25/02/2011

Notre Grande Bleue à nous et sa petite Camargue

 

 

GRANJETT.jpg

S 'il l n’y avait tout ce sel qui la rend imbuvable et la fait moutonner des Cyclades jusqu’à Gibraltar, la Méditerranée pourrait être reconsidérée comme une réplique du Léman. En plus grand quand même. Entre la Mare nostrum des Romains et notre mer alpine, relevons quelques analogies flagrantes: l’humeur des eaux et des vents est pareillement changeante (et on ne parle pas de celle des couleurs). De Corseaux-Plage à Chillon s’étire une très niçoise «promenade des Anglais». Yvoire est une contrefaçon de la belliqueuse Carthage. Meillerie une réplique de l’Alexandrie de Cléopâtre – le phare en moins. A Messine ou Toulon, les matelots se tatouent les bras exactement comme nos fiers marins d’eau douce du quartier de Rive, à Nyon. Ils ont un goût prononcé pour le vin et le poisson – un peu à Paudex ou Villeneuve. Au temps des Césars, cette dernière nommée avait pour nom Pennelucos (“tête du lac» en bas latin) et se trouvait au cœur d’un réseau florissant de navigation lacustre et fluviale, qui s’étoilait jusqu’à Avenches, Genève ou le Valais central.

 

 

Aujourd’hui, sa fièvre commerciale est tombée. Villeneuve est devenue une bourgade tranquille, hantée par de vieilles demoiselles au profil pointu de mercière, qui s’appuient sur une canne en prunellier pour monopoliser les trottoirs de la rue des Remparts. Elles s’habillent de laines chaudes même aux plus belles saisons: elles redoutent moins le froid, ou la bise, que l’humidité permanente de la réserve des Grangettes qui est toute proche.

 

Délimitée par le ruisseau de l’Eau-Froide et le Grand-Canal (image d'en haut)cette zone de liberté ornithologique abrite à l’année plus de 260 espèces d’oiseaux, dont une majorité de migrateurs très respectueux de la ronde des saisons: eiders, grèbes huppés, fuligules morillons sont actuellement en partance. Dans quelques semaines, notre vaste roselière lémanique (notre Camargue) sera polyphoniquement envahie par la gent limicole, qui est plus petite mais autrement plus bigarrée: ce ne seront que courlis, chevaliers, pluviers, vanneaux, bécasses, bécassines et bécasseaux… Leurs chants salueront le réveil de parfums sauvages.

Un avant-goût de la Provence.