales, elles-même moins prestigieuses au plan mythologique que celles de la forêt bretonne de Brocéliande et avaient pour noms Mélusine, Morgane, Viviane. Et pour amant ou mentor rien moins que Merlin l’Enchanteur! 

Non, les nôtres de Vallorbe se prénommaient Suzetta, Frisette, Bedoumette. Elles avaient l’accent joliment gommeux du Pied du Jura et «fréquentaient» de loin en loin le brave Sylvestre. 

Un forgeron hirsute qui martelait timidement dans le site de Cugillon. 

 

Commentaires

Au début des années 1960, le jeune Rabbit suivi de ses parents exténués, arpentait fébrilement cette région minérale au décor mésozoïquesque, lui rappelant les meilleures scènes du film «Voyage au Centre de la Terre» (1959). Lorsqu'écartant un bouquet de fougères géantes, il fut confronté à une scène fantastique : des hommes-grenouilles aux tenues spatio-temporelles disparaissaient l'un après l'autre dans l'eau sombre et menaçante d'une résurgence de l'Orbe. La conclusion de l'aventure qui débutait ce jour-là, se visite aujourd'hui à pieds secs. Une génération plus tard, c'est flanqué d'un Junior enthousiaste que l'on voyait encore Rabbit explorer une cavité voisine. Celle-là même où sa chienne husky avait eu quelque réticence à entrer au début des années 1970.

Écrit par : rabbit | 21/04/2019

Mais que d'enchantement !

Le monde et spécialement durant ces fêtes de Pâque, est merveilleux et enraciné dans la prose !

Attention, méfiez-vous de l'eau qui dort !

Écrit par : Victor | 22/04/2019

Aucune crainte à avoir, les Vaudois ne boivent jamais d'eau.

Écrit par : rabbit | 22/04/2019

Deux départs de feux sur Notre Dame selon un croquis du chef des pompiers de Paris :

Il y avait bien 2 colonnes de fumées jaunes juste après le départ des feux, bien sûr, toutes les vidéos illustrant les départs de ces deux feux aux fumées jaunes (thermite) ont été censurées dans les minutes suivant les intox propagée par micron dans les minutes suivant le drame !

Bien sûr qu’il y avait deux départs de feux quelques minutes après les premières alertes !

Et ce serait accidentel !!

Cette photo montre bien que le feu était bien développé au dessus de la crypte tandis qu’il sévissait autour de la flèche :

https://www.voaafrique.com/a/gigantesque-incendie-%C3%A0-la-cath%C3%A9drale-notre-dame-de-paris/4876558.html

Egalement, une vidéo où l’on voit plusieurs individus présents sur le toit de Notre Dame au moment que les fumées ont commencés :

https://www.youtube.com/watch?v=3_eRNLs3VF4

Écrit par : Victor | 22/04/2019

Notre-Dame de Paris : le dessin qui a aidé les pompiers le soir de l’incendie et qui évoque bien deux foyers


http://www.alterinfo.ch/2019/04/22/notre-dame-de-paris-le-dessin-qui-a-aide-les-pompiers-le-soir-de-lincendie-et-qui-evoque-bien-deux-foyers/

Écrit par : Victor | 22/04/2019

«À supposer que l’univers soit infini, nous nous retrouvons face au paradoxe de l’éternel retour, soulevé entre autres par Nietzsche : parce qu’il existe un nombre infini de régions semblables à celle où nous habitons, et parce que le nombre de particules élémentaires dans chacune de ces régions est fini, ces particules ne peuvent être arrangées qu’en un nombre fini de combinaisons. Les conditions et le contenu de ces régions doivent donc nécessairement se répéter.» (*) En conséquence de quoi, on peut raisonnablement croire à l'existence de régions de l'univers où Notre-Dame de Paris est intacte. À défaut de pouvoir (pour l'instant) aller les visiter toutes, il est réconfortant de savoir que cela est théoriquement possible. Sinon, à quoi servent le religions si la science ne peut nous combler de certitudes ?

(*), Thuan Trinh XUAN, «Désir d'infini : Des chiffres, des univers et des hommes», Temps des sciences, chez Fayard.

Écrit par : rabbit | 22/04/2019

rabbit, il fit li ofs !

Écrit par : Victor | 23/04/2019

Mais ce que je préfère, c'est la partie-cul !!

Écrit par : Victor | 23/04/2019

Partant de l'idée que «Dans un monde gouverné par une succession de miracles, œuvre d’un Dieu irrationnel sujet à des lubies soudaines, on serait forcé d’attendre chaque nouvelle catastrophe dans un état de perplexité passive. L’image d’un tel monde est donnée par le jeu de croquet d’Alice au pays des merveilles, où les maillets sont des flamants roses ; les boules, des hérissons qui se déroulent tranquillement pour partir vaquer à leurs affaires ; les arceaux, des soldats sortis d’un jeu de cartes, également sujets à des initiatives locomotrices personnelles ; tandis que les règles y sont les décrets de l’irritable et imprévisible Reine de cœur » (*), nous pouvons parfaitement supporter de vivre dans un climat d'évidente incertitude, où Victor, Corto et Babdcox57 sont une seule et même personne ; où Magnolia est Myriam Belakovsky et où Géo, Rabbit et Pierre Jenni ne font qu'un. Gilbert a créé le monde dans lequel évoluent ces personnage ambivalents (d'aucuns prétendent qu'ils sont les fruits contingents de sa propre imagination); mais si “ses desseins sont insondables, il construit leur route à l'aide de leurs propres pas“ (comme aurait pu dire Paul Coehlo).

(*) Norbert Wiener, «La Cybernétique. Information et régulation dans le vivant et la machine», Sources du savoir, Le Seuil.

Écrit par : rabbit | 23/04/2019

Alice, la reine de la glisse !

Musée des automates !$


Centre international de la Mécanique d'Art (CIMA)

Écrit par : Victor | 24/04/2019

«We have norms for a vast number of categories, and these norms provide the background for the immediate detection of anomalies such as pregnant men and tattooed aristocrats.» (*) And the author could have added: «... as well as a smart Corto and a brilliant Victor».

(*) Daniel Kahneman, «Thinking, Fast and Slow», Penguin Books Ltd.

Écrit par : rabbit | 24/04/2019

Rabbit, t'es en train de te faire niquer par la tortue !!

Écrit par : Victor | 26/04/2019

Comment l'univers pourrait-il être à la fois infini et courbe ?
Je ne vois que serpent qui se mord la queue.

Écrit par : Pierre Jenni | 27/04/2019

«Rappelons que l’univers peut avoir une courbure positive comme celle de la surface d’une sphère (l’analogie n’est pas rigoureusement exacte, car la surface d’une sphère est à deux dimensions, alors que l’espace est à trois dimensions, mais elle permet de stimuler notre intuition), négative comme celle de la surface d’une selle de cheval, ou nulle comme celle de la surface d’une nappe de table. La réponse à notre question du début – l’univers est-il fini ou infini ? – est simple et directe si l’univers a une courbure positive : un univers courbé positivement (celui décrit par la géométrie riemanienne) est fini, tout comme la surface d’une sphère est finie. En revanche, la réponse pour un univers de courbure négative (celui décrit par la géométrie de Lobachevski-Bolyai) ou nulle (celui décrit par la géométrie euclidienne) n’est pas si simple. Dans ce cas, les deux réponses sont possibles. Ainsi, un univers de courbure nulle peut être infini, à l’instar d’une nappe qui s’étendrait indéfiniment dans toutes les directions. Mais il peut aussi bien être fini. Pour comprendre, imaginons que nous joignions les deux bouts d’une nappe : celle-ci prend alors la forme d’un cylindre. En procédant à cette opération, nous n’avons en rien changé la courbure de la nappe, nous avons seulement changé sa « topologie », c’est-à-dire que nous l’avons fait passer d’une forme à une autre sans découpage ni déchirure. En fait, la surface d’un cylindre possède elle aussi une géométrie euclidienne, c’est-à-dire qu’elle a une courbure nulle, tout comme une surface plane. Nous pouvons continuer à modifier la forme du cylindre : nous pouvons décider de coller ensemble ses deux extrémités. Nous obtenons alors un objet de la forme d’une bouée ou d’une chambre à air, ce qu’on appelle un « tore », lui aussi de courbure nulle (fig.). La surface du tore est finie, mais, pour autant, elle ne possède pas de bord. Une fourmi qui ferait le tour du tore se retrouverait à son point de départ, ce qui veut dire qu’un espace de courbure nulle peut aussi être fini. La leçon à retenir de cet exercice est donc : un univers de courbure négative ou nulle peut être fini ou infini ; tout dépend de sa topologie.» (*)

Il y aurait effectivement de quoi se mordre la queue, s'il n'y avait l'aspirine pour faire passer les prises de tête concernant l'univers dans lequel nous vivons. Mais tout ça, et il y en a encore des pages et des pages, ne peut qu'apporter des réponses à ceux qui se posent la question du “comment ?". À supposer que l'on en vienne à bout, vient ensuite celle qui tue : le "pourquoi ?". Sur ce, vous m'excuserez, on me demande en cuisine...

(*) Thuan Trinh XUAN, «Désir d'infini : Des chiffres, des univers et des hommes» (Temps des sciences), Fayard.

Écrit par : rabbit | 27/04/2019

Vous parlez de géométrie alors qu'il s'agit de physique, la géométrie appartient au monde des mathématiques alors que la physique reste et restera basée sur l'observation. Rabbit s'exprime sur la forme de la tore, donut en anglais, dans cette configuration, il y a un trou, par extension et ajoutant un noeud (nox torus) nous nous confrontons à une configuration mathématique différente, savez-vous laquelle, hormis la forme visible, palpable, le nox torus est intrinsèquement le produit d'une tore, pourtant un changement que les informaticiens graphique ont confrontés apparaît : A vous de trouver ????

Écrit par : Corto | 27/04/2019

Lorsque l'humanité comprendra le fonctionnement de la gravité ou de la magie du photon, on pourra chercher plus loin, sans ces connaissances, tout est hypothétique !!

Écrit par : Corto | 27/04/2019

C'est tellement bien de faire du copié-collé sur des théories fumeuses !

https://books.google.ch/books?id=IWJtwkVCAjIC&pg=RA1-PR4&lpg=RA1-PR4&dq#v=onepage&q&f=false


Seulement, comprendre, c'est un autre chapitre !!

Écrit par : Corto | 28/04/2019

Petit aparté, un groupe de presse suisse sous la houlette de Hani Ramadan et les Frères Musulmans s’attaque au groupe TEVA.

Écrit par : Costo | 28/04/2019

Moshé, laisse béton, le message est reçu 5/5.

Écrit par : Robert Davis | 28/04/2019

Question géométrie, c'est du lourd !

Écrit par : Corto | 28/04/2019

Gilbert Salem est devenu le dernier gogo à la merci du troll Corto, sous les pas duquel rien ne repousse. Corto a coulé le blog de Pierre Jenni, et ce blog va subir le même sort sous les coups de l'olibrius de Sainte.Croix.
Triste époque, où la voyoucratie fait la loi. La voyoucratie et la robotique chinoise...

Écrit par : Géo | 28/04/2019

C'est lui faire trop d'honneur. Corto est un malade qui s'emmerde et qui jouit du dépit qu'expriment ceux qui le subissent. Il nous balance régulièrement sa science à deux balles et nous inflige ses obsessions que sont Israël, les pédophiles et les banques suisses.
Il suffit de l'ignorer et le laisser déblatérer sans réagir. Il finira bien par se lasser.

Écrit par : Pierre Jenni | 28/04/2019

La robotique c'est du vintage, ô Ermite du Grand Muveran, nous en sommes désormais au quantique des quantiques. Pour ce qui concerne Corto, vous devriez montrer un peu de commisération, ayant vous-même pas mal trollé pendant que j'étais en Chine. Grâce à mes contacts avec les retraités de l'APL à Jinan, j'ai aussi appris que Corto était en fait un agent du Hezbollah iranien, connu sous le nom de code "Ali Akbar" Jaccard. Son changement de nom et de domicile, au prétexte d'une conversion soudaine, ce n'est que du pipeau destiné à tromper le public et ses futures victimes. Il faut savoir qu'il vient d'une famille compromise à Lausanne pour ses liens avec la République de Salò, qu'elle a contribué à financer de 1943 à 1945.

Écrit par : rabbit | 28/04/2019

Pierre Jenni à la solde du facho niederger fait exactement comme les nazis et les adeptes de staline, il traite ceux qui le contredisent de "malades" !

Quelle misère !

Quant au hizbollah, le seul pays en dehors d'el assad et quelques dictatures tans soutenues par le pays des banques sales qui accorde des visas diplomatiques à des membres du hizbollah et pas les moindres, c'est la Suisse !

Vous le payerez très cher, très très très cher !

Et ce sont vos amis enturbannés qui vous le feront payer, car quant ça va chauffer pour ces clébards, tous liés aux trafiques multiples et notamment de drogues, d'armes et les reste, tous liés à des banquiers suisses, ils ne vont pas choisir d'autre pays que la Suisse pour faire leurs retraites et c'est très proche, sachez le !

Écrit par : Corto | 28/04/2019

Et pour ceux qui me cherche, je vis à Vésenaz !

Quant à Pierre et Géo, ils se branlent, car leurs femmes ont fuis !

Écrit par : Corto | 28/04/2019

Pour les voitures taxi autonomes, j'avais annoncé 5 ans !!

Faux, dans maximum 3 ans, grand max, et tous les clients curieux accourront dans les taxi autonomes !!

Écrit par : Corto | 28/04/2019

qui en 2008 dénonçait le rôle plus que centrale de la France dans l’ethnocide rwandais ?

Notamment concernant les commanditaires de la société française SGS Thomson !

Écrit par : Corto | 28/04/2019

Mais, comment fait-il pour présenter en même temps toutes les caractéristiques des troubles psychotiques décrits dans le DSM-IV ? Quel talent de comédien ; ça, il faut le reconnaître...

Écrit par : rabbit | 28/04/2019

Rabbit, je ne suis pas assisté socialement, je dirige des entreprises avec brio et j'ai consulté une psy qui m'a confirmé que de ce coté là, tout est en ordre, si ça peut rassurer les staliniens, en fait certains suisses qui fonctionnent exactement et sans le savoir, comme des staliniens, en fait la Suisse a toujours été une dictatures et le tiers monde de la pensée, mais continuez de piller la planète, un jour tout se paye !!!

Écrit par : Corto | 28/04/2019

Par contre, rabbit devient vindicatif car il parle de choses qu'il ne connait pas, je lui ai posé une colle à laquelle il est totalement incapable de répondre !

Alors il se vexe et passe dans sa prose pathétique !

Écrit par : Corto | 29/04/2019

Le plus drôle lorsque l'on s'entretient avec des incultes attirés par l'orientalisme qui a dégénéré en dictature maoïste c'est qu'il ne peuvent même pas avoir la moindre idée concernant l'origine de la théorie faisant autorité en matière de géométrie des tores ! Théorie ayant permit d'octroyé l'unique médaille Fields attribuée à un doctorant de l'université de Genève, Vaughan Jones, 1990 sur la théorie des noeuds et la théorie conforme des champs !

Juste pour la petite histoire, Vaughan Jones est un très bon ami de "Corto" !

Écrit par : Corto | 29/04/2019

Xuan Thuan Trinh, c'est quelqu'un de passionnant et ses observations et ses découvertes sont fondamentales dans l'astrophysique !

Écrit par : Corto | 29/04/2019

Le polynôme de Jones {displaystyle V(t)} V(t) est caractérisé par le fait qu'il prend la valeur 1 pour le nœud trivial et vérifie la « relation d'écheveau (en) » (skein relation) suivante :

{displaystyle (t^{1/2}-t^{-1/2})V(L_{0})=t^{-1}V(L_{+})-tV(L_{-}),} (t^{{1/2}}-t^{{-1/2}})V(L_{0})=t^{{-1}}V(L_{{+}})-tV(L_{{-}}),
où {displaystyle L_{0}} L_0, {displaystyle L_{+}} L_{+} et {displaystyle L_{-}} L_{-} sont des diagrammes d'entrelacs orientés qui ne diffèrent que dans une petite région de la façon suivante

Le polynôme de Jones, contrairement au polynôme d'Alexander, permet parfois de distinguer un nœud de son image par un miroir. Si {displaystyle L'} L' est l'image du nœud {displaystyle L} L par un miroir, on a la relation suivante :

{displaystyle V(L')(t)=V(L)(t^{-1})~} V(L')(t)=V(L)(t^{{-1}})~.
Le polynôme de Jones du nœud de trèfle est {displaystyle -t^{4}+t^{3}+t} -t^{4}+t^{3}+t.

Écrit par : Corto | 29/04/2019

Cher Monsieur, sans allez jusqu'à vous classer dans la catégorie "psychopathes", car il ne faut jamais dire à un psychopathe qu'il est psychopathe, ce n'est pas conseillé en psychiatrie et je vous répondrai qu'une source proche des frérots m'a confirmé que vous essayer de défendre la bande à hani ramadan et cela avec un pseudo plus que douteux !!

Écrit par : Daniel Golan | 29/04/2019

Dès que l'on essaye de relever le débat, les suisses reviennent à leurs passions, le pillage, les collaborations avec les dictatures sanguinaires, et une inculture crasse spécifique à la Suisse !

Ca ne changera jamais !

Écrit par : Corto | 29/04/2019

D'ailleurs la "splendide" alliance entre les islamistes et les autorités helvétiques ne font que confirmer cette observation !!

Écrit par : Corto | 29/04/2019

Corto, c'est une vieille histoire. Voici le commentaire très bien pensé de Mère-Grand :
"Je n'aime pas du tout Corto, car il ment systématiquement, utilise plusieurs pseudonymes, déforme les propos de ses adversaires pour combattre leurs idées, ou celles qu'il leur prête, et s'aventure à discuter de ce qu'il ne connaît pas tout en traitant les autres d'ignorants.
Il souffle tantôt le chaud, tantôt le froid, et change de personnalité pour ensuite se plaindre d'être accusé de quelque maladie psychique, reproche qu'il fait d'ailleurs à d'autres à l'occasion.
Un seul remède: ne jamais entrer en discussion avec lui, car vos propos seront de toute façon déformés, vous n'aurez jamais de réponse rationnelle et sensée et le sujet du blog ne s'en trouvera jamais éclairé. Si vous voulez savoir ce que pense quelqu'un qu'il cite, adressez vos questions directement à la personne concernée.
Il semble vouloir défendre Israël et le Judaïsme, mais ses propos sont tellement excessifs et maladroits qu'il passerait facilement pour un agent du Hamas qui chercherait à saper toute la sympathie que l'on pourrait éprouver pour cette cause.
Encore une fois, ne pas répondre ni aux insultes, car elles sont simplement une des stratégies utilisées pour entraîner un blogueur nouveau et donc souvent naïf dans une suite sans fin d'échanges stériles.
Fin.
Écrit par : Mère-Grand | 04/02/2014 (blog de Vincent Strohbach)

Voici l'analyse du psychiatre chargé de l'analyse d'un psychopathe bien connu. Il vous fera immanquablement penser à qqn...

"Claude Dubois présente une forme particulièrement grave de trouble de la personnalité dyssociale, équivalent au concept clinique de la psychopathie. La littérature médicale mentionne que cela correspond à la notion classique de déséquilibre mental caractérisé par une indifférence froide envers les sentiments d’autrui, à une attitude irresponsable manifeste et persistante, au mépris des normes, des règles et des contraintes sociales, à l’incapacité à maintenir durablement des relations et à la très faible tolérance à la frustration avec abaissement du seuil de décharge de l’agressivité, une incapacité à éprouver de la culpabilité et une tendance à blesser autrui."
Dr Philippe Vuille, 24 heures 7/02/2014

Écrit par : Géo | 29/04/2019

En fait, je teste plusieurs pistes : accumuler un max de pression pour qu'il déjante et soit mis au placard ou, démarche inverse, l'orienter sur des thèmes positifs pour calmer son addiction et le remonter à la surface. Son avocat a souligné une situation matérielle précaire et des liens familiaux détériorés. À vous de voir sur quel registre jouer: l'enfoncer ou le sortir de là. Il existe bien sûr une troisième voie, qui consiste à l'oublier complètement et à occuper nos loisirs de façon plus intelligente: jardiner, écrire un roman, draguer la voisine ou visiter la Chine.

Écrit par : rabbit | 29/04/2019

À propos, en voilà un qui a bien compris le sujet : http://photo.dwnews.com/politics/photo/2019-04-29/60131630.html#p=1

Écrit par : rabbit | 29/04/2019

rabbit, je vis avec une chinoise !

Alors arrête des chinoiseries !

Écrit par : Corto | 29/04/2019

Lorsqu'un ormonan n'arrive pas à vendre ses canassons, il insiste, il en rajoute et ne se rend même plus compte qu'il joue à jouer, ce des personnages particuliers, à l'origine des maquignons souvent complexés depuis que les garages les ont laissés dans le fossé, comme d'ailleurs pour Pierre qui sera remplacé par des simples puces de 15 m2 !

Écrit par : Corto | 29/04/2019

Y a pas que "Corto" qui se fait Basher :

Dossier russe contre Trump : Un journaliste révèle la vérité « Alors que Trump entamait son ascension, Obama a convoqué les autorités ukrainiennes pour fabriquer le narratif de la collusion entre Trump et la Russie »

Écrit par : Corto | 30/04/2019

Demandez un somnifère à l'infirmière de garde.

Écrit par : rabbit | 30/04/2019

Effet Trump : La croissance économique des Etats-Unis dépasse toutes les projections… toujours aucun effet Macron

Même la Maison Blanche n’avait pas imaginé de tels résultats : les prévisions les plus optimistes tablaient sur une croissance de la première économie mondiale autour des 2 %, mais le PIB des États Unis augmente finalement de 3,2% au premier trimestre 2019, une première depuis 2015. Et ce malgré le shutdown, le blocage partiel de l’administration pendant 35 jours en début d’année.
« Un chiffre incroyable, a immédiatement tweeté Donald Trump. Nous avons une fantastique croissance, une inflation très très basse. Notre économie se porte très bien ».

Depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche, plus de 5,5 millions d'emplois créés, un chômage inférieur à 3,5% et rien que sur le premier trimestre 2019, en 3 mois, les exportations ont augmenté de 3,7 % tandis que les importations ont baissé d’autant.

Écrit par : Corto | 30/04/2019

Barak-Hussein avait fait monter le chômage aux USA à plus de 10% !

Écrit par : Corto | 30/04/2019

@ Rabbit : vous voulez rire, 10 mg ne suffiront pas. C'est la boîte complète qu'il faudrait... pour quelques jours de sommeil continu.
Et 10 boîtes pour se réveiller... comme un légume... mais on n'en meurt pas.
Si ce commentaire passe, c'est que désormais ici, c'est la grande décadence. À fuir donc.

(Je vous offre un brin de muguet avec 7 clochettes, mais sans Fée Frisette ou Clochette (^_^)).

Écrit par : Ambre | 30/04/2019

Vous voulez nous faire croire que, lorsque le chômage monte les chiffres de l'emploi baissent et réciproquement ? C'est invraisemblable : même Géo ne se laisserait pas berner à ce point...
Par contre, les revenus agricoles sont au plus bas des trois dernières années aux USA, alors que Donald T. avait promis au représentants de la branche que sa guerre commerciale ferait grimper leurs chiffres: «We’re doing trade deals that are going to get you so much business, you’re not even going to believe it». Même les Chinois sont consternés de leur acheter du soja si bon marché.

Écrit par : rabbit | 30/04/2019

Si c'est de Corto dont vous nous causez séant, ô Ambre, on lui a fait 10 cc de pentobarbital ce matin, mais il bouge encore. On va prochainement essayer l'absinthe, poison efficace sur la classe ouvrière au 19e siècle, selon Zola (http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Assommoir).

Écrit par : rabbit | 30/04/2019

Beaucoup plus efficace dans les délires de prendre les autres pour des psychotiques que de parler math et géométrie !

Un des symptôme souvent observer chez les psychopathe, c'est que premièrement, ils ne le sont pas et ils en voient partout !

Il faut dire qu’intellectuellement, Genève n'est pas vraiment réputé !

Difficile d'être "intellectuel" et planquer les pillages qui font chaque année des millions de morts et de victimes !!

Écrit par : Corto | 01/05/2019

Il faut savoir qu'en mai 2008 déjà, Géo réagissait à un soupçon d'usurpation de pseudo avec une véhémence qui cachait mal un certain trouble. Le thème est devenu récurrent dans ses commentaires, comme s'il voulait surexposer une menace potentielle pour dissimuler ses propres faiblesses. S'en prendre maintenant à ce pauvre Corto, dont l'indigence des propos témoigne d'une capacité réduite, révolte l'homme de coeur que je suis.

Ça vous a plu, Ambre ?

Écrit par : rabbit | 01/05/2019

Voilà le robot chinois qui recommence à buguer. Quelle camelote...

Écrit par : Géo | 01/05/2019

Eh les cortologues, pétez un coup, ça fera de la place !!

Écrit par : Corto | 01/05/2019

Fichtre ! On ne sait plus qui est qui dans cette histoire : la syntaxe et la sémantique sont tellement proches.... Pour les besoins de l'analyse, nous devons créer une nouvelle entité que nous nommerons "Corgéo". Allez ! Vivement que le 31 avril finisse, que nous puissions passer au 2 mai.

Écrit par : rabbit | 01/05/2019

Géo s'en prend aux robots chinois, pas plus monotone qu'un suisse !

A se demander si après croisement avec des robots chinois, les suisses pourraient avoir de l'esprit !

Écrit par : Corto | 01/05/2019

Moshe, il faut éteindre la lumière !

Écrit par : rabbit | 02/05/2019

En Inde les fées existent

Une frisette est aussi un accroche-coeur
en "plongée" sur le front

Ne rions pas trop vite pas plus que ne tournons cette page pré-ma-tu-ré-ment

Écrit par : Magnolia | 02/05/2019

Puisque Magnolia aime les contes de fées asiatiques, en voici un beau (qui plaira aussi à Corto).

"La veille de Qīxī, à la fin de l'été, les étoiles du Bouvier et de la Tisserande sont très hautes dans le ciel étoilé, et une légende chinoise très ancienne, puisqu'elle est évoquée dans un poème du Shijing, raconte une histoire d'amour qui possède de nombreuses variantes :
Un jeune bouvier appelé Niúláng (牛郎, le bouvier, l'étoile Altaïr) rencontre sur son chemin sept sœurs fées se baignant dans un lac. Encouragé par son compagnon taquin le bœuf, il vole leurs vêtements et attend de voir ce qui va se passer. Les sœurs fées choisissent la plus jeune et la plus belle d'entre elles Zhīnǚ (織女, la tisserande, l'étoile Véga) pour récupérer leurs vêtements. Elle s'exécute, mais comme Niúláng la voit toute nue, elle doit accéder à sa demande en mariage. Elle s'avère une épouse merveilleuse, et Niúláng un bon mari. Ils vivent des moments heureux ensemble. Mais la déesse des cieux découvre qu'un simple mortel a épousé une des jeunes fées. Elle est furieuse. Prenant son épingle à cheveux, la déesse grave une large rivière dans le ciel pour séparer éternellement les deux amoureux, formant ainsi la Voie lactée séparant les étoiles Altaïr et Véga.
Zhīnǚ doit rester éternellement de son côté de la rivière, travaillant tristement sur son métier à tisser, alors que Niúláng la regarde de loin et prend soin de leurs deux enfants (les deux étoiles voisines Beta Aquilae et Gamma Aquilae).
Mais une fois par an, toutes les pies du monde prennent pitié d'eux et volent vers le ciel afin de former un pont (Que Qiao 鵲橋) au-dessus de l'étoile Deneb dans la constellation du Cygne, permettant ainsi aux amoureux d'être ensemble pour une unique nuit, la septième nuit du septième mois. C'est la nuit de qǐqiǎo jié."

Source : "Qixi", Wikipédia

Écrit par : rabbit | 02/05/2019

rabbit, merci.

La Voie lactée, pour le yoga, se situe entre les deux hémisphères de notre cerveau: c'est le corps aqueux.
Souhaitons qu'en harmonisant nos deux hémisphères (un savant dans son laboratoire peut être mystique comme un mystique dans on ermitage peut être un savant Matthieu Ricard, par exemple) l'on permette aux deux amoureux de votre conte de renouer à leur gré leur relation jusque dans l'éternité.

Écrit par : Magnolia | 02/05/2019

Je vous offre la version complète : mandarin parlé (putonghua) + mandarin écrit (zhongwen) + prononciation (pinyin) + traduction en anglais. D'ici une semaine vous devriez être capable de raconter l'histoire en V.O. Bon courage ! http://www.youtube.com/watch?v=A72D7LyvE7I

Écrit par : rabbit | 02/05/2019

Sans doute, sans doute, rabbit (excusez-moi de vous interrompre) mais nous en sommes au monde des fées en l'occurrence à Vallorbe.
Les fées de nos jours doivent travailler comme tout le monde: Frisette pourrait être coiffeuse.
D'autres grottes, grotte, symbole féminin, ou lieux tel Brocéliande, son toujours vivant Enchanteur Merlin avec, susurré par Barjavel, au printemps ce carrefour merveilleux des genêts.

Grotte de Lourdes, Massabielle, lieu de passage des fées.

Ayant rencontré quelqu'un d'un peu comme Françoise Dolto Bernadette s'entend demander si "cela" (premier nom donné à l'apparition de la grotte) ne serait pas une fée?

Ce qui aurait pu apporter une version bien différente.
A Bernadette qui n'est pas en très bonne santé la fée, qui ne le disait pas, conseille non pas par culpabilité de se maculer le visage mais de se soigner la peau en s'appliquant un masque fait de terre et d'eau.

Un certain petit jeune homme nommé Antoine attire Bernadette.
L'histoire se termine par un heureux mariage comme... dans les contes de fées.

Bonsoir, rabbit.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/05/2019

Mais, vous ne m'interrompez guère, chère amie. Quoi qu'en dise Géo, votre visite est toujours un plaisir, encore plus quand votre soeur nous fait l'honneur de se joindre à vous. Il y a quelques années de cela, après une exploration méthodique de la Grotte aux Fées, Junior et moi étions sur le chemin du retour lorsque nous nous trouvons face à deux chevreuils. Immédiatement, je pense à Hubert de Liège et au cerf blanc avec une croix lumineuse au milieu de ses bois. La pente est raide, la dérobade délicate, même pour un chevreuil. Junior, qui est toujours plein de bon sens, m'interroge alors sur la conduite à tenir. Compte tenu des circonstances particulières, j'estime que les présentations sont superflues et que l'indifférence masquera ce qui n'est rien d'autre qu'une fuite. Sans un regard pour eux, nous croisons les cervidés et poursuivons notre descente, avec une méfiance accrue pour les cailloux instables et les silex traîtres. Dans un prochain épisode, je trouverai bien l'occasion de vous narrer notre rencontre avec les truites magiques de l'Orbe. Good night ladies...

Écrit par : rabbit | 03/05/2019

quoi, qui, comment, ah, on est revenus dans la vallée de l'Orbe !

Du silex ?

Pas vu, du karst, tant que tu veux, mais du silex ??

Écrit par : Corto | 03/05/2019

Quel était le budget alloué par les universités suisses dans le projet de rapport eurislam ?

https://muzulmania.files.wordpress.com/2016/12/eurislam_final_integrated_research_report_1.pdf

Écrit par : Corto | 03/05/2019

Un responsable du département international de l'université Jiaotong m'a proposé, en 2012, de donner des cours aux entrepreneurs locaux ambitieux de se positionner sur le marché international. Mais, comme peu d'entre-eux étaient capables de se débrouiller en anglais, il était préférable que je suive un cours intensif de mandarin pendant une année. On est parfois placé devant des choix cruciaux : qu'aurait fait Corto à ma place ?

Écrit par : rabbit | 03/05/2019

Mais vous parliez déjà l'anglais, dans ce cas, je n'aurai pas hésité pour le mandarin !

Très jolie histoire citée plus haut !

Écrit par : Corto | 03/05/2019

Mais qu'en est-il des silex ?

Écrit par : Corto | 03/05/2019

Concision et précision : Corto transcende Corto. Pourquoi faire une fixette sur les cailloux, alors que l'on n'est pas sûr qu'il s'agit de chevreuils ? Rabbit a néanmoins eu le temps d'en prendre une photo, autrefois publiée dans un blog de sa période pré-chinoise. Le spécialiste appréciera :
http://1.bp.blogspot.com/_8GKy_xdHuSE/TGk1CfRkZI/AAAAAAAABQY/Co2tkP6vQls/s1600/Photo+307.jpg

Écrit par : rabbit | 03/05/2019

Avant qu'Ambre ne se plaigne que le lien ne marche pas, tentons autre chose: http://1.bp.blogspot.com/_8GKy_xdHuSE/TGk1CfRk-ZI/AAAAAAAABQY/Co2tkP6vQls/s1600/Photo+307.jpg

Écrit par : rabbit | 03/05/2019

On parlait de fées…

Il y a quelques années souffrant d'une inflammation au visage, sans plus, juste une vive chaleur, je me rends dans une grande surface acheter un rouge à lèvres et comme je passe devant le rayon des crèmes de beauté la vendeuse présente me regarde, sourit et m'appelle

je m'approche elle me fait l'article concernant une crème de jour.
Elle est une jolie petite femme et tout en l'écoutant j'ai le sentiment d'avoir le visage complètement irrigué… très en profondeur... comme de la rosée tôt matin.

Je rentre: vingt minutes plus tard la peau de mon visage ne me pose plus problème.

Il se passe quelques jours et je suis "comme obligée" d'aller en ville sans savoir où... juste de me laisser guider.
Nous sommes à Lausanne, Valentin... un peu plus loin une Librairie des astres.
Je dois, toujours par la même force, entrer et me diriger droit vers un rayon. Un petit peu myope mais sans avoir besoin de porter continuellement des lunettes je tire un livre sans chercher à lire le titre: sur des temples en Egypte ancienne qui guérissaient par le rêve où agissait la déesse Isis

Pour des raisons d'une vision, une fois, enfant, je lis alors un livre sur Bernadette Soubirous.

Une femme souffrant d'un lupus affreux se rend à Lourdes.
Suit l'ensemble du protocole sans résultat aucun.
Passe une dernière nuit à Lourdes et fait un rêve.

Une dame s'approche d'elle en lui parlant fort gentiment doucement.
Au réveil, ne se doutant de rien, elle se prépare en ne s'attendant pas à l'image que lui renvoie le miroir au-dessus du lavabo: guérie… avec une peau de bébé.
A Lourdes, on a parlé de Marie à propos de la visiteuse du rêve, en Egypte ancienne c'eût été d'Isis.

La médecine psychosomatique est en mesure d'expliquer les guérisons ci-dessus rapportées mais non en mesure de donner le moindre éclaircissement concernant la force dont j'ai parlé… En Egypte les magiciens en fait exerçaient une médiation entre les hommes et leurs dieux.

Pour Magnolia, du temps s'étant écoulé... je souhaitais voir si enfin me concernant on respecterait mon pseudo: comme toujours, non.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/05/2019

Si les fées disparaissent, c'est la faute au glyphosate : les statistiques sur 3'000 ans d'une ONG islandaise le prouvent.

Écrit par : rabbit | 04/05/2019

Rabbit, concernant le silex, 1'000 excuses, c'était une question, on trouve toutes sortes de roches dans le jura et je ne suis pas géologue comme l'est Géo, pour une fois qu'il aurait pu être utile !

Concernant ces "écolos", ils défilent par milliers en attirant l'attention sur le co2 pendant qu'on se fait frire les orifices avec les pesticides et les arômes et autres relents chimiques, si ça, ce n'est pas criminel !

Juste pour dire, le co2 est présent à "hauteur" de 400 ppm dans l'air qu'on respire, c'est à dire 400 particules de co2 sur 1'000'000, c'est 0,04% de l'air qu'on respire, l’air contient aujourd’hui environ 0,04 % de CO2. À partir d’une certaine concentration dans l’air, ce gaz s’avère dangereux voire mortel. La valeur limite d’exposition est de 3 % sur une durée de 15 minutes. Cette valeur ne doit jamais être dépassée. Au-delà, les effets sur la santé sont d’autant plus graves que la teneur en CO2 augmente. Ainsi, à 2 % de CO2 dans l’air, l’amplitude respiratoire augmente. À 4 %, la fréquence respiratoire s’accélère. À 10 %, peuvent apparaître des troubles visuels, des tremblements et des sueurs. À 15 %, c’est la perte de connaissance brutale. À 25 %, un arrêt respiratoire entraîne le décès.

Donc le co2 est gênant pour l'humain à partie de 1 ou 2%, c'est à dire 500 fois plus que la moyenne actuelle, de qui se fout-on !

De plus, plus il y a de co2 dans l'air et plus les plantes croissent rapidement et plus il y a de plantes (sans glyphosate) plus elle fabriquent de l'oxygène !

C'est un enfumage toxique que nous subissons avec ce co2, afin simplement de ne pas nuire aux vrais assassins et pollueurs à la tête des bourses mondiales.

C'est "écolos" sont des criminels !

Écrit par : Corto | 04/05/2019

Il y avait plus de 1'000 fois co2 pendant le Protérozoïque, période où toutes les formes de vie se sont développées, comme les mammifères, les ovipares et 90% des plantes existantes aujourd'hui !

Pendant le Protérozoïque, le taux de co2 était de 4% contre 0,04% aujourd'hui, 1'000 fois moins !

Écrit par : Corto | 04/05/2019

Entre spécialistes de Wikipedia, le robot israélien s'est bien rencontré avec le robot chinois. C'est tout cela de gagné pour le reste de la blogosphère, ils s'amusent entre eux...

Écrit par : Géo | 04/05/2019

Il fallait bien ça pour vous faire sortir du terrier, vieux renard. Concernant le spécialiste du Cortozoïque, je n'arrive pas à faire de synthèse sur ce qu'il dit à propos de CO2: la situation est bonne ou nous sommes foutus ? Les seules fois où je consulte l'indice des particules fatales avant de sortir, c'est à Shanghai quand il n'y a pas de vent d'ouest. Autrement, je ne serais plus là pour en témoigner...

Écrit par : rabbit | 04/05/2019

Rabbit, les particules en Chine sont à 80% le fruit de la fabrication de panneaux solaires photovoltaïques pour les écolos suisses et européens, subventions inclues, panneaux solaires photovoltaïques fabriqués avec des centrales électriques fonctionnant au charbon !

Ne pas confondre les particules fines ou moins fines et le co2 !

Écrit par : Corto | 04/05/2019

Les chinois ne peuvent pas utiliser de panneaux solaires photovoltaïques à cause de la pollution (fumées filtrant les rayons solaires) provoquée par la production de panneaux solaires photovoltaïques !

Écrit par : Corto | 04/05/2019

Il faut rappeler qu'il faut plus d'énergie pour fabriquer un panneau solaire photovoltaïque qu'il ne produira durant ses 10 à 15 ans de vie, 2 fois plus !

Écrit par : Corto | 04/05/2019

Sans parler des pertes lorsque le courant est transformé pour être introduit sur les réseaux électriques, si l'on parle de stockage sur batteries, c'est plus de 40% d'énergie perdue entre la charge et la décharge, résultat, 20% de rendement sur une base de seulement 17% initiale de la capacité de captage du silicium des panneaux solaires photovoltaïques !

Un vrai massacre !

Signé, les petites poches pleines des écolos entrepreneurs voyous !

Écrit par : Corto | 04/05/2019

Dans une ville de 24 millions d'habitants, il y a plus de voitures que de panneaux solaires. Foi de Rabbit. À Pékin, en plus, il y a les vents de sable du printemps pour achever le boulot des particules fines. Il est rare d'y échapper.

Écrit par : rabbit | 04/05/2019

Je ne parle pas de Pékin qui est loin d'être la ville la plus polluée par les particules fines en Chine, mais de la zone où les panneaux photovoltaïques sont produits !

Écrit par : Corto | 04/05/2019

D'après vous (tous) combien de milliers de milliards volés, pillés aux populations algériennes sont cachées en Suisse ?

Écrit par : Corto | 04/05/2019

Nous les rendrons que s'ils déclarent l'Algérie à nouveau française. Punkt schluss !

Écrit par : rabbit | 05/05/2019

Rien à voir, j'invite les algériens à venir profiter de l'hospitalité helvétique !

Écrit par : Corto | 05/05/2019

Genève, c'est Babylone-sur-Rhône.

Écrit par : rabbit | 05/05/2019

En passant aussi par Vallorbe !

Écrit par : Corto | 05/05/2019

Ne vous en faites pas, des millions d'algériens savent où venir, ils savent où se trouve la raison de leurs 50 années de misères et de victimes !

Suivez mon doigts !

Il suffit simplement des les informer !

Écrit par : Corto | 05/05/2019

Les commentaires sont fermés.